Avis

[Mavilyly] Moi, Malala de Malala Yousafzai, Patricia McCormick et Christina Lamb

Moi, Malala

Résumé:

Lorsque les talibans ont pris le contrôle de la vallée du Swat, au Pakistan, une toute jeune fille a élevé la voix. Refusant l’ignorance à laquelle la condamnait le fanatisme, Malala Yousafzai résolut de se battrre pour continuer d’aller à l’école. Son courage faillit lui coûter la vie.
Le 9 octobre 2012, alors qu’elle n’avait que quinze ans, elle fut grièvement blessée par un taliban dans un car scolaire. Cet attentat censé la faire taire n’a que renforcé sa conviction dans son combat, entamé dans sa vallée natale pour la conduire jusque dans l’enceinte des Nations unies. À seize ans à peine, Malala Yousafzai est la nouvelle incarnation mondiale de la protestation pacifique et la plus jeune candidate de l’histoire au prix Nobel de la paix.

Moi, Malala est le récit bouleversant d’une famille exilée à cause du terrorisme ; d’un père qui envers et contre tout a fondé des écoles ; de parents courageux qui, dans une société où les garçons sont rois, ont manifesté un amour immense à leur fille et l’ont encouragée à s’instruire, à écrire, à dénoncer l’insoutenable et à exiger, pour toutes et tous, l’accès au savoir.

 

Mon avis:

Petit livre que j’ai emprunté à la bibliothèque. Forcément, j’ai déjà entendu parler de Malala mais sans détails donc je trouvais intéressant de lire cette autobiographie. Et comme elle est destinée aux enfants, je me doutais qu’elle serait simple à lire ce qui ne me plaisait pas.

En ce qui concerne mon avis, je dirais que j’ai un avis positif sur le fond mais pas sur la forme. Je m’explique. La vie de Malala et surtout le message qu’elle veut transmettre sont très intéressants. On voit très bien les complications et la dureté qu’implique l’arrivée des talibans dans les pays d’orient sans pour autant que ce soit trash. Malgré tout, Malala décide de ne pas cacher les choses et du coup, je pense que pour les enfants c’est la juste dose. Par contre je préconiserais tout de même à ce que les parents en parlent avec eux après…

Là où j’ai été moins convaincue c’est par la/les plume(s). J’ai eu l’impression d’avoir vraiment plusieurs personnes qui écrivaient lors de ma lecture. C’est sûrement le cas mais j’aurais aimé que ce soit moins voyant. A certains moments, Malala me semblait très adultes dans ses propos, presque trop, on est quand même face à une enfant de 11 ans. Certes les événements font qu’elle doit grandir plus vite etc… mais le langage employé ici ne lui correspondait pas. Surtout que quelques lignes plus loin, on avait un discours très très enfantin, limite qui correspondait à un âge approchant le 8-9 ans. J’ai été assez dérangée par ces changements de tons.

Vous allez dire que je chipote parce qu’au final ce n’est pas le plus important et je suis bien d’accord avec vous malgré tout, j’ai été dérangée et donc je pense que je n’ai pas apprécié autant ma lecture que j’aurais pu.

Est-ce que je le conseille? Oui mais avec vigilance et accompagnement si c’est pour les enfants. Pour les adultes, oui sans problème mais en gardant à l’esprit qu’on est face à un livre destiné aux plus jeunes donc forcément, il n’est pas aussi détaillé qu’un témoignage adulte.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités