Avis

[Mavilyly] La valse lente des tortues de Katherine Pancol

téléchargement (4)

Résumé:

Ce livre est une bourrasque de vie… Un baiser brûlant du seul qu’on ne doit pas embrasser… Deux bras qui enlacent ou qui tuent… Un homme inquiétant, mais si charmant… Une femme qui tremble et espère ardemment… Un homme qui ment si savamment… Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour… Des adolescents plus avertis que les grands… Un homme qui joue les revenants… Un père, là-haut dans les étoiles… qui murmure à l’oreille de sa fille… Un chien si laid qu’on s’écarte sur son passage… Des personnages qui avancent obstinément… comme des petites tortues entêtées… qui apprendraient à danser lentement, lentement… dans un monde trop rapide, trop violent…

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

J’ai profité de cette semaine de vacances pour lire ce roman, qui faut l’avouer, est assez important…

J’avais beaucoup apprécié la lecture de Les yeux jaunes des crocodiles et du coup je me plongeais dans celui-ci avec plaisir et avec envie!!! Et quoi de mieux comme contexte qu’un bord de piscine avec de très bonnes températures et un magnifique soleil.

Katherine Pancol m’a à nouveau comblée avec son écriture. Elle a vraiment une belle plume qui se lit très facilement et surtout qui se lit avec enchantement. Il y a une certaine poésie très plaisante à mes yeux. J’ai aimé aussi retrouver les personnages que j’avais quitté il y a quelques temps. Continuer à les suivre, voir qu’ils ne changent pas et continuent dans la voie qu’ils avaient choisi lors du premier tome. Certains m’ont quand même surpris. Et il y a eu les nouveaux. Mais j’avoue que je ne suis pas vraiment attardée à part peut-être Iphigénie. J’ai surtout voulu me familiariser encore un peu plus avec les « anciens ».

Je disais, lors de mon avis, du premier tome que le seul point négatif était que c’était du quotidien et que du coup peu de choses se passaient. Mais là du coup ça n’est pas le cas. on se retrouve avec une multitude d’évènements qui arrivent à Joséphine surtout mais aussi aux autres et là le réalisme perd un peu de son emprise ou alors les pauvres lol.

En tout cas , ça a été à nouveau une très belle lecture, un très bon moment et il va me falloir trouver le troisième pour avoir la fin..

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

Saga Gone – Michael Grant

saga gone

L’auteur: Michael Grant est un auteur de fiction, il a écrit près de 150 livres en collaboration avec sa femme pour un bon nombre d’entre eux. Elevé dans une famille de militaire, il a fréquenté 10 écoles dans 5 états différents ainsi que 3 écoles en France. Arrivé à l’âge adulte, il a choisi de devenir écrivain en parti parce que c’était un des quelques métiers qui ne le forçait pas à s’installer dans un seul endroit.

Résumé: IMAGINEZ…En plein cours d’histoire, ils sont en train de prendre des notes quand tout à coup… plus de professeur ! Affolés, ils sortent de classe et se rendent compte qu’il n’y a plus aucun adulte. Comme s’ils étaient évaporés. En fait, tous les êtres humains de plus de 15 ans ont disparu. Plus incroyable encore, ceux qui restent développent des super-pouvoirs mais ils ne parviennent pas encore à les maîtriser… Cette aventure extraordinaire est arrivée à Sam, 14 ans, et tous les enfants de la petite ville californienne de Perdido. Passé la première période d’euphorie, les enfants doivent maintenant s’organiser pour survivre. Qui va s’occuper des bébés et des malades ? Comment trouver de la nourriture ? Autant de questions vitales à résoudre en urgence ! Sam devient malgré lui l’un des responsables de l’organisation mais, bien vite, il va devoir affronter d’autres chefs de bandes, aux idées beaucoup plus sombres…

résumé Amazon

Tome 1: Gone (vf et vo)

Tome 2: La faim / Hunger

Tome 3: Mensonges / Lies

Tome 4: Epidémie / Plague

Tome 5: La peur / Fear

Tome 6: La lumière / Light

 

Mon avis:

A note 1A note 1A note 1A note 1A note 0

J’ai énormément apprécié cette lecture. L’histoire est intéressante car en théorie quel ado ne rêverait pas de voir les adultes disaraître  Cependant dans la pratique, que faire quand à 15 ans on devient la figure parternel pour tous les enfants de la ville ?

A plusieurs reprises, l’auteur nous rappelle que Sam (l’héro) n’a que 15 ans et heureusement qu’il le fait. En effet, avec ce poids sur les épaules, ce personnage grandit vite, devient plus mature et par conséquent, on oublie vite  qu’il n’est lui même qu’un « enfant ».

J’ai d’ailleurs été mal à l’aise de nombreuses fois, surtout lorsqu’il était question des plus jeunes. Ayant moi meme 2 filles de 5 ans et 3 mois, je les imaginais seules sans leur parent, avec peu à manger, faisant face à des scènes de guerre … et ce n’était pas une belle image !!

Continuons avec les personnages, car il n’y a pas que Sam, même s’il est bien sur très important. Tout au long de la saga les différents personnages s’affirment, se trouvent et deviennent de plus en pus intéressants. Peu sont délaissés et je ne me souviens que d’une fois ou je me suis faite la réflexion « mais ou est untel ?! »

J’ai eu un vrai coup de coeur pour Brianna qui est une des seules à avoir gardé sa « foli » adolescente.

Un point m’a un peu embeté, le tome 1 met en place l’histoire, les tomes suivants traitent chacun un sujet bien précis (en plus de l’intrigue de base) qu’on retrouve en titre (faim, mensonges, maladie et peur) Cependant, le tome 6 n’apporte aucune autre intrigue, il ne fait que finir la saga. On ne s’ennuie absolument pas car il y a beaucoup d’actions, mais on sent tout au long de sa lecture que tout va bientôt s’arrêter.

Comment ? On l’ignore, et c’est aussi la grande question qui me revenait à tout bout de champ. Et finalement, je n’ai pas du tout été déçue, j’attendais, et appréhendais en même temps une fin du style « ce n’était qu’un rêve » mais l’auteur n’a pas choisi la facilité et c’est rafraichissant.

Avis

[Mavilyly] After – Saison 1 d’Anna Todd

After

Résumé:

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un  » p… d’accent anglais !  » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle… Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque… Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?

Mon avis:

Je suis obligée de commencer par remercier ma popine qui m’a offert ce livre. J’étais vraiment heureuse de l’avoir et j’avoue qu’il m’est difficile de ne pas craquer à chaque fois que je vois les autres tomes en magasin. Mais bon je voulais voir ce que j’en pensais avant parce que je ne voyais pas que des avis positifs sur la blogo donc voila parti avec ce premier tome dans ma valise lorsque je pars vers Lyon…

Je ne l’ai commencé qu’une fois dans l’avion du retour et je l’ai terminé le week-end qui a suivi. En gros, sur différents blogs, j’avais vu que c’était très addictif ou alors que c’était très répétitif et donc lourd. Les deux me faisait peur. J’avais peur de l’addiction parce que c’est un sacré pavé et donc il faut du temps pour le lire, et qu’est ce qui est pire que d’être frustrée de ne pas pouvoir continuer un livre, je vous le demande? Et j’avais peur de ne pas aimer parce que j’ai vraiment envie d’acheter les autres parce que les 5 livres seraient trop bien dans ma bibliothèque… 😉

Je n’avais pas pensé que je pouvais être entre les deux. J’étais un peu déçue de ne pas être complètement à fond dans le livre (oui je suis compliquée), comme je l’ai surtout lu le dimanche, je n’ai fait que ça et j’aurais aimé m’y plonger à 200%. Ce qui a empêcher ça, je pense que c’est mon inimitié pour Tessa. Qu’est ce qu’elle m’a énervé celle-ci. Elle ne savait pas qui elle était, qui elle voulait et ce qu’elle voulait. Autant au début on fait un effort pour la comprendre, pour compatir mais très vite, on a juste envie de lui mettre une grande claque et lui disant d’atterir dans ce monde où les bisounours n’existent pas… Vous comprenez quoi! Quand un personnage nous ressort par les yeux, il est difficile de tout apprécier.

En ce qui concerne l’histoire, je l’ai plutôt appréciée. On y retrouve beaucoup de répétitions, par moment ça traîne en longueur mais je tournais les pages s’en vraiment m’en rendre compte. J’avais envie de savoir ce qui allait se passer surtout quand on sait qu’il y a encore 4 tomes derrière. Et c’est pour ça que je continuerais la saga, je me demande vraiment comment l’auteur va faire évoluer son histoire et ses personnages sans que l’on se lasse. Une saga de 4,5,6 tomes convient très bien au fantastique où les décors peuvent être complexes mais là tout se joue sur les personnages donc c’est plus compliqué. J’attend de voir et vite je l’espère!!!

En résumé, une bonne lecture, que j’ai apprécié malgré une personnage principale que j’avais envie de tuer… Avec un point bonus pour cette fin dont je ne m’attendais pas du tout et qui a su éveiller un grand intérêt en moi!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Premier sang de Florence Cochet

Premier sang

Résumé:

Shandra a grandi au rythme de sa formation à l’académie. Il ne lui reste désormais plus qu’une étape avant de devenir maître à son tour. Un dernier apprentissage pour lequel elle se voit assigner un nouvel enseignant : Kalhen Xantar, maître d’armes de la maison impériale.

Dès leur premier contact, ses yeux d’or qui ne la lâchent pas troublent Shandra. En a-t-il conscience, le fait-il exprès ? Qu’attend-il réellement d’elle ? Au fil de leurs duels et des épreuves, Shandra va trouver de plus en plus difficile de feindre l’indifférence…

Mon avis:

J’ai contacté il y a peut-être un mois les éditions Laska afin de faire un partenariat ensemble et ils ont répondu favorable à ma demande. Ensuite ils m’ont proposé deux récits en me demandant de choisir celui qui me tentait le plus et je me suis tournée vers Premier sang de Florence Cochet. Jeanne, l’attachée de presse, m’avait prévenu que c’était une très courte lecture mais je ne m’attendais pas à ça, 31 pages…

Je ne sais pas si vous le savez, mais j’ai quelques difficultés avec les nouvelles, je suis toujours en manque de quelque chose quand je les finis donc forcément j’avais une certaine appréhension quand je l’ai commencé. Mais voila, je suis tout de suite entré dans le récit. J’ai adoré le décor que pose l’auteur et surtout les personnages. En seulement une trentaine de pages, Florence cochet, m’a fait apprécié ses personnages. Obligatoirement, j’ai trouvé le récit trop court mais pour la bonne raison, je voulais la suite.

Je ne m’y attendais pas du tout, mais la demi-heure que j’ai passé avec Shandra et Kalhen a été un pur moment de bonheur et il va ‘être très d’attendre automne pour avoir la suite. D’ailleurs, je lance un cri de désespoir aux éditions de Laska,  » Envoyez moi la suite dès que vous le pouvez s’il vous plaît!!!! » (je suis à genou pour vous dire ça)…

Il m’est compliqué de mettre 5 étoiles car ça reste un récit de 31 pages et que j’aurais l’histoire entière de suite mais il mérite largement ces 4/5…

Un grand merci aux éditions Laska et n’hésitez pas à aller sur leur site (cliquez sur le logo ci-dessous) car, j’ai comme l’impression que leurs parutions me paraissent très prometteuses…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 éditions Laska

Avis

[Mavilyly] Jayden Cross d’Angie L. Deryckère

Jayden Cross-1 L'intégrale

Résumé:

Suivez l’incroyable aventure de Jayden Cross qui, après avoir accepté d’aider son frère, va voir sa vie basculer dans la terreur, le sang et la fuite pour protéger la séduisante et dangereuse Zoé McFee…

Mon avis:

J’ai pu lire cet ebook grâce aux éditions Sharon Kena et à leur évènement Pick & Read sur facebook (ici si ça vous tente). Le résumé m’avait beaucoup plu et j’étais très heureuse que la maison m’ai choisi pour faire la chronique. Je dois avouer que quand je me suis lancée dans cette lecture, j’ai eu peur. J’avais peur que ce soit gnan-gnan, que ce soit du pseudo « érotique » ou encore que ce soit encore le même schéma, le beau gosse riche qui séduit la gentille et jolie jeune fille. Voila mes appréhensions du débuts. Est ce que ça s’est avéré vrai? Lisez et vous saurez lol…

Bon je vais commencer par parler de ce fameux schéma qui m’énerve un petit peu, pas vous??? Je ne vais pas en révéler plus qu’il n’en faut mais sachez que certes Jayden est supra-séduisant, qu’il est fort et charismatique, il est riche mais c’est dans le rôle de Zoé que tout change. La jeune femme n’est pas une fille qui sort de nulle-part, sans famille, sans personnalité et sans argent. Du coup, on a pas ce ressenti de fille qui se laisse éblouir par l’argent et les belles paroles de Jayden. Même si par moment, son côté girouette m’a quelque peu agacé, j’ai aimé sa personnalité, son empathie pour les autres. Et pour Jayden, c’est pareil, un personnage que j’ai apprécié. Son petit plus, c’est que c’est un homme que l’on pourrait croiser dans la vraie vie. Vous savez souvent, les personnages masculins sont à la limite du super-héro, sans peur, plein de courage et prêt à tout mais pas là. Certes Jayden est capable de beaucoup dans ses actions mais l’auteur a su mettre un réserve qui rend cet homme plus accessible, plus naturel. Et tout ça malgré une histoire digne d’un scénario de film.

Oui, autant les personnages sont pour moi bien réels, autant l’histoire, je ne pense pas que ça peut arriver à madame et monsieur tout le monde. En soit ce n’est pas dérangeant parce que c’est aussi pour ça qu’on lit des livres. Mais parfois je me demande pourquoi, les livres ne parlent pas de vie normale???? Ah oui, parce qu’on s’embêterait lol.

Par contre, je dois dire que même si l’intrigue est rocambolesque, il m’est arrivé par moment de m’ennuyer. J’ai trouvé certains passages répétitifs et du coup ils ralentissaient la lecture. Et pourtant cette intégrale de 225 pages est courte. Tout ça est très paradoxale mais on sent au fil de la lecture, que ces trois livres ne sont qu’un début, que l’auteur veut nous emmener ailleurs! Lorsqu’on arrive à la fin du livre 3, on a donc envie d’avoir la suite à l’instant pour pouvoir poursuivre notre lecture.

On a vraiment dans cette intégrale, des défauts mais aussi des qualités, chacun compensant l’autre. Cela rend cette lecture agréable et fais gagner le pari de l’auteur, on a envie de lire la suite.

Je remercie donc les éditions Sharon Kena (cliquez sur leur logo pour aller sur leur site) et j’espère continuer avec eux et leur événement facebook…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Editions Sharon Kena

Avis

[Mavilyly] Les Royaumes du Nord de Philip Pullman

Les Royaumes du Nord

Résumé:

Élevée dans l’atmosphère confinée du prestigieux Jordan College, Lyra, accompagnée de son daemon Pantalaimon, passait ses journées à courir dans les rues d’Oxford à la recherche éperdue d’aventures. Cette vie insouciante prend fin pourtant lorsqu’elle est confiée à Mme Coulter, au moment où Roger, son meilleur ami, disparaît, victime des ravisseurs d’enfants qui opèrent dans tout le pays. Mais lassée de jouer les petites filles modèles, et intriguée par la Poussière, une extraordinaire particule qui suscite effroi et convoitises, Lyra s’enfuit et entame un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d’un autre monde.

Mon avis:

Lorsque j’ai commandé ce roman, je me suis juste fiée à sa célébrité. Je n’avais pas lu le résumé et je voulais me laisser emporter dans l’histoire sans avoir aucune piste ni attente. Je n’ai d’ailleurs pas lu d’avis, à proprement parlé, avant de me lancer.

C’est un roman d’un peu plus de 500 pages, et je vous avoue qu’au début, j’ai eu très peur. Je n’arrivais pas du tout a entré dans l’histoire. Je la trouvais lente et sans grand intérêt. Puis, j’ai passé la 200ème pages et là le livre s’est révélé à moi. C’est à partir de ce moment que je suis devenue accro et qu’il m’était difficile de lâcher Lyra et ses compatriotes. Avec du recul, je me dis que le début, avec ses lenteurs, est nécessaire pour poser le cadre et pour que l’on se familiarise vraiment avec tous les personnages parce qu’il y en a un paquet tout de même.

Je ne vous parlerais pas plus du début parce que du coup ce n’est pour moi pas le plus intéressant malgré son importance. J’ai adoré Lyra, je ne me suis pas identifier parce que forcément elle est plus jeune mais je l’ai trouvé vraiment juste. Philip Pullman lui a transmis toutes les qualités nécessaires pour être une petite fille courageuse et forte tout en gardant les traits de caractère d’une enfant. Elle a ses moments réfléchis, ses moments où elle doit prendre des décisions importantes mais malgré tout on retrouve en elle un minimum d’insouciance, de naïveté et de crédulité qui la rendent aussi réelle qu’elle peut être dans l’histoire. Et franchement, j’adore cette idée de daemon. Dés le début, Pantalaimon a été mon chouchou. Dans ma tête, il est juste mignon, fidèle et j’avais trop envie de lui faire pleins de câlins….

Et puis, il y a le monde que l’auteur a créé. J’y ai adhéré à 100% et pas une fois, j’ai été perdue (et pourtant c’est facile en fantastique pour moi). On est vraiment emmené dans ce monde imaginaire et on suit les aventures de tout ce petit peuple avec plaisir. J’ai aimé aussi, tous les secrets que l’on découvre au fur et à mesure de la lecture. Certains ont été de réelles surprises pour moi. Certains m’ont plu, d’autre un peu moins.

Si je dois donner des petits bémols, je dirais que par moment je perdais un peu ma concentration et du coup on peut vite être perdue. Et ensuite, il y a Iorek. J’allais dire que je l’aimais d’amour mais c’est un ours, ça ferait bizarre non? Enfin bref, je n’ai pas aimé qu’on doive se séparer de lui, j’espère le retrouver plus tard. Et pour terminer, c’est la fin qui m’a laissé dubitative et choquée. Je ne peux rien vous dire sans spoiler mais j’ai eu du mal à tout comprendre…

En tout cas, je les ai repéré à la bibliothèque de ma ville et si je n’achète pas le tome 2 et le 3 entre temps, je pense repartir avec lors de ma prochaine visite.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Les yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol

téléchargements

Résumé:

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes.
Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes.
Ce roman, c’est la vie.

Mon avis:

Voila je me suis lancée dans la lecture d’un roman de Katherine Pancol. Toujours ma peur de découvrir un auteur que tout le monde -ou presque- aime. Est-ce que je vais l’aimer? Qu’est ce qui fait que ces romans marchent? J’ai trouvé La valse lente des tortues sur un vide grenier et ma collègue m’a dit qu’il fallait que je lise Les yeux jaunes des crocodiles avant. C’est chose faite.

Je n’ai pas du tout été déçue, j’ai passé un vrai bon moment avec les personnages de Katherine Pancol. Quand je reviens dessus, je réalise que l’histoire n’a rien d’extraordinaire mais c’est peut-être ça qui fait tout son charme. L’auteur raconte dans son roman, LA VIE. Je trouve que le résumé de ce livre est vraiment bien fait sur la 4ème de couverture. Il dit tout sans en dire trop. Il décrit bien le roman.

Il est très intéressant de suivre cette famille avec toutes ces différences, avec tous ces maillons qui apportent quelque chose. Je me suis liée à Joséphine, pour moi c’est la vraie femme d’aujurd’hui. Elle ne se rend pas compte de la force qu’elle a en elle. Elle porte tout, subit tout et pourtant se trouve inintéressante, inutile. C’est malheureusement le mal qui touche énormément de femme de notre époque. Et la voir éclore tout au long des pages a été un vrai régal. Elle m’a réellement touchée, elle m’a donné envie de lui ressembler. Les autres personnages sont tous importants (c’est la force du roman, rien n’est inutile) et que ce soit de la colère, de l’admiration, de la compassion… ils ont tous fait ressortir un sentiment de moi.

Il n’aura pas ces 5 étoiles parce que sa plus grande qualité et aussi son seul défaut. J’ai énormément aimé cette simplicité, cette réalité peinte par Katherine Pancol mais lorsque je lis, j’aime « sorir de ma vie », m’évader complètement dans le monde que créé l’auteur, et malheureusement ça ne s’est pas produit avec Les yeux jaunes des crocodiles.

Par tous les cas, je suis très heureuse d’avoir passé ma journée du 15 août avec Joséphine, Marcel, Zoé, Hortense, Iris et tous les autres…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume