Avis

[Mavilyly] Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy #PLIB2019

Comment le dire à la nuit
Editeur: Le chat noir
Nombre de pages: 368 pages
Prix: 19.90 euros
Année de parution: 2018

Résumé:

La dame en noir vivait seule dans son château. Elle ne pouvait pas mourir. De tout ce temps qu’elle avait, elle ne faisait rien. Et puis un jour, elle trouva sur son chemin le garçon aux cheveux blancs.

Elle l’enleva.

Elle voulait vivre une histoire. Une histoire d’amour et de nuit qui traverserait les siècles.

 

Mon avis:

Je n’ai encore rien écrit mais je sens que je vais avoir du mal avec cette chronique. Pas parce que je n’ai rien à dire mais plutôt le contraire, tellement de choses qu’il va falloir réussir à organiser et à développer.

Déjà, il faut savoir que j’ai lu ce roman dans le cadre du Plib 2019 et surtout en lecture commune. On était nombreux et je pense que c’est pour le moment la meilleure LC que j’ai faite. J’ai juste adoré discuter au fil de la lecture avec les filles (il me semble qu’on était entre gonzesses si ce n’est pas le cas désolée ^^). Comment le dire à la nuit est typiquement le genre de livre dont chacun peut avoir une lecture différente et donc chacune avait sa vision des choses, comprenait à sa façon et donc on éclairait ( ou pas) nos collègues de lecture.

Maintenant il faut que je vous dise ce que moi, j’ai pensé mais j’ai vraiment peur ^^.

Là aujourd’hui, cela fait 15 jours que j’ai terminé cette lecture et je peux vous dire que c’est une très bonne lecture, qui me restera en mémoire et qui mérite d’être découverte. Cet avis tranché, je ne l’ai pas eu tout du long de ma découverte.

Le romand de Vincent Tassy est tellement différent de ce que je peux lire habituellement qu’il m’a, à plusieurs reprises, dérouté. Mais c’est, je pense, sa plus grande force, on passe par une émotion et son contraire en quelques lignes. L’auteur nous fait douter à chaque instant sur ce qu’on lit, sur les personnages, sur les événements que l’on est en train de lire.

C’est un roman poétique, mystérieux, qui le rend inaccessible mais en même temps propre à chacun. Là où c’est difficile de vous en parler, c’est qu’à peine on y voit un point négatif, il se transforme en point positif et inversement. Le mot clé de cet ouvrage c’est l’ambivalence. Les personnages, les actions, le début, la fin, tout est tellement compliqué. L’auteur nous montre la part d’ombre de chaque personnage, chaque histoire mais cette même partie s’explique et devient de moins en moins noir. Et au contraire ce qui nous paraissait frais et lumineux au début devient ce qu’il y a de plus noir à la fin. Bref avec cette lecture, on ne peut pas rester sur ses acquis.

C’est un véritable ovni pour moi. Je trouve difficilement mes mots. Il a bousculé pas mal de chose en moi et à chaque fois un peu plus quand j’y pense. Ce n’est pas un coup de coeur car il n’est pas simple à lire et c’est en le laissant décanter qu’il a pris toute sa place pour autant il est A LIRE!!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Pour le PLIB: #ISBN9782375680897

Publicités