Avis

[Mavilyly] Dans le murmure des feuilles qui dansent d’Agnès Ledig

Dans le murmure des feuilles qui dansent

Résumé:

Pour aider à l’écriture de son roman, Anaëlle engage une correspondance avec Hervé, procureur de province, qui très vite se passionne pour ces échanges épistolaires. De son côté, Thomas, un menuisier, met sa connaissance des arbres et des sous-bois au service de son petit frère hospitalisé. C’est dans une petite maison que ces deux destins finissent par se croiser.

 

Mon avis:

Ce roman, ma bibliothécaire l’a acheté, l’a dit sur facebook et je lui ai demandé de me le mettre de côté aussitôt sans avoir lu le résumé. Je suis une grande fan d’Agnès Ledig et il était logique pour moi de le lire sans me poser de questions.

Je l’ai lu rapidement parce que d’autres personnes le voulaient et parce que j’étais impatiente de retrouver la plume de l’auteur.

Je ne dirais pas que j’ai été déçue par ma lecture car on retrouve tout ce que j’aime des romans de l’auteur mais un point a terni ma lecture. On commence par celui ci pour finir par le positif…

Dans le roman, on a une relation épistolaire qui se développe dés le début. Au début toute innocente, elle me plaisait bien surtout au vu du pourquoi elle avait commencé. Mais plus elle grandit et plus j’ai été mal  l’aise avec elle. Je ne saurais pas dire exactement pourquoi, peut-être cette notion d’adultère par la pensée, cette idée que l’un deux est marié, avec enfants mais tout cela est oublié ou en tout cas occulté. Il y a aussi le fait, que j’ai trouvé que ces lettres étaient remplies de moqueries, je ne dirais pas de méchancetés gratuites mais presque. Plus je lisais ces échanges et moins les personnages me plaisaient. Je pense qu’il y avait aussi une sorte de frustration en moins car à côté de cet échange de lettre, on vit le quotidien de Thomas, grand frère d’un petit Simon qui est malade.

Ce côté de Dans le murmure des feuilles qui dansent est juste magnifique. J’ai eu un véritable coup de cœur pour Thomas qui met sa vie complètement en suspens pour aider ce frère à guérir ou en tout cas l’aider à s’évader de cette maladie. C’est avec ces deux personnages que j’ai réellement retrouvé l’auteur qui nous parle d’un sujet extrêmement difficile mais avec toute la beauté et l’amour dont elle est capable de transmettre avec sa plume. J’ai eu mal au cœur de devoir quitter Thomas et d’ailleurs le seul reproche que je ferais à Agnès Ledig c’est que j’aurais préféré plus de passage avec eux qu’avec Anaëlle et Hervé…

Bref, si vous aimez Agnès Ledig foncez car on la retrouve bien dans ce roman mais si vous ne connaissez pas, je vous conseille de commencer par Juste avant le bonheur ou Pars avec lui puis enchaîner avec celui-ci…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume