Avis

Je veux vivre – Jenny Downham

Source: Externe

L’auteur: Jenny Downham a été actrice dans des hôpitaux et des foyers pour jeunes. « Je veux vivre » est son premier roman. Il a connu un immense succès en Angleterre, aux États-Unis et en Hollande

Résumé: Tessa vient d’avoir seize ans et se sait condamnée. Dans quelques semaines, elle mourra d’une leucémie. Partagée entre la révolte et l’angoisse, l’injustice et les aspirations propres à son âge, Tessa décide de tout connaître de la vie avant de mourir, y compris les transgressions, la célébrité… Aidée de sa meilleure amie, de ses parents qui acceptent tout, Tessa se lance alors dans une course contre la montre, contre la mort, pour vivre !

 

Mon avis:

note 1note 1note 0note 0note 0

En lisant le résumé, je m’attendais à un livre poignant sur une jeune fille qui veut profiter de la vie avant de mourir. Mais je n’ai pas eu ce que j’espérais.

Agréable à certains moments, l’histoire peut aussi être très chiante à d’autres.

Les personnages sont peu développés ainsi que peu décris, il est donc difficile de s’identifier à eux. Et Tessa, l’héroïne, n’aide pas. Je l’ai trouvé tout simplement désagréable. Obnibulée par ce qu’elle va rater, elle ne pense qu’au sexe et à la drogue. C’est en tout cas ce qu’il me reste du livre.

J’ai eu plus de peine et de pitié pour son père  qui doit la supporter. Certes, elle est malade, mais est ce un passe droit pour être aussi imbuvable ?

J’espérais lire une adolescente plein de sagesse et pas une jeune en pleine crise.

Un film est inspiré du livre, Not is good, et je compte le voir prochainement et vous dire ce que j’en ai pensé. Si je l’ai préféré au livre ou pas ? S’il m’a aidé à voir le livre sous un nouvel angle … Sait on jamais !!

Je barre la ligne 34 de mon challenge avec les jolie converses ^^

Source: Externe

Avis

Un choix difficile de Frédérique Arnould

Un choix douloureux

Résumé:

 Grâce à sa connaissance de la guerre et à ses dons de magicienne, Alexia a aidé ses compatriotes à chasser l’armée noire, mais l’enlèvement de Tomas par le prince Grahir a entaché cette belle victoire.

Accompagnée du capitaine William, de Maxi et de trois autres de ses camarades, elle se lance à la recherche de Tomas dans le royaume ennemi, où la place de la femme est inexistante. Horrifiée de voir autant de cruauté et si peu de considération, elle doit tenir sa langue et contenir sa magie pour ne pas faire échouer sa mission. Heureusement, elle fera de belles rencontres qui l’aideront à supporter cette culture si différente de la sienne.

Plongée dans ce monde dont elle ignore tout, elle découvrira ses origines extraordinaires et devra faire des choix douloureux. Arrivera-t-elle à sauver Tomas ? Et Maxi retrouvera-t-il sa place dans le cœur d’Alexia ?

Mon avis sur le tome 1

Mon avis: 

J’étais plus qu’enchantée lorsque j’ai commencé ce deuxième tome au souvenir de mon plaisir avec Des amours maudites. J’ai grandement apprécié retrouver Alexia et ses compagnons. On a qu’une envie que tout s’enchaîne et avancer dans leur périple pour les voir triompher.

C’est un peu la, que la mal blesse. Autant dans le premier opus, le triangle ne m’avait pas déranger mais ici, l’indécision d’Alexia est énervante. A plusieurs reprises, on a envie de lui mettre des claques pour la faire réagir. On a l’impression qu’elle oublie un peu vite sa mission première pour des choses, certes importantes pour elle, mais qui n’auront plus lieu d’être s’ils échouent.

Passé ce désagrément, j’ai retrouvé beaucoup de points positifs. On a encore une fois de l’action, du suspens et du rythme. On dévore les pages sans s’en rendre compte et la fin arrive trop tôt. Surtout cette fin là. L’auteur sait nous donner envie de continuer sa saga, ça c’est sur!!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

  éditions Artalys

Avis

[Mavilyly] Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro

Auprès de moi toujours

Résumé:

Jadis, Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham ; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l’idée qu’ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était essentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour.
Mais pour quelle raison les avait-on réunis là ? Bien des années plus tard, Kath s’autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. Une histoire d’une extraordinaire puissance, au fil de laquelle Kath, Ruth et Tommy prennent peu à peu conscience que leur enfance apparemment heureuse n’a cessé de les hanter, au point de frelater leurs vies d’adultes.

Mon avis:

Ce livre sort de ma bibliothèque municipale parce qu’il fallait que je lise un auteur dont le nom commence par un « I ». J’avoue que j’appréhendais ma lecture parce que quand je l’ai posé devant la bibliothécaire, elle a fait une grimace. je n’ai pas posé plus de questions pour ne pas me décourager encore plus!

C’est pourquoi, je l’ai sorti en premier en essayant de ne pas me poser trop de question. Maintenant que je l’ai lu, je peux vous dire que je ne comprend pas pourquoi sa grimace, il faudra que je lui demande. Bon c’est sur, que ce n’est pas un coup de cœur, c’est un livre que je pense oublier assez vite mais qui malgré tout a su retenir mon attention pendant ma lecture.

L’histoire de Kazuo Ishiguro demande que l’on s’accroche. Lorsque l’on lit les premières pages, on se demande vraiment où est-ce qu’on a débarqué. L’auteur choisi de nous projeter dans l’intrigue sans explication et donc on a l’impression de ne pas comprendre grand chose mais en même temps c’est ce qui m’a donné envie de continuer. J’avais envie de comprendre les termes employés et à quoi ils se référaient.

J’ai trouvé l’écriture très « adulte ». Elle est posée, elle n’est pas compliquée mais pas simple non plus; je ne saurais pas l’expliquer mais l’impression que j’avais, c’était d’une « écriture adulte ». Lors du récit on passe du passé, au présent sans transition et je voudrais féliciter l’auteur parce que malgré ça, je n’ai jamais été perdue et seulement avec un mot, une phrase, il arrivait à me faire changer d’époque.

Sans m’y attacher particulièrement, j’ai aimé les personnages enfin sauf Ruth qui m’a sorti par les yeux! Ce sont des personnages complexes parce qu’ils sont comme nous sans l’être! La frontière entre le fantastique et le réel est très fine et encore une fois, Kazuo Ishiguro joue très bien sur cette ligne.

Pour conclure, je suis contente d’avoir découvert ce roman même si je ne pense pas pouvoir vous en reparler d’ici quelques mois!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] L’écume des jours de Boris Vian

L'écume des jours

Résumé:

C’est un conte de l’époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, merveilleux et fantastique, féerique et déchirant. Dans cette ?uvre d’une modernité insolente, l’une des plus célèbres du Xxe siècle et livre-culte depuis plus de trente ans, Duke Ellington croise le dessin animé, Sartre devient une marionnette burlesque, le cauchemar va jusqu’au bout du désespoir.
Mais seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l’amour absolu et la musique des noirs américains…

Mon avis:

Qui n’a pas déjà entendu parlé de L’écume des jours??? J’ai reçu ce livre lors de ma commande de la box Once upon a book et je ne sais pas si je l’aurais acheté de moi-même et donc j’étais contente qu’il me l’ai envoyé. Je n’arrivais pas à le sortir de ma Pal mais c’est le seul V que j’avais et il me manquait pour compléter mon challenge de A à Z donc let’s go…

Rien que le peu d’extrait que j’avais pu voir du film avec Audrey Tautou, je me suis dit que ça avait l’air loufoque et je ne m’étais pas trompée. Enfin non, je n’emploierais pas ce terme avec le livre parce que ce n’est pas de la folie mais ce sont des jeux de mots, des métaphores ect… Et je pense que soit on y adhère, soit on passe à côté du livre. Et moi, je fais partie de la seconde solution malheureusement.

Je pense avoir compris le fil conducteur de l’histoire (et encore pas tout je pense), mais je l’ai vraiment survolé. Tout était beaucoup trop imagé pour moi. Je ne suis pas très poète dans l’âme et c’est une qualité qui m’a manqué pour être au niveau de l’auteur.

En tous les cas, je suis heureuse d’avoir lu ce livre, ça me fait un classique de lu en plus, je pourrais dire que j’ai lu L’écume des jours et surtout la lettre V est complétée…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Un weekend sur deux de Magena Suret

Un week-end sur deux

Résumé:

Lorsqu’il a rencontré Olivier, le voir un weekend sur deux convenait tout à fait à Sébastien. Cette relation avec un homme marié, essentiellement sexuelle et dépourvue de tout engagement, ne pouvait guère aller plus loin. Cependant, les années passant, Sébastien doit se rendre à l’évidence : il ne peut plus tenir ainsi. Voir la marque de bronzage sur l’annulaire d’Olivier le dérange de plus en plus, et apprendre la naissance future de son enfant finit de l’achever.

Continuer à vivre sans lui et, surtout, l’oublier paraissent plus que difficile. L’espoir est-il seulement encore possible ?

Mon avis:

Un peu de changement ne fait pas de mal et donc je me suis dit qu’une petite romance M/M pouvait être sympa… je ne crois pas en avoir déjà lu, du F/F oui mais pas ce genre.

J’ai dés le début accroché à l’histoire et à Sébastien et Olivier. est-ce que c’est la plume de l’auteur qui m’a envoûté ou que les personnages, je ne saurais le dire en tout cas, la lecture a été trop trop rapide. J’en voulais beaucoup plus.

C’est la qu’est tout le paradoxe. J’ai complètement adoré cet ebook mais j’en ressort déçue parce que beaucoup trop peu pour moi. Je pense que le récit aurait pu être plus long si on avait eu un peu plus de « début » et on aurait pu en avoir encore un peu à la fin. En fait, j’aurais voulu un roman entier alors que là on a plus affaire à une nouvelle malheureusement.

Je pense que ça aurait pu être un coup de coeur si j’avais eu ce qu’il faut en contenance…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 éditions Laska

Avis

[Mavilyly] Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille (& Chloé, Conctance et Jane Austen)

Je peux très bien me passer de toi

Résumé:

Chloé, 28 ans et Parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.

De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu… Réussiront-elles à tenir leur engagement ?

Mon avis:

J’ai eu envie de découvrir ce roman, et cette auteur par la même occasion, lorsque j’ai vu qu’elle avait reçu le prix Confidentielle. Elisa a donc très gentiment, répondu positivement à ma requête. Je la remercie grandement.

Qu’est-ce que je peux dire sur ce roman??? J’ai passé un dimanche génial avec ce roman. J’ai dû le commencer vers 14h et l’ai fini à 19h avec une sieste entre… Il m’a vraiment fait du bien. Je me suis de suite attaché aux copines, Chloé, Constance et même Charlotte. Je trouve qu’elles trois, elles représentent la population féminine. On se retrouve un peu dans chacune d’elles.

J’ai aimé qu’on ai les deux points de vue de Constance, qui écrit dans son journal, et de Chloé, qui narre ses péripéties. Ces deux façons de faire différentes nous permettent de bien situer chacune d’elle même si très vite tout est clair. Finalement, ces deux femmes, ont le même but, d’où le pacte qu’elle se fixe, pourtant elles vont prendre deux chemins complètement différents pour y arriver et tout ça en restant liées.

Marie Vareille nous fait dans ce livre, une éloge de l’amitié, de l’amour, de la famille, de la féminité et surtout, à mon sens, de l’acceptation de soi. Ça a vraiment été un rayon de soleil pour moi.

Je ne peux que vous recommander cette lecture car sans tomber dans le niais, c’est une lecture simple, sans prise de tête mais qui malgré tout nous passe de très beaux messages! Merci Marie Vareille.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Prequel: Chloé, Constance et Jane Austen

Chloé, Constance et Jane Austen

Résumé:

Chloé n’aurait jamais mis les pieds dans un groupe de lecture, si sa grand-mère ne l’y avait pas inscrite, Constance n’aurait jamais rencontré Chloé, si elle n’avait pas espéré trouver l’âme soeur dans le club en question. Découvrez la rencontre entre deux filles que tout oppose, à commencer par leur opinion sur Jane Austen, pour le meilleur et… pour le pire.

Mon avis:

Comme je vous le disais sur facebook, lundi, je suis arrivée trop tôt au boulot. Du coup, je me suis plongée dans Chloé, Constance et Jane Austen que j’ai trouvé gratuitement en numérique sur le site de Charleston. Bon je vous le concède, étant donné que c’est un prequel, j’aurais du le lire avant, Je peux très bien me passer de toi mais bon il n’est pas indispensable à sa lecture et il n’apporte pas de lumière particulière non plus.

On y trouve la rencontre entre Chloé et Constance, et en lisant ces quelques pages, je me suis aperçue que j’aurais bien continué beaucoup plus longtemps avec ces personnages. J’étais contente de les retrouver et lorsque la dernière page fût tournée, déçue de devoir les abandonner une fois encore!!!

Et cette couverture je ne me lasserais pas de la contempler…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

Avis

[Mavilyly] Muchachas 3 de Katherine Pancolpl

Muchachas 3

Résumé:

L’essentiel de Muchachas 3 se passe à Saint-Chaland, concentré autour de la vengeance de Stella et l’anéantissement de Ray et de sa bande. Stella et Joséphine, qui savent maintenant qu’elles sont demi-soeurs, se sont enfin retrouvées. A New York, le coeur de Gary continue de battre la chamade entre Hortense et Calypso. Hortense ne s’est aperçue de rien, obsédée par le lancement de sa maison de couture en partenariat avec la richissime Elena. Mais la vieille comtesse ne subventionne pas Hortense pour rien : elle a une revanche à prendre…

Mon avis sur les tome 1, tome 2

Mon avis:

Et voila c’est ainsi que je termine mon aventure avec Katherine Pancol. Après avoir lu 6 livres de cette auteur (ces deux trilogies), je ne pense pas retenter l’expérience. Je ne saurais pas faire le choix du livre parce que avec ces deux sagas, c’est environ un livre sur deux que j’ai apprécié et c’est vraiment pas suffisant.

Malgré tout, je finis avec une note positive avec ce troisième opus. On y retrouve Stella et son entourage et je les aime vraiment beaucoup. Je me suis énormément attachée à elle mais pas que. Tom, Adrian, Suzon, Georges, Julie pour moi sont tous extraordinaire. Avec cette famille, Katherine Pancol a su mettre plus d’émotions et plus de réalisme je trouve. C’est vraiment un coup de coeur pour cette partie.

J’ai aimé aussi comment elle croise la vie de Stella et celle de Joséphine, j’ai trouvé ça très intéressant même si j’aurais bien aimé, les voir plus souvent ensemble. Enfin avec ce qui arrivait à Stella, ça aurait peut-être fait beaucoup.

Par contre, ma répulsion pour Hortense et Gary n’a fait qu’augmenter et je ne comprends pas du tout ce qu’ils apportent au récit. Les paragraphes qui leur sont consacré, je les survolais car pour moi, ils n’étaient pas indispensables. Et je me rend compte en écrivant ces lignes, que l’auteur ne finit pas leur histoire finalement ou alors j’ai loupé quelque chose.

Bref, un livre sans Hortense (surtout) aurait été beaucoup plus apprécié pour moi.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume