Avis

[Mavilyly] Divergente de Veronica Roth

Divergente

Résumé:

Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d’une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu’elle a caché à tout le monde parce qu’elle a été averti qu’il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l’aider à sauver ceux qu’elle aime. . . ou pourrait la détruire.

Mon avis:

Je sens que cette chronique va être assez dure à écrire parce que finalement j’ai très peu de choses à dire sur cette lecture. Vous êtes prévenu, mon avis sera court mais intéressant tout de même je l’espère!

J’ai lu Divergente sous les conseils de Naku qui m’a prêté la trilogie. Cette saga fait partie de celles que je n’avais pas envie de lire parce que trop de tapage autour donc plus d’envie pour moi! Mais bon il paraît qu’il n’y a que les c*** qui ne changent pas d’avis et je ne pense pas l’être donc… 😉

Autant y aller cash, je n’ai pas eu un coup de coeur pour ce premier opus mais j’ai aimé. C’est une lecture détente comme on a besoin par moment. On ne se prend pas la tête, on ne réfléchis pas.

Veronica Roth y met ce dont il y a besoin pour faire une bonne lecture de l’action, une histoire familiale déchirante et une histoire d’amour… Voila le combo est là, faites vous plaisir!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Everything everything de Nicola Yoon

Everything everything

Résumé:

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Mon avis:

Everything everything est arrivé dans ma PAL lors de mon inscription chez France Loisirs et parce que l’histoire me tentait bien, m’intriguait surtout, et qu’il va sortir en film dans peu de temps! Ensuite je l’est sorti de ma PAL parce que StorieBooks me l’a choisi dans le Dans ma Pal tu choisis… du mois de mai (et oui, je suis dans les temps).

Le roman de Nicola Yoon se lit très très vite! Il fait 368 pages mais beaucoup n’ont qu’une ligne ou même des dessins. J’ai beaucoup aimé la construction de ce roman avec l’incorporation de mails, de dessin, de petites définitions made in Madeline et aussi, tout de même, d’histoire… J’aime de plus en plus ces romans où on y intègre les sms, les mails ect… forcément ça les modernise mais cela les rends plus vivants et réalistes à mes yeux!

J’ai également adoré l’humour de Madeline et Olly. A plusieurs reprises je me suis vue sourire et relire certains passages parce qu’ils étaient vraiment sympas! Surtout les définitions que Madeline fait de certains mots en fonction de ce qui lui arrive.

Malheureusement, le charme s’arrête là pour moi parce que j’ai plutôt été ennuyée par l’histoire en elle-même. Pour tout vous dire, je n’y ai pas cru et cela quasiment dès le début. Je ne connais pas personnellement la maladie des « enfants bulle » mais ce que j’ai pu en voir à la télé, essentiellement, ils ne vivent pas tel que Madeline. Je ne peux malheureusement en dire plus, au risque de vous spoiler mais voila ces imperfections m’ont vite fait décrocher de l’histoire en elle-même.

Puis arrive LE retournement de situation… J’ai heureusement compris beaucoup de chose mais à nouveau cela s’est retourné contre le livre car la fin est devenue trop facile à mon goût! Encore une fois je vous laisserais découvrir par vous même!

Je suis assez déçue parce que j’espérais vraiment aimer ma lecture mais bon elle a plu à d’autre donc peut-être à vous aussi!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[naku] IRL de Agnès Marot

61hjmxAoMvL

Résumé:

Chloé Blanche a grandi à Life City. Comme tous ses habitants, elle ignore qu’ils sont filmés en permanence. Elle ignore qu’ils sont un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. Elle ignore qu’ils sont les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL

Mon avis:

Ma bibliothécaire commence à bien me connaître, car dès qu’elle a reçu cet ouvrage, elle m’e l’a mis de côté. Le résumé m’a de suite attiré, il m’a fait penser au jeu Les Sims auquel j’étais accro il y a quelques années (et comme si c’était écrit, je recommençai à y jouer depuis quelques semaines)

J’ai trouvé Cholé (l’héroïne) très attachante, l’auteur décrit ses sentiments très bien, ce qui m’a par 2 ou 3 fois fait culpabiliser de m’amuser à contrôler la vie de mes sims (même si je suis gentille avec eux, je ne leur laisse rien de mal arriver … sauf la fois ou mes 2 filles ont gelé dehors et les services sociaux menaçaient de venir me les enlever. Du coup j’ai enregistré la partie avant qu’on me les enlève et je n’ai plus jamais rejoué avec eux, les enfants sont certes bleus, mais toujours avec leur parents !! Bref …

Vous vous demandez certainement pourquoi j’ai seulement mis une note de 3 sur 5 et bien parce que la dite Chloé, bien qu’attachante, elle est aussi un peu agaçante. Elle ne pense qu’à son chéri qu’elle n’a pourtant que très peu vu. Elle a peut etre eu un énorme coup de foudre mais bon, comme dans tous les romans pour ado, elle plus ou moins en danger … elle peut pas penser à autre chose ?! C’était un peu trop présent à mon goût.

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

On veut votre avis #14 [Mavilyly]

Coucou tout le monde,

Aujourd’hui, j’aimerais avoir votre avis sur ce roman :

 

14.jpg

 

Durant l’une des séances chez son psy, Craig Gilner apprend qu’il existe une maladie mentale appelée le syndrome d’Ondine : ceux qui en souffrent oublient de respirer ; pour ne pas mourir asphyxiés, ils doivent se répéter sans cesse « respire, respire, respire ». La dépression, Graig va en faire l’expérience, c’est ce qui arrive quand on oublie de vivre.

 

J’aimerais savoir si certains d’entres vous l’ont lu et ce qu’ils en ont pensé, merci de partager votre ressentie avec moi 🙂

Bonne lecture à tous !

Avis

[Mavilyly] Boston girl d’Anita Diamant

Boston girl

Résumé:

The Boston Girl, c’est Addie Baum, née en 1900 de parents immigrés polonais, peu préparés et plutôt suspicieux à l’égard de la culture américaine qui tentent d’élever leurs trois filles dans la tradition juive de l’Europe de l’Est. Mais la curiosité et l’intelligence d’Addie la propulse dans un tout autre monde, fait de jupes courtes, de films, de livres et de nouvelles opportunités pour les femmes. Un monde dans lequel une fille termine le lycée, va à l’université, a une carrière et trouve l’amour par elle-même. Le récit commence en 1985, lorsque la petite-fille d’Addie lui demande :  » Comment es-tu devenue la femme que tu es aujourd’hui ?  » Et Addie, alors âgée de 85 ans, entreprend le récit de sa vie, à partir de 1915, année où elle rejoint un groupe de lecture pour filles, découvre sa voie et se fait des amis qui lui permettent de fuir son quotidien. Petit à petit, elle envisage un avenir différent, bien loin de celui de sa famille et ces changements ne se feront pas sans souffrance et sacrifice ; avec en arrière-plan les transformations culturelle et politique de l’époque telles que le mouvement des Suffragettes ou l’entrée en guerre des Etats-Unis. Addie raconte son parcours avec tendresse pour la jeune fille naïve qu’elle était, avec empathie pour la femme qu’elle est devenue, le tout avec humour. Ainsi voir cette jeune femme s’élever de sa condition, trouver son chemin grâce à la littérature, et traverser les bouleversements sociopolitiques du début du XX e siècle est absolument réjouissant et captivant. Anita Diamant dresse un magnifique portrait d’une femme qui, tout à la fois représente et a contribué à créer, la définition de la femme moderne.

 

Mon avis:

J’ai emprunté Boston girl à la bbliothèque sans vraiment lire le résumé mais juste parce qu’il avait été écrit par Anita Diamant. Je ne sais pas si vous vous rappelez mais j’ai lu La tente rouge de cette auteur et sans avoir eu de coup de coeur, ce roman avait été une véritable surprise pour moi. Il avait une très forte connotation religieuse et pourtant je l’avais adoré et je le conseille à tous ceux qui m’entoure. Je voulais voir si encore une fois l’auteur saurait m’emmener juste avec ses mots…

Boston girl évoque ici l’arrivée des Juifs en Amérique dans les années 1900, leur intégration ou pas et toutes les différences de culture qu’ils ont pu rencontrer. Ce que je me suis d’abord dit lorsque j’ai commencé ma lecture, c’est qu’Anita Diamant a un attachement fort à la religion car elle est au centre de ses deux romans, la Bible pour l’un et la communauté juive pour l’autre… J’ai beaucoup moins accroché à celui-ci parce que cela m’a semblé plus abstrait étant donné que je ne suis pas du tout au courant de la religion juive contrairement au catholicisme!

Ensuite, j’ai bien aimé le personnage d’Addie qui essaye de s’y retrouver entre ses parents croyants et peu enclin à la modernité mais aussi la société qu’elle voit évoluer et qu’elle a envie de suivre! J’aurais aimé qu’elle ait un caractère un peu plus fort mais son côté tiraillé l’a rendu, tout de même, réaliste. Par contre ses histoires de coeur m’ont un peu énervé. Pour les autres personnages, certains auraient pu être très intéressant malheureusement, ils ne sont pas au centre de l’historie et à plusieurs reprises, je me suis fait la réflexion que je préférerais les suivre dans leurs aventures que Addie mais bon…

J’ai passé un agréable moment avec la plume d’Anita Diamant même si je ne pense pas que ce roman restera dans ma mémoire très longtemps!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

Je vous présente… #4 [Storiebooks]

Coucou tout le monde,

Je suis ravie de vous retrouver pour vous présenter une auteure que je vais voir dès qu’elle vient dans un salon proche de chez moi, il s’agit de : Cassandra O’Donnell!

Cassandra est une personne adorable, très souriante, et très avenante, si un jour, j’ai acheté son premier tome de sa saga Rebecca Kean, c’est parce qu’à la Foire du livre de Brive la Gaillarde, elle m’a dit : tu as aimé Twilight, j’ai répondu « oui », et elle m’a répondu : « lis mon livre il va te plaire! » et dans ma tête j’ai rigolé car j’ai trouvé son approche super et je suis reparti avec et j’ai lu les 4 permiers tomes de Rebecca j’ai lu ses 2 sagas jeunesse et j’adore tout ce qu’elle fait, c’est un vrai bonheur de lire un de ses livre ❤

Voici ces chefs d’oeuvres :

 

J’espère que ces magnifiques couvertures vous donneront envie de découvrir, cette auteure et je peux vous dire que vous ne serez pas déçu, je vous souhaite une bonne découverte et de belles lectures ❤

Avis

On veut votre avis #13 [Storiebooks]

Coucou tout le monde,

Cette semaine, je souhaiterais avoir votre avis sur ce livre :

 

13

 

À Atlanta deux réalités s’opposent : celle de la technologie et celle de la magie.
Pendant une vague magique, les mages sauvages lancent leurs sorts et des monstres apparaissent, les armes à feu refusent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus. Puis la vague se retire aussi vite qu’elle est venue en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux. Nous vivons une époque dangereuse. Mais dans le cas contraire, je serais au chômage. Quand les gens ont des ennuis qui relèvent de l’occulte et que la police ne veut ou ne peut pas régler, on fait appel aux mercenaires de la magie comme moi.
Mais quand un nécromancien anéantit la seule famille qui me reste, je n’attends plus les ordres et je dégaine mon sabre.

 

J’espère que vous serez nombreux à me dire si ce livre vous a plus!

Bonne lecture à tous 🙂

Avis

[Mavilyly] Les comédiennes de Monsieur Racine de Roger Seiter, Mayalen Goust & Anne-Marie Desplat-Duc

Les comédiennes de Monsieur Racine

Résumé:

Charlotte, Hortense, Isabeau et Louise sont élevées à Saint-Cyr, dans la rigueur et la piété. Racine écrit pour les jeunes filles une pièce de théâtre : Esther. Elles sont toutes très excitées à l’idée de jouer devant le roi et sa cour. À l’occasion d’une des représentations, Hortense rencontre le frère de Charlotte, dont elle tombe amoureuse. Elle qui comptait vouer sa vie à Dieu se trouve devant un difficile dilemme. Pendant ce temps, Charlotte prépare sa fuite pour retrouver son cousin, à qui elle est fiancée. Quant à Isabeau, elle décide de consacrer sa vie à l’apprentissage des jeunes filles dans la maison de Saint-Louis.

 

Mon avis:

Je me suis laissée tenter par cette bande-dessinée parce que le dessin de la couverture m’a bien plu et juste ça en fait. Je n’ai rien lu dessus, pas regarder l’intérieur, j’ai eu envie de me laisser aller!

Et bien m’en fasse! J’ai beaucoup beaucoup aimé cette lecture. pour une fois, je suis contente de l’avoir lu en BD plutôt qu’en roman (car il existe en roman) car c’est avant tout les illustrations que j’ai aimé. Bien sûr l’intrigue est sympa et les personnages bien différents des uns des autres mais voila, c’est grâce aux dessins que j’ai pris mon pied…

Bon par contre, j’ai un petit problème. Les 4 filles que l’on suit particulièrement sont nommées une fois par leur nom de famille, une fois par leur prénom donc un peu difficile de s’y retrouver par moment.

Enfin bon, ce fût une agréable lecture et dès qu’ils seront revenus à la bibliothèque j’emprunterais la suite.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[naku] Reste avec moi de Jessica Warman

reste-avec-moi

Résumé:

Quand la perfection et la beauté cachent une terrible vérité.

Elizabeth menait une vie de rêve. Presque parfaite… Le jour de ses 18 ans, elle meurt brutalement. Meurtre ou accident, qui pourrale découvrir? Une seule personne: Elizabeth elle-même…

Comme je l’ai conseillé à Mavilyly en lui pretant le livre, ne lisez pas le résumé sur les sites internet ou même sur la 4ème de couverture.

 

Mon avis:

Malheureusement voici une belle déception pour moi. Le résumé me plaisait énormément mais comme souvent, il en dit trop. Beaucoup trop. Ils annoncent une intrigue qui n’arrive qu’à la fin de l’histoire ce qui nous donne un sacré coup de pouce pour tout deviner.

L’histoire en soit n’est pas inintéressante, un peu simple, mais très attirante. Mais vraiment, j’attendais plus en lisant le résumé.

L’héroïne est légèrement désagréable au début mais elle essaye de changer (un peu tard non ?!) elle en apprend plus sur sa vie et sur elle même ce qui nous remet en question sur notre vie personnelle.

 

PlumePlumePlumePlumePlume

Vous pouvez lire l’avis de Mavilyly ici

Avis

[Mavilyly] Constance de Rosie Thomas

Constance

Résumé:

Très loin de chez elle (en Angleterre) – et d’un chagrin d’amour auquel elle ne pourra jamais vraiment échapper – Connie (Constance) s’est créé une nouvelle vie à Bali, un endroit idyllique à la végétation luxuriante. Mais lorsqu’elle reçoit un appel de sa sœur Jeanette, mourante, la dernière chose qu’elle souhaite est de retourner à Londres. Enfant, elle était très sensible aux différences entre Jeanette et elle. L’une était ténébreuse, la seconde un véritable soleil. Jusqu’à ce qu’elles tombent amoureuses du même homme. Mais avec l’amertume de la trahison entre elles, les deux sœurs doivent apprendre à se pardonner. Pourront-elles retrouver les liens partagés lors de leur enfance et dépasser les mensonges ? Et, entourée de sa famille, Connie acceptera-t-elle de faire la paix avec elle-même, et avec celui qu’elle aime ?

 

Mon avis:

Lorsqu’il a été possible pour moi de demander un nouveau livre aux éditions Charleston, c’était la sortie du troisième tome de la saga Les sept sœurs donc il ne faisait aucun doute que je demanderais celui-ci et puis j’ai lu le résumé de Constance... Cette histoire d’amour qui divise deux sœurs m’a tout de suite plue et donc je me suis permise de demander les deux, ce qu’Elise à accepter à mon grand bonheur (merci Elise :)).

Malheureusement, mon enchantement s’est vite essoufflé. C’est bien la première fois que je n’accroche pas avec un roman Charleston. Je ne dis pas que j’ai eu que des coups de cœur mais ils m’ont tous intéressés et plus mais cela ne s’est pas produit avec le roman de Rosie Thomas.

Est-ce que je me l’explique? Je ne sais pas, en tout cas je pense qu’il y a plusieurs réponses à cela…

Pour moi, le plus gros défaut de ce livre, c’est qu’il y a trop d’histoires! On suit les problèmes et la vie de 5 personnes si mes souvenirs sont bons, ils sont tous liés mais pourtant bien différents. Cette multitude de scénarios implique que l’auteur ne va pas vraiment au bout de chacun, on reste vraiment en surface et même avec Constance et sa sœur, Jeannette, l’auteur n’y va pas assez à mon goût… En plus tout ce qui touche à Roxana et Noah, je ne vois pas vraiment ce que cela apporte à l’histoire principale. Les personnages sont intéressants pour l’histoire, ils apportent un petit plus mais il m’aurait fallu juste leur présence et non entrer dans leur vie…

Ceci expliquant cela, je ne me suis pas non plus attachée aux personnages avec qui je n’ai pas réussi à rentrer en « communication » ou alors seulement avec Bill que j’ai réussi à comprendre tout de même!

Je me suis accrochée lors de ma lecture parce que j’avais envie d’aimer. Je voulais l’aimer parce que c’est un Charleston et que j’aime toujours les Charleston mais aussi parce qu’à lire le résumé, je ne pouvais qu’aimer cette histoire. Une fois la dernière page tournée, il a fallu me rendre à l’évidence, cela ne sera pas le cas! Pourtant avec la fin Rosie Thomas a enfin su toucher ma corde sensible mais bon il était trop tard.

Je suis vraiment triste d’avoir cet avis sur Constance mais je ne veux pas que ça vous empêche de le lire. Sur Livraddict je suis la seule à avoir mis moins de 14 donc… Et je sais que la lecture prochaine avec les éditions Charleston sera à nouveau faite pour moi!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston