Avis

Assia, Mama est là de Meriam Rhaiem [Storiebooks]

Assia mama est la

 

Éditeur : Editions Michel Lafon
Nombre de Pages : 172 Pages
Prix : 16.95 euros
Date de Parution : 16 Avril 2015

 

Résumé :

 » Ceci est un livre pour toi, mon Assia. Quand tu seras grande, il faudra que tu saches. Que tu saches que tu ne vois pas ton père car celui-ci a choisi la voie de la déraison, et que je ne peux vivre sans toi.  » Meriam s’est séparée de son mari en 2012. Celui-ci a été embrigadé par le Front al-Nosra, groupe djihadiste en lutte contre le régime de Bachar al-Assad. Elle l’a vu se radicaliser et embrasser les idéaux d’un islam extrémiste qui rejette sa position de femme et surtout exclut sa fille de son enfance : Assia ne doit pas jouer avec les autres enfants ni écouter de musique, quant à Meriam, elle est une mécréante car elle veut conduire et travailler. Cette histoire de séparation aurait pu se limiter à des questions d’organisation de garde alternée, mais l’esprit du djihad en veut plus. Le père d’Assia l’emmène loin de sa mère sur une terre d’insécurité :  » Je préfère qu’Assia meure en martyre plutôt qu’elle revienne en France « , annonce-t-il un jour à Meriam au téléphone alors qu’elle entend en arrière-plan les pleurs de sa fille l’implorant :  » Mama, mama !  » Vivre sans Assia, ce n’est pas vivre. Quitte à perdre la vie, autant que ce soit pour une cause qui en vaut la peine. Fin août, Meriam décide, sans l’aide des autorités, de partir chercher son enfant. En dépit des mises en garde des autorités françaises sur la dangerosité d’un tel périple, elle se rend finalement avec son frère en Turquie où elle réussit à convaincre son ex-mari de la rencontrer dans un hôtel à Hatay, près de la frontière syrienne. Le 2 septembre, les autorités turques rendent Assia à sa mère. Elles ont rejoint toutes les deux le sol français.

 

Mon avis :

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Ombeline et nous avons passé un bon moment de lecture !

Pour être honnête, c’est un livre qui me faisait peur, je ne saurais pas vous dire pourquoi, mais j’appréhendais ma lecture. Mais au final, je l’ai lu.

Alors, est-ce que j’ai aimé, ben je ne vais pas dire ça, car ici, on vit l’enlèvement d’un enfant par son père et emmené en Syrie. Je ne peux qu’imaginer l’angoisse de cette mère, mais j’aurais juste aimé ne pas ressentir que sa colère, j’aurais peut-être aimé avoir une histoire un peu comme dans « Jamais sans ma fille », soit, ici, ce n’est pas le cas !

Heureusement, l’histoire finit bien, mais là, où je comprends beaucoup sa colère, c’est le silence de l’état, pourquoi ne pas avoir aider cette mère, pourquoi tant de silence ?

En tout cas, c’est un témoignage à lire, et si vous aimez lire des témoignages allez-y.

 

Bonne lecture à tous 🙂