Avis

[Mavilyly] Une saison au bord de l’eau de Jenny Colgan

Une saison au bord de l'eau
Editeur: Prisma
Nombre de pages:459 pages
Prix: 19.95 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

Assistante juridique dans un cabinet d’avocats à Londres, Flora McKenzie était loin d’imaginer qu’il lui faudrait, pour son travail, retourner à Mure, l’île sur laquelle elle a grandi. Une île qu’elle a quittée avec perte et fracas après le décès brutal de sa mère, quelques années plus tôt. Quand elle arrive à Mure pour s’installer dans la ferme familiale, la jeune femme sent très vite qu’elle n’est pas la bienvenue. Les non-dits et les rancœurs du passé empoisonnent ses relations avec son père, ses frères, mais aussi avec la plupart des habitants du village. Jusqu’au jour où Flora tombe par hasard sur le vieux cahier de recettes de sa mère. En se plongeant dans ce carnet, elle se découvre une nouvelle passion pour la cuisine qui pourrait bien l’aider à se réconcilier avec sa famille et son île natale. Emportée par son élan gourmand, Flora décide de rénover une boutique sur le port dans l’espoir d’y ouvrir un restaurant éphémère…

 

Mon avis:

Je partais très confiante dans cette lecture. A plusieurs reprise, Stéphanie de la chaîne Pikiti bouquine parle de cette auteur avec des éloges et je l’ai emprunté à la bibliothèque. On ne m’en dit que du positif et rien à perdre donc, c’est parti.

Et quelle déception!! Je suis vraiment tombée de haut avec ce roman. Je vais d’abord vous dire ce que j’ai aimé cela va être rapide ^^. Tout est concentré sur une île (inventée par l’auteur malheureusement) écossaise qui m’a fait rêver. Les deux pays que l’on espère visiter dans un futur proche avec le Chéri sont l’Irlande et l’Ecosse. Je suis tombée amoureuse des paysages que l’auteur décrit, un bonheur. Et il y a aussi les mythes et croyances évoquées dans le roman notamment les selkies. Il va vraiment falloir que je me penche sur le livre L’Edda que je me suis offert et ainsi que sur d’autres écrits sur ces légendes/croyances des pays nordiques, ça me passionne.

Maintenant en ce qui concerne le reste, l’histoire et les personnages, je suis restée assez indifférente et c’est très problématique, on va se le cacher… En plus d’une certaine lenteur dans le récit qui entraîne des longueurs, les personnages m’ont pour la plupart énervé surtout Flora et ses indécisions.

Mais ce qui m’a le plus gênée dans ma lecture, c’est ces moments où j’avais l’impression que l’auteur nous écrivait des dialogues ou des scènes qui ne collaient pas, ils arrivaient comme un cheveu sur la soupe. J’ai du mal à expliquer mais part moment j’avais l’impression que certains passages avaient été supprimés et du coup qu’il n’y avait plus de liaison entre deux paragraphes… Alors peut-être que le fait de ne pas être à fond dans le récit est une explication mais pas seulement car dans certains cas , je revenais en arrière mais même ainsi ça me choquait tout autant.

J’ai été vraiment déçue par ce roman parce que je pensais lire un roman typique d’été sans prise de tête mais pour moi il n’a pas été fluide et trop de point négatifs. Et ce triangle amoureux qui n’a pas lieux d’être et qui est carrément mal fait, on en parle? Bref, malheureusement, à cause de cette mauvaise expérience, je ne compte pas découvrir plus l’auteur…