Avis

[Mavilyly] Calendar girl – Juin d’Audrey Carlan

Juin

Résumé:

Voilà Mia dans la capitale, Washington, DC. Elle n’est pas très enthousiaste sur sa mission du mois, puisqu’elle doit jouer la compagne de Warren Shipley, un homme âgé et surtout l’un des plus riches businessmans des États-Unis. Elle doit lui servir de faire valoir vis-à-vis des hommes d’affaires qu’il veut approcher.

Mais elle va vite changer d’avis lorsqu’elle est accueillie par Aaron Shipley le fils de Warren.

Aaron est non seulement irrésistible physiquement, raffiné, mais aussi le plus jeune sénateur des États-Unis. À trente-cinq ans, il est riche comme Crésus, célibataire, et fait les couvertures de tous les magazines du pays.

Mia, qui pensait que la politique était un monde ennuyeux, va s’apercevoir qu’il n’y a rien de plus excitant que la démocratie. Et, pourtant, il va lui falloir beaucoup de force et de courage pour surmonter de bien tristes événements. Heureusement, elle sera bien entourée…

Mon avis sur le tome 1, tome 2, tome 3, tome 4, tome 5

Mon avis:

J’ai lu ce sixième tome dés le début du week-end à 1000 de février qui s’est déroulé du vendredi 9 au dimanche 11 et je m’en excuse d’avance mais mes chroniques suivantes vont peu changer car durant ce week-end je me suis fait un mini marathon de cette saga de juin à septembre…

Le mois de juin diffère assez peu des tomes précédents. Mia va chez un client qui a besoin d’elle pour se faire bien voir. En plus de tenir son rôle avec brio comme d’hab, elle arrive à régler des histoires, des différents qui touchent son client et sa maisonnée.

Par contre, j’ai beaucoup aimé ce qu’Audrey Carlan provoque à la fin de cet opus. C’est un peu glauque dit comme ça surtout pour ceux qui comprendront de quoi je parle mais pour moi, je me doutais que ça allait arriver à un moment donné et je trouve que l’auteur l’a très bien fait. Mais c’est assez vite retomber comme un soufflé parce qu’elle règle l’histoire d’une très mauvaise façon. Elle ne donne vraiment une bonne image.

J’ai bien aimé ma lecture. Comme les autres ça casse pas trois pattes à un canard mais ça se lit bien, vite et facilement…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume