Blabla, Jaze bouquine

Jaze bouquine

Bannière Jaze

On est parti sur l’article qui vous montre nos 3 livres du mois.

 

Le chouchou de Maman:

Jules et le reard

Livre offert par sa Mamie à Noël, j’aime beaucoup cette histoire pleine d’humour. Les dessins sont eux aussi très agréables. Et j’aime que pour une fois le renard ne soit finalement pas que rusé et méchant.

 

Le chouchou de Jaze

imagine imagier

Celui ci n’est pas dans sa bibliothèque mais il est à la crèche. Quand on commence un temps lecture là bas, c’est tout le temps celui-ci qu’elle réclame en premier et souvent en dernier. Je pense sérieusement à lui acheter. On suit des petits chats dans différentes action, boire au biberon, piloter un avion, attendre ses parents…

 

La découverte du mois

Mise en page 1

Pas d’achat pour Jaze ce mois ci c’est donc un emprunt que je vous montre.

Personnellement je n’accroche pas trop. Il y a, pour moi, trop de mots et surtout trop de mots compliqués que l’on utilise peu. Et les dessins ne me plaisent pas non plus mais Jaze adore donc, maman abdique ^^.

Blabla, Lecture commune

Lecture commune #2

Lecture commune

 

On a bien envie de nous faire une lecture commune par mois donc on vous présente ici, le roman qui a eu nos faveurs…

 

Le voyage de Ludwig

Ludwig est un compagnon parfait. Affectueux. Le rayon de soleil de sa maîtresse Hannah dans leur quotidien assombri par l’Occupation. Le jour où elle est jetée dans un wagon à bestiaux en partance vers une destination inconnue, Ludwig se lance à la poursuite du train. Sans jamais s’arrêter, sans jamais quitter les rails. L’espoir de retrouver Hannah lui fait traverser une France ravagée par les ténèbres, exsangue et suffocante.
Une terre où les menaces surgissent le long du chemin de fer, où la sauvagerie rôde. Pris au piège des parfums de la guerre, épuisé et meurtri, Ludwig court entre les deux bras d’acier. Sa fidélité bravera les enfers. À travers le regard de Ludwig se dessine sous nos yeux le paysage de la France occupée, où le bien et le mal sont à la fois l’ouvre des hommes et celle des bêtes.

Blabla, Dans ma pal tu choisis

Dans ma PAL, tu choisis… #2

Dans ma PAL, tu choisis...

Mais que ce passe-t-il?

On change tout! ^^ On a besoin d’un peu d’évolution quant à ce rendez-vous car on sentait que l’on ne le tenait plus du tout.

Donc maintenant, au lieu de choisir un livre par mois l’une pour l’autre, chacune notre tour, on choisira 10 livres à notre copiblog qu’elle devra lire dans le mois. Ou tout du moins le plus possible… On peut donner des « consignes » à l’autre mais elles doivent être large ou ne concerné que peu de livres.

Et dernière règle, celle qui aura lu le plus de livres se verra offrir un cadeau par la « perdante » qui elle aura un gage par la « gagnante » à la fin de l’année…

 

Au tour de Mavilyly d’avoir une PAL défini par StorieBooks. Pas de consigne particulière, juste que 3 d’entre eux correspondent aux consignes du challenge objectif vidage de pal sur Insta ^^.

 

On souhaite de bonne lectures à Mavilyly mais on espère qu’elle ne lira pas tout (😈que la meilleure gagne 😈😜)

Certes, j’ai été gentille avec toi, mais bon, je garde espoir de gagner, d’ici la fin de l’année :p

 

Bilan

[Mavilyly] Bilan du mois de mars 2020

Bon j’espère que vous avez le temps car niveau réceptions c’est du grand n’importe quoi. Il y a des achats, des cadeaux, des ebooks offerts par les maisons d’édition ou auteurs pour le confinement mais aussi un tri de mes ebooks et beaucoup n’apparaissaient pas sur mon profil Livraddict ou ma liseuse (mais je ne les ai pas eu en mars)…

Pour les lectures, on est face à la normalité ^^.

 

Mes acquisitions:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Mes lectures:

Avis, Jaze bouquine

Jaze bouquine

Bannière Jaze

Un gros coup de coeur pour cette semaine.

 

20200314_150912.jpg

L’oncle de Jaze lui a offert cet album (j’avoue c’est moi qui l’ai choisi ^^) à Noël. Elle l’a laissé de côté depuis, j’avais juste pris le temps de le lire une fois pour moi. Mais là depuis quelque temps elle le réclame un peu plus.

20200314_150854.jpg

Je suis tellement fan des illustrations qui sont d’une douceur extrême. C’est un enchantement pour les yeux et malheureusement, les photos ne leur rendent pas justice. Tous ces animaux sont très bien faits, réalistes et encore une fois super joli.

20200314_150841.jpg

En ce qui concerne le texte, c’est un poème que l’auteur, qui est inuk, nous dévoile. Lui aussi, nous délivre un message doux, tendre et rempli d’amour. Je fais un le rapprochement avec les bonnes fées, en gros chaque animal apporte quelque chose de précis à l’enfant qui vient de naître.

Je suis vraiment enchantée par cette lecture. Je n’ai ps pris le temps d’écouter l’histoire en audio mais je compte bien le faire afin de voir si la lecure peut être encore plus cocooning!

20200314_150827.jpg

Ma préférée.

20200314_150814.jpg

 

Avis

[Mavilyly] Hope & Red de Jon Skovron

Red & Hope
Editeur: Bragelonne
Nombre de pages: 432 pages
Prix: 25 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Dans un empire fragmenté qui s’étend au-delà des Mers sauvages, deux êtres rebelles se découvrent une cause commune…
Hope est l’unique survivante du massacre de son village par les Biomanciens, les serviteurs mystiques de l’empereur. Recueillie par un soldat vinchen, elle a suivi un entraînement secret, faisant d’elle une guerrière qui ne vit que pour la vengeance.
Red est un orphelin adopté par une ancienne mercenaire issue de la pègre. Il est devenu un voleur et un escroc au talent inégalé.
Quand un chef de bande sanguinaire passe un marché avec les Biomanciens pour contrôler les bas-fonds de la cité de Laven, les destins de Hope et de Red se croisent. Et leur alliance improbable va les conduire bien plus loin qu’ils l’auraient imaginé…

 

Mon avis:

Il faut que je commence par dire que lorsque j’ai reçu ce roman par les éditions France Loisirs dans le cadre du Top Lecteur 2019; j’étais assez septique. Je n’en avais jamais entendu parler et le résumé ne m’inspirait pas vraiment.

Mais ce roman est la preuve vivante que parfois, il faut sortir des sentiers battus car contre toutes attentes, j’ai beaucoup aimé ma lecture et je suis impatiente de lire la suite.

La plume de l’auteur fait partie de celle qui vous embarque immédiatement et implique de vous un attachement considérable aux personnages. Hope est une petite fille qui fait ressortir toute notre compassion. Malgré qu’elle reste très distante et qu’elle ne se livre que très peu, au regard de ce qu’elle a vécu, on ne peut que vouloir une réussite dans sa quête afin de la soulager. Quant à Red, c’est un tout autre attachement qui nous lie à lui. On développe une grande sympathie pour ce bout d’homme qui avec son humour et son caractère charmeur nous attendri malgré ses actions pas vraiment morales…

Et puis, il y a aussi tous les personnages secondaires qui sont relativement nombreux mais qui ont tous une place dans le récit et qui le font avancer.

En parlant d’intrigue, Jon Skovron alterne de façon intelligente entre les actions rythmées et les moments plus calmes où on se base plus sur les personnages et le décor. Cela nous permet en même temps d’avancer tout en s’appropriant les lieux et les personnages.

Bien que ce soit un premier tome, l’auteur ne se contente pas d’introduire sa saga. C’est un vrai roman avec un début et une fin qui demande une suite ^^. Je suis extrêmement curieuse d’ailleurs de lire le tome 2 car son titre m’interpelle…

Avis

[Mavilyly] Sous le même ciel d’Erika Boyer

Sous le même ciel
Editeur: Autoédition
Nombre de pages: 367 pages
Prix: 15,90 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Alejandro n’a eu d’autre choix que de suivre ses parents qui ont décidé de quitter l’Espagne pour s’installer en France. Taciturne et introverti, il a peur de ne pas réussir à trouver sa place dans ce nouvel environnement et s’inquiète que ses différences l’empêchent de se faire des amis.

Mais ses craintes se meurent lorsqu’il rencontre son voisin, Hugo. Jovial et chaleureux, ce dernier aime l’accent hispanique du garçon d’en face, tout autant que son prénom et ses étonnants cheveux longs. Alors, aussi vite que le permet l’innocence de leur jeune âge, les deux enfants se lient d’amitié.

Sous le ciel de la Ville d’Hiver, Alejandro et Hugo deviendront des hommes. Ils découvriront l’amitié et l’amour, et embrasseront la vie pour en comprendre le véritable sens.

 

Mon avis:

Je vais essayer de faire une chronique claire mais les deux fois où je m’y suis attelée, je n’étais pas vraiment contente du rendu donc excusez moi d’avance. Si jamais cela vous intéresse, sur mon feel actu d’Instagram vous trouverez une vidéo d’un plus de 10 minutes sur ce roman…

J’avais très envie de découvrir ce roman de l’auteur mais il me faisait aussi très peur. C’est deux sensations pour la même raison, il est souvent cité comme le préféré des lecteurs fan d’Erika Boyer.

Je ne vais tourner autour du pot et clairement pour moi ce n’est pas mon préféré mais c’est une très bonne lecture. J’ai l’impression de dire tout le temps la même chose lorsque je parle des romans de Erika mais c’est une romance différente de ce que l’on peut voir ailleurs. C’est du M/M mais cela ne doit pas vous freiner, ni vous attirer. A force de lire les lignes et de découvrir les personnages de l’auteur, je me rends compte qu’elle n’écrit pas des romances spécifiques mais des romances. J’ai l’impression que l’on pourrait mettre n’importe quel genre de personnes dans le couple cela marcherait. Que ce soit deux femmes, deux hommes, un homme et une femme, des transgenres… bref peu importe, l’auteur nous raconte l’amour et il n’a pas de sexe!!! En parlant de sexe, je tiens aussi à préciser que pour ceux qui ont du mal à aller vers la romance M/M à cause des scènes charnelles que l’on pourrait y trouver alors achetez et lisez Sous le même ciel. On en trouve je ne vais pas mentir mais tout est dans la suggestion et la beauté de l’acte…

Dans ce roman aussi, une multitude de thème important sont abordés. Les différents amours qui existent, les étiquettes que l’on met sur soi et les autres, la maladie, le deuil, l’intégration, le harcèlement bref ils sont nombreux et je ne les pas tous cités. Cela fait tellement de bien de lire une auteur aussi engagée, avec des principes si beaux qui devraient être les mêmes pour tous. Je crois que c’est avant tout pour tout ce que l’auteur transmet dans ces romans que je l’aime autant.

Par contre là où j’ai eu plus de mal c’est avec la fin de ce roman. Elle n’est pas mauvaise, au contraire. Elle fait réfléchir avec les autres ou seulement en nous. Elle est si différente de ce que l’on peut trouver dans les romances et ce à quoi on s’attend. C’est juste qu’elle n’est pas en accord avec ce que je ressens, il a donc été plus difficile de la lire et de l’apprécié. Avec le recul, j’ai toujours le même ressenti mais je suis peut-être moins « choquée » grâce aux discussions que j’ai pu avoir avec certains et avec moi-même. Cette fin qui sur le coup était négative, a fini par se transformer en point fort du roman car comme je le disais différente, portant à réflexion et si réaliste finalement.

Je vais m’arrêter la parce que je ne sais même pas si vous avez continuer à me lire mais je pourrais continuer encore pendant des heures et des heures ou plutôt des lignes et des lignes ^^.

Comme à chaque fois, je vous recommande ce roman et cette auteur!!!