Avis

[Mavilyly] Femmes de l’ombre de Helen Bryan

Femmes de l'ombre

Résumé:

Andalousie, juin 1553 – Le couvent de Las Golondrinas est menacé par l’Inquisition. L’abbesse et les sœurs n’ont aucun doute sur le sort qui leur est réservé et mettent tout en œuvre pour sauver cinq de leurs orphelines ainsi qu’un médaillon, bien le plus précieux de leur ordre.
Amérique du Sud, printemps 1983 – Après le passage d’un ouragan dévastateur, une petite fille est miraculeusement retrouvée vivante dans une barque avec, pour seul signe distinctif, un médaillon autour du cou. Peu de temps après, l’enfant est adopté par un couple d’Américains qui la prénomme Menina.
Dix-sept ans plus tard, Menina est devenue une jeune étudiante belle et intelligente. Amoureuse et même fiancée, l’avenir lui sourit jusqu’à ce qu’un événement dramatique fasse voler ses rêves en éclat. Elle s’enfuit alors en Espagne pour oublier son chagrin, et entreprend de découvrir l’histoire de son médaillon. Ses recherches la mènent vers un peintre du XVIe siècle qui signait ses toiles d’une hirondelle, la même qui orne le médaillon.
Réfugiée dans un couvent, elle découvre le récit des aventures de cinq orphelines cachées puis envoyées au « Nouveau Monde ». Quel est le lien entre ces jeunes femmes, le médaillon et Menina ? Est-ce le hasard qui l’a menée à ce couvent ou son destin ? Roman sentimental et thriller historique, Femmes de l’ombre est un véritable voyage émotionnel à travers les siècles et les continents.

 

Mon avis:

A nouveau, Femmes de l’ombre est un roman que j’ai pu lire grâce au site NetGalley et aux éditions Amazon Crossing.  Cela fait un moment que je voulais lire un livre de cette maison d’édition, voila qui est chose faite.

Femmes de l’ombre a été une lecture très intéressante bien que pas facile. Je trouve qu’au début du livre, il faut vraiment s’accrocher pour tout comprendre, les lieux, les différents personnages et se mettre dans les conditions des différentes époques évoquées. Après, j’ai peut-être ressentie cette difficulté à cause de la fatigue.

Je pense ne pas me tromper en disant que c’est après avoir passé le premier quart du roman, lorsque l’on rentre vraiment dans le vif du sujet, que je suis pleinement rentrée dans l’histoire. J’ai tout simplement adoré suivre les « aventures » de ces soeurs, et de ces jeunes filles toutes différentes des autres. Je me suis véritablement attachée à chacune des enfants que l’on rencontre dans le roman.

L’auteur a su me faire vivre comme dans un film, la vie avec ces hauts et ces bas que ces 5 enfants sont amené à vivre avec plus ou moins d’envie.

Je pense que je relirais un jour ce roman parce que je suis persuadée que je suis passée à côté de beaucoup de choses et je ne pourrais que l’aimer d’avantage à la prochaine lecture.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités