[Mavilyly] Une dernière preuve d’amour de Méral Tuzun

Une dernière preuve d'amour

Résumé:

Bérivan est une enfant facile et joyeuse. Brillante à l’école, elle fait la joie de ses parents. Jusqu’à son entrée au collège : soudain, tout se dégrade, plus rien ne la motive. Les psychiatres n’y comprennent rien. C’est que la cause est physique : une rare et grave maladie a déclenché une encéphalite. Elle va mourir. Commence pour Bérivan et sa mère Méral un chemin de croix, fait de perfusions, de vomissements, de périodes de coma, de surdoses de médicaments, de crises d’épilepsie… Sa mère s’occupe d’elle à plein temps, jour et nuit, épuisée. On avait prévu une mort rapide à Bérivan, mais son corps s’accroche, bien que son état soit de plus en plus intenable, entre vie et mort. En revanche, en esprit, elle semble avoir renoncé. Des proches commencent à conseiller à la mère de la laisser  » partir « . Au fil des ans, Bérivan souffre atrocement et Méral lit dans ses yeux sa requête : le soulagement doit être total. L’amour, c’est aider à vivre. C’est aussi libérer lorsque la souffrance devient sans nom : un geste qu’aura l’auteur en 2007, près de 17 ans après le début de la maladie de Bérivan…

Mon avis:

Un nouveau témoignage de lu. Et dire qu’avant je ne lisais que ce genre de récit…

Mes lectures se sont grandement variées depuis que j’ai mon blog mais malgré tout, j’aime beaucoup revenir de temps en temps à mon genre de prédilection. Le thème abordé dans Une dernière preuve d’amour est quelque chose de très dur et j’avais peur d’être vraiment émue par ce récit. Malheureusement, je n’ai ressenti assez peu d’émotions dans cette lecture. Attention, je ne critique pas, c’est juste que cette mère a écrit son histoire pas pour développer que ce qu’elle ressent, mais plus pour évoquer ces difficultés à obtenir ce qu’il y a de mieux pour sa fille malade.

Je ne sais pas si c’est voulu, mais j’ai trouvé l’écriture distante et qui se concentre en plus grosse partie sur le côté matériel et pratique de ce combat contre la maladie. Je ne dirais pas si c’est bon ou pas mais pour moi, qui aime avoir les sentiments des hommes et femmes d’un témoignage, il m’a manqué quelque chose.

J’ai été assez décontenancée par ce que raconte Méral Tuzun. Déjà, par tout ce qu’elle fait pour sa fille, que ce soit en voyage, en recherches, en RDV, c’est assez impressionnant et j’ai eu du mal à comprendre tout cet acharnement mais bon je ne suis pas maman et encore moins maman d’un enfant malade… Par contre, c’est un vrai choc de savoir toutes les incohérences du système médical français et surtout toutes ces personnes qui ne sont là qui pour profiter des familles et faire fructifier leurs bénéfices. Certes on est au courant de tous ces charlatans-médecins, mais tous ces fabricants de matériel médical qui est soi-disant fait pour vous aider… Mon Dieu, c’est vraiment honteux!

Un récit qui se lit très vite et qui malgré tout, ne peut que nous toucher. Un bon témoignage aussi pratique, à mon sens, que beau!!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Catégories : Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s