Avis

[Mavilyly] Entre les bourrasques de Louise Tremblay d’Essiambre

entre-les-bourrasques

Résumé:

Après quarante ans de séparation, Cécile et Jérôme se retrouvent enfin, chacun portant les cicatrices d’une vie mouvementée.
Mais l’amour sera-t-il au rendez-vous ?
Parviendront-ils enfin, au crépuscule de leur vie, à redonner un sens à ces années d’espoir sans trêve?
Commence alors une quête.
La quête de l’amour, du bonheur et de la sérénité.
Toutes ces années de silence peuvent-elles s’effacer d’un coup de baguette magique?

Mon avis sur le tome 1 et le tome 2

Mon avis:

Qu’est-ce que j’étais contente de recevoir ce troisième et dernier tome. Les lectures de Louise Tremblay d’Essiambre sont à chaque fois pour moi un régal et je me réjouissais de retrouver tous les personnages de cette saga.

On est sur un roman de plus de 440 pages mais c’est comme s’il en faisant la moitié étant donné qu’il se lit super vite et très facilement.

C’est assez compliqué de vous parler de ce livre parce qu’on est quand même sur le troisième tome et donc je ne veux pas vous spoiler… Ce tome est mené par la maladie et du coup très touchant et criant d’humanité mais ça, ça ne m’étonne pas.

Ce fut un vrai régal de suivre cette famille Cliche et toutes ses branches sur plusieurs générations. L’auteur sait nous mener sa barque sans nous perdre et toujours avec beaucoup de douceur.

Triste quand même de finit Les années du silence mais je me console en me disant que je commence tout juste Les soeurs Deblois.

Je vous encourage pleinement à découvrir Louise Tremblay d’Essiambre et avec cette éditions de la saga Les Années du silence c’set encore mieux…

Un grand merci aux éditions Charleston pour ces pépites!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

Publicités
Avis

[Mavilyly] Deux nuances de Brocoli de Marie Laurent

deux-nuances-de-brocoli

Résumé:

Le chemin d’Amalia Faust, brave fille complexée et un peu nunuche, caissière chez Brico, croise pas hasard celui d’Edouard Green, le séduisant patron d’une boîte de sex toys. Green propose bientôt à Amalia un étrange pacte. Elle découvre un univers insoupçonné où sexe, légumes et soumission sont étroitement associés. Mais à la longue, les positions inconciliables des deux héros risque de rendre leur relation difficile.

Mon avis:

Je tiens à remercier les éditions Artalys pour cette lecture. Je suis une grande fan de Cinquante Nuances de Grey que ce soit en livre, en film ou en cd… ^^. J’avais un peu peur du coup avec cette lecture qui est une parodie mais Jess m’a convaincu en me disant que ça ne devrait pas poser de problème.

Malheureusement, je n’ai pas accroché. Est-ce le fait que ce soit une parodie ou juste que ce n’est pas fait pour moi? Je n’en sais rien!!! Je n’ai pas réussi à accrocher avec Edouard ni avec Amalia donc ça ne m’a pas aidé. Et les différentes lectures d’avis que j’ai faite, il en ressort l’humour, or je n’ai pas ris. Attention, on a des scènes plutôt amusantes et peu ordinaires mais là où j’aurais du rire, je me suis sentie plutôt gênée…

Forcément, je vais faire les rapprochements avec la saga d’E.L. James et beaucoup on dit que Christian était un homme ignoble, malsain… mais pour moi Edouard le surpasse de loin. Malgré des instruments moins violents, sa personne me faisait froid dans le dos. Et Amalia, je l’ai trouvé encore plus nunuche qu’Ana. Maintenant que j’écris ces lignes, je me dis que c’était peut-être fait exprès???

Enfin bref, pour moi ce fut un échec et j’étais contente qu’il ne fasse qu’une centaine de pages…

Je suis désolée pour les éditions Artalys pour mon avis surtout qu’il sera sûrement un des derniers. Malheureusement, on a appris, il y a peu que la maison d’édition fermerait ses portes le 31 décembre 2016 à cause des ventes peu nombreuses. Si jamais un des titres vous intéresse dêpècez-vous de vous le procurer sur le site… Vraiment un grand merci à eux pour leur confiance et toutes les histoires qu’ils m’ont fait découvrir!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

éditions Artalys

Avis

[Mavilyly] Marie d’en haut d’Agnès Ledig

marie-den-haut

Résumé:

À trente ans, Marie a un caractère bien trempé et de la ressource. Lorsqu’Olivier, lieutenant de gendarmerie, débarque chez elle sans prévenir pour une enquête de routine, elle n’hésite pas à le ligoter pour lui faire comprendre explicitement qu’il n’est pas le bienvenu.
Mais cette carapace de femme forte dissimule ses fêlures. C’est grâce à Antoine, son meilleur ami, et Suzie, sa fille, que Marie trouve un sens à sa vie.
Et contre toute attente, Olivier va rejoindre le trio. Entre lui et Antoine, la guerre est déclarée. L’enjeu ? Le coeur de Marie.

Mon avis:

Cela fait un petit temps que ce livre est dans ma kobo mais depuis On regrettera plus tard j’hésitais à le lire… J’étais frileuse de peur d’avoir une autre déception avec cette auteur et en même temps pressée de revenir à mes lectures doudous auxquelles j’étais habituée avec Agnès Ledig.

Marie d’en haut fait, à mon grand soulagement, partie de la deuxième catégorie. Il m’a peut-être un peu moins touché avec Juste avant le bonheur et Pars avec lui mais il est tout aussi doux, vrai et génial.

Dans celui-ci on suit Marie, forcément, Antoine, Olivier et la petite Suzie. Quatre destins qui finissent par être liés et pas par n’importe quel sentiment, l’amour, comme c’est souvent le cas dans les romans d’Agnès Ledig.

J’ai tout simplement adoré apprendre à connaître les différents personnages qui m’ont tous touché, émue, et surtout fait rire… C’est dans l’humour que Marie d’en haut se détache des autres romans. Il a peut-être un peu moins de dramatique, et encore, mais les personnages ont tous des répartis amusantes que ce soit sur les autres ou sur eux.

Ce qui me bouleverse à chaque fois, c’est la réalité qui est mise dans les personnages. On a vraiment l’impression que l’auteur suit des personnes H-24 et qu’elle retranscrit ce qu’elle voit sans rien ajouter.

Je suis très contente d’avoir renoué avec mes bons sentiments envers Madame Ledig et je ne compte pas m’arrêter la. Avec ces lectures, on a les larmes aux yeux, ou pour les plus sensibles qui coulent, on a le sourire aux lèvres voir le rire et surtout des papillons dans le ventre et le soleil au coeur. Ces écrits sont de purs éloges à la vie et je suis pressée d’en découvrir un nouveau!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Cathy’s book de Stewart,Weisman, Brigg

cathys-book

Résumé:

« Si tu n’es pas Emma, REPOSE immédiatement ce carnet ! Emma, je sais que cette histoire paraît dingue. Maman et toi, vous devez vous demander où je suis passée et quand je reviendrai. Voilà pourquoi je te laisse ce carnet –au cas où il m’arriverait quelque chose et qu’on ne me revoie plus jamais. Regarde bien tout ce qu’il y a dedans. Appelle les numéros de téléphone. Va sur les sites internet. Mais surtout pas un mot à PERSONNE, sauf si tu as envie de finir impliquée jusqu’au cou, comme moi. Ne t’en fais pas, je m’en sortirai (enfin j’espère). Après tout, c’est peut-être le début d’une nouvelle vie pour moi. Ce qui est sûr, c’est que plus rien se sera comme avant. Appelle-moi. Bisous, Cathy. »

Mon avis:

Il est temps d’être franche avec vous. Avec certains livres, c’est ma superficialité (ça se dit???) qui me fait les acheter et Cathy’s book en fait complètement parti. Je n’avais même pas lu le résumé.

Je vous l’accorde, il est magnifique autant à l’extérieur qu’à l’intérieur avec tous les dessins que j’ai tout simplement adoré. C’est un objet livre vraiment magnifique et pour ça je ne regrette pas de l’avoir acheté. En plus il y a, comme vous le savez sûrement, tous les indices qui aident Emma et Cathy qui sont réels. Je m’explique, on a une petite pochette au début du roman qui regroupe ces papiers, ces photos qui nous impliquent à 100% dans l’histoire. Je ne l’avais jamais vu avant ce procédé et je trouve ça génial.

Malheureusement, parce que oui ça aurait été trop beau, l’histoire est franchement pas terrible. si on enlève l’humour contenu entre les lignes, je pense que je me serais vraiment ennuyée. C’est très jeunesse donc relativement simple mais en même temps, j’ai eu l’impression que ça partait un peu dans tous les sens. Quand je dis que c’est simple, c’est dans la façon où Cathy gère son enquête, elle devine tout et à moins d’être extrêmement intelligente, je ne vois pas comment elle fait. Quand à l’histoire, comme je vous disais, je l’ai senti sans dessus-dessous, un peu trop farfelue à mon goût.

Est-ce que je me laisserais tenter par le tome 2, au jour d’aujourd’hui, je vous dirais que non après on verra ce que l’avenir me réserve!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Personne ne voulait me croire de Salima Sy

personne-ne-voulait-me-croire

Résumé:

Imaginez une adolescente de 17 ans, originaire de Dakar, qui n’a jamais vécu loin de sa famille. Imaginez une jeune élève ambitieuse qui rêve de décrocher le bac. Imaginez que ses parents la confient à un ami de la famille pour qu’elle termine ses études en France. Salima est à la fois impressionnée, heureuse et excitée. Elle restera cinq ans enfermée dans un appartement de Saint-Germain-en-Laye, sans papiers, à s’occuper des enfants, à tenir une maison, à songer qu’elle devient folle, plongée dans la solitude et l’hostilité, soumise à l’intimidation. Il y a des mots pour décrire le scandale que Salima Sy a vécu : l’esclavage moderne. Salima n’a jamais été payée, Salima n’a jamais eu de vacances, de droits, de liberté. Mais Salima a fait des plans pour s’évader.

Mon avis:

Cela fait un bout de temps que ce lire est dans ma pal. Il me donnait envie mais en même temps me faisait peur parce que c’est un sujet vraiment très particulier que l’esclavage moderne en France!

Le récit se passe en 1996 mais tout le long, je me suis demandée si c’était encore possible aujourd’hui et malheureusement, à chaque fois, j’en venait à croire que oui. Salima nous raconte son calvaire qui dure plus de 4 ans et sa reconstruction ensuite.

J’ai été touchée par son histoire et qui ne le serait pas mais j’ai surtout été choquée. C’est bête mais j’avais honte, honte parce que ça se passait en France. Ca ne devrait être admis nulle part mais le fait que ce soit en France ça fait doublement rebondir…

Mais été choquée par le nombre de personne mise au courant mais qui pourtant font pu même si c’set déjà beaucoup pour elles. J’ai été choquée que cela prenne autant de temps pour faire sortir Salima de cet engrenage et surtout j’ai été choquée des répercussions que les esclavagistes subissent (ou non…)!

Enfin, j’ai eu aussi un choc pour le après de Salima. Finalement, elle relève la tête toute seule et j’ai été peinée de voir l’inefficacité des associations. Après, je pense que l’on rentre dans un autre débat car il faudrait entrer dans le quotidien de ces assos pour comprendre…

Bref vous l’aurez compris, ce livre est un choc, un coup de poing qui comme beaucoup de témoignage permet de voir sa vie autrement et de relativiser…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La double disparition de Serena Blasco & Nancy Springer

la-double-disparition

Résumé:

Quand Enola Holmes, sœur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes, découvre que sa mère a disparu le jour de son anniversaire, en ne lui laissant pour mot qu’un recueil sur les fleurs, et un carnet de messages codés, elle se met rapidement à sa recherche. Elle va devoir recourir à son sens de la débrouille, ainsi qu’à d’ingénieuses techniques de déguisement afin de fuir le manoir familial alors que ses deux frères se sont mis en tête de l’envoyer en pension afin de faire d’elle une vraie « Lady ». Mais rien ne la prépare à ce qui l’attend. Son chemin la conduit rapidement dans les quartiers sombres et malfamés de Londres, et elle se retrouve impliquée dans le kidnapping d’un jeune marquis. Enola arrivera-t-elle à s’en sortir seule, et continuer de suivre la piste de sa mère tout en échappant à ses deux frères? L’ adaptation des romans de Nancy Springer.

Mon avis:

A chaque fois, je vous dis que j’arrête les bande-dessinées, que c’est un genre qui n’est pas fait pour moi et quasiment à chaque fois que je ressors de la bibliothèque, j’ai une bd sous le bras…

Avec celle-ci, c’est les dessins de la couverture qui ont attiré mon oeil et encore une fois , je me suis dit pourquoi pas!!

Et me voila, à vous écrire mon avis sur ce premier tome des Enquêtes d’Enola Holmes. je ne suis pas devenue fan des bd, mais c’est avec celle-ci que j’ai pris le plus de plaisir. J’ai accroché à l’humour et aux dessins qu’elle contient.

J’ai aussi beaucoup apprécié Enola Holmes qui est marrante et intelligente. La suivre dans ses aventures et ses enquêtes est un bon divertissement. C’est une lecture qui peu convenir aux enfants comme aux adultes, à mon sens!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Vengeance en Prada de Lauren Weisberger

vengeance-en-prada

Résumé:

Elle lui a fait faire ses quatre volontés, l’a pliée au moindre de ses caprices, l’a persécutée du matin au soir. Finalement, l’ego de Miranda Priestly, directrice du prestigieux magazine de mode new-yorkais Runway, aura eu raison de la détermination de sa jeune assistante Andrea. Mais dans l’adversité, il faut savoir faire front et c’est ce qui s’est passé avec Emily, l’assistante qui l’a précédée auprès de Miranda, devenue depuis sa meilleure amie. Fortes de leur expérience auprès de celle qui fait la pluie et le beau temps sur le milieu de la mode, Andrea et Emily ont lancé il y a peu leur propre magazine trendy, The Plunge, spécialisé dans les mariages. D’emblée, c’est la consécration. Eh oui, la roue tourne ! Andy a tout juste 30 ans, elle a du succès et elle est sur le point de se marier. Ses années de calvaire lui paraissent loin désormais. Bien qu’elle fasse toujours attention de se tenir à distance de Miranda. Seulement, cette dernière sait reconnaître une opportunité quand elle en voit une et ce magazine lui fait envie. Autant dire qu’elle ne va pas manquer de se rappeler à leur bon souvenir… La voilà de retour, plus diabolique que jamais !

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Vous allez croire que je suis sado à vouloir lire la suite d’un livre que je n’ai pas aimé et qui encore maintenant me laisse un goût amer… Mais que voulez-vous, je suis comme ça!

J’avais envie de me dire que le personnage d’Andy aurait mûrit, serait plus intelligente ou en tout cas moins égoïste… Malheureusement rien de tout ça n’arrive. A la fin de ma lecture, je me suis même demandée si l’auteur n’a pas voulu montrer toute la noirceur des hommes avec ses personnages. Autant dans Le diable s’habille en Prada, il y avait Lily et Alex qui relevaient le niveau alors que là ceux qui entourent Andy, sont pour moi, tous aussi insupportables qu’elle voir plus pour certains…

Quant à l’histoire, je ne sais pas pourquoi Lauren Weisberger a voulu faire une suite. La fin du premier était très bonne et le deuxième n’apporte rien de plus pour moi.

Bref ce fut un échec cuisant pour moi. Mais bon cela reste de la chick-lit donc une lecture sans prise de tête!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume