Blabla

[Mavilyly] Petit tour à la bibliothèque #26

lisieux

Je veux vous montrer ce que j’ai ramené de la bibliothèque. Pour la plupart je n’ai pas lu les résumés, je me rappelle juste en avoir entendu parler sur la blogo donc je me suis laissé tenter.

Les empruntés:

Un parfum d’encre et de liberté de Sarah McCoy

un-parfum-dencre-et-de-liberte

1859. Deux ans avant le début de la guerre de Sécession. Sarah Brown, fille d’un célèbre abolitionniste, se résigne à ne pas avoir d’enfant.  » Qui voudrait l’épouser ?  » se désole sa mère… Sarah retrouve pourtant goût à la vie en s’engageant avec sa famille dans un groupe de résistants, qui aide les esclaves à fuir leur terrible sort vers le nord de l’Amérique. Grâce à ses talents artistiques, elle retrace et dissimule dans ses dessins les cartes secrètes qui mènent à la liberté. 2014. Eden et son mari, un couple en manque d’enfant, emménagent dans une ancienne demeure de la petite ville de Charleston en Virginie. Alors qu’Eden vagabonde dans sa maison en compagnie de sa voisine, une fillette énigmatique, elle découvre une tête de poupée soigneusement cachée dans le cellier. Malgré les ravages du temps, elle entrevoit de curieuses lignes sur le visage de porcelaine, dans lequel se trouve une mystérieuse clé… Plus d’un siècle sépare Eden et Sarah mais leurs routes vont s’entrecroiser. Car sur la grande carte du monde et de l’Histoire, le passé et le présent se rejoignent dans le destin de ces deux femmes qui dépassent la douleur de ne pas être mères et se révèlent à elles-mêmes.

Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi

le-premier-jour-du-reste-de-ma-vie

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une comédie tendre et savoureuse !

On regrettera plus tard d’Agnès Ledig

on-regrettera-plus-tard

Valentine, une institutrice dans un village des Vosges, voit sa vie bouleversée par l’arrivée d’une fille fiévreuse, Anna, et de son père Eric, meurtri par la mort de sa femme. Au-delà de l’hébergement, elle leur ouvre son coeur.

Publicités
Avis

[Mavilyly] La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert de Joël Dicker

la-verite-sur-laffaire-harry-quebert

Résumé:

À New York, au printemps 2008, lorsque l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Mon avis:

Alors que dire sur ce roman? Lorsqu’il est sorti, on le voyait partout, du coup pas envie de le lire et encore moins avec cette couverture, soyons honnêtes, peu attirante. Puis ma soeur m’en a parlé, ensuite ma bibliothèque l’a acheté et le voilà qu’il atterri dans ma Pile à Lire.

J’avoue que j’avais un peu peur parce que j’en attendais beaucoup vu les échos, et que c’est quand même un pavé donc s’il ne me plaisait pas, la fin serait dure à atteindre. Mais bon finalement, elle est arrivée vite car l’écriture est plaisante et l’histoire, on a du mal à la lâcher. Le premier soir, j’avais déjà lu 150 pages et franchement, je ne les ai pas vu passer.

L’enquête que l’on suit avec Marcus est trépidante et pleine de rebondissements. on ne sait vraiment pas ce qui nous attend à chaque page tournée. Joël Dicker m’a vraiment bluffée quant à ses manières de faire, il nous entraînent dans son jeu de piste. Comme Marcus, j’ai soupçonné tout le monde mais sans avoir de coupable préféré et donc je suis tombée de haut, une fois l’affaire résolue.

Il y a quand même beaucoup de détails dans ce récit et si je n’étais pas concentrée à 100%, je passais facilement à côté de quelque chose. C’est un premier point à connaître. Ensuite certaines choses m’ont déplu et la première, la plus grosse, c’est la mère de Marcus. Je n’ai vraiment pas compris, ce qu’elle apportait au récit et pourquoi l’auteur a choisi de la dépeindre ainsi. Heureusement les passages avec elle sont courts et peu nombreux parce qu’ils m’exaspéraient à chaque fois.

Une autre chose qui m’a un peu perturbé aussi, le changement dans le temps. On fait des sauts dans le passé et pour moi (et ma fatigue de ces derniers jours), ils n’étaient pas assez marqué. On a bien une date à chaque fois mais savoir à chaque fois où se situe ce souvenir a été pénible pour moi. Pour la défense du livre, je dois avouer que ce n’est pas qu’avec lui. Lorsque l’on change d’époque seulement en changeant de paragraphes et avec une date, je m’y perds. Il me faut un changement de chapitre par exemples ou de page ^^.

Bref, je n’ai pas envie de finir mon avis sur un point négatif donc je vous parlerais aussi des petits conseils entre Harry et Marcus avant chaque chapitre. ils m’ont pour la plus grande partie inspiré et je voudrais vous partager celui que j’ai préféré:

« Un bon livre, Marcus, est un livre qu’on regrette d’avoir terminé. »

Ma note:

A note 1A note 1A note 1A note 1A note 0

Avis

[Mavilyly] Moi l’enfant autiste de Judy et Sean Barron

moi-lenfant-autiste

Résumé:

Enfant, Sean Barron semble normal. Certes, il crie souvent, déteste être pris dans les bras ; aux yeux de ses parents, c’est un mauvais cap à passer. Mais plus il grandit, plus son comportement devient difficile, incontrôlable. La vérité éclate, brutale : Sean est autiste. Grâce à leur amour, leur compréhension, leur patience, ses parents réussissent enfin à établir un lien avec lui. Un nouveau Sean naît alors. Il nous raconte les années que cette mystérieuse maladie lui a volées. Il se souvient de tout : la fureur, les obsessions, l’isolement terrifiant, le désir désespéré de s’en sortir… Récit à deux voix : celle d’une mère qui veut comprendre le sentiment autodestructeur de son enfant, celle d’un petit garçon miraculeusement échappé des affres de l’autisme.

Mon avis:

Livre qui a été écrit pour retracer la vie face à l’autisme d’une famille dans les années 60 aux Etats-unis. Comme j’ai pu vous le dire sur facebook, l’autisme est une maladie, un état qui m’a toujours intéressé et pour lequel j’ai envie de comprendre. Et ce qui m’a surpris lorsque j’ai lu ce témoignage, c’est que finalement, on a pas tant avancé que ça. On le diagnostique plus facilement de nos jours mais la suite n’a pas beaucoup évolué pour les parents.

Le plus grand intérêt de ce récit, c’est l’alternance des deux points de vue. Celui de Judy, la mère, qui est complètement désemparée face à cet enfant qu’elle ne comprend pas et avec qui elle n’arrive pas à communiquer. Et celui de Sean, le fils autisme, qui ne comprend pas ce qu’on lui reproche, qui essaye de bien faire sans y arriver. C’est la première fois que j’ai ces deux points de vue dans un même livre et c’est vraiment bien fait.

Bien sur, il est plus facile de s’identifier à Judy mais les mots de Sean nous permettent de ne pas oublier que les malheureux ne sont pas seulement ceux qui entourent les malades, il ne faut pas les oublier eux aussi.

Ensuite, il est très intéressant de voir le combat de ses parents pour leur fils et le nombre de portes qui leur sont claquées au nez juste parce qu’ils ne voulaient pas suivre aveuglément ce qu’on leur disait. On comprend très vite que c’est perturbant d’avoir un nombre incalculable de discours soi-disant miraculeux et qui pourtant ne fonctionnent pas. J’ai vraiment été mal à l’aise lors de ma lecture par certains propos de médecin et autre avec, surtout, cette remise en cause de la mère et de son amour. J’essayais de me mettre en tête que c’est des faits qui se sont passés il y a 50 ans mais est-ce plus facile de nos jours? Le discours est-il moins culpabilisant? Je n’en suis pas sûre après avoir lu il y a quelque temps Le voleur de brosse à dent d’Eglantine Eméyé.

Par tous les cas, si les maladies tel que l’autisme vous intéresse, je vous conseille cette lecture riche et bien complète.

Ma note:

A note 1A note 1A note 1A note 1A note 0

Avis

[Mavilyly] L’homme de la sierra de Pauline Libersart

lhomme-de-la-sierra

Résumé:

Amélie est une héritière du Sud, élevée pour être une véritable dame. Hélas, la guerre civile a tout détruit sur son passage : sa maison, sa fortune et surtout, sa famille. Tentant de rejoindre un oncle et une tante installés dans l’Ouest, elle se retrouve seule et sans argent au cœur de la Sierra Nevada. Un rancher taciturne lui offre alors sa protection, mais il y a un prix… Dallas vit seul sur ses terres, tel un paria. Quand le hasard met sur son chemin la jolie Amélie, il saisit sa chance d’obtenir un peu de compagnie. Il est loin de réaliser qu’il a affaire à une demoiselle de la bonne société… Lui qui est plus habitué aux bêtes qu’aux humains, comment réussira-t-il à la séduire, pas seulement pour une nuit, mais pour la vie ?

Mon avis:

Cela fait un petit temps que j’ai lu ce livre maintenant donc j’espère pouvoir en parler comme il le mérite. Je remercie les éditions Laska pour cet envoi d’ailleurs.

Le souvenir dominant que j’ai face à cette histoire, c’est que c’est une très belle romance qui se lit facilement et avec un grand plaisir!! Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement avec Créatures de l’ouest d’Emilie Milon mais vous enlevez les créatures de l’ouest ^^. Ici aucun apport fantastique ou mystique juste l’évolution d’une relation entre un homme et une femme.

Je suis assez vite tombée sous le charme de Dallas mais aussi d’Amélie. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est la double narration. En effet, les deux racontent leur quotidien et on a donc leurs ressentis respectifs. Autant c’est énervant par moment parce qu’on se rend compte que tout pourrait être plus simple s’ils s’écoutaient mais en même temps c’est aussi ce qui rend le récit complet et intéressant. Cela contribue aussi à notre attachement pour les deux personnages que l’on cerne mieux comme ça!

L’histoire en elle-même est très bien construite. On subit plusieurs rebondissements qui donnent du punch à la lecture et permettent de ne pas se lasser.

Voila, tout ça pour dire que j’ai aimé ma lecture et que si vous aimez les romances, les hommes bourrus, les cow-boys… cette histoire est faite pour vous! Surtout qu’il est vraiment pas cher, à peine 10€ pour la version papier!

Ma Note:

A note 1A note 1A note 1A note 0.5A note 0

éditions Laska

Tiercé du samedi

Tiercé du samedi #27

Tiercé du samedi

 C’est Selene, du blog Selene raconte, qui chapote tout ça et voila commet elle explique ce RDV « Chaque semaine, le samedi comme son nom l’indique, il conviendra de choisir les trois livres, le trio gagnant, correspondant au thème proposé. » De toute façon vous n’avez qu’à cliquez sur le nom de son blog pour atterir directement chez elle.

Le thème de cette semaine:

Les trois livres qui vous ont fait pousser un « nooooon » déchirant qui a fait sursauter la moitié de votre quartier, tout ça à cause de la mort inopinée d’un personnage (et si vous aviez été l’auteur, ce n’est sûrement pas celui-là que vous auriez supprimé)

Les gagnants sont:

Harry Potter et Les Reliques de la Mort de J.K. Rowling

(Attention tome 7 donc spoile…)

Harry Potter et les Reliques de la Mort

Oui qu’Edwige meurt a été pour moi très difficile à vivre. Je n’ai vraiment pas compris ce choix!!! J’en parlais encore, il y a quelques jours avec Naku.

Revanche de Cat Clarke

Revanche

Le personnage qui meurt à la fin, ça m’a fait mal et pendant plusieurs jours!!!!

Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig

Juste avant le bonheur

Un passage qui a bouleversé plus ou moins grandement tous les lecteurs de ce livre.

Avis

[Mavilyly] Le visage de l’Ombre d’Erik l’Homme

Le visage de l'Ombre

Résumé:

La nouvelle a retenti comme un coup de tonnerre au Pays d’Ys : Guillemot a été enlevé par l’Ombre, l’adversaire le plus redoutable qu’il ait jamais eu à affronter ! En le retenant prisonnier l’Ombre veut accéder aux ultimes sortilèges du Livre des Etoiles. Malgré ses pouvoirs exceptionnels, Guillemot résistera-t-il à cette puissance maléfique qui s’apprête à dominer les Trois Mondes ? Une lutte sans merci s’engage… Dans la lignée des grands romans fantastiques, une aventure qui vous entraînera dans un univers magique d’une grande richesse. Le dernier volume de la trilogie Le Livre des Etoiles avec, en supplément, le Carnet de Guillemot.

Mon avis sur le tome 1, tome 2

Mon avis:

Voila une série commencée en juin et donc que j’ai lu avec un tome par mois. Et pour une fois que ma bibliothèque à tous les tomes, ça fait vraiment plaisir! Si je l’ai lu aussi rapidement, vous vous doutez que je l’ai apprécié et le dernier tome, Visage de l’Ombre, ne déroge pas à la règle.

On est vraiment dans la même lignée que les deux premiers. On a une histoire qui tient vraiment la route, des personnages attachants, de l’action mais avec des moments tranquilles pour laisser notre cerveau imprégné et cette petite dose de mignonitude avec les amourettes!!!

Je peux difficilement parler de ce tome si je ne veux pas vous spoiler malheureusement. En tout cas, si vous avez aimé Harry Potter je vous le conseille, si vous n’avez pas lu Harry Potter je vous le conseille (moins de tomes…), si vous n’avez pas aimé Harry Potter, je vous le conseille quand même :). Bref, bien qu’il faut savoir que c’est très jeunesse, cette saga est faite pour tout le monde et peut intéresser tout le monde.

Ma note:

A note 1A note 1A note 1A note 1A note 0

Avis

[Mavilyly] Alexandre Abattage de R. Sitter

Alexandre abattage

 Résumé:

« L’endroit semblait tranquille. Il ne voyait personne, mais y avait-il quelqu’un à l’intérieur? Il devait rester vigilant. Il continuait à avancer en rampant dans le sable. Il arrivait presque au but lorsqu’il ressentit une douleur dans son dos. Il se retourna brusquement et aperçut un homme, surgi de nulle part, le menaçant avec un fusil, puis un deuxième à quelques mètres. Il n’avait rien vu venir, mais une chose était certaine, ces hommes n’étaient pas là par hasard, ils l’attendaient. Il se leva, les mains en l’air, et fut poussé vers la maison, toujours sous la menace des armes des deux hommes. Arrivé dans la maison, il fut attaché sur une chaise. L’un des hommes lui parla dans un anglais très sommaire mais qu’il comprit rapidement. — Restez tranquille, ce ne sera pas long, vous allez avoir une visite. Alexandre ne répondit pas. Les hommes restaient impassibles, même pas un sourire montrant leur satisfaction de l’avoir attrapé. »
Disparue! La petite-fille de l’un des meilleurs amis du président de la République, patron de la première entreprise de BTP en France, a vraisemblablement été victime d’un réseau de prostitution à destination de Dubaï. L’agent envoyé pour enquêter ayant trouvé la mort, il ne reste plus qu’à demander l’aide d’Alexandre… Avec cette virée aux Émirats arabes unis, R. Sitter étend le domaine d’intervention de son héros risque-tout charismatique et livre une nouvelle fois un volet aussi brutal qu’efficace.

Mon avis:

Je suis carrément à la bourre dans mes lectures de SP numériques et donc cela fait un moment que La société des écrivains m’a envoyé cet écrit. Je tiens à remercier Clémence pour reprendre notre partenariat et pour l’envoi de ce livre que j’ai bien apprécié.

On trouve des petits défauts à ce policier/thriller mais dans l’ensemble, j’ai passé un très bon moment en compagnie d’Alexandre qui m’a aussi beaucoup plu. Un personnage droit, intègre et assez charmant je dois le dire. On le suit dans cette enquête, à Dubaï que je connais finalement peu. Il nous emmène dans une histoire sombre qui fait froid dans le dos. L’auteur a su parfaitement doser les choses pour qu’elles ne soient ni irréalistes ni trop sages… Pour qu’Alexandre résolve son enquête tout est plutôt bien ficelé et nous permet de bien tout avoir en main.

Maintenant, il y a des petites choses que j’arrivais à deviner sans doutes, avant le personnage et généralement ça me gâche légèrement le plaisir. Ensuite ce qui se passe autour de l’enquête notamment « la romance » vont beaucoup trop vite à mon goût et enlève du réalisme. Je mets la romance entre guillemets parce qu’elle est vraiment minime et prend peu de place mais tout de même!

Vous voyez deux petites choses qui n’empêche pas le plaisir de la lecture et qui ne doivent pas vous rebuter à lire ce roman…

 Ma note:

A note 1A note 1A note 1A note 0.5A note 0

éditions Société des écrivains