[Mavilyly] Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro

Auprès de moi toujours

Résumé:

Jadis, Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham ; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l’idée qu’ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était essentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour.
Mais pour quelle raison les avait-on réunis là ? Bien des années plus tard, Kath s’autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. Une histoire d’une extraordinaire puissance, au fil de laquelle Kath, Ruth et Tommy prennent peu à peu conscience que leur enfance apparemment heureuse n’a cessé de les hanter, au point de frelater leurs vies d’adultes.

Mon avis:

Ce livre sort de ma bibliothèque municipale parce qu’il fallait que je lise un auteur dont le nom commence par un « I ». J’avoue que j’appréhendais ma lecture parce que quand je l’ai posé devant la bibliothécaire, elle a fait une grimace. je n’ai pas posé plus de questions pour ne pas me décourager encore plus!

C’est pourquoi, je l’ai sorti en premier en essayant de ne pas me poser trop de question. Maintenant que je l’ai lu, je peux vous dire que je ne comprend pas pourquoi sa grimace, il faudra que je lui demande. Bon c’est sur, que ce n’est pas un coup de cœur, c’est un livre que je pense oublier assez vite mais qui malgré tout a su retenir mon attention pendant ma lecture.

L’histoire de Kazuo Ishiguro demande que l’on s’accroche. Lorsque l’on lit les premières pages, on se demande vraiment où est-ce qu’on a débarqué. L’auteur choisi de nous projeter dans l’intrigue sans explication et donc on a l’impression de ne pas comprendre grand chose mais en même temps c’est ce qui m’a donné envie de continuer. J’avais envie de comprendre les termes employés et à quoi ils se référaient.

J’ai trouvé l’écriture très « adulte ». Elle est posée, elle n’est pas compliquée mais pas simple non plus; je ne saurais pas l’expliquer mais l’impression que j’avais, c’était d’une « écriture adulte ». Lors du récit on passe du passé, au présent sans transition et je voudrais féliciter l’auteur parce que malgré ça, je n’ai jamais été perdue et seulement avec un mot, une phrase, il arrivait à me faire changer d’époque.

Sans m’y attacher particulièrement, j’ai aimé les personnages enfin sauf Ruth qui m’a sorti par les yeux! Ce sont des personnages complexes parce qu’ils sont comme nous sans l’être! La frontière entre le fantastique et le réel est très fine et encore une fois, Kazuo Ishiguro joue très bien sur cette ligne.

Pour conclure, je suis contente d’avoir découvert ce roman même si je ne pense pas pouvoir vous en reparler d’ici quelques mois!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Catégories : Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s