Avis

[Mavilyly] La dame aux papillons de Jess Swann

La dame aux papillons

Résumé:

Port Royal, 1815.

Violet Sorrow, née d’une Créole et d’un Anglais, ne se tient plus de joie! Elle va enfin rencontrer la famille de son défunt père et visiter la lointaine Angleterre, dont son père lui a tellement parlé. Mais quand elle arrive sur place, elle reçoit un accueil mitigé. Son cousin germain Andrew, ce jeune homme exécrable qui passe ses journées à boire, semble la détester, alors que sa cousine Constance l’enchante par son caractère joyeux et spontané. La société anglaise est-elle aussi parfaite qu’elle l’avait pensé ? Et quel secret cache aux yeux du monde William, l’oncle de Violet ?

Les apparences sont parfois trompeuses, ce que notre héroïne apprendra aux détours d’un récit gothique où la folie côtoie une antique mythologie… Sans oublier un soupçon de romance.

Mon avis:

J’avoue tout, c’est surtout la couverture de ce roman qui me tirait l’oeil quand je regardais le catalogue des éditions Artalys. Je les remercie grandement pour leur envoi parce que c’est souvent qu’ils me surprennent et le plus souvent en bien… Vous ne pouvez pas nier que l’image de la couverture est vraiment super belle et le résumé est lui aussi tentateur sans être trop explicite…

Je me suis lancée dans cette petite lecture avec vraiment de l’intérêt et de l’impatience à savoir où l’auteur allait nous emmener. Je n’avais aucun doute sur la plume de l’auteur que j’ai déjà découvert avec Constance et Séduction. Encore une fois, je l’ai trouvé simple, fluide et très agréable à lire. Jamais on ne s’arrête pendant la lecture pour revenir en arrière. C’est écrit de telle sorte que tout se déroule sans accrocs…

Je me suis très vite attachée à violet qui ont comprend très vite, à des rêves, des beaux rêves mais qui malheureusement ne sont peut-être que des rêves. On imagine bien cette adolescent qui est en manque de quelque chose et qui veut le combler. Je l’ai trouvé touchante et sa naïveté, au lieu de m’énerver, m’attendrissait. Je l’imaginais très belle dans ma tête aussi!!

En ce qui concerne l’histoire, je me suis fait bernée comme une débutante lol. Jusqu’à quelques pages avant le retournement de situation, j’ai marché à fond dans le piège que Jess Swann tend à Violet et au lecteur et du coup, j’ai subi un choc ^^. C’est une vraie réussite pour ma part.

Malheureusement, après ce changement, ça va trop vite. J’aurais vraiment aimer quelques pages en plus pour avoir plus de temps avec les personnages et mieux appréhender tout ce qu’il leur arrive mais bon ça n’a pas entiché plus que ça mon avis sur cette lecture. Je vous la conseille vraiment ainsi que tous les écrits de Jess Swann qui sont agréables rien que pour l’écriture!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

éditions Artalys

Publicités
Avis

[Mavilyly] Aux délices des anges de Cathy Cassidy

Aux délices des anges

Résumé: 

Anya quitte son pays natal, la Pologne, avec sa petite sœur et sa mère. Elle va rejoindre son père en Angleterre. Mais à l’arrivée, le choc est grand. Loin des rêves qu’elle s’était fait, son quotidien s’avère des plus rudes : son appartement est un taudis, son collège lui fait l’effet d’un zoo plein d’animaux hostiles et survoltés, sa famille manque d’argent… Il y a bien Dan, ce garçon dont la mère tient le salon de thé  » Bienvenue au paradis « , qui s’intéresse à elle. Mais il a tout du bad boy. Alors que le monde s’écroule autour d’elle, Anya va découvrir que la douceur se cache parfois là où on ne l’attend pas…

Mon avis:

J’avais envie de fraîcheur et du coup mon regard s’est tout de suite posé sur cet ebook… Et je dois dire que j’ai été servie.

Bon certes c’est très jeunesse, mais c’est de la très bonne jeunesse. L’histoire est assez prévisible mais je l’ai trouvé tout de même, très touchante. J’ai même eu les larmes aux yeux. Bon d’accord j’étais à fleur bleue ce jour là, mais quand même, j’ai trouvé cette histoire super belle. Je trouve qu’elle redonne confiance en notre société. Elle nous rappelle que  malgré ce que l’on voir d’affreux, il existe encore des gens généreux et avec beaucoup de bons sentiments.

Je n’ai pas été accro à un personnage en particulier, je les ai trouvé tous intéressants et indispensables à l’histoire. Bon, ils sont très jeunes donc je me suis sentie plus comme une grande soeur mais voila, je les ai trouvé choupis.

Je vous conseille cette lecture pour cet été. Il se lit très facilement et ce n’est que mon point de vue, mais il plaira à tout le monde qui veut se détendre et un peu de soleil et de fraîcheur dans sa vie. C’est le deuxième romans que je lis de cette auteur et cela confirme mon envie de continuer la saga Les filles en chocolat

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Le chardon et le tartan de Diana Gabaldon

Le chardon et le tartan

Résumé:

1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille.

Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au coeur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?

Le début d’une série incontournable !

Mon avis:

Déjà, je dois vous avouer que la couverture que je vous ai mise n’est pas celle que j’avais entre les mains. J’ai surtout entendu parler de ce roman sur booktube et j’avais envie de me lancer mais en même temps, j’avais vraiment peur de ne pas aimer donc je rechignais à les acheter. Du coup, lorsque j’ai vu le premier tome dans les livres que mon oncle avait, j’ai sauté dessus. Et je me suis dit que je lirais celui-ci et si je l’apprécie, je m’achèterais toute la collection sous les éditions J’ai lu, d’où la couverture… Bref, que de bla bla.

Venons-en à mon avis à proprement parler. Je vais commencer par le début avec mon ressenti dés les premières lignes. L’écriture de Diana Gabaldon fait partie de ces plumes où on lit un, deux paragraphes et on sait tout de suite qu’on va adorer lire les lignes. Elle est vraiment magique et elle est en grande partie la cause de mon grand plaisir de lecture.

Et ensuite, il y a forcément ce que l’auteur a écrit. J’étais vraiment sceptique quant au sujet, ce n’est vraiment pas quelque chose qui m’inspire d’habitude. Mais là, ça a super bien marché. Je suis rentrés tout de suite dans l’histoire de Claire et j’étais très impatiente de tourner toutes les pages qui composent le livre. J’ai énormément aimé Claire. Je l’ai trouvé hyper naturelle et malgré tout ce qu’elle vit, elle m’a paru réaliste. Je l’ai trouvé tellement humble, tellement facile et tellement sincère en somme c’est ma copine et je l’adore. Quand à Jamie, que les filles se rassurent, je ne suis pas amoureuse de lui, je vous le laisse lol, j’ai déjà mon roux à la maison. Malgré tout, il est vraiment charmant et on peut que l’apprécier même quand il est méchant ^^.

Maintenant, il y a le décor créé par Diana Gabaldon. Elle en dit suffisamment sans nous perdre dans des descriptions. On imagine très bien la nature qui entoure les personnages et c’est un véritable film qui se déroulait devant mes yeux. On a forcément envie d’aller visiter les highlands après cette lecture même si on doit vivre toutes les péripéties de Jamie et Claire, je veux y aller et apprendre toutes les coutumes de ce peuple.

Par contre, si je meurs plus jeune que prévu, je mets la faute sur l’auteur. Mon coeur a eu des petits ratés, s’est emballé par moment tout ça à cause de ce qu’elle fait vivre à Jamie et Claire. On ne peut pas nier qu’il se passe énormément de choses aux personnages et à chaque fois, on subit un suspens insoutenable mais tellement bon. Ce livre est vraiment terrible.

Et la fin, mais quelle fin!!!! Au secours, je veux la suite… Comme je l’ai dit sur facebook, j’étais contente de le finir parce qu’il fallait que je digère tout ça et que je laisse mon coeur se reposer mais je crois que si j’avais le tome 2, il aurait été enchaîné! Malheureusement, je vais devoir attendre parce comme vous le savez peut-être, j’ai des conditions pour acheter mes livres (1 livre acheté pour 5 livres lus) et je me suis inscrite à un swap ou je devrait recevoir deux livres donc je dois en lire 15 pour m’en acheter un. Plus que 12 lol…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Mauvais genre de Chloé Cruchaudet

Mauvais genre

Résumé:

Paul et Louise s’aiment, Paul et Louise se marient, mais la Première Guerre mondiale éclate et les sépare. Paul, qui veut à tout prix échapper à l’enfer des tranchées, devient déserteur et retrouve Louise à Paris. Il est sain et sauf, mais condamné à rester caché dans une chambre d’hôtel. Pour mettre fin à sa clandestinité, Paul imagine alors une solution : changer d’identité. Désormais il se fera appeler Suzanne. Entre confusion des genres et traumatismes de guerre, le couple va alors connaître un destin hors norme. Inspiré de faits réels, Mauvais Genre est l’étonnante histoire de Louise et de son mari travesti qui se sont aimés et déchirés dans le Paris des Années folles.

Mon avis:

Ce jour est un grand jour pour moi… C’est pour la première fois que j’écris une chronique d’une bd sur le blog. Il me semble que Naku en avait déjà fait une mais pour moi c’est la première. Je dois vous avouer mon ignorance. Avant d’être sur la blogosphère, je résumais les bds, aux ouvrages humoristiques et le plus souvent jeunesse tel que Titeuf, Tintin… qui n’ont pas une histoire par livre mais qui sont de longues sagas… Je sais pas trop si vous me suivez mais grâce aux personnes que je suis, j’ai appris que l’on pouvait trouver toute sorte de thème, d’écriture dans une bd comme les romans. Pourtant, j’avais encore du mal à sauter le pas surtout à cause du prix et de la rapidité à laquelle est lu ce genre.

Quelques unes sont tout de même dans ma wish-list mais je sens qu’avant de les acheter, il y a du travail à faire. Fort heureusement, ma bibliothèque fait des bds. Je ne m’y étais pas penchée dessus avant mais là Mauvais genre était mis en avant… J’ai vu cette bd sur le net et donc je n’ai pas voulu réfléchir pendant 10 ans, je l’ai prise et me suis dirigée vers le comptoir.

Je me suis lancée dans cette lecture, un soir où je ne savais pas quoi lire et surtout un soir où je n’avais pas envie de me lancer dans une grosse lecture. J’ai pris mon temps avec cet ouvrage, je voulais faire attention à tous les dessins et prendre mon temps pour lire le texte. Du coup j’ai mis deux petits soirs à la lire.

J’ai passé un agréable moment avec le livre de Chloé Cruchaudet. Je pensais que j’allais découvrir une histoire tendre et drôle avec de l’humour et je peux vous dire que je me suis bien trompée ^^. J’ai été vraiment surprise de la tournure que prend le récit. On vit avec ces pages beaucoup d’émotions et l’auteur a su développer beaucoup de thèmes. Et des surprises, j’en ai eu. Du début à la fin, je ne m’attendais pas du tout, à tout ce que nous propose l’auteur, c’était juste génial. Surtout les dernières planches, que j’ai regardé plus longtemps que les autres, tellement,j’étais déroutée.

En ce qui concerne les dessins, je ne vais pas dire qu’ils sont beaux mais je trouve qu’ils collent extrêmement bien avec l’histoire. Ils sont sombres, mystérieux et un peu fous… Avec cette touche de couleur de temps en temps.

Bref, je suis vraiment contente d’avoir commencé mon aventure bd avec celle-ci qui va me permettre de m’ouvrir à toutes les autres. Je vais d’ailleurs dès ma prochaine visite à la bibliothèque, regarder plus attentivement leur rayon. Merci à toutes celles qui l’ont présenté et m’ont donné envie de pousser la porte de ce nouveau genre.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La lettre oubliée de Nina Georges

La lettre oubliée

Résumé: 

Il a toujours un livre en tête pour soulager les maux de l’âme : dans sa « Pharmacie littéraire » installée sur une péniche à Paris, le libraire Jean Perdu vend des romans comme on vendrait des remèdes pour mieux vivre. Il sait soigner tout le monde à l’exception de lui-même. Cela fait vingt-et-un ans déjà, que Manon s’est éclipsée pendant qu il dormait en lui laissant pour tout adieu une lettre qu’il n a jamais osé ouvrir. Mais voilà qu’arrive l’été, un été pas comme les autres qui verra Jean Perdu s’échapper de sa librairie pour s’engager dans un voyage au pays des souvenirs, en plein coeur de la Provence, avant de revenir à la vie.

Mon avis:

Deuxième livre que j’ai demandé aux éditions Charleston et qu’ils ont très gentiment accepté de m’envoyer. Il est tombé à pic en plus, car quand je l’ai reçu cela faisait 3 jours que je n’avais pas ouvert de livre et je ne savais pas du tout avec quoi recommencer… Quand j’ai eu le colis, la question a trouvé sa réponse immédiatement et je n’attendais plus qu’à être le soir pour pouvoir m’y plonger…

Du coup je l’ai commencé le vendredi soir, mais le début a été difficile pas à cause du livre vraiment mais parce que j’ai eu du mal à me remettre à la lecture. Oui, je vous le concède, je n’avais pas lu que depuis 3 jours mais bon pour moi c’est énorme… Bref, du coup, je n’ai pas vraiment insister le premier soir pour ne pas me forcer et ne pas apprécier le livre comme il doit être. Je pense avoir bien fait parce que quand je l’ai repris le samedi soir, j’ai adoré ma lecture et là pour le coup, je n’arrivais plus à le lâcher, de même que le dimanche matin au réveil…

La lettre oubliée fait parti de ces livres que je considère comme des doudous. Pour moi, il a été un roman apaisant, qui m’a vraiment fait du bien. Ce que j’ai retenu, c’est que c’est une magnifique ode à l’amour et à la vie. Avec cette lecture, on pense forcément à notre vie, à ceux qu’on aime et à tout ce qu’il nous reste à vivre!!!

Je suis réellement enchantée par cette lecture, vraiment, Surtout avec cette approche des livres qu’on trouve à l’intérieur. La phrase d’accroche que j’ai sur ma couverture qui je trouve décrit très bien « Le roman phénomène qui parle d’amour… et de livres! ». Même si malheureusement, on peut passer à côté de quelques détails si on a pas lu les livres cités, chez moi, un live qui fait découvrir d’autres livres c’est le summum du plaisir… Et franchement, vu comment, Mr Perdu parle de ces livres, on a qu’une envie, les lire pour comprendre ce qu’il dit…

Par contre vous ne verrez pas de citations tirées de ce livre, car le livre entier est une citation à lire et à relire…

Ce roman est un petit bijou, un petit doudou, un petit bonheur… Encore un grand merci aux éditions Charleston, deuxième lecture et deuxième lecture géniallissime…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

Avis

[Mavilyly] Le biniou ensorcelé et autres contes musicaux de Daniel Tharaud

Le biniou ensorcelé

Résumé:

« Alors, une indescriptible panique s’empara du garçon. Il se mit à trembler, rassembla ses hardes et, sans quitter l’instrument des yeux, gagna la porte. Dès qu’il fut dehors, il partit, tout courant, sans demander son reste. Il n’avait pas fait trente pas qu’il entendit le chant continuer à résonner derrière lui. La peur au ventre, il jeta un coup d’il par-dessus son épaule et vit l’instrument, qui courait après lui, ses deux bourdons lui servant de jambes. Fou de terreur, Grégoric pressa l’allure, mais le biniou semblait régler sa course sur la sienne; plus il allait vite, plus l’autre courait, et s’il ralentissait, même conduite. Quand il s’arrêta un moment, hors d’haleine, le biniou stoppa à son tour; son chant se fit alors plus grinçant et plus ironique. » «  »Le Biniou ensorcelé… » » ou six «  »contes musicaux » » dans lesquels les instruments, à vent ou à cordes, sauvent, fascinent, font danser ou font frémir. Six récits qui en appellent tout autant au registre du policier qu’à celui du fantastique, travaillés par les thèmes du courage, du dépassement et de la quête de soi, de la puissance de la filiation, de la recherche de la paix, qui laissent entendre ces notes, touchantes ou facétieuses, qui leur donnent tout leur caractère.

Mon avis:

Encore une fois, j’étais sceptique lorsque j’ai vu ce livre dans le colis que Janyce des éditions Société des écrivains m’a envoyé. C’est pour cela que j’ai mis autant de temps à le sortir de ma Pile à lire malgré sa toute petite taille (66 pages).

Pour commencer, j’explique un peu le titre de ce livre. Dans ce recueil, on a six petits contes dont Le Biniou ensorcelé. Tous écrits par Daniel Tharaud, ils tournent tous autour de la musique et surtout d’un instrument de musique.

A ma grande surprise, j’ai passé un super moment avec ces lectures. Forcément, je prenais mon temps surtout entre deux contes. Même s’ils sont faciles à distinguer car chacun à son décor, son instrument et des personnages bien différents. Je ne pourrais pas dire lequel j’ai préféré, ils m’ont tous plu et enchanté. Bon bien sur, ils font entre 6 et 15 pages donc ce n’est pas très détaillé mais l’auteur a su mettre ce qu’il fallait pour que l’on ne s’ennuie pas.

Et le gros plus de ce recueil, c’est qu’il est illustré. J’ai beaucoup aimé ce point surtout que les dessins sont beaux et collent très très bien avec les propos de Daniel Tharaud. L’illustratrice est Anne-Violaine Szabados et avec ces dessins type peinture (je crois), elle apporte vraiment un plus aux écrits. J’ai flashé notamment sur une et je vous met plus bas, la photo que j’ai prise.

Je veux vraiment remercier Janyce et la maison d’édition qui comme très souvent me surprennent dans le choix qu’ils font des livres qu’ils m’envoient.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 éditions Société des écrivains

20150531_221029

Blabla, Décorations et tuto

Un carnet pour mes livres et surprise

Je suis une grande fane des listes, carnets et blocs notes … Et pourtant je n’avais jamais penser à en dédier un à mes livres.

Depuis quelques mois, j’imprimais la liste de mes livres pour ne pas acheter 2 fois le même ou surtout pour ne pas avoir peur d’acheter 2 fois le même, devrais-je dire car c’est plus souvent la 2ème solution qui arrive.

Seulement, j’oubliais souvent de mettre à jour ma liste et/ou d’imprimer la liste modifiée.

Et la semaine dernière, parce que c’est facile de me faire craquer, Mavilyly m’a donné envie de faire des minis livres. J’ai donc choisi de m’entrainer sur un format un peu plus grand en réalisant un carnet à livres ou je noterais les livres achetés pour ne plus craindre d’avoir déjà un livre et donc louper une occasion. (Ce qui m’arrive souvent ^^)

On va commencer par voir mon petit carnet:

DSCF0881

j’ai utilisé des pages de livres pour faire la couverture

DSCF0882

2 feuilles par lettre pour ne pas être bloquée trop rapidement

DSCF0883

7 cm de large, 10.5cm de long. idéal pour tenir …

DSCF0884

dans la main quand je cherche les livres

DSCF0887

avec des pages entière pour mes auteurs préférés !!

Maintenant, petite surprise. Voici le tuto pour le faire vous même !!

Petit conseil si vous n’êtes pas manuel ou que vous ne voulez pas vous embettez à faire un carnet vous même. Acheter un petit répertoire et customiser la couverture. (à partir du point 8)

Fournitures pour un carnet de 7 x 10.5

10 feuilles d’un bloc

2 cartons 7 x 10.5 (j’ai utilisé le carton qui est à la fin du bloc #récup)

1 carton 1 x 10.5

du fil et une aiguille

des pages d’un vieux livre (4 ou 5)

de la colle vinylique (colle blanche à papier)

petit + pour protéger du papier adhésif transparent

1) Découpez les feuilles une par une en 4 et plier les petits morceaux en 2. Placez les 4 feuilles les unes dans les autres pour faire un petit livret.

IMG_20150603_224101

IMG_20150603_224409

2) marquez la tranche de chaque livret à 1,5; 3; 4,5; 6; 7,5 et 9 cm. Et percez avec une aiguille (sans passer le fil pour le moment)

IMG_20150603_225801

3) Passez le fil en commençant par le 1er trou et ressortez l’aiguille par le trou suivant.

IMG_20150606_223707

4) Prenez un autre livret et passez le fil au deuxième trou pour faire correspondre. Sortez au premier et faites un noeud avec le bout du fil du premier livret.

Répétez l’opération avec les autres livrets. Pour bien serrer les livrets les uns aux autres, passez l’aiguille sous le petit bout de fil entre les livrets précédents.

dscf0931

dscf0930

5) Une fois tous vos livrets attachés, passez le fil dans le trou suivant du premier livret. Répétez le système d’attache réalisé précédemment.

dscf0932

Renouvelez pour les derniers trous.

Vous avez maintenant un petit carnet non décoré.

6) Prenez une des feuilles d’un livre et collez les cartons en laissant un espace entre les cartons (a peu près leur épaisseur), pliez la feuille sur la tranche des gros morceaux pour être sur de pouvoir fermer le carnet. (Ce n’est pas grave si l’écriture n’est pas dans le bon sens, ce n’est pas la couverture finale.

Coupez les coins de la feuille ainsi qu’au milieu comme sur la photo. Encollez les bords et rabattre sur les cartons.

dscf0925

7) Coupez un morceau de feuille pour solidifier la tranche de votre carnet.

dscf0926

Pour encore plus de solidité, je recolle une nouvelle page de livre, avant de faire la couverture définitive.

8) Couverture définitive:

Si comme moi, vos pages sont plus petites que votre carnet à plat coupez au ras des ecritures et collez la a une autre page assez près des écritures pour qu’on pense que les phrases se suivent.

IMG_20150615_154406

Vous pouvez également collez un masking tape (adhésif coloré/décoré) pour cacher le raccord et donner une impression de tranche de livre

dscf0928

9) Placez votre carnet au centre de cette nouvelle page et collez le comme expliqué plus haut (6)

Et pour finir, si vous souhaitez bien protéger votre carnet, vous pouvez coller de l’adhésif transparent.

IMG_20150615_155538

Voilà !! 1 grande page qui peut vous faire peur mais qui au final n’est pas dur à réaliser. N’hésitez pas a vous lancer et si vous avez des question, je répondrais avec plaisir !!

Et surtout montrez nous vos réalisations !!