Avis

[Mavilyly] La tresse de Laetitia Colombani

am2

Résumé:

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Mon avis:

La tresse est un emprunt bibliothèque que j’ai fait suite aux recommandations de la bibliothécaire (😘 Frédérique). Il fait partie des romans dont j’ai trop entendu parler et qui pour le coup me lassait déjà avant de le commencer. Mais j’ai décidé de faire confiance à Frédérique et à tous ceux qui l’avaient lu avant moi…

J’ai lu rapidement ce roman car il faut être honnête, il est court, il y a des marges de fou et il est pas compliqué, c’est donc sans difficulté qu’on tourne les pages.

Si j’écrivais mon avis à chaud après ma lecture, je vous aurais dit qu’il m’avait laissé froide. Je l’ai lu mais sans grand enthousiasme. Je n’ai pas été transcendée par les histoires racontées ni par les personnages décrits et la plume ne m’a pas non plus particulièrement touchée.

Mais voilà, quelques jours se sont passés entre la fin de ma lecture et ma rédaction ici et tout s’est décanté. J’apprécie plus ce que l’auteur a écrit. Sarah est le personnage qui m’a le plus touché et dont je me suis sentie le plus proche. C’est en réfléchissant vraiment sur le livre que toute la beauté et le sens du lien entre les personnages m’ont apparu.

Finalement, La tresse est un livre qui fait réfléchir si on s’y attarde un peu!

La tresse fait donc partie des livres qui ont besoin de vivre en moi pour être apprécié à sa juste valeur. Je pense que l’absence de dialogue a fait que j’ai eu un peu de mal avec cette lecture. Cela enlève, pour moi, de la chaleur et de la vie au récit!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume