Avis

[Mavilyly] Phobos² de Victor Dixen

phobos%c2%b2

Résumé:

ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis.
Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour.
Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.

MEME SI LES SOUVENIRS TOURNENT AU SUPPLICE,
IL EST TROP TARD POUR OUBLIER.

 

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

J’étais plutôt impatiente de découvrir ce deuxième opus après la fin du premier qui nous laisse pantelant. J’avais envie de savoir les décisions des personnages même, il faut l’avouer on s’en doute un petit peu…

Malgré tout, je suis assez mitigée sur Phobos² car encore une fois l’histoire se lit très bien. L’auteur a une plume addictive, sans s’attacher aux personnages outre-mesure, on veut en apprendre plus sur eux et sur l’avenir mais je trouve l’intrigue assez facile et les personnages « niaiseux ».

On peut s’en douter on va vivre les histoires de couple dans ce deuxième tome et pour moi les filles sont devenues toutes des midinettes qui perdent leur cervelle quand il s’agit de leur « âme-soeur », cela m’a plutôt agacée et a rendu ma lecture un peu laborieuse. Heureusement les garçons, à part Alexei, ne m’ont pas déçu.

Et comme je disais, l’histoire est beaucoup trop facile à mon sens. L’auteur doit écrire ce qui se passe dans trois contextes différents avec des personnages différents et des décors différents. Du coup, cela implique qu’il ne peut pas approfondir chacun de ces passages. Ils proposent au lecteur pas mal de rebondissements mais qui trouvent des solutions facilement et trop rapidement à certains moments.

Comme vous pouvez le voir mon avis penche plutôt pour le négatif et pourtant, vous me croyez si je vous  dis que j’ai eu envie de la suite dés que j’ai terminé ma lecture??? Encore une fois Victor Dixen nous offre une fin qui nous laisse dans l’attente et les questions. A voir si le troisième tome, qui est plus épais, répondra à mes attentes!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

[Mavilyly] L’Homme du bunker de Jack Higgins

lhomme-du-bunker

Résumé:

Peu avant de se suicider dans son bunker de Berlin en 1945, Hitler a confié son Journal à un jeune officier, le baron Max von Berger. Soixante ans plus tard, cet homme mystérieux est devenu l’un des plus puissants du monde, en nouant une alliance stratégique avec l’unique survivante d’un empire pétrolier du golfe Persique, lady Kate Rashid, ennemie jurée des renseignements britanniques et de leur meilleur agent, Sean Dillon.
L’heure de la confrontation est proche. Le Journal contient des révélations explosives qui peuvent compromettre le président des Etats-Unis. À moins que Dillon et son vieil ami de la CIA, Blake Johnson, ne récupèrent le document à temps…

Mon avis:

Comme je le disais sur facebook, j’écris cet article au lendemain d’avoir terminé le livre parce que j’ai peur de l’oublier très vite.

J’ai obtenu L’homme du bunker grâce à la bibliothèque municipale qui de temps en temps donne les livres qui ne sortent plus ou qu’ils ont en plusieurs exemplaires. Du coup, cela fait un petit moment qu’il est dans ma Pal mais ma petite main innocente a tiré ce titre dans ma book jar donc je me suis lancée.

Malheureusement, cette lecture est un échec pour moi. Pour être franche, je n’ai pas tout compris à ce que je lisais et le début du roman est déjà plutôt flou pour moi! L’histoire est soi disant un thriller mais je n’ai ressenti aucun suspens, aucue angoisse lors de ma lecture.

Pour moi le roman de Jack Higgins est une guerre-guerre entre deux groupes d’hommes qui s’opposent sur des sujets politiques!!! Et tout ça avec des noms allemands, irlandais et américain. Bref rien d’extraordinaire. Jusqu’à la fin, où la je me suis dit ça va péter et sûrement relever le niveau…

Mais non!!! Quand j’ai refermé le livre, je me suis dit « Tout ça pour ça!!! ». L’auteur a été très soft et à même tuer certains de ses personnages d’une façon plutôt étrange.

J’ai vraiment compris peu de chose à ce roman et heureusement pour moi, il était très court…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Emilie de Louise Tremblay d’Essiambre

emilie

Résumé:

Charlotte est partie. Émilie est restée.
Moins solide et impétueuse que son aînée, la cadette a hérité des névroses et des migraines de sa mère qui l’a forgée à son image. C’est une nature passive, sereine, sans talent particulier. Privée du soutien de Charlotte, partie en quête de son grand amour à travers l’Europe bombardée, Émilie se laisse aller…
Mais l’eau qui dort couve des tempêtes – et l’amour, les bouleversements familiaux, les aventures de Charlotte auront raison de cette apparente tranquillité. Bientôt, la deuxième soeur Deblois fait, à son tour, ses premiers pas dans la vie. La vraie…

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Que du bonheur de retrouver cette auteur et tous les personnages de sa saga. Lors du premier tome, Charlotte, j’avais été vraiment touchée par Charlotte et son papa et j’étais vraiment impatiente de les retrouver et de savoir ce que devenait le reste de la famille.

Avec ce deuxième tome, j’avoue avoir eu un sentiment, surtout au début, de déception. Je ressentais moins d’empathie, moins de sentiments pour les personnages et ça me manquait cruellement… Heureusement, j’ai fini le roman avec la même sensation de bien être que dans tous les romans de Louise Tremblay d’Essiambre…

Je me suis moins attachée à Emilie, que je trouve très pleurnicheuse et centrée sur elle-même! Elle se remet peu en questions et même quand elle se rend compte de ses erreurs, elle continue à faire payer son entourage. Heureusement, on continue à suivre Charlotte et même si j’ai beaucoup de mal à comprendre ses choix, elle a continué à me plaire. Tout comme son père et Anne que j’espère mieux découvrir dans le tome prochain qui porte son nom.

Emilie, est le cinquième livre que je lis de cette auteur et à chaque fois, je me dis qu’on a peu d’actions mais pour tant, je me sens tellement bien dans ces récits. Comme je le disais plus haut, un sentiment de bien-être m’enveloppe, j’ai l’impression d’être dans un cocon tout doux. Ce sont des livres doudous et avec la fin qu’elle nous donne ici, je n’ai qu’une envie d’aller à la bibliothèque pour emprunter le troisième tome, Anne.

Que ce soit, Les Années du silence ou Les soeurs Deblois, si vous avez la possibilité, lisez ces sagas.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Je voulais juste rentrer chez moi de Patrick Dils

je-voulais-juste-rentrer-chez-moi

Résumé:

Condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir avoué le meurtre de deux enfants, il n’a cessé de clamer son innocence. L’adolescent perdu qu’il était lors de son arrestation s’est retrouvé pris dans un engrenage. Des aveux extorqués par la police, des détails omis, un procès mal mené, et il se retrouve confronté à l’horreur de la prison. A une période essentielle pour la construction de sa personnalité, Patrick Dils a dû faire face à la maltraitance et à l’humiliation régissant l’univers carcéral

Mon avis:

Peut-être que certains d’entre vous connaissent l’histoire de Patrick Dils. Pour ma part j’ai un vague souvenir de sa libération mais tout le reste est inconnu, je n’étais même pas née au moment des faits, c’est vous dire.

Pourtant l’histoire m’a intéressé et j’ai été plutôt révoltée pendant ma lecture. A ce jour, on sait que Patrick Dils mais pendant tout le livre on nous montre comment sa culpabilité a été orchestrée. On ne peut qu’être choqué par ce besoin d’un coupable qui nous fait croire n’importe quoi et surtout fermer les yeux sur ce qui nous prouve le contraire.

Je trouve affligeant que malgré à grand nombre de procès, toutes ces personnes ont préféré se rassurer en enfermant un innocent plutôt que d’imaginer qu’un meurtrier était toujours dans la rue. Encore aujourd’hui, quand j’y pense, je suis mal à l’aise avec ça surtout que je me dis combien de personne sont dans le même cas que Patrick Dils et combien le seront dans l’avenir…

Si je me penche sur l’écriture même du livre, je l’ai trouvé simple, c’est écrit en langage parlé, ce qui donne du poids je trouve au récit et criant de vérité. Maintenant, j’ai trouvé que l’auteur était assez plaintif et il a le droit de le faire étant donné ce qu’il a vécu mais par moment cela m’agaçait. Je sais que ça ne va pas plaire particulièrement que je dis ça mais ma personne n’aime pas les gens qui se plaignent, c’est pas bien mais c’est moi ^^.

Je vous conseille cette lecture. Si vous connaissez ce fait, vous en apprendrez plus et si vous ne connaissez pas, je trouve intéressant de l’apprendre…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Duncan de Florence Gérard

Duncan.png

Résumé:

Duncan, alias BigD, n’a pas toujours été un Mods au bord du gouffre de la folie. Seulement, la vie et ses rêves prémonitoires n’ont eu de cesse de réduire ce puissant guerrier à l’état de bombe à retardement. Du moins, jusqu’à l’entrée dans sa vie d’une Anglaise obstinée à la peau d’ébène et à la voix envoûtante : Keira. Cette dernière cache quelque chose, il en est certain. Mais, plus important encore, elle parvient à remuer en lui des émotions qu’il pensait avoir définitivement enterrées…
Nos deux héros vont devoir s’associer pour sauver le frère de Keira, emprisonné avec d’autres Mods. Et si toute cette aventure, en plus de servir leur cause, pouvait libérer l’âme du plus instable des rebelles de la zone 51 ?

Mon avis sur le tome 1, le tome 2

Mon avis:

J’ai commencé rapidement cet ebook lorsque la maison d’édition me l’a envoyé. J’avais encore en tête les deux premiers tomes et donc j’étais impatiente de connaître la suite surtout qu’à chaque fois on se penche sur un nouveau personnage.

Qu’est-ce que j’ai aimé Duncan et toute l’histoire que nous développe autour de lui, Florence Gérard.  Cela fait une semaine que j’ai terminé ce roman et donc je vais vous dire ce qu’il m’en reste mais ce n’est que du positif.

Duncan m’a profondément touché, que ce soit dans son passé ou dans le feu de l’action. On sent l’homme écorché, l’homme terrifié aussi et finalement l’homme qui espère aussi, bref un homme complet quoi ^^. Comme je vous disais on a et son passé et son présent. Chaque chapitre est écrit dans une époque et la façon dont c’est écrit les différencie bien. Et on a aussi tous les rêves de Duncan et qui se révèlent être des messages prémonitoires qu’il doit interpréter.

Bref, j’ai trouvé ce tome très intéressant et complet. L’auteur travaille extrêmement bien ses personnages mais n’en oublie pas pour autant l’action. Encore dans ce tome, on est plongé dans des événements haletants et qui font palpiter par moment nos petits cœurs!

Je ne peux que conseiller cette saga qui commence avec Pimp, Clara puis Duncan et les autres… Je suis fan et j’espère me les procurer très rapidement pour les mettre dans ma bibliothèque et les relire en ayant les livres entre les mains.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La fille du train de Paula Hawkins

la-fille-du-train

Résumé:

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Mon avis:

Ce livre, de sa sortie à ce que ma belle-mère me le prête, je ne savais pas si je devais le lire. Le résumé ne me tentait pas plus que ça mais j’en entendais des échos qui me disaient pourquoi pas! Du coup quand ma belle-maman l’a eu en sa possession, je me suis dit que c’était l’occas’.

Et je suis bien contente d’avoir d’en avoir profité. Pas parce que j’ai adoré ma lecture mais bien parce que je vais pouvoir le rendre sans regretter de l’avoir acheté. Je suis vraiment déçue de ma lecture pour tout vous dire.

Si je ne prends que l’intrigue, elle est vraiment sympa, on devine un peu avant la fin l’histoire mais avant on est dans le flou et l’auteur nous laisse sceptique quant aux actions de chaque personnage. J’ai beaucoup aimé cette histoire d’imaginer la vie des gens que l’on croise et qui finalement reflète souvent ce que nous nous voulons vivre! Bref, l’idée générale m’a convaincue.

Malheureusement, tout le reste me laisse un coup amer dans la bouche. En commençant par les personnages, je les ai trouvé assez fades, sans saveurs et surtout très passifs. Rachel est peut-être celle qui se bouge le plus et encore, je l’ai senti pas au max e ses possibilités. J’avais l’impression d’être toutes ces personnes qui ont besoin qu’on leur dise ce qu’ils doivent faire, où ils doivent aller ect… Mon impression après 5 jours, c’est l’image de moutons…

Et maintenant la lecture, là aussi je me suis plutôt ennuyée! Le récit est très lent que ce soit dans la vie des personnages mais aussi l’enquête. Finalement, on ressent peu de tensions et de suspens. Après, il est très intéressant de suivre ces différents points de vue à différentes époques mais cela n’a pas suffit à fixer mon attention.

Je voulais lire ce livre pour savoir si je devais aller voir le film mais je vais m’abstenir.  Je vais rendre le livre à ma belle-mère en ne le vantant pas malheureusement et je la laisserais décider si elle doit le lire ou pas!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Citations/Proverbes

Citation #85

« L’histoire de ce livre est authentique. Seuls les noms des personnes et des lieux ont été modifiées, afin de préserver l’anonymat de mes frères et soeurs.

Son sujet est tabou: les violences, les agressions sexuelles dont sont victimes les enfants, garçons et filles. Victimes idéals parce que sans défense.

Je voudrais que mon témoignage redonne à tous ceux qui ont traversé ou traversent une épreuve comparable à la mienne l’envie de recommencer à vivre et de se battre. Ce livre est une main tendue vers eux, le seul moyen en mon pouvoir de les aider à briser la loi du silence, qui les emprisonne. Si les sévices subis, marqués de sang, ne s’effacent jamais, en parler reste un grand soulagement, une manière d’évacuer la haine et la honte, de garder l’espoir de jours nouveaux, qui ne soient plus noirs. »

Christine Alexander dans La petite fille du silence

Citation