Avis

[Mavilyly] Une promesse de Sorj Chalandon

Une promesse

Résumé:

Nous sommes en Mayenne, une maison à l’orée d’un village. Dans cette maison, voici Etienne et Fauvette, un vieux couple qui n’a jamais cessé de s’aimer.

La maison est silencieuse. Les volets fermés et la porte close. Nuit et jour pourtant, ils sont sept qui en franchissent le seuil. Sept amis, les uns après les autres, du dimanche au lundi, chacun son tour et chacun sa tâche.

Il y a le bosco, ancien marin qui tient le bar du village, il y a Madeleine qui, chaque semaine, fleurit la maison, il y a Berthevin qui allume et éteint toutes ses lumières, il y a le professeur qui dit des poèmes à voix haute, il y a Ivan, l’ancien cheminot, qui ouvre les fenêtres, il y a Léo qui traverse le village à vélo, puis Paradis enfin, qui remonte la petite horloge. Au grenier, comme une sentinelle, une lampe ancienne veille au cérémonial.

Voici l’histoire d’une promesse. La promesse faite à Etienne et Fauvette. Une promesse d’enfance, tenue par sept amis, pour déjouer le plus grand des périls.
Ces hommes ont juré de tromper la mort. Et voici qu’un jour, ils renoncent. Ils cessent leurs visites à la vieille maison. Parce que le temps passe. Parce que la lassitude. Parce qu’au grenier, la veilleuse attend que deux âmes lui cèdent. Voici l’histoire d’une fraternité.

 

Mon avis:

Voilà un livre dont je n’avais jamais entendu parler, je ne sais même plus comment je me le suis procuré et où j’en ai entendu parler la première fois. Il a quand même atterri dans ma bibliothèque et je me suis enfin lancée dans sa lecture!

Si je dois vous résumer ma lecture en une phrase je dirais qu’elle est rafraîchissante, poétique, touchante mais qu’elle ne restera pas dans mon esprit éternellement.

Dans Une promesse on évoque le deuil et le souvenir de nos proches. Mais l’originalité vient de la façon dont Sorj Chalandon le raconte. On ressent tout l’amour des personnages, leur pudeur, mais aussi leur attachement entre eux et avec ceux qui sont partis…

Je ne m’attendais pas à cette sérénité lorsque j’ai commencé le roman, malgré le sujet douloureux je me suis sentie bien pendant ma lecture.

Bref j’ai beaucoup aimé sur le moment mais comme je le disais plus haut je ne pense pas qu’il m’ait marqué au point de rester ancrer dans mon esprit très longtemps…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume