[Mavilyly} Joséphine Baker de Catel & Bocquet

Joséphine Baker

Résumé:

Joséphine Baker a 20 ans quand elle débarque à Paris en 1925. En une seule nuit, la petite danseuse américaine devient l’idole des Années Folles, fascinant Picasso, Cocteau, Le Corbusier ou Simenon. Dans le parfum de liberté des années 1930, Joséphine s’impose comme la première star noire à l’échelle mondiale, de Buenos Aires à Vienne, d’Alexandrie à Londres. Après la guerre et son engagement dans le camp de la résistance française, Joséphine décide de se vouer à la lutte contre la ségrégation raciale. La preuve par l’exemple : au cours des années 1950, dans son Château des Milandes, elle adopte douze orphelins d’origines différentes, la tribu arc-en-ciel. Elle chantera l’amour et la liberté jusqu’à son dernier souffle.

 

Mon avis:

La première fois que j’ai entendu parler de ce bouquin c’était à la radio, je ne sais plus laquelle. Ce qui m’a en premier lieu intéressé, c’est la vie de Joséphine Baker qui avait l’air d’avoir été bien remplie et surtout rempli d’amour. J’avais déjà entendu son nom mais sans savoir ce qu’elle avait fait ni qui elle était.

J’ai la chance que la bibliothèque de ma municipalité achète régulièrement des nouveautés et le roman illustré Joséphine Baker en fait partie donc dès que j’ai pu me voila repartie avec.

C’est une belle BD avec à la fin une chronologie et des biographies des personnes importantes dans la vie de l’artiste. Cela compose plus de 550 pages et c’est des pages qui se lit avec avidités et grand plaisir.

La première soirée que j’ai passé avec Joséphine Baker, j’ai fini essouflée! Vous le savez, la BD n’est pas un genre que j’apprécie particulièrement, surtout que je ne sais pas la lire. je ne m’attarde pas sur les dessins, me contentant des écritures donc tout s’enchaîne très vite et j’ai vraiment eu l’impression de perdre mon souffle mais encore une fois tout est de ma faute. Ce rythme et cet essouflement est aussi dû à la vie de la danseuse-comique qui est juste imprévisible et sans arrêts! C’est impressionnant ce que cette afro-américaine arrive à faire de sa vie qui pourtant n’était pas partie avec les meilleures conditions.

Joséphine Baker est une femme remarquable qui comme je le disais a su mener la vie qu’elle voulait avec énergie mais aussi, et surtout je dirais, avec naïvité! C’est peu-être le trait de caractère qui m’a le plus impressionné chez cette femme; Elle veut quelque chose et cela lui paraît normal que l’on fasse en sorte qu’elle y arrive. Elle ne pense pas vraiment aux autres et aux conséquences de ces actes mais tout ça sans méchanceté et mauvaises pensées. J’ai eu l’impression que Jo est restée éternellement une petite fille qui vivait un rêve et ne voulait pas se réveiller.

Malgré cette naïveté et cette innocence, Joséphine s’est engagée dans des combats louables et cela encore une fois jusqu’au bout. C’était une femme qui ne faisait rien à moitié que ce soit pour elle ou pour les autres. Elle a milité contre le racisme, a lutté pendant la Seconde Guerre Mondiale et a réussi à créer sa famille Arc-en-Ciel.

Lorsque l’on termine cette bande-dessinée, je pense que chacun d’entre nous admirera Joséphine Baker pour la femme, l’artiste, la mère, la combattante, bref pour chacun des rôles qu’elle a voulu jouer dans sa vie!

Je vais me pencher sur les romans ou biographies qui lui sont consacrés car elle est devenue une personnalité que je veux découvrir plus profondément!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

2256832-josephine-baker-jpg_1958830

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s