[Mavilyly] Une journée particulière d’Anne-Dauphine Julliand

une-journee-particuliere

Résumé:

Le 29 février est une date qui n’existe que tous les quatre ans. C’est aussi le jour de naissance de Thaïs – la petite princesse d’Anne-Dauphine Julliand -, atteinte d’une maladie génétique orpheline. Thaïs a vécu trois ans trois quarts. Elle a eu une courte vie, mais une belle vie.
Le jour où le 29 février réapparaît sur le calendrier, Anne-Dauphine s’offre une parenthèse, sans travail ni obligations. Elle veut vivre pleinement cette journée particulière: Thaïs aurait eu huit ans ! Le passé se mêle au présent. Chaque geste, chaque parole prend une couleur unique, évoque un souvenir enfoui, suscite le rire ou les larmes.

Anne-Dauphine Julliand aime à penser qu’il est possible de gravir des montagnes en talons hauts. Elle a le talent de croquer les émotions de tous les jours. Elle nous raconte sa vie, Loïc, ses fils Gaspard et Arthur, mais aussi Azylis, son autre princesse, malade elle aussi.
C’est une leçon de bonheur et une merveilleuse histoire d’amour, qui se lit d’un souffle, le coeur au bord des larmes.

Mon avis:

Depuis que j’ai lu et fini Deux petits pas sur le sable mouillé de la même auteur, j’ai envie de lire ce récit. J’étais donc très contente de le trouver à la bibliothèque et je me suis empressée de le lire dès que j’ai pu. C’est un petit lire d’un peu plus de 200 pages que j’ai lu en une journée. Il n’est pas bien compliqué même plutôt simple mais j’ai du faire des pauses à plusieurs reprises afin de calmer mes émotions;

Comme le premier livre de l’auteur, c’est un condensé d’émotions et d’amour. Anne-Dauphine Julliand nous raconte encore sa non-moins particulière mais très belle famille! Elle revient sur la vie de sa première fille, Thaïs, décédée de maladie plusieurs années plus tôt, mais aussi sur ses autres enfants, Azylis malade aussi et Gaspard et Arthur en bonne santé. Ainsi que ses amis, son mari et tout son entourage. Une chose qui m’a frappé le soir dans mon lit, Anne-Dauphine Julliand parle finalement assez peu d’elle. Elle se concentre beaucoup plus sur les autres et je pense que cela montre vraiment bien sa personnalité, pour qu’elle soit heureuse, elle doit voir ceux qui l’entourent heureux. Et c’est quelque chose qu’elle inculque à ses enfants notamment avec Gaspard qui est un petit garçon exceptionnel à mon sens!

Cette maman a une façon d’écrire magnifique vraiment. Il est impossible de rester insensible à sa plume. Bien sûr le sujet joue pour beaucoup mais je pense sincèrement qu’elle pourrait écrire une fiction et qu’on vivrait aussi fort ses phrases; Elle écrit vraiment très bien et on a une forte impression que c’est à nous et à nous seul qu’elle parle.

C’est compliqué de vous conseiller ses deux témoignages parce qu’ils sont poignants et qu’il faut quand même être prêt à les lire. Mais si vous êtes ok alors foncez!

Je ne pense pas qu’elle passera par ici mais en tout cas pendant toute ma lecture et même encore maintenant, j’ai pensé énormément à Azilys et à toute sa famille. Bravo pour votre vision de la vie et tout l’amour que vous développez!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s