Avis

Bilan du mois [Storiebooks]

Coucou tout le monde,

Et oui voilà encore un mois de terminer, que le temps passe vite, surtout quand on a de belles lectures, allez je vous montre ce que j’ai lu ce mois-ci :

 

aj807

 

 

 

L’heure de la réconciliation est venue : le retour de Torakichi dans son village est l’occasion de renouer les liens brisés, non seulement pour lui et Tatsumi, mais aussi pour Shiro, qui retrouve sa famille d’adoption. L’herboriste joue également les entremetteurs entre ses deux amis d’enfance, dont le couple a souffert de la mort de Shiori.

Mais une fois les fêtes passées, il est temps de reprendre la route. Alors que Torakichi constate jour après jour les progrès de son fils, il prend soudain conscience que Shiro a peur d’aller vers les autres enfants. Heureusement, une rencontre imprévue pourrait bien changer la donne…

 

aj907

 

 

 

 

 

Torakichi accepte de recueillir le petit Koma sous son aile le temps de le conduire au temple Jisoan, en pensant que sa présence sera aussi bénéfique à Shiro, qui n’a pas l’habitude de côtoyer des enfants de son âge.

Hélas, après des débuts difficiles, le plan ne réussit que trop bien : les deux garçons s’attachent profondément l’un à l’autre et refusent de se quitter, au point de s’enfuir de l’auberge où les attend l’émissaire du temple ! Très inquiet, l’apothicaire se rue à leur poursuite… Mais comment adoucir la douleur de la séparation ?

 

aj1007

 

 

 

 

Shiro a enfin réussi à se faire un ami, mais le temps de la séparation est venu… Torakichi décide donc, sur les conseils de Kanoe, de lui apprendre à lire et à écrire afin qu’il puisse garder le contact avec Koma.
En le voyant grandir à toute vitesse, le colporteur se rend compte que, très bientôt, son fils devra aller à l’école… ce qui est loin d’être compatible avec son travail, d’autant qu’on vient de lui proposer de nouvelles responsabilités ! Aussi, lorsque le père de Shiori lui conseille de se remarier pour le bien de l’enfant, l’idée commence à faire son chemin…

 

aj2107

 

 

 

 

 

 

 

Pour ses dix-neuf ans, Vincent s’est offert un parricide. Il a tué son bourreau. Mais peut-on vraiment se libérer de l’emprise du Mal ? Peut-on se reconstruire après avoir subi le pire ? Incarcéré, Vincent doit affronter ses démons, apprendre à se connaître et s’accepter… pour atteindre la délivrance, sa résilience.

 

aa0708

 

 

 

Les quais du métro Abbesses fleurissent d’avis de recherche : Ninn a disparu ! Si pour la police il est trop tôt pour s’inquiéter, pour Chad et Ulrika, ses deux meilleurs amis, il n’y a pas de temps à perdre : Ninn est en danger ! La jeune adolescente ayant évoqué son projet d’explorer les tunnels du métro, c’est en sous-sol qu’ils vont tenter de retrouver sa trace… Tout au bout de la ligne noire, perchée sur son tigre qui lui sert de guide, Ninn a rejoint les grands lointains : un monde parallèle censé lui fournir toutes les réponses sur ses origines. Si à première vue, il a toutes les apparences d’un monde merveilleux, le comité d’accueil l’est beaucoup moins. Géants de pierre et idées sombres entendent protéger les lieux de toute intrusion…

 

aj1107

 

 

 

 

Moi, en Mâle d’amour ? Pas le moins du monde !

Les crises hémorroïdes à répétition chez le « Mâle en point », le verre de trop chez le « Mâle à bar », la belle-mère omniprésente chez le « Mâle de mère », non merci !

Plus d’indigestion de « Mâles en bouchées ». Au placard, les « Mâles à prix » et autres « Mâles entendus ».

Me voici enfin délivrée du Mâle ! Seule et… même pas Mâle !

——–

Dans cette épopée déjantée et humoristique, rédigée totalement sans verbes conjugués (exception faite des participes passés) : pas de pitié pour les hommes.

Une succession de jeux de mots et de situations comiques pour un effeuillage décalé des relations hommes femmes. Un « mâle » nécessaire dans votre bibliothèque, à grignoter dans les transports ou partager lors d’une soirée entre amis.

 

aj707

 

 

 

 

 

Le jour où son père disparaît subitement, Barnabé doit emménager avec sa mère dans l immense maison de sa grand-mère, Mamy Lebeurk, où règne une permanente odeur de vinaigre. Et cette odeur, il va falloir qu il s y habitue puisque Mamy Lebeurk est à la tête d un vaste empire industriel : une usine de cornichons et spécialités vinaigrées en tous genres.
Mais, découvre-t-il bientôt, la vieille femme autoritaire et acariatre n est pas étrangère à la volatilisation de son père.

 

aa1208

 

 

 

 

Suite à des récoltes désastreuses, les Schtroumpfs ont frôlé la famine en hiver. Le Mage Homnibus leur procure de petits haricots mauves venus d’un pays lointain, qui poussent à profusion par tous les temps. Le Schtroumpf Paysan les plante en secret et obtient une récolte phénoménale. Mais les Schtroumpfs voudront-ils se nourrir de haricots secs ? Le Schtroumpf Cuisinier leur mijote quelques plats raffinés et le succès est total ! À tel point que, bientôt, les Schtroumpfs mangent des haricots à tous les repas et ne cultivent plus rien d’autre. Leur mode de vie est bouleversé, avec des effets imprévus…

 

la

 

 

 

Je suis insaisissable. Je veux t’appartenir. Je ne te fais pas confiance. Je m’en remets à toi. La terre tremble. Mon cœur aussi. Je leur serai fatale. Je te suis vitale. Le monde se meurt. Je meurs sans toi. Le Point Oméga a été détruit. La rébellion est écrasée et Juliette ignore si ses amis, ou même Adam, l’homme qu’elle aime, ont survécu. Sa volonté de renverser la dictature du Rétablissement n’en est que renforcée. Elle est prête à tout pour y parvenir, jusqu’à faire appel à son ennemi de toujours : Warner, le séduisant commandant du secteur 45. Tout les oppose, mais ils ne peuvent agir l’un sans l’autre, la survie de leur monde agonisant en dépend. Lui seul peut enseigner à Juliette comment maîtriser ses immenses pouvoirs… mais il attend d’elle bien plus encore.

 

Et voilà encore de belles lectures pour moi, j’ai un assez bon rythme en ce moment, pourvu que ça dure!

Et vous qu’avez vous lu ce mois-ci?

Bonne lecture à tous 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s