[Mavilyly] La séparation de Dinah Jefferies

la-separation

Résumé:

En Malaisie, la guerre civile fait rage en 1955. Chez les Cartwright, une famille de colons, le départ pour l’Angleterre est imminent : il est devenu trop dangereux de rester. Mais, du haut de ses onze ans, Emma ne comprend pas les raisons qui poussent son père à hâter les préparatifs sans même attendre le retour de sa mère, Lydia. Elle se heurte à un mur de silence et doit bientôt embarquer sur un bateau pour l’Europe avec lui et sa jeune soeur.
Après un séjour passé au chevet d’une amie souffrante, Lydia rentre chez elle pour trouver sa maison vide. Aucun signe de son mari, Alec, ou de leurs filles, ni même des serviteurs. Désespérée, elle se lance dans un périlleux voyage à travers la Malaisie pour retrouver ses enfants, sans se douter que des milliers de kilomètres les séparent.

Mon avis:

J’ai demandé ce livre aux éditions Charleston que je remercie grandement, tout simplement, parce qu’il était question de famille, de secrets de famille et d’amour… Trois thèmes qui m’ont fait penser que c’était un roman fait pour moi.

J’ai commencé ce roman lorsque j’ai commencé le challenge du week-end à 1000 qui se déroulait du vendredi 20 au dimanche 22 janvier. Je l’ai donc fini le lendemain mais pas juste parce qu’il fallait lire mais surtout parce qu’il se lit très facilement et qu’il était difficile de le poser une fois commencé. J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture!

Tous les personnages ont su me toucher surtout Lydia et Emma que j’ai adoré suivre. L’amour que Lydia a pour ses filles ne peut que nous faire fondre. Elle mène son enquête qui est dirigé par son besoin de savoir ce que sont devenues ses enfants mais tout ça avec du réalisme.Souvent dans les livres, lorsqu’un personnage part recherche, sa vie est mise de côté, plus rien existe mais pas ici. Lydia continue à rencontrer du monde, Lydia continue à aimer, Lydia continue à vivre, à travailler, à être heureuse, à être désespérée, bref le monde ne s’arrête pas de tourner comme dans la vraie vie quoi!

Emma est très touchante aussi, c’est une ado qui se rebelle, qui veut des réponses mais sans en devenir agaçante. C’est une jeune fille qu’on a envie d’aider et d’aimer.

Après les personnages, il y a l’intrigue et là, je peux dire que l’auteur a inventé et écrit une histoire qui m’a vraiment transporté en Malaisie et en … (lisez vous verrez). A plusieurs reprises elle m’a surprise, à d’autre je ne comprenais pas le pourquoi de ce choix puis plusieurs pages plus loin tout devenait plus claire. On sent que c’est un récit qui a été réfléchis et bien travaillé, rien n’est laissé au hasard, une barque très bien mené.

Mon seul petit bémol vient de la temporalité. J’ai souvent été perdue dans l’espace temps. Je ne vous ai pas dit mais on suit Emma et Lydia en alternance avec leur deux points de vue. Chose que j’adore dans les récits mais là, il n’y avait pas de précision sur les dates, et je ne savais plus si les deux récits se complétaient ou s’ils ne se passaient pas au même moment. J’ai l’impression d’être incompréhensible, c’est qu’une impression ou pas?

Même si vous n’avez pas tout compris, il faut garder en tête que c’est un petit détail et que le reste permet de penser un excellent moment. Je vous conseille cette lecture si vous aimez toutes les histoires de famille et les enquêtes mais pas policière ^^.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s