Avis

[Mavilyly] Dylan Dubois

Dylan Dubois

Résumé:

Après un ans en foyer, Dylan, un garçon de 16 ans tendre et solitaire, rentre chez lui… où une surprise l’attend : son père a remplacé sa mère, partie trois ans plus tôt. 

A priori, Dylan n’a rien contre Cynthia, sa séduisante belle-mère. Sauf quand elle met son chien Rusty dehors « parce qu’elle ne supporte pas son odeur ». Et puis, Dylan ne comprend pas pourquoi son père mute caniche dès qu’elle le siffle… 

Mais le pire, c’est quand il comprend. Cynthia n’est pas juste une belle-mère désagréable : c’est une machine à démolir les gens. Dylan n’a plus qu’une issue : se tirer avec Rusty. Direction la forêt!

Mon avis:

Je me suis pris une sacrée claque avec ce roman qui est jeunesse mais finalement pas si jeunesse que ça…

Martine Pouchain a développé dans son roman toutes les émotions qu’un adolescent peut vivre en moins de 300 pages. Et en plus de ça la vie de Dylan Dubois n’est franchement pas simple et donc ses sentiments et ressentis sont décuplés! Je me suis assez vite attachée au jeune homme et ce qu’il vit m’a vraiment fait mal au bide.

On sent un jeune homme qui cherche sa place dans sa famille, dans son corps, dans la société. Il est en pleine recherche de soi. Il veut plaire aux autres mais en même temps c’est un adolescent un peu atypique et il ne veut pas s’oublier non plus. Dans ses réflexions, on trouve la maturité du presque adulte mais en même temps les attentes et besoin de l’enfant qui ne sont pas loin.

L’auteur a fait un travail magnifique sur l’adolescence et toutes les ambiguïtés que cela implique. On est tous passé par ces questionnements, plus ou moins intensément, et pourtant on oublie assez vite et on ne cherche plus à comprendre ces adultes en devenir qui évoluent à nos côtés.

J’ai vraiment adoré ma lecture et même encore aujourd’hui, 1 semaine après, je sens qu’il me bouleverse encore et que toutes les émotions qu’elle m’a transmise sont encore la. Par contre, c’est un roman dont le personnage principal à 16 ans et donc découvrir sa sexualité, c’est pourquoi sans être trash, je le déconseillerais aux tous jeunes adolescents… mais après 15-16 ans personne ne devrait se priver!

 

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités