Avis

[Mavilyly] Haine ta mère de Salomé Fortini

Haine ta mère

Résumé:

Salomé n’a pas joué à la poupée comme les autres petites filles. Pour sa mère, belle adolescente de Madagascar, il faut à tout prix échapper à la misère des femmes de là-bas en séduisant un Vahaza, un Blanc. Mariée enfin à un homme qui n’est peut-être pas leur père, elle emmène Salomé et sa sœur en banlieue parisienne. Mais déchirée par l’exil, elle élève ses enfants sans sa folie, les croyances vaudous et l’initiation brutale à la sexualité. L’une de ses filles ne trouvera d’autres issue à cette souffrance que le suicide. A seize ans, Salomé échappe à cette emprise terrifiante en signant un contrat chez Elite, une des plus grandes agences de mannequins. Elle fait alors le tour du monde et des boîtes de nuit et se lie d’amitié avec quantité de personnalités du show-biz. Mais elle rêve au grand Amour, cherchant un guerrier pour la libérer de ses maux et de sa mère. Elle rencontre Didier Morville (alias Joeystarr). Dans sa passion fusionnelle avec le rappeur, elle va trouver un appui mais aussi un tourment renouvelé. Ce livre qui dévoile une enfance torturée brosse aussi le portrait intime du chanteur de NTM, loin des provocations auxquelles il a habitué ses fans. Le témoignage parfois cru, constamment touchant, d’une jeune femme belle et énergique que rien n’a brisée.

 

Mon avis:

Lorsque j’ai découvert ce roman, il m’a attiré pour plusieurs raisons. Vous savez que j’aime les témoignages et comme souvent dans celui-ci on évoque l’amour destructeur d’une mère pour ses enfants mais aussi il est question de JoeyStarr que j’aime beaucoup en tant qu’acteur et le résumé nous promettait un portrait moins provocateur donc en gros le vrai Didier Morville!

En effet ces deux thèmes sont bien abordés mais pour moi pas du tout de la même manière. Lorsque Salomé Fortini parle de sa mère, son enfance et sa vie en général, on la sent relativement distante et presque gênée. On a l’impression que comme elle le dit par moment, elle veut encore prendre la défense de ses détracteurs dont sa mère mais tout en sachant qu’il y a peu de raisons à cette défense. Elle dit être très proche de ses soeurs mais pourtant je ne l’ai pas ressenti au contraire! Je n’ai pas réussi à la percer à jour lorsqu’elle parlait de tous ces états d’âmes familiaux.

Par contre lorsqu’elle évoque sa relation avec Didier Morville, je l’ai senti plus ouverte, plus enjouée à nous dire réellement ses sentiments même si ceux-là ne sont pas toujours simples et beaux. J’ai préféré ces passages parce qu’en effet on y découvre un autre homme que JoeyStarr mais aussi car j’ai trouvé la plume plus intéressante, plus intensive! Malheureusement, comparé au reste, les passages passent vite et ne représentent que peu de pages dans le livre au complet.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume