Avis

[Mavilyly] Le chat et l’enfant qui ne parlait pas de Jayne Dillon

Le chat et l'enfant qui ne parlait pas

Résumé:

Lorcan a sept ans lorsque sa mère l’entend dire « Je t’aime » pour la première fois. Mais ces paroles ne lui sont pas destinées, elles sont pour Jessi, le chat de la famille. Lorcan est autiste, atteint du syndrome d’Asperger. Incapable d’exprimer ses sentiments, il ne prononce jamais un mot quand il est en public ou quand l’émotion est forte. Mais les choses commencent à changer avec l’arrivée de Jessi. A force de le caresser et de lui dire à quel point il l’aime, Lorcan évolue peu à peu. Ce livre est le récit de cette formidable évolution, de cette renaissance. Il raconte l’histoire vraie d’un enfant qui a commencé à se connecter au monde grâce à un chat. Et dont la vie a été transformée à tout jamais. La formidable histoire entre un chat et un petit garçon autiste.

 

Mon avis:

J’aime revenir de temps en temps à ces lectures qui m’ont très longtemps accompagnées, plus que la fiction d’ailleurs. J’aime surtout ces témoignages qui m’apprennent des choses sur une maladie, une condition de vie ect… Le chat et l’enfant qui ne parlait pas me promettait un récit sur l’autisme, maladie qui m’intéresse et m’intrigue particulièrement!

C’est toujours difficile de dire d’un témoignage si on a aimé ou non car on peut avoir l’impression de juger la vie des personnes mais je préfère prendre du recul pour pouvoir vous en parler et c’est tout de suite plus facile.

Avec le livre de Jayne Dillon, on apprend énormément de choses et j’ai apprécié cela malheureusement, je dirais que ce n’est pas sur l’autisme qu’est centré le témoignage mais sur le mutisme sélectif. Alors j’ai trouvé cela très intéressant car on évoque peu ce blocage du langage mais j’ai été un peu perturbée par cette fausse information que j’avais.

Une fois cette « déception » avalée, je me suis véritablement plongée dans la lecture car ce syndrome de mutisme sélectif est vraiment peu connu et est même souvent pas diagnostiqué parce que l’on préfère dire que les enfants sont têtus et décident de vivre avec ce blocage.

C’est un très beau témoignage que cette maman nous livre qui doit faire du bien à lire lorsque l’on est confronté à cet handicap et que l’entourage ne nous comprend pas.

Pour moi, Le chat et l’enfant qui ne parlait pas fait son boulot, il nous renseigne et développe une maladie peu connue mais j’aurais aimé que la couverture et le résumé ne nous trompent pas sur cette maladie bien qu’il est question aussi d’autisme dans ce livre, ce n’est pas le combat premier de Lorcan et sa famille…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités