Tu seras notre enfant de Charity Norman – Naku

L’auteur: Charity Norman est née en Ouganda. Après avoir voyagé pendant plusieurs années, elle s’établit en Angleterre et se lance dans une carrière d’avocate spécialisée en droit pénal et familial. En 2002, regrettant de ne pas voir assez ses trois enfants, elle décide de quitter ses fonctions, de s’installer avec sa famille en Nouvelle-Zélande et de se consacrer à l’écriture. Tu seras notre enfant est son premier roman.

Résumé: À peine venue au monde, la petite Grace est l’enjeu d’un choix déchirant. Sa mère, âgée de seize ans, disparaît juste après sa naissance sans avoir révélé l’identité du père. Un couple qui ne parvient pas à avoir d’enfant est prêt à l’adopter… Une chance pour Grace. Mais le père biologique se manifeste : il veut sa fille. Qui en aura la garde ?

Mon avis :

note 1note 1note 0.5note 0note 0

Mavilyly lisait ce livre lorsqu’elle était en vacances et son résumé m’a donné envie de le lire, alors j’ai profiter d’une visite a la bibliothèque pour le demander.

Malheureusement ce livre n’aura pas été un coup de coeur, j’ai mis la moyenne car j’ai apprecié la lecture mais je l’ai trouvée longue et lente.

Le premier chapitre est le chapitre que j’ai préféré et je regrette de ne pas avoir lu plus de chapitre avec pour narrateur l’assistante sociale.

Vous l’aurez compris, le livre passe d’un personnage à un autre, de chaque cote d’une adoption famille de coeur ou de sang, comme ils disent sur la 4eme de couverture. Ce que j’ai bien aimé, même si je ne comprends pas (ou n’apprécie pas) le fait de prendre un personnage extérieur à la position qui de surcroit n’aime pas les enfants. Il est sûrement présent pour rendre le récit moins triste ou pour permettre à l’auteur de moins s’épancher sur les sentiments du papa. Et voilà un reproche de plus, l’histoire manque pour moi de sensibilité, d’émotion.

C’est finalement à la fin du livre que j’ai commencé a ne plus pouvoir le lâcher, lorsque le jugement approche et qu’on aperçoit le désespoir de chacun.

Pour moi le contrat n’est pas rempli, il s’agit d’un sujet poignant, normalement émouvant, mais qui n’a fait que survoler le potentiel du thème.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s