Avis

[Mavilyly] Avant toi de Jojo Moyes

Avant toi

Résumé:

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Mon avis:

Voila un livre qui me faisait drôlement envie. Je l’ai reçu lors de mon swap avec Erika car c’est son livre coup de coeur. Je me suis empressée de le sortir parce que franchement, un fois qu’il était dans ma PAL, je pensais beaucoup trop à lui et en plus de ça il va y avoir un live sur ce livre samedi soir sur la chaîne de Margaux Liseuse avec 4 booktubeuses que j’adore.

Je ne vais pas tourner autour du pot pendant 40 lignes et je vous annonce que cette lecture est mon deuxième coup de coeur de l’année après La Plantation. Mais pour autant ce n’est pas le même genre de coup de coeur. Ce n’est pas parce que j’ai adoré les personnages, l’histoire etc que Avant toi a autant marché avec moi mais parce que c’est un livre qui vous fait vivre d’intense émotions. On ne peut pas rester indifférent lorsqu’on lit le roman de Jojo Moyes.

Le thème principal du roman c’est le suicide assisté qui est déjà un sujet épineux, difficile à manier et quelque peu dangereux mais pour moi un autre mot est important c’est la VIE. Par ces mots, l’auteur veut montrer que la vie veut la peine d’être vécue mais pas n’importe comment. Il faut en profiter, la savourer et faire ce que nos rêves et nos envies nous dictent.

J’ai été profondément touché par Louisa que j’ai trouvé tellement réelle, tellement sincère et tellement naturelle. Je me suis complètement reconnue en elle et il m’a semblé que ces propos, ses pensées auraient pu être miennes. Quant à Will, j’ai constamment changé d’avis sur lui. J’ai commencé par le détester avec son côté arrogant, ensuite on perce sa carapace et il m’a ému puis je l’ai redétesté parce que je le trouvais égoïste pour finalement à nouveau changé d’avis. Face à lui, je suis devenue un vrai coeur d’artichaut…

C’est en ça que ce roman est bouleversant. Comme les personnages de l’histoire, on essaye de comprendre tout le monde, on essaye de se mettre à la place de chacun mais voila on a aussi nos convictions, nos idées et il faut faire un meelting-pot de tout ça et ce n’est pas simple. Même après l’avoir lu, je ne pourrais vous dire ce que je pense concrètement du tabou soulevé ici. Je vous dirais quelque chose mais son contraire dix minutes après. Je pense qu’il est difficile d’en parler tant qu’on a pas été touché personnellement et encore. Chaque vie, chaque souffrance est différente donc chaque décision est différente. Pour moi Jojo Moyes a vraiment réussi à ne rien imposer mais juste évoquer chaque parti pris et à laisser son lecteur évoluer avec tout ça.

Je voudrais aussi revenir sur le deuxième thème abordé dans ce livre. Ce que Will fait pour Louisa est pour moi tout aussi touchant que ce que Louisa fait pour Will. J’ai adoré la tournure que prend le roman à la fin. J’ai adoré la prise de conscience de Louisa. Bref, j’ai adoré la façon dont termine J. Moyes, son roman.

Ce roman est vraiment une pépite, un diamant. Je remercie grandement Erika de m’avoir permis de le découvrir aussi vite.

Ma note:

A note 1A note 1A note 1A note 1A note 1

Publicités
Avis

[Mavilyly] Petit tour à la bibliothèque #23

lisieux

J’étais impatiente d’avoir la suite de la triologie de Ken Follett donc j’ai été rapidement à la bibliothèque hier et je viens vous montrer ce que j’ai ramené. 3 romans plus un qu’ils donnaient.

Les empruntés:

L’hiver du monde de Ken Follett

lhiver-du-monde

De l’émergence du IIIe Reich à l’aube de l’ère atomique, la grande aventure du XXe siècle telle que personne ne l’a jamais racontée. 1933, Hitler s’apprête à prendre le pouvoir : l’Allemagne entame les heures les plus sombres de son histoire et va entraîner le monde entier dans la barbarie et la destruction. Cinq familles de nationalités différentes, intimement liées, vont être emportées par le tourbillon de la Seconde Guerre mondiale. Amours contrariées, douloureux secrets, tragédies, coups du sort… Des salons du Yacht-Club de Buffalo à Pearl Harbor bombardé, des sentiers des Pyrénées espagnoles à Londres sous le Blitz, de Moscou en pleine évacuation à Berlin en ruines, le lecteur est projeté au coeur des drames mais aussi des joies vécus par ces femmes et ces hommes exceptionnels. Boy Fitzherbert, Carla von Ulrich, Lloyd Williams, Daisy Pechkov, Gus Dewar et les autres vont chacun à leur manière tenter de faire face au milieu du chaos. Entre épopée historique et roman d’espionnage, histoire d’amour et thriller politique, ce deuxième volet de la magistrale trilogie du Siècle brosse une fresque inoubliable.

Les petites reines de Clémentine Beauvais

les-petites-reines

On les a élues «Boudins de l’année» sur Facebook. Mais Mireille Laplanche et ses «boudinettes». Hakima et Astrid, n’ont pas l’intention de se lamenter sur leur sort ! Elles ont des mollets, des vélos, et elles comptent bien rallier Bourg-en-Bresse à Paris… … pour s’incruster à l’Elysée ! Place aux Petites Reines ! ! !

Ça peut pas rater! de Gilles Legardinier

ca-peut-pas-rater

– J’en ai ras le bol des mecs. Vous me gonflez ! J’en ai plus qu’assez de vos sales coups ! C’est votre tour de souffrir ! Ma voix résonne dans tout le quartier. Et là, trempée, titubante, épuisée, je prends une décision sur laquelle je jure de ne jamais revenir : je ne vais plus rien leur passer. On remet les compteurs à zéro. On renverse la vapeur. Je vais faire payer ce fumier. Chaque joueur doit vous donner mille baffes. Je vais me venger de tout. Puisque aucun bonheur ne descendra d’un ciel illusoire, je suis prête à aller chercher le peu qui me revient jusqu’au fond des enfers. La gentille Marie est morte, noyée de chagrin. À présent, c’est la méchante Marie qui est aux commandes. À partir de maintenant, je renvoie les ascenseurs et je rends la monnaie de toutes les pièces. Les chiens de ma chienne sont nés et il y en aura pour tout le monde. La vengeance est un plat qui se mange froid et je suis surgelée. La rage m’étouffe, la haine me consume.

Le donné:

La règle de quatre de Ian Caldwell et Dustin Thomason

La règle de quatre

Depuis 1499, des savants tentent de décoder un chef-d’oeuvre de la Renaissance, Le Songe de Poliphile. Ecrit en cinq langues, orné de gravures érotiques et violentes, ce texte a résisté à tous les assauts, brisé des destins, des amitiés et des vies. Pourtant, deux étudiants de Princeton osent s’y mesurer et, au fil de messages cachés, découvrent l’histoire d’un prince du Quattrocento et l’existence d’une crypte secrète qui recèle des trésors inouïs. Ils croyaient échapper à la malédiction de cette énigme. Mais pour la défendre, certains sont prêts à mourir, et à tuer.

Tiercé du samedi

Tiercé du samedi #12

Tiercé du samedi

 C’est Selene, du blog Selene raconte, qui chapote tout ça et voila commet elle explique ce RDV « Chaque semaine, le samedi comme son nom l’indique, il conviendra de choisir les trois livres, le trio gagnant, correspondant au thème proposé. » De toute façon vous n’avez qu’à cliquez sur le nom de son blog pour atterrir directement chez elle.

Le thème de cette semaine:

Les trois livres gourmands qui vous ont fait saliver

Les gagnants sont:

Aux délices des anges de Cathy Cassidy

Aux délices des anges

Coeur cerise de Cathy Cassidy

Coeur cerise

Le bonheur côté pile de Seré Prince Halverson

Le bonheur côté pile

Deux livres de Cathy Cassidy où déjà rien que la couverture donne faim (surtout à l’heure où j’écris cet article 20h43) et pour le troisième, la gastronomie italienne est bien alléchante entre les lignes…

J’ai déjà fait ce thème il n’y a pas longtemps sur le blog mais avec le Top Ten Tuesday du coup je me suis posé la question si je devais réellement garder les deux rdv qui finalement se ressemble beaucoup. J’ai décidé donc de choisir de garder le tiercé du samedi que je trouve plus facile à faire et plus digeste à lire…

Si de nouveaux rdv vous tente sur le blog, donnez moi vos idées..

Avis

[Mavilyly] L’inconsolé de Mélissa Restous

L'inconcolé

Résumé:

Au cœur du XIXème siècle, Sacha Gabrilov, vampire arrogant et décadent, parcourt le monde en compagnie d’Henri Duplessis. Lorsque la route des deux dandys les amènent jusqu’en France, ils deviennent rapidement la coqueluche de tout Paris. Au cœur de ces mondanités, Sacha remarque la jeune et innocente Louise Delorme. Le somptueux vampire n’a alors plus qu’un désir : se rapprocher de la jeune fille afin de la posséder et de la pervertir. Dans l’ombre, l’immortel engage alors un jeu dangereux…

Mon avis:

Mon premier coup de coeur pour ce livre, c’est la couverture. Elle est juste magnifique non???

Ensuite, malheureusement, on ne peut pas dire que j’ai eu un coup de coeur pour ce qu’il y a à l’intérieur mais c’est avec un grand plaisir que j’ai lu cette nouvelle. Cela faisait un bout de temps que je n’avais pas lu une histoire avec un vampire et j’ai d’autant plus apprécié celle-ci qu’elle n’est pas comme les autres. Je l’ai trouvé moins « chevaleresque ».

J’ai beaucoup aimé Sacha, en même temps si on oublie qu’il est moitié-mort, c’est juste le gars parfait ^^. J’ai aimé son côté gardien de Louise, j’ai aimé ses petites remises en question pendant le livre, j’ai aimé sa sensibilité bref c’est le personnage que j’ai préféré. Après on a Louise. Louise, une chose m’a un peu dérangé, c’est qu’elle encaisse tout facilement finalement. Cela peut s’expliquer par le fait que le livre ne fasse que 160 pages mais tout de même. Par contre son côté rebelle, femme qui s’assume m’a charmé. Il faut dire que l’intrigue se situe à l’époque victorienne donc la place des femmes n’est pas terrible et aux yeux de maintenant cela parait juste impensable!!!

Tout le long de notre lecture, on ne sait pas trop ce qui se joue entre Sacha et Louise. On se demande ce que va décider l’auteur pour ses personnages, on spécule. Mais personnellement, la fin qu’elle nous offre est juste parfaite. inattendue, ni prévisible, ni complètement farfelue juste parfaite à mon sens.

Un petit livre que je me tâte vraiment à acheter pour qu’elle vienne embellir ma bibliothèque. Je ne peux que remercier les éditions Le Petit Caveau de nous offrir de si beaux objets avec de belles histoires…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

éditions Le Petit Caveau

Avis

[Mavilyly] La chute des géants de Ken Follett

La chute des géants

Résumé:

Ken Follett nous plonge dans l’une des périodes les plus captivantes et les plus violentes de l’Histoire… La grande aventure du XXe siècle, telle que personne ne l’a jamais racontée. En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde… De l’Europe aux États-Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s’unir, se déchirer, au rythme des bouleversements de l’Histoire. Passions contrariées, rivalités et intrigues, jeux politiques et trahisons… Cette fresque magistrale explore toute la gamme des sentiments humains à travers le destin de personnages exceptionnels, visionnaires et ambitieux… Billy et Ethel Williams, Lady Maud Fitzherbert, Walter von Ulrich, Gus Dewar, Grigori et Lev Pechkov vont braver les obstacles et les peurs pour s’aimer, pour survivre, pour tenter de changer le cours du monde. Entre saga historique et roman d’espionnage, drames amoureux et lutte des classes, ce premier volet du Siècle raconte une vertigineuse épopée où l’aventure et le suspense rencontrent le souffle de l’Histoire…

Mon avis:

J’ai choisi ce roman en premier lieu pour l’auteur. J’ai une collègue qui m’en parlait beaucoup surtout pour son roman Les piliers de la Terre mais à la bibliothèque c’est la trilogie Le siècle qu’ils avaient donc me voila repartie avec le tome 1 La chute des géants.

J’avais un peu peur de cette lecture parce que déjà, il fait 997 pages et des pages consacrées à la première guerre mondiale, sujet dont je ne raffole pas. Je ne suis pas une adepte de l’histoire, c’est quelque chose qui ne m’a jamais réellement intéressée et donc c’est comme si je partais novice avec les dates, les personnages…

Contre tout attente, j’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture. Mon intérêt pour le passé ne s’est pas développé mais c’est aux personnages que je me suis passionnée. On a beaucoup, beaucoup de personnages mais aucun n’est en surplus. Je me suis particulièrement attachée à Walter et Maud avec leur amour magnifique mais tous apportent quelque chose. C’est vraiment de très bons portraits que fait ici Ken Follett.

En lien avec les personnages et la situation de guerre, ce qui m’a le plus choqué, c’est la haine, l’aveuglement que certains hommes ont pour leurs propres amis. Un jour ils sont 3 ou 4 à manger ensemble et suite à la déclaration de guerre, quelques mois après, ils sont l’un en face de l’autre à se tirer dessus. Je trouve ça juste aberrant et malheureusement encore d’actualité partout dans le monde.

Sans vraiment que je m’attarde sur les éléments historiques, l’auteur romance tellement bien cette période que j’ai lu tout ça sans vraiment saturer et surtout avec l’envie de continuer.

P.S: La chute des géants est le livre qui m’a accompagné pendant ma première session du week-end à 1000. Je n’ai pas réussi à atteindre l’objectif mais quand même 822 pages, ce n’est pas rien. La prochaine fois, je pense ne pas me contenter d’un seul livre mais plusieurs petits…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Je vous écrirai de Paule de Bouchet

Je vous écrirai

Résumé: 

Depuis toujours, Malia se sent comme une étrangère dans sa propre famille. Couvée par l’amour excessif d’une mère qui sait à peine lire et écrire, la jeune fille étouffe. Alors quand son amie Gisèle lui propose d’emménager avec elle à Paris, ce jour de septembre 1955, Malia accepte. Mais elle promet d’écrire à sa mère tous les jours. Alors que la jeune femme se construit, entre la Sorbonne, le théâtre, sa rencontre avec un metteur en scène… ses parents peu à peu s’effondrent, laissant échapper de lourds secrets…

Mon avis:

Lorsqu’à la bibliothèque, je vois un livre de ma wish-list, je le prend sans hésiter et souvent sans relire la 4ème de couverture. C’est ainsi que je suis repartie avec Je vous écrirai et que je me suis lancée rapidement dans sa lecture.

J’ai été plutôt déçue de ce roman. Déjà avec les personnages avec lesquels je n’ai pas du tout accroché. Il faut savoir que la plus grande partie du livre est écrit sous forme de lettres, mots, que s’écrivent les personnages. Autant d’habitude, je trouve que ça permet d’avoir vraiment les sentiments de tous, mais là ça a juste amplifié le fait qu’ils me tapaient sur le système. Amalia me semblait tellement fausse et surtout tellement naïve que s’en était énervant. Nicolas se montrait trop mystèrieux et pendant longtemps je l’ai vu comme un pervers personnage… Il y a juste avec Gisèle que j’ai accroché mais on la voit assez peu finallement. Bref déception de ce côté là.

Si seulement l’histoire avait pu rattraper tout ça. Bon, j’avoue, je suis assez vite rentrée dans l’histoire mais alors plus je tournais les pages et plus elle me semblait bizarre et plus je m’en détachais. La relation entre Malia et Nicolas et entre Malia et Nina rendait ma lecture pénible. Elle rendait Amalia tellement niaise que tout le reste en était affecté.

La grosse révélation du roman m’a semblé tellement improbable, tellement énorme que ça ne m’a que fait monter les yeux au ciel et juste l’envie d’en finir au plus vite avec cette lecture (phrase peu française je l’admets).

J’ai vraiment pas apprécié quand chose dans ce livre jeunesse si ce n’est la couverture ^^ et je suis vraiment contente d’avoir pu l’emprunter et non l’acheter…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Enfin, je continue mon challenge des 50 livres avec Je vous écrirai. Je raye la ligne 34; source d’informations.

Challenge