[Mavilyly] Fleurs sauvages de Kimberley Freeman

Fleurs sauvages

Résumé:

Glasgow, 1929

Beattie Blaxland avait des rêves. De grands rêves. Elle rêvait d’une vie remplie de mode et d’étoffes. Ce dont elle n’avait jamais rêvé, c’était de tomber enceinte de son amant, un homme marié, à la veille de son dix-neuvième anniversaire.

Londres, 2009

Emma Blaxland-Hunter vivait son rêve. Danseuse étoile au Ballet de Londres, elle avait tout… jusqu’au jour où elle a tout perdu.

Des décennies les séparent mais les deux femmes devront trouver la force de reconstruire leur vie. Un héritage les mènera au coeur des terres australiennes, à Wildflower Hill, la colline aux fleurs sauvages, là où une femme peut apprendre à se relever et découvrir ce qu’elle veut vraiment.

Mon avis:

Je suis obligée de commencer par remercier les éditions Charleston. Cette maison d’édition dont je suis au cinquième partenariat et qui ont été soit des coups de coeur, soit des « presque » coup de coeur. C’est assez fous et j’en suis toute surprise, mais toutes les parutions que j’ai lues pour le moment ont été de super bons moments. Ça fait presque peur en fait ^^.

Comme vous l’avez compris, j’ai adoré lire Fleurs sauvages. C’est encore un récit qui m’a aspiré dès les premières lignes. Je n’ai eu aucun effort à faire pour entrer dans l’histoire et me familiariser avec les personnages. Emma qui est plus contemporaine m’a semblé très intéressante de par sa remise en question face à notre monde superficiel, toujours dans le rapide et assez égoïste. Mais c’est sur Beattie que mon coeur a jeté son dévolu.

Cette femme m’a profondément touchée avec toutes les épreuves qu’elles subies et qui malgré tout garde la tête haute et fait en sorte de s’en sortir en tous les cas. J’ai eu l’impression de ressentir avec elle ses sentiments, et les larmes sont régulièrement montées jusqu’à mes yeux.

Ce secret de famille qui nous ai dévoilé grâce à ces deux récits entremêlés, est juste super bien tissé. Encore une fois, je me sentais vivre avec les personnages. C’est avec cette envie de découvrir la vérité que je me suis rapprochée d’Emma. En fait pour tout vous avouer, je m’imaginais être Emma et que tout cela me concernait.

Malheureusement, je ne pourrait pas compter ce roman de Kimberley Freeman dans mes coups de coeur parce que pour moi, il perd un peu en émotion à la fin. Il m’a semblé décrocher lègèrement de l’histoire de famille et je n’aurais pas voulu…

Vous l’aurez compris, tout de même, cette lecture on la vit pleinement et il est obligatoire que vous la découvriez. Tout comme les éditions Charleston d’ailleurs…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s