Avis

[Mavilyly] Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel

Jusqu'à ce que la mort nous unisse

Résumé:

L’Ancolie est une fleur aussi belle que toxique. Belle, à l’image de certains souvenirs. Toxique, à l’image de certains regrets. L’Ancolie, c’est aussi le nom d’un chalet perdu en pleine montagne. C’est là que vit Vincent, un homme seul et meurtri. Rejetant son passé et redoutant son avenir, il préfère vivre dans le présent. Une existence éprise de liberté qu’il consacre entièrement à sa passion pour la montagne et à son métier de guide. Jusqu’au jour où la mort frappe tout près de lui, l’obligeant à sortir de sa tanière. Aux yeux de tous, un tragique accident, une chute mortelle. Seul Vincent est persuadé qu’il s’agit d’un meurtre, que ce n’est pas la montagne qui a tué, et que les vrais coupables doivent payer. Alors, aidé par Servane, une jeune recrue de la gendarmerie avec laquelle il a noué une étrange relation, il se lance dans une quête de vérité. Une quête qui va le conduire sur d’effroyables sentiers, le confronter à ses propres démons. Une quête qui va déterrer un à un des secrets profondément enfouis au coeur de cette paisible vallée, et qui auraient dû le rester à jamais. Car si le mensonge blesse, la vérité peut être fatale…

 

Mon avis:

En ce moment, j’ai beaucoup de mal à trouver un livre que j’adore au point d’avoir du mal à le lâcher. Du coup, je me suis dit que sortir un petit Karine Giebel ne serait pas une mauvaise idée parce que généralement avec moi ça marche du tonnerre. Et je ne me suis pas trompée!

Jusqu’à ce que la mort nous unisse est différent des autres livres de l’auteur, et j’ai l’impression qu’ils sont plus ou moins tous différents mais à chaque fois avec moi cela fonctionne et j’adore ça parce qu’on ne sait jamais trop à quoi s’attendre.

Ici, on suit deux personnages principalement, Servane et Vincent qui m’ont beaucoup beaucoup plu. J’ai très rapidement accroché avec eux malgré leurs petits secrets. Comme souvent avec l’auteur, ce sont ds personnes qu’on pourrait dire lambda, que l’on voit partout et qui du coup paraissent accessibles et complètement réalistes. J’ai adoré leur amitié mise en place petit à petit, avec cette complicité toute naturelle. J’ai aimé voir que chacun apporte quelque chose à l’autre et que sans le vouloir ils s’aident…

Et puis il y a l’enquête qu’ils mènent suite au drame que vit Vincent… Karine Giebel arrive très bien à faire monter la pression tout doucement jusqu’à ce que cela devienne étouffant pour le lecteur et qu’à partir de là, plus rien n’existe pour lui sinon cette course contre la montre et après la vérité!

Cette histoire est moins haletante que certaines que j’ai pu lire mais c’est vraiment cette montée en puissance qui est très intéressante à mon sens. Plus on s’accroche aux personnages, plus on s’inquiète pour eux et plus ce qu’ils vivent devient difficile.

Bon je vous l’accorde, j’ai vu des choses venir, des petits détails et des choses un peu plus importantes mais bon j’étais tellement dans ma lecture que finalement cela ne m’a pas dérangé… Et cette fin, bon sang! Elle est géniale. Elle n’est pas déprimante mais en même temps elle n’est pas enjolivée non plus. Une autre fin m’aurait sûrement déçue je pense.

Ce n’est pas un coup de coeur mais on y est vraiment pas loin. Si vous ne connaissez pas Karine Giebel, la plupart de ses titres sont sortis en poche et donc essayez ses livres parce que pour moi, ça vaut vraiment le détour!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Publicités