Avis

On veut votre avis #94 [Storiebooks]

Coucou tout le monde,

Je vous retrouve en ce jeudi afin de vous demander votre avis sur ce livre :

 

afe2.jpg

 

L’appel de l’au-delà

Une fois de plus, Riley Smith, 17 ans, se retrouve dans le rôle de la nouvelle du lycée dans une petite ville du Texas. La jeune fille vit seule avec son père, qui ramène souvent du travail à la maison… Le problème, c’est qu’il est croque-mort.

S’il ne se rend pas compte que ses défunts clients le suivent jusqu’à chez lui, Riley, elle, les voit, et peut même communiquer avec eux. Elle devient leur confidente, leur dernier contact avec le monde mortel, et les aide à passer dans l’au-delà. Mais Abby, une jeune fille portée disparue, n’est pas prête à partir : son corps n’a pas été retrouvé et Riley est la seule qui puisse dénoncer son meurtrier.

Seulement, cette mission place la fille du croque-mort en haut de la liste des prochaines victimes du redoutable tueur en série… Et si son seul espoir résidait en Hayden, cet esprit fascinant qui ne ressemble à aucun autre, et qu’elle aimerait ne jamais voir repartir ?

 

Si vous avez lu ce livre, n’hésitez pas à me donner votre avis !

Bonne lecture à tous 🙂

Publicités
Avis

[Mavilyly] Libre d’aimer d’Olivier Merle

libre d'aimer
Editeur: XO
Nombre de pages: 464 pages
Prix: 19.90 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

Juillet 1942. Elle s’appelle Esther, elle a vingt ans, elle est juive. Ses parents ont été arrêtés, elle erre dans les rues de Paris, perdue et terrifiée. Alors qu’elle se repose sur un banc, son regard croise celui d’une femme élégante, plus âgée qu’elle, qui fume de longues cigarettes à la terrasse d’un café. Esther ne le sait pas encore mais sa rencontre prochaine avec Thérèse Dorval, l’épouse d’un homme cynique et violent qui collabore avec les Allemands, va bouleverser sa vie. Naissance d’un désir irrésistible, en pleine tragédie. Amour interdit de deux femmes emportées par le feu de la passion. À Dinard, où elles se réfugient, elles devront, sous la pluie des bombes alliées, décider de leur destin?: se séparer pour tenter de survivre ou accepter de mourir par amour.

 

Mon avis:

Je vais commencer par remercier les éditions XO ainsi que le site NetGalley pour l’envoi de ce roman et m’excuser pour l’attente de cette chronique.

Libre d’aimer est un roman qui avait beaucoup de bons points pour me plaire mais malheureusement deux choses sont venues ternir mon ressenti.

J’étais curieuse de découvrir le roman d’Olivier Merle de par son contexte de la Seconde Guerre Mondiale surtout que l’auteur se concentre sur les conditions des femmes à cette époque. On suit donc Esther, jeune juive qui a vu ses parents se faire emmener par la police française et Thérèse, jeune femme qui mène une vie plutôt sympa au vu des événements. Elles se rencontrent et comme le dit le résumé, tombent amoureuses.

Vous conviendrez qu’à ce moment de l’Histoire les femmes n’avaient pas vraiment voix au chapitre, elles étaient complètement sous le joug de leur père ou mari plus tard, et je pense que ça fait du bien de nous le rappeler de temps en temps. Mais en plus de ça, Esther et Thérèse ont une sexualité absolument réprouvée dans ces années. Elles doivent donc se battre et se cacher perpétuellement. J’ai vraiment aimé me plonger dans la vie de « mes ancêtres » et me rappeler que des choses qui me paraissent acquises aujourd’hui ne l’étaient pas il y a pas si longtemps que ça. Un exemple? Une femme qui voulait travailler devait avoir l’accord de son père ou son mari!!!!

En plus de ça l’auteur a une plume très sympathique qui rend la lecture fluide et facile. Malgré tous ces points, j’ai eu du mal avec ce livre car je n’ai absolument pas accroché aux personnages qui pour l’une est tellement naïve et sous la coupe de l’autre qu’elle m’énervait et pour la deuxième ce sont ces caprices et sa personnalité de petite fille gâtée qui m’insupportait. On rajoute à ça, une fin pour moi un peu trop facile qui ne m’a pas convaincu. Durant tout le récit, l’auteur joue sur le fil, nous fait croire au pire pour finalement finir dans le monde des bisounours ^^. Plus ça va et plus je me rends compte que j’aime lorsque les romans n’ont pas un happy end total, comme dans la vraie vie quoi, à moins de lire une pure romance, un chick-lit où la je suis prévenue avant même de commencer ma lecture.

Bref, je ne peux pas vous déconseiller Libre d’aimer car si, contrairement à moi, vous accrochez avec les personnages c’est quasiment gagné, mais en même temps il ne sera pas dans la liste des romans que je recommanderais autour de moi.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

Culottées – Tome 1 : Des femmes qui ne font que ce qu’elles veulent de Pénélope Bagieu [Storiebooks]

Culottées1

Editeur : Editions Gallimard
Nombre de pages : 144 pages
Prix : 15,50 euros
Date de parution : 22 Septembre 2016
Disponible en e-book

 

Résumé :

Quinze récits mettant en scène le combat de femmes d’origines et d’époques diverses, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Margaret, une actrice hollywoodienne, Agnodice, une gynécologue de l’Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d’exercer sa profession, Lozen, une guerrière et chamane apache, etc.

 

Mon avis :

Ce livre m’a été choisi par Mavilyly pour notre challenge « Dans ma PAL, tu choisis ! », et franchement, je la remercie infiniment car ce livre était vraiment génial!

Je l’ai dévoré en une soirée tellement j’étais captivée et que c’était hyper intéressant, j’ai fait la connaissance de femmes au destins hors du commun et que j’ai apprécié connaître via ce livre.

Franchement, c’est une bande dessinées très enrichissante, et je vais me procurer le tome 2 assez rapidement !

Mais je vous le conseille fortement, car c’est vraiment super 🙂

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis, C'est lundi que lisez vous?

C’est lundi que lisez-vous ? #25

RDV lundi

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. C’est Galleane qui fait le récap’ des liens ici.
On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
,
,
,
Sans nom 1
,
,
Mavilyly :
,
,
StorieBooks :
,
,
,
Sans nom 2
,
,
Mavilyly :
,
,
Je commence la semaine avec zéro lecture en cours ^^.

StorieBooks :
aao21

Follow me. Love me. Hate me.

#EricThornObsessed

Agoraphobe, Tessa Hart ne parle à presque personne au quotidien, exception faite des réseaux sociaux où elle nourrit sa passion pour Eric Thorn, le prodige pop-rock de sa génération. Prenez-la pour une folle si vous voulez, mais il est le seul qui semble la comprendre, alors même qu’ils ne se sont jamais rencontrés…
Pris au piège entre son contrat et des fans envahissants au point de lui faire craindre pour sa vie, Eric se crée un faux compte Twitter pour troller l’un de ses plus gros followers, @Tessa?Eric. Au lieu de ça, la relation qu’ils tissent sur Twitter dépasse vite tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Et lorsque les deux se donnent rendez-vous dans la vraie vie, ce qui aurait pu être la plus belle rencontre de tout les temps vire au cauchemar…

,
,
aao14
Parker se rend au Danemark pour travailler comme consultant pour la famille royale. Il a été engagé pour apprendre à la princesse Christina Kaarsberg les bonnes manières et la confiance en elle, puisqu’elle va épouser le futur roi du Danemark. Le problème, c’est qu’elle n’a pas envie de devenir reine et ne pense pas en avoir les capacités, même si elle est très amoureuse du futur roi. Dans ce titre, il y a une princesse sauvage, une mort royale, un couronnement et un mariage.
,
,
aja3
Alexandria fait sa rentrée au Covenant, une institution où les sang-mêlé apprennent à se battre pour devenir des Sentinelles qui veillent sur la population. Pour sa survie, elle n’a pas droit à l’erreur… et encore moins de craquer pour Aiden, son entraîneur personnel !
,
,
,
,
,
,
ad14

C’est si bon d’être mauvais…

SAISON 1.
À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?

,
,
,
Sans nom 3
,
,
Mavilyly :
,
,
StorieBooks :
Avis

Le Maître des livres Tome 1 de Umiharu Shinohara [Storiebooks]

ase19

Editeur : Editions Komikku
Nombre de pages : 188 
Prix : 8,50 euros
Date de Parution : 28 Août 2014

 

Résumé :

À la bibliothèque pour enfant « La rose trémière » vous êtes accueillis et conseillés par Mikoshiba, un bibliothécaire binoclard célèbre pour son caractère bien trempé. Mais contrairement à ce qu’il peut laisser paraître, c’est un professionnel de premier ordre. Aujourd’hui encore, adultes comme enfants perdus dans leur vie viennent à lui en espérant qu’il leur trouvera le livre salvateur.

 

Mon avis :

Ce livre m’a été offert deux fois, une fois par une amie (merci Valou) et le second exemplaire par ma belle-soeur à Noël, et franchement, j’étais aux anges, alors merci beaucoup à vous deux !

Dans ce manga, on est dans la vie de tout les jours d’un bibliothécaire avec un bon caractère, et on le voit faire changer les gens grâce aux livres.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome, qui nous explique le métier de Mikoshiba, et dans les troubles fêtes qui lui arrivent de rencontrer à la bibliothèque, et je trouve ça super, maintenant, il est difficile de dire si j’aime où non cette saga, avec ce seul premier tome, même si je pense que les livres sont magiques pour moi, est-ce qu’ils peuvent vraiment faire changer les gens grâce à la lecture, la suite de ce manga me le dira 🙂

Les dessins sont très sympas, et j’ai pas mal rigolé lors de certains passages.

La saga contient 15 tomes, donc je n’ai plus qu’à me procurer la suite !

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La vie est belle de Roberto Bengnigni

LA vie est belle
Editeur: Folio
Nombre de pages: 254 pages
Prix: 6.9 euros
Année de parution: 1997

Résumé:

Et, direz-vous, pourquoi faire rire d’une chose aussi tragique, de la plus grande horreur du siècle ? Mais parce que c’est une histoire dédramatisée, un film dédramatisé. Parce que la vie est belle, et que le germe de l’espoir se niche jusque dans l’horreur ; il y a quelque chose qui résiste à tout, à quelque destruction que ce soit. Le rire nous sauve ; voir l’autre côté des choses, le côté surréel, amusant, ou parvenir à l’imaginer, nous empêche de nous briser, d’être emportés comme des fétus, nous aide à résister pour réussir à passer la nuit, même lorsqu’elle paraît longue. Et l’on peut, après tout, faire rire sans blesser personne : il existe toute une tradition d’humour juif particulièrement téméraire à cet égard.

 

Mon avis:

Je vais être assez concise sur cet avis. C’est il me semble la première fois que je lis un livre qui est le scénario d’un film. La vie est belle est sûrement un des films que j’ai le plus vu dans ma vie mais qui me bouleverse à chaque fois et je voulais voir s’il en serait de même avec le livre.

Et oui, la aussi j’ai pleuré mais je me remettais le film en tête en temps aussi donc il était tout ce qu’il y a de plus réel. C’est une oeuvre qui est vraiment sublime, dure, horrible mais tellement belle dans cet amour d’un père pour son fils. On n’en voit très peu mais on devine tout.

Si vous ne connaissez pas ce film, je vous le conseille fortement surtout si vous aimez tout ce qui touche à al seconde guerre mondiale et au histoire des camps…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

Dry de Neal et Jarrod Shusterman [Storiebooks]

ade6

 

Éditeur : Editions Robert Laffont (R)
Nombre de pages : 450 pages
Prix : 17.90 euros
Date de Parution : 22 Novembre 2018
Disponible en E-book

 

Résumé :

Avez-vous déjà eu vraiment soif ?
La sécheresse s’éternise en Californie et le quotidien de chacun s’est transformé en une longue liste d’interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches…
Jusqu’à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre.
Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.
À la croisée des sagas U4 et la 5e vague, un roman catastrophe aux accents prophétiques.
Par l’auteur de la trilogie best-seller La Faucheuse, Neal Shusterman, et son fils.

 

Mon avis :

J’ai eu la chance de gagner ce livre lors d’un concours sur Instagram, et je l’ai lu en Lecture Commune avec Valou, et quelle lecture !

Ce livre est hallucinant par son thème et par ce qui arrive Alyssa, Garrett, Kelton et les autres !

Franchement, si demain on avait plus d’eau, je ne sais pas comment je pourrais réagir, mais là, on voit de tout, des gens qui se soutiennent, des gens qui profitent de la situation, des gens qui meurent de soif dans l’indifférence de l’état et des autres, des gens qui se battent et de la violence c’est vraiment un truc de dingue.

On se lance très vite entraîner dans l’histoire dès les premières pages et on a trop envie de savoir ce qui va arriver aux personnages et qu’ils ne vont pas trop en souffrir ! Ressortiront-il idem de cette aventure ?

La plume de Neal et de Jarrod est vraiment très addictive et ce livre se lit vraiment vite, car on a envide de savoir ce qui va se produire.

Je vous conseille ce livre même si il ne vous laissera pas indifférent !

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume