Avis

[Mavilyly] 54 minutes de Marieke Nijkamp

54 minutes
Editeur: Hachette
Nombre de pages: 290 pages
Prix: 15.90 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Opportunity School, Alabama. Les élèves sont réunis pour écouter leur directrice. Mais lorsque le discours s’achève, l’un d’entre eux, Tyler Browne, verrouille les portes et tire sur la foule.

Commencent alors cinquante-quatre minutes de massacre, cinquante-quatre minutes glaçantes racontées dans les messages des victimes à leurs proches et par quatre élèves, à l’intérieur et à l’extérieur de la salle. Tous ont un lien avec Tyler : Claire, son ex-petite amie, Autumn, sa propre sœur, Sylvia, la petite amie d’Autumn et le frère de celle-ci, Thomas.

Cinquante-quatre minutes pendant lesquelles Tyler force ses otages terrorisés à l’écouter se plaindre. Il n’a jamais été aimé, ni par sa petite amie Claire, ni par son père violent et alcoolique, et encore moins par sa sœur Autumn, à laquelle il ne pardonne pas de vouloir partir à New York pour être danseuse.

Mais loin d’être une victime, Tyler est avant tout un psychopathe, qui assassine trente-neuf personnes.

 

Mon avis:

54 minutes n’est pas resté longtemps dans ma PAL, car Sylvie alias Storiebooks me l’a offert dans notre swap de Noël et on l’a lu en LC en janvier. Il avait une saveur particulière aussi car c’était le premier livre que je sortais de ma pal depuis le mois de novembre…

Malheureusement, il n’a pas atteints les attentes que j’avais mis en lui. Le sujet bien qu’un peu morbide m’intéresse beaucoup. Sans paraître complètement chelou, je suis hyper intriguée par ce qui peut se passer dans la tête des psychopathes, sociopathes, serial killers, ou encore preneur d’otages comme ici. J’attendais donc en lisant le roman de Marieke Nijkamp à ressentir des émotions, celles des victimes ou du psychopathe.

Malheureusement, je n’ai absolument rien ressenti pendant ma lecture. L’auteur choisi de mettre en avant beaucoup de personnages et je pense que c’était un peu trop et finalement cela a empêcher d’aller au fond des choses, au fond d’eux et enlever cette partie qui aurait rendu son récit plus fort, plus percutant.

Je suis complètement passée à côté de ce roman, beaucoup d’ennui et d’attentes non comblées.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s