Avis

[Mavilyly] Quelqu’un pour qui trembler de Gilles Legardinier

Quelqu'un pour qui trembler

Résumé:

Peut-on être un père quand on arrive vingt ans après ? Pour soigner ceux que l’on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu’il apprend que la femme qu’il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n’importe quel inconnu. Est-il possible d’être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l’aide de ceux que le destin placera sur sa route. Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies. Grâce à ses best-sellers, Gilles Legardinier a fait rire et ému des millions de lecteurs à travers le monde. Son humour et une humanité sincère, alliés à un goût unique pour les histoires décalées, trouvent un écho de plus en plus grand. Une fois de plus, à travers des personnages bouleversants et des situations hilarantes dont il a le secret, cet auteur atypique parvient à nous surprendre pour mieux nous entraîner ailleurs, au plus profond de nous…

 

Mon avis:

Lorsque j’ai choisi ce roman à la bibliothèque, je ne me faisais peu de souci ayant aimé plus ou moins fortement, les autres romans de l’auteur. Mais malheureusement, avec celui-ci cela a été beaucoup plus compliqué. J’ai même du demander sur facebook, si je devais continuer ou non…

Le problème a été l’ennui que j’ai ressenti dés le début et cela jusqu’au 3/4 à peu près. Avec Gilles Legardinier, je suis habituée à être soit très touchée, soit à rire et la je n’ai pas retrouvé l’humour assez fort et les émotions arrivent extrêmement tard.

J’ai eu énormément de mal avec le personnage de Thomas dont je ne comprenais absolument pas les réactions et les choix de ses actes. je l’ai trouvé ridicule (désolée si le mot vous semble fort) lors de son arrivée en France et de sa filature qui s’en suit.

Bref, j’ai été déçue par ma lecture. Heureusement, les dernières pages réhaussent le tout. J’ai été plus sensible à la morale que l’auteur a voulu donner qu’au reste de la lecture! Je pense que ce roman ne restera pas éternellement dans mon esprit.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

La couleur du lait de Nell Leyshon [Storiebooks]

am17

 

Résumé :

En cette année 1831, Mary, une fille de 15 ans entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible et sévère, en bref, une vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.
Simple et franche, lucide et impitoyable, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu’on l’a envoyée travailler chez le pasteur Graham, afin de servir et tenir compagnie à son épouse, femme fragile et pleine de douceur.
Elle apprend avec elle la bienveillance, et découvre avec le pasteur les richesses de la lecture et de l’écriture.. mais aussi l’obéissance, l’avilissement et l’humiliation. Finalement, l’apprentissage prodigué ne lui servira qu’à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession.

 

Mon avis :

Ce livre m’a été gentillement prêté par mon amie Nelly et je la remercie infiniment!

Ce livre a une particularité, il ne contient aucune majuscule, au début de la lecture ça fait vraiment bizarre, mais honnêtement, on s’habitue, au bout de quelques pages, et on s’y prête plus attention!

Dans ce roman, on fait la rencontre de Mary et de sa famille, mais nous allons plus suivre la vie de Mary. Jeune fille handicapée au niveau d’une jambe, qui vit dans une ferme avec sa famille, où il y a très peu d’amour, hormis avec son grand-père!

Cette jeune fille va être placer chez le pasteur, et il va lui apprendre à lire et à écrire, mais bien de mauvaises choses vont lui arriver, et elle va connaître l’irréparable, mais je pense que à sa place, j’aurais sûrement réagit comme elle!

Franchement, ce livre est bouleversant jusqu’à la dernière ligne, et je ne peux que vous le conseillez vivement!

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Traquée de Cassandra O’Donnell

traquée

Résumé:

Burlington…nouvelle Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu’il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n’est pas le genre de renseignements fournis par l’office de tourisme. Maudit soit-il…

 

Mon avis:

Je me suis laissée tenter avec cette saga parce que je voulais découvrir l’auteur avec de l’adulte et avec tous les bons avis, je me suis dit que je risquais peu.

Et je suis vraiment contente car j’ai juste adoré ma lecture. En fait je n’ai pas trouvé de défaut à cette lecture, j’ai tout aimé. Ce n’est pas un coup de coeur parce que je n’ai pas connu l’addiction mais on en est pas loin.

J’adore ces romans d’urban fantaisy où on retrouve beaucoup de créatures surnaturelles et avec la saga Rebecca Kean, on est servi. C’est tellement marrant de les voir tous avec leurs règles et leur façon de vivre sachant qu’ils doivent s’allier tout en passant leur temps à se chamailler. Et se chamailler chez eux ne consiste pas à s’envoyer quelques piques dans la tronche!!!

Rebecca Kean a été aussi un gros crush pour moi. C’est pourtant une girouette mais elle le dit elle-même donc ça me faisait rire plus que grincer des dents. Elle est drôle, se montre forte avec ses fêlures, prend son rôle de mère au sérieux et malgré qu’elle est acculée dans son rôle dans la saga, elle va jusqu’au bout avec ses valeurs qui lui sont propres.

Et il y a tous les personnages secondaires qui m’ont beaucoup fait rire aussi. Je les ai tous trouvé attachant et je suis extrêmement impatiente de les retrouver dans la suite que je compte m’acheter dès mon prochain passage chez France Loisirs, début août.

Je ne sais pas si elle passera par la, mais je conseille particulièrement cette saga à Naku ainsi qu’à tous ceux qui aiment ce genre.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

Sorceline tome 1 : Un jour, je serai fantasticologue de Sylvia Douyé et Paola Antista [Storiebooks]

am16

 

Résumé :

Sorceline, une jeune étudiante en cryptozoologie, vient de trouver un stage d’été auprès de l’éminent Archibald Balzar. Mais dès les premiers jours, avec ses camarades élèves elle plonge en plein mystère, une de ses camarades est retrouvée figée en verre, puis pulvérisée en mille morceaux… Commence alors une étrange enquête…

 

Mon avis :

J’adore les livres et les bandes dessinées qui parlent de sorcières et des sorts et quand j’ai entendu parler de Sorceline, je suis d’abord allée le feuilleter dans mon Cultura et ensuite, mon chéri a eu pitié et il me l’a offert!

Et franchement, je l’ai dévoré, l’histoire est génial, j’ai adoré les personnages et l’histoire, et je veux déjà avoir la suite!

Les dessins sont très beaux, et les dialogues sont tops. On fait la connaissance de Sorceline qui est une jeune étudiante en cryptozoologie, et j’ai beaucoup aimé l’univers dans lequel on est transporté!

Si vous aimez les bandes dessinées qui sortent un peu de l’ordinaire, je vous la conseille fortement!

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

A Silent voice tome 3 de Yoshitoki Oima [Storiebooks]

am15

 

Résumé :

Après leur dernière rencontre, Shoya parvient à retrouver Shoko. À sa grande surprise, la jeune fille accepte de lui parler et ne semble pas lui en vouloir ! Les deux adolescents commencent à se rapprocher peu à peu, tandis que dans le même temps Shoya se lie d’amitié avec un garçon de sa classe, Tomohiro.

Déterminé à changer pour rendre à Shoko le bonheur qu’il lui a volé, le lycéen décide d’affronter son passé en reprenant contact avec d’anciennes camarades de classe..

 

Mon avis :

Mon mari m’a offert ce manga et j’étais juste trop contente!

J’aime beaucoup ce manga, et la leçon qu’il contient, comment se reconstruire après nos erreurs de jeunesse, mais comment se reconstruire et surtout aider l’autre qu’on a blessé à se reconstruire également!

Franchement, je suis très touchée par les deux personnages Shoya et Shoko, ils me font de la peine, mais en même temps je les trouve trop mimi !

L’adolescence est un moment difficile pour tout un chacun, on se moque et on blesse mais se rendre compte de ses erreurs et essayé des les réparer, je trouve ça trop beau, et c’est fort, pour la suite de leur vie et de leur reconstruction psychologique!

Franchement, j’espère pouvoir, m’offrir le tome 4 ce mois-ci, et continue à suivre Shoya et Shoko !

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

On veut votre avis

On veut votre avis #59 [Mavilyly]

Coucou tout le monde,

Je souhaiterais avoir votre opinion sur ce roman :

 

onveut59.jpg

 

Mystérieusement disparue à la sortie du métro en compagnie de sa baby-sitter, la petite Moira n’arrivera jamais au goûter d’anniversaire où l’attend son père.
Ses parents placent d’abord tous leurs espoirs dans les appels à témoins, puis se déchirent à mesure que l’enquête policière piétine. L’homme, seul, continuera la lutte. Après une dizaine d’années de recherches et d’innombrables impasses, une petite araignée en bronze, et l’alliage particulier de son métal, déporte l’enquête des pavés de Buenos Aires aux confins d’Entre Ríos, où un Kurtz argentin règne au coeur des ténèbres du Paraná. Et c’est dans un jardin de bronze aux arbres métalliques envahis par la végétation que des statues de femmes, ou plutôt d’une même femme reproduite à l’infini, révèlent l’effroyable aliénation des liens du sang.
Un Buenos Aires gothique où des édifices majestueux abritent des bureaux démantelés, une police corrompue, des médias à la solde du pouvoir : si la réalité argentine est ici bien prégnante, la singularité de ce roman tient surtout à la conduite de la tragédie intime d’un homme qui était loin de chercher la terrible vérité qu’il s’est acharné à découvrir.

 

Si vous avez lu ce roman, n’hésitez pas à venir me dire, si vous l’avez aimé ou pas !

Bonne lecture à tous 🙂

Avis

The Promised Neverland tome 1 de Kaiu Shirai [Storiebooks]

am9

 

Résumé :

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

 

Mon avis :

Ce manga me fait envie depuis sa sortie, donc dès que j’en ai eu l’occasion, je me le suis achetée!

J’ai passé un très bon moment avec ce premier tome, même si pour être honnête avec vous, je ne sais pas si j’aime réellement ou pas, je suis intriguée, mais pas non plus plus que cela.

Bien sûr, je compte bien me procurer le tome 2 dès sa sortie, afin de voir si vraiment j’apprécie ou non cette série, mais comme je ne suis pas quelqu’un qui abandonne une saga comme ça, je compte bien la lire entièrement!

Pour moi, ce premier tome est sympa, mais j’ai l’impression qu’il me manque quelque choses mais je n’arrive pas à me voir ce que c’est exactement, mais bon le second tome me donnera plus de réponses!

Sinon les dessins sont beaux et les dialogues très cool, l’histoire se met en place, je pense qu’il me manque plus de détail, sur l’extérieur de l’orphelinat, mais bon j’aurais sûrement ses réponses dans le prochain tome qui arrive à la fin du mois!

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume