Avis

[Mavilyly] La marche d’Angélique et Marcelin vers Saint-Symphorien

La marche d'Angélique et Marcelin

Résumé:

De Laragne au pont de la reine Jeanne en passant par Sisteron et Vilhosc… Au mois de juillet 1815… Deux enfants placés dans une ferme de Laragne (Hautes-Alpes) sont affectés aux plus durs travaux et régulièrement maltraités. La vie du plus jeune, soumis aux coups de cravache du fermier, est très menacée. Sa soeur aînée l’entraîne dans une fuite éperdue avec l’espoir de rejoindre leur oncle et leur tante à Saint-Symphorien près de Sisteron (Basses-Alpes). Leur chemin est long et périlleux, semé d’embûches et à l’issue incertaine..

Mon avis:

Voila un tout petit roman qui m’a été envoyé par les éditions Mon Petit Éditeur que je remercie beaucoup. quand j’ai lu le résumé, j’ai été vraiment intriguée par ce que pouvait contenir le livre.

Comme je vous le disais plut haut, c’est un petit récit qui se déroule sur une journée en 72 pages, c’est pourquoi la lecture se fait très rapidement. Avant que l’histoire commence on a un petit mot de l’auteur qui nous dit qu’il a inventé ce périple mais qu’il est parti d’un fait réel. En ce qui me concerne, heureusement que l’auteur nous dévoile le pourquoi de son écrit sinon, je n’aurais pas compris son but.

J’ai apprécié ma lecture, elle est facile et fluide mais vu sa petitesse, je n’ai pas pu m’attacher aux personnages et ne connaissant pas les lieux qui étaient cités, je n’ai pas réellement eu d’atome crochu avec ce qui est évoqué. Malgré tout, c’est un petit fait divers qui montre bien que les us et coutumes ont bien évoluées autour des enfants et surtout j’ai retenu une morale: Juger quelqu’un trop vite peut faire énormément de dégats chez cette personne mais aussi dans son entourage!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Print - copie

Publicités
Avis

[Mavilyly] Le miroir d’ambre de philip Pullman

Le miroir d'ambre

Résumé:

Lyra est retenue prisonnière par sa mère, l’ambitieuse et cruelle Mme Coulter qui, pour mieux s’assurer de sa docilité, l’a plongée dans un sommeil artificiel. Will, le compagnon de Lyra, armé du poignard subtil, s’est lancé à sa recherche, escorté de deux anges, Balthamos et Baruch. Avec leur aide, il parviendra à délivrer son amie. À son réveil, Lyra lui annonce qu’une mission encore plus périlleuse, presque désespérée, les attend : ils doivent descendre dans le monde des morts… la fin de certains chapitres sont reproduites des bribes de rêves, d’où l’effet d’images imprimées légèrement. Elles ont été conçues ainsi par l’auteur.

Mon avis sur les tome 1, tome 2

Mon avis:

J’ai commencé ce troisième tome avec une grande appréhension vu l’ennui que j’avais eu lors de la lecture du deuxième tome. Mais contre toute attente, j’ai apprécié ma lecture et je l’ai avalé avec autant de plaisir et de frénésie que le premier, je suis donc contente de ne pas m’être arrêter…

Du coup je ne sais pas si le deuxième est pour moi réellement moins bon ou si je l’ai lu à un mauvais moment parce que je n’arrive pas à comprendre pourquoi j’ai autant aimé le premier et le troisième mais pas le dernier…

C’est un tome qui bouge énormément et on ne peut pas s’ennuyer là c’est clair. Il y a beaucoup d’actions et même si le nombre de personnages est encore à certains moments un frein pour la compréhension, j’ai lu la plupart du livre en une après-midi.

A nouveau je n’ai pas réussi à accrocher avec Will mais mon plaisir de retrouver Lyra et surtout Iorek a occulté ce petit détail. C’est un vrai bonheur de retrouver tous les différents personnages que l’on a rencontré au fil des tomes. Je trouve Le miroir d’ambre une très belle fin ou même si la fin, je l’aurais aimé plus happy, est ce qu’elle est et il aurait été difficile d’en faire une autre.

Je suis tout de même soulagée d’avoir fini cette saga je n’aurais pas voulu d’un quatrième tome.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Les virevoltants de Leila Meacham

Les virevoltants

Résumé:

1979. Catherine Ann est encore une petite fille lorsqu’elle perd ses parents dans un accident de voiture en Californie. Au Texas, chez sa grand-mère Emma, elle fait la connaissance de deux garçons, John et Trey, également orphelins, qui décident de la protéger. Ils formeront un trio remarquable, elle la plus belle fille de la région, eux des champions de football américain adulés par leur petite ville du Texas. En grandissant, ils nourrissent le projet de partir tous les trois à l’université. Mais, à la veille d’un match, une mauvaise blague vire à la tragédie. Le trio va se déchirer et les trois inséparables devront apprendre à vivre chacun de son côté. Le passé est-il éteint pour toujours ?

Une histoire d’amitié et de triangle amoureux pleine de suspense et de rebondissements.

Mon avis:

Les virevoltants m’a été envoyé par les éditions Charleston pour notre partenariat et je les remercie surtout que pour l’instant aucun de leur ouvrage ne m’a déçu et ce dernier ne déroge pas à la règle. J’ai beaucoup aimé ma lecture et même si j’ai mis du temps à la lire à cause de vie personnelle, elle était vraiment addictive!!! Leila Meacham arrive dès les premières pages à nous immerger dans son récit et on en ressort que lorsque la dernière page est tournée.

Comme il est dit dans la 4ème de couverture, on est face à une histoire d’amitié et d’un triangle amoureux mais pour moi, ce triangle ne ressemble à aucun autre. On est très loin de la niaiserie que l’on trouve souvent. C’est une histoire vraiment terrible par certains aspects et très belle par d’autres. Tout est fluide, rien nous parait impossible, tout est réaliste et naturel donc forcément, on enchaine les pages avec grande facilité.

J’ai ressenti beaucoup d’émotons pendant ma lecture. Il transpire de la plume de l’auteur tout ce qu’elle a ressenti en écrivant et tout ce que ses personnages ressentent.

Je me suis tout de suite attachée aux trois jeunes qui vivent l’histoire. On ne peut que compatir avec Cathy, John et Trey. Leur détresse nous touche mais il y a aussi la force qu’il trouve dans leur trio qui m’a vraiment bouleversé. Même si au début, je n’ai eu de préférence pour personne au fil de ma lecture, mes sentiments ont changé. Au fil des pages, Cathy m’a énervée, je trouve qu’elle se voile la face, une fois adulte et qu’elle s’est construit une carapace qui la rend plus distante. John, je l’ai perçu moins fort, moins charismatique et je trouve ça dommage. Enfin Trey, et bien, je suis amoureuse de ce bad-boy. Bon bien sur, je epnse que ces sentiments sont tels parce qu’on est au courant de tout étant donné que l’on a tous les points de vue pendant la lecture. Si on avait que celui de Cathy ou de John peut-être que je l’aurais détesté…

Bref, Trey est un homme que j’adore lol.

On arrive maintenant à la fin du récit où la tout s’enchaîne. Je suis vraiment restée sur les fesses avec ce que Leila Meacham fait vivre à ses personnages. Je ne m’y attendais pas du tout et jusqu’au dernier mot j’ai été surprise. Les dernières pages a finit de faire cette lecture, une excellente lecture. Ce n’est pas un coup de coeur mais on en est très très prêt! Encore une fois, je vous le conseille et pour être plus large, je vous conseille les parutions des éditions Charleston qui sont toutes géniales.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

Avis

[Mavilyly] Demain j’arrête! de Gilles Legardinier

Demain j'arrête

Résumé:

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ? Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu – obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons-nous fait le truc le plus idiot de notre vie ? Avec cette première comédie, Gilles Legardinier – déjà remarqué pour ses deux thrillers L’Exil des Anges et Nous étions les hommes – révèle une nouvelle facette d’une imagination qui n’a pas fini de surprendre. Drôle, percutant, terriblement touchant, son nouveau roman confirme ce que tous ceux qui ont lu un de ses livres savent déjà : Gilles a le don de raconter des histoires originales qui nous entraînent ailleurs tout en faisant résonner notre nature la plus intime. Voici un livre qui fait du bien !

Mon avis:

J’ai déjà lu deux romans de cet auteur, Complètement cramé! et Et soudain tout change… Les deux ont été pour moi de très très bonnes lectures avec un coup de coeur pour le deuxième du coup quand j’ai vu Demain, j’arrête à la bibliothèque, je l’ai pris assez confiante. Et c’est le premier que j’ai sorti de ma pile de livre emprunté.

On retrouve très bien dans ce livre, la plume super agréable à lire de Gilles Legardinier ainsi que son humour. A plusieurs reprises, je me suis vue sourire, voire rire en lisant ce roman et c’est vraiment un plaisir que l’on prend avec les mots de Gilles Legardinier.

On retrouve encore une fois, une multitude de personnages qui au lieu de nous embrouiller, apportent vraiment quelque chose au récit. L’auteur sait les travailler pour que chacun soit intéressant et important dans son récit. Je n’aime pas particulièrement ça d’habitude mais dans ces romans aux couvertures de chats, c’est pour moi une partie de ce qui les rends appréciables et différents des autres. Je les ai tous aimé sans avoir de préférence pour l’un d’entre eux, ils sont tous super.

Par contre dans Demain, j’arrête! c’est l’histoire en elle-même qui m’a un peu plus gênée. Je trouve qu’elle est par moment tirée par les cheveux et ce n’était plus crédible. C’est vraiment dommage. Je m’attendais à avoir la narration d’un moment de vie de personnages qui passent partout, qui pourraient être nos voisins mais ici, ils se lancent dans des opérations qui dénotent avec la vraie vie. C’est un petit détail mais qui m’a réellement dérangé sur la fin et du coup, je ne lisais plus avec le même intérêt.

Pour autant, je continuerais à lire cet auteur et j’ai bien envie d’essayer un de ces policiers ou thrillers je ne sais plus, voir ce que ça donne.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi de Katherine Pancol

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi

Résumé:

 Souvent la vie s’amuse.
Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.
Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident. Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails. Ils veulent du lourd, de l’imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d’un homme tremblant.
Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue…
Et la vie n’est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi…

Mon avis sur les tome 1, tome 2

Mon avis:

Si vous me suivez sur facebook, vous savez que j’ai choisi de lire ce roman parce que j’ai emprunté le tome 1 de Muchachas et que je me suis rendu compte que c’était la suite de cette première trilogie donc me voila le nez dans Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi. Vous savez aussi que ma lecture a été quelque peu épique pour moi!!!

On se concentre ici plus sur Hortense. C’est un personnage qui m’avait un peu énervé lors de deux premiers tomes et sans qu’elle me soit devenue sympathique, je lui aurais mis moins de claques qu’avant on va dire. J’ai aimé la découvrir de l’intérieur et même si j’ai eu l’impression que l’auteur a voulu la défendre, elle reste une personne difficile à apprécier! Pour les autres, je les trouve assez absents de ce dernier tome et Joséphine que j’ai beaucoup aimé m’a un peu déçue et plusieurs fois, je me suis dit « tu files un mauvais coton mademoiselle!!! ». Bref, malgré que ce livre a changé, un peu, mon ressenti sur Hortense, sinon il m’a laissé indifférente sur les personnages.

Venons-en à l’histoire. Mais quel ennui!!! Et c’est là que la lecture devient périlleuse. J’avais vraiment l’impression que comme l’histoire, je n’avançais pas! heureusement qu’il est écrit par madame Pancol parce que sinon, je l’aurais abandonné. Elle a une écriture qui a fait que j’ai continué mais ce n’a pas été facile. C’est un sentiment très complexe que ne pas vouloir continuer mais en même temps apprécier la plume. Bref, je l’ai fini et j’en suis bien contente.

Maintenant, le gros dilemme qui s’ouvre à moi c’est que j’ai Muchachas, que la fin de Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi m’a vraiment donné envie de continuer mais j’ai pas envie de m’ennuyer et m’ennuyer encore!!! Donc on verra bien si j’attaque ou pas la nouvelle trilogie!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Vertige de Sophie Jomain

Vertige

Résumé:

À presque 18 ans, Hannah enrage de devoir subir un nouvel été à Wick, petite ville portuaire écossaise. Il n’y a pas plus ennuyeux que cet endroit pour une citadine de son âge. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Leith. Il est bâti comme un roc et possède les plus beaux yeux qu’elle ait jamais vus. Qu’importent les rumeurs qui courent au sujet du jeune homme… l’attirance est immédiate, réciproque et irrépressible.
Puis tout bascule. Le conte de fées se transforme en cauchemar et le destin d’Hannah est scellé. Leur relation résistera-t-elle à l’inimaginable ? Sauront-ils vaincre le pire ? Car les légendes sont parfois plus réelles que l’on croit.

Mon avis:

Comment se faire piéger par un livre – leçon… Si vous me suivez sur facebook vous connaissez l’histoire de cette lecture. cela fait un bon moment que je vois cette saga tourner sur la blogo mais je me convaincs à chaque fois de ne pas la rajouter à ma wish-list. Déjà parce que les avis sont plutôt mitigés, ensuite parce qu’elle est assez important au nombre de tomes et enfin parce qu’on la compare à Twilight et je n’aime pas quand on rapproche deux écrits comme ça… Bref, j’ai résisté jusque là. Sauf que je participe à un swap ce mois-ci avec le forum Club de Lecture et dans la liste de ma swappé, il y avait le premier tome de Les étoiles de Noss Head. Je l’ai trouvé à l’espace culturel et suis repartie avec et un autre. Ensuite, j’avais un RDV, j’étais en avance sans livre et mon portable n’avait plus de batterie, je me suis donc dit que j’allais voir ce que donnait la saga de Sophie Jomain mais juste les premières pages pour voir quoi… Sauf que, une fois commencé, il m’a été impossible d’arrêter…

Voila, comment je me suis retrouvée piégée par ce livre, je ne m’y attendais pas du tout. J’espère que ma swappée ne m’en voudra pas trop si elle voit ça mais oui j’ai lu du début à la fin le roman. comme dirait Obélix, « je suis tombé dedans… ». Cela fait très longtemps que ça ne m’est pas arrivé! Pourtant quand j’y repense avec du recul, ce n’est pas un truc démentiel mais voila, ça a super bien marché sur moi.

Je ne saurais pas dire pourquoi mais ce n’est pas un coup de coeur, on y était très très près pourtant. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire des comparaisons avec Twilight et je pense que c’est pour ça que ma lecture n’a pas été un truc de ouf malade… C’est pour ça que je n’aime pas qu’on dise, le nouveau « Twilight », « Nos étoiles contraires »… Même si on ne le veut pas, on cherche les ressemblances et du coup on apprécie plus le récit pour lui-même.

Maintenant, que j’ai refermé le livre, je ne pense qu’à ouvrir le second tome (qu’il faut que j’achète d’abord lol) mais par contre, je me rends compte que je ne sais pas vous dire pourquoi, j’ai dévoré ma lecture. Je ne peux pas dire que je me suis énormément attachée aux personnages, quand on lit ce genre, l’histoire n’est pas énormissime… Forcément, je pense que la plume de Sophie Jomain y est pour beaucoup, elle est très accessible et super fluide. Les phrases se lisent sans soucis et souvent sans que l’on s’en aperçoive. C’est un page-turner. On va dire que c’est l’ensemble des choses que je vous ai cité qui ont fait que j’ai lu ces pages en un peu moins de 2h30…

Forcément, je vous conseille cette lecture. Je remercie ma swappée (même si elle n’a rien fait ^^) mais je la déteste aussi lol…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Le sommeil du démon de Serge Brussolo

Le sommeil du démon

Résumé:

Devenir gardienne d’aérodrome aux hangars remplis de vieux aéroplanes tout cassés, ça semblait amusant… Hélas ! Peggy Sue ne tarde pas à apprendre que les nuits de pleine lune un avion fantôme s’y pose à l’insu des adultes. Les hôtesses officiant à son bord hypnotisent les enfants pour les forcer à monter dans l’appareil. L’avion vole ensuite vers un monde magique où s’affrontent d’incroyables créatures. Un univers où les jeunes garçons, qui croyaient faire un baptême de l’air, deviennent les soldats d’une bataille sans pitié. Peggy Sue, et le chien bleu, parviendront-ils à déjouer les plans du démon dont les mauvais rêves détraquent la réalité?

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Ce petit livre, je l’ai trouvé lors de mon séjour chez Naku à très peu cher et j’ai vraiment envie de découvrir toutes les aventures de Peggy Sue mais je ne veux surtout pas les acheter plein pot…

On y retrouve Peggy Sue forcément, mais aussi le Chien Bleu et toute la famille de Peggy. J’adore le chien bleu qui me fait beaucoup rire et Peggy, elle reste Peggy ^^, très jeune mais attachante tout de même. Et on rencontre Sébastian qui va devenir le collègue de recherches de Peggy. Elle m’a légèrement énervé par moment mais bon c’est aussi parce que c’est un roman très jeunesse et donc du coup, j’étais pas vraiment en accord avec ses actions.

Quant à l’histoire, on ne peut pas parler de réalisme forcément mais je la trouve bien ficelée. Je me suis laissée surprendre par Brussolo et j’ai vraiment aimé les étapes qu’il donne à surmonter à ces personnages. Malheureusement, j’ai trouvé la fin un peu facile malgré qu’elle ouvre une porte intéressante pour la suite!

Je me suis laissée emporter par ce deuxième tome et je compte continuer la saga mais vous aurez compris que je ne vais pas me jeter dessus quand j’aurais trouvé la suite. Il faut savoir que j’ai sorti Le sommeil du démon grâce au choix de ma binôme sur le forum de Club de lecture sinon, je pense qu’il y serait encore…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume