Avis

[Mavilyly] Le serment de l’orage de Gabriel Katz #PLIB2020

Le serment de l'orage
Editeur: Bragelonne
Nombre de pages: 379 pages
Prix: 16.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

« Ils étaient sept.
Sept chevaliers sous un ciel d’orage. »

Morgien et Cynon, deux jeunes chevaliers, la tête pleine de rêves de gloire et de hauts faits, n’ont qu’une hâte : prouver leur valeur. Ils n’hésitent pas un instant lorsque le seigneur Edwin de Gore leur propose d’entrer à son service dans les Hautes Terres. Des landes arides et occupées par une bande armée. Sans hommes ni moyens, les deux chevaliers devront faire face à l’adversité avec bravoure et honneur. Mais il plane en ces lieux une atmosphère sombre et malsaine. Alors que la demeure seigneuriale devient le théâtre de morts inexpliquées, une forteresse macabre apparaît à la faveur de la nuit. Les phénomènes inquiétants se multiplient, et bientôt, nul doute qu’une malédiction est à l’œuvre. Le Diable approche, et avec lui, la fin du royaume.

Mon avis:

Si vous vous souvenez bien, ce roman était dans ma liste des « ils me font peur » dans les présélectionnés du PLIB 2020. Arrivée sur la fin de la 2ème période du vote, je n’avais plus que Cendres et lui à lire je me suis donc lancée, pour ne pas regretter. Et quelle bonne idée!!! Malheureusement il ne fait pas partie des finalistes et donc je ne l’aurais pas lu alors que j’ai passé un super moment avec ce premier tome.

Je ne sais pas trop pourquoi, j’appréhendais sa lecture. J’avais entendu quelques avis mitigé ou négatif et à partir de là, j’avais fait un petit blocage. Mais finalement, je me suis trouvée très bien au milieu des lignes de Gabriel Katz. Pour précision, c’est le premier roman de l’auteur que je lis.

L’auteur prend le temps de bien installé ses personnages mais aussi le décor de son histoire et c’est un gros point pour moi. Bien que j’en lis de plus en plus, le genre SFFF reste pour moi un peu compliqué lorsque l’univers est très détaillé et complexe donc j’aime les auteurs qui en se pressent pas ^^.

Comme je le disais, il ne fait pas partie des 5 finalistes mais il faisait partie des miens. Certains lui reprocheront que le côté fantastique n’est pas assez prononcé et que le roman est finalement assez introductif mais comme je le disais plus haut cela a été un vrai bon point pour moi. Je suis curieuse d’avoir la suite que ce soit pour les personnages mais aussi pour toute cette affaire de magie ^^. Gabriel Katz a su piquer ma curiosité pour un roman que de premier abord ne m’attirait pas. Je compte même l’offrir à mon cousin qui est friand de ce contexte fantastique médiéval…

 

Pour le plib:

Avis

[Mavilyly] Les nocturnes de Tess Cornac #PLIB2020

Les nocturnes
Editeur: Lynks
Nombre de pages: 270 pages
Prix: 16.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

125 Rouges. 125 Verts. 250 amnésiques. Et combien de Nocturnes ?

Nous avons cherché par tous les moyens à découvrir pourquoi nous étions enfermés ici. Si seulement nous avions su… Aurions-nous quand même été jusqu’au bout ?
Nous avons cherché par tous les moyens à découvrir pourquoi nous étions enfermés ici. Si seulement nous avions su… Aurions-nous quand même été jusqu’au bout ?

Un nom, un bloc, une couleur d’uniforme : Rouge ou Vert. Ce sont les seules informations dont disposent les deux-cent-cinquante pensionnaires de la Croix d’If, entrés dans l’institut sans le moindre souvenir et sans opportunité de sortir.
Natt Käfig est un Rouge du bloc 3A. Il est le dernier à avoir vu Laura, une Verte, avant sa mystérieuse disparition. Il se fait approcher par un groupe d’élèves… Qui sont ces  » Nocturnes  » qui ont besoin de son aide et qui pensent que Laura avait découvert les raisons de leur présence dans l’institut ? Rouges et Verts vont devoir collaborer pour percer le secret de la Croix d’If et échapper à l’administration. Y parviendront-ils en apprenant qu’ils sont prisonniers pour des motifs différents ?

Mon avis:

Cela fait quelques temps que j’ai terminé cette lecture maintenant et mon avis n’a fait qu’évoluer depuis.

Je suis ressortie de ce roman perplexe, avec un sentiment un peu bizarre surtout à cause des personnages auxquels je me suis vite attachés et qui ont vraiment pris vie dans ma tête mais qui avaient des attitudes que je ne comprenais pas ou peu. Je ne sais pas ce que je serais ni commet j’agirais dans leur situation, c’est vrai, mais au moment de la lecture, il était difficile pour moi d’être en accord avec eux.

J’ai été profondément intéressée par les questions que l’auteur pose dans son récit. Et c’est d’ailleurs les réflexions que j’ai eu ensuite qui ont fait changé mon point de vue sur ma lecture. Tess Cornac évoque la mémoire, les souvenirs et leurs façon de nous façonner. Est-ce que nous naissons gentils ou méchants? Est-ce qu’on le devient à cause de ce que l’on vit.? Est ce que si l’amnésie nous touche peut-on changer radicalement de vie et de façon de penser? Et encore est-ce que les actes et propos des gens qui nous entourent peuvent nous faire changer totalement?

Bref, cela a foisonné en moi. Et encore je ne vous pose pas toutes les questions. Pour certaines, j’ai mon opinion mais pour la majorité, je serais incapable d’être catégorique. J’aime ces romans qu certes sont là pour nous divertir mais aussi pour nous faire réfléchir. On est à une ère qui fait que les humains pensent savoir mieux que chacun de ses voisins et où on a du mal à écouter l’autre donc j’aime me remettre en question et garder en tête que finalement rien n’est tout noir ou tout blanc.

Bien qu’il ne fasse pas partie des 5 finalistes, il était dans les miens et je ne regrette absolument pas mon choix car c’est le genre de roman dont j’ai envie de parler et une fois lancée, je pourrais le faire pendant des heures.

 

Pour le PLIB: #ISBN9791097434274

Avis

[Mavilyly] L’apprentie faucheuse de J. Robin #PLIB2020

L'apprenti faucheuse
Editeur: Le héron d’argent
Nombre de pages: 272 pages
Prix: 20 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

« Aujourd’hui, je suis morte. »

Amélia Pratt était une simple domestique, pauvre et sans avenir. Mais par une froide nuit d’hiver de l’année 1850, un homme la précipite dans la mort.
Elle renaît alors sous les traits de Red Death, l’une des sept petites faucheuses. Désormais, son rôle est de pourchasser les esprits errants et les fantômes. Et à ce petit jeu-là, elle est la meilleure !
Pourtant, elle n’a pas choisi l’Ankou le plus docile pour la seconder dans sa tâche. En effet, le beau Rain n’est autre que son propre meurtrier, désormais contraint de lui obéir pour l’éternité…
Entre complots, dangers et trahisons, parviendra t-elle à accomplir son rêve : devenir la prochaine Grande Faucheuse du Sanctuaire de la Mort ?

Mon avis:

J’ai lu ce roman il y a quelques temps maintenant et sans dire que mon avis a totalement changé par rapport à ce que j’ai écrit sur l’instant sur insta, je suis moins catégorique.

Dans ce premier tome, tout est très bon. J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur qui est fluide et très agréable. J’ai été aussi enchantée par la mythologie que J. Robin créé avec les faucheuses et leurs Ankous, les fossoyeuses, les cavaliers de l’Apocalypse… tout comme avec l’intrigue. Mais j’ai eu un gros problème avec les personnages de Rain et surtout Amélia.

Malheureusement, elle m’a profondément agacée et c’est devenu très compliqué au fil des pages. En discutant avec d’autres lecteurs, j’ai su que c’était voulu par l’auteur mais malgré cela je n’arrivais pas à passer outre et à apprécier pleinement ma lecture.

C’est vraiment dommage car sans ce point noir, je pense que j’aurais eu un coup de coeur pour ma lecture. Je me sentais vraiment bien dans cet univers que l’on sent pas complètement découvert, ce qui est franchement top. On sent que l’auteur en a encore beaucoup sous le pied à nous faire découvrir. Et les personnages secondaires m’ont intéressé même si l’auteur n’est pas tendre avec eux ni avec nous. Certains m’intriguent beaucoup par leurs particularités ou leur caractère. Même Rain a finalement réussi à devenir agréable mais pas Amélia malheureusement ^^.

La où je dis que je en suis plus aussi catégorique, c’est que maintenant que plusieurs semaines se sont écoulées, je suis plus envieuse de connaître la suite qu’avant malgré le mauvais caractère de la personnage principale. J’ai envie de donner sa chance au tome 2…

 

 

Pour le PLIB: #ISBN9791094173374

Avis

[Mavilyly] Moitiés d’âme d’Anthelme Hauchecorne #plib2020

Moitié d'âmes
Editeur: Gulf Stream
Nombre de pages: 524 pages
Prix: 20 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

La mägerie n’obéit qu’à un seul principe : elle ne peut s’exercer qu’à deux. Liutgarde le sait. Elle a pourtant fui Ortaire, l’époux qui lui avait été imposé, renonçant ainsi à son pouvoir. Exilée au nord des terres, elle serait morte sans l’aide des caravaniers et de Rollon, un mäge à l’esprit torturé. Epris l’un de l’autre, Liutgarde et Rollon se déplacent en roulottes avec leur communauté dans l’hostile forêt de la Sylverëe, ancien royaume des Faëes de l’Hiver. Mais l’équilibre de cette vie en cavale va complètement basculer, les obligeant à régler les dettes de leurs vies antérieurs. Car dans ce monde tout se sait et tout se paie un jour. Leur pouvoir et leur amour suffiront-ils à les protéger ?

 

Mon avis:

Encore un roman qui me faisait très peur dans la sélection du plib donc je me suis laissée aller dans une LC pour me motiver et surtout pouvoir parler avec du monde en cas de zone d’ombre.

Quelle surprise lorsque je commence le roman et que j’apprécie vraiment ma lecture. Les personnages me plaisent bien même si un de deux principaux a tenda,nce à me faire lever au ciel, j’étais curieuse de les connaître ainsi que ceux qui les accompagne. En plus de cela, je en suis pas du tout perdue, ce qui était ma crainte et je me familiarise facilement avec le décor créé par l’auteur.

Malheureusement, plus on avance dans le roman et plus je nage dans des eaux noires et profondes ^^. Le fantastique prend de plus en plus de place avec notamment un personnage et à partir de là, j’avais beaucoup de mal à tout comprendre. Du coup je perdais mon attachement aux personnages et ma fluidité de lecture. Tout comme certaines décisions de l’auteur que je ne comprenais pas, l’intrigue devenait flou et je n’arrivais plus à savoir ou A. Hauchecorne voulait nous mener.

Et la fin n’a absolument pas arrangé les choses. On peut dire que c’est une fion plutôt ouverte. Autant lorsque les bases sont bonnes, cela peut me plaire mais autant ici comme les bases étaient franchement bancales pour moi et bien cela m’a juste fait plonger un peu plus.

Je ne peux que vous donner mon ressenti perso mais il faut garder à l’esprit que je ne suis pas une grande lectrice de fantasy pure donc quand les auteurs poussent à fond leur récit et leur décor, c’est difficile pour moi.

 

Pour le plib: #ISBN9782354887117

Badgejurédepuis2019

Avis

[Mavilyly] Vert-de-Lierre de Louise Le Bars #plib2020

Vert de lierre

Editeur: Noir d’absinthe

Nombre de pages: 194 pages

Prix: 15 euros

Année de parution: 2019

 

Résumé:

« Olivier Moreau, un auteur de romans policiers en manque d’inspiration, décide de retourner dans le village de sa grand-mère tout juste décédée afin d’y régler certains détails. Il y renoue avec les souvenirs de son enfance, et redécouvre un étrange personnage de conte populaire local surnommé le Vert-de-Lierre, sorte d’antique vampire végétal qui le fascinait enfant. Cet intérêt va déclencher des visions et cauchemars chez l’écrivain en mal d’imaginaire ainsi que la rencontre de deux femmes tout aussi intrigantes l’une que l’autre. Olivier découvrira que cette figure païenne ancestrale est bien plus qu’un simple conte bon à effrayer les enfants … »

 

Mon avis:

Lorsque j’ai vu que Vert-de-Lierre faisait partie des 20 sélectionnés, j’ai eu peur de le lire. J’imaginais un récit onirique, très imagé et je commence à comprendre que ce genre de lecture n’est pas vraiment fait pour moi, malgré que j’avais grandement apprécié Comment le dire à la nuit de Vincent Tassy, l’année dernière. J’ai donc profité d’un challenge organisé par le PLIB pour me motiver à le commencer et surtout le finir ^^.

Finalement lorsque j’ai terminé ma lecture, j’étais mitigée et non complètement perdue. Pour faire simple, on suit deux personnages, n’évoluant pas forcément dans le même espace géographique et temporal et autant j’ai très vite accroché au personnage féminin, autant Olivier m’a souvent agacé. Je ne comprenais pas vraiment ses réactions que je trouvais assez puériles. Cela a vraiment entaché ma lecture.

En plus de cela, même si la lecture a été plus facile que je le pensais, cela reste un style qui me demande beaucoup de concentration et avec lequel j’ai dû mal à me laisser aller. Ce ne sera donc pas un de mes finalistes mais je pense qu’il a pas mal de partisans ^^.

 

Pour la PLIB 2020:  #ISBN9782490417247

Badgejurédepuis2019

Avis

[Mavilyly] Les héritiers d’Higashi de Clémence Godefroy #plib2020

Les héritiers d'Hgashi
Editeur: du Chat noir
Nombre de pages: 222 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Il y a bien longtemps à Higashi, les différentes lignées de bakemono, ces humains porteurs d’esprits animaux et dotés de pouvoirs incroyables, vivaient en harmonie. Mais la guerre les a décimés, et depuis un siècle le clan Odai et les descendants des renards règnent sans partage sur l’archipel, reléguant les autres bakemono aux brumes du passé.

Ayané, jeune disciple de l’Ordre de la Main Pure, se soucie bien peu de ces légendes. Pleine d’énergie mais peu disciplinée, elle aimerait surtout faire ses preuves au combat. Jusqu’au jour où ses supérieures lui assignent une mission très spéciale : partir au service d’un clan prestigieux dans le nord du pays et veiller sur leur hôte, Numié Dayut, une princesse exilée qui cache un lourd secret.

 

Mon avis:

Je commençais cette lecture avec beaucoup d’appréhension. C’est d’ailleurs pour cela, que je l’avais inclus dans un challenge lancé par le plib, j’avais une motivation en plus pour le lire et le finir. Pourquoi cette appréhension? Seulement car c’est une histoire qui se base sur les coutumes et légendes japonaises et je suis très loin de ce pays, j’ai souvent du mal avec ce folklore.

Et quel bien m’en a pris de le découvrir. Comme je vous disais, si je ne l’avais pas lu, il aurait été recalé direct lorsque j’aurais dû choisir mes finalistes et bien là contre toute attente, il sera un de mes 5 gagnants. J’ai eu un gros coup de coeur pour ce premier tome. J’ai lu cette histoire avec une facilité déconcertante. Les pages se suivaient et s’enchaînaient sans que je m’en rende compte. Pourtant, Clémence Godefroy intègre un grand nombre de personnages qui ne vivent pas dans les mêmes lieux ni les même conditions mais elle a su mêler les descriptions, les actions et les explications avec une grande justesse. J’ai particulièrement aimé les personnages qui malgré leurs spécificités restent simples à comprendre et à suivre.

Okami-hime est un premier tome et forcément il demande sa suite afin d’approfondir certaines choses et les personnages mais encore une fois, tout est dosé parfaitement, l’autrice ne se contente pas de poser son récit mais elle a fait avancer son intrigue et ses personnages.

Je ne sais pas si vous pouvez ressentir mon engouement à travers mes lignes mais encore aujourd’hui, 3 semaines après l’avoir refermé au moment où j’écris cette chronique, je me sens pousser des ailes lorsque je vous « parle ». Le fait que je m’attendais à ne pas aimer, a dû décupler mon enthousiasme mais cela n’enlève rien à mon joli coup de coeur. Coup de cœur autant pour le contenu que pour le contenant. Ce roman est un bijou dans sa globalité non? Il sera bientôt, j’espère dans ma bibliothèque, tout comme sa suite.

 

coup_de_coeur

Badgejurédepuis2019

Pour le Plib: #ISBN9782375681084

Avis

[Mavilyly] Les Brumes de Cendrelune de Georgia Caldera #plib2020

Les brumes de cendrelune
Editeur: J’ai Lu
Nombre de pages: 348 pages
Prix: 13.90 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

Dans le royaume de Cendrelune, les dieux épient les pensées des hommes, et leur Exécuteur, l’Ombre, veille à condamner tous ceux qui nourriraient des envies de rébellion.

Or, il semble que certaines failles existent. À l’âge de 17 ans, Céphise ne vit en effet que pour se venger. Depuis qu’on l’a amputée d’une partie d’elle-même et privée de sa famille, elle ne rêve plus que d’une chose : s’affranchir de la tyrannie du tout-puissant Orion, Dieu parmi les dieux. Et contre toute attente, il se pourrait qu’elle ne soit pas seule…

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman grâce au PLIB et à la maison d’édition J’ai Lu que je remercie grandement. Comme vous le savez, j’ai découvert Georgia Caldera il y a peu, sa plume m’a grandement convaincu mais c’était en romance et j’étais très curieuse de voir ce que cela donnait en fantasy.

J’ai été très vite embarquée dans le roman. Que ce soit par le décor, l’imaginaire créé par l’auteur que par le personnage de Céphise qui m’a beaucoup plu. C’est une jeune fille forte qui ne se laisse pas faire mais qui a un côté réaliste très appréciable. La mise en place est bien rythmée malgré que l’auteur prenne le temps de travailler ses personnages.

Malheureusement, j’ai trouvé que le roman perdait un peu en puissance dans la deuxième partie où l’auteur installe une romance qui tourne un peu en rond à mon sens. Est-elle nécessaire? Pour le moment, je dirais que non mais c’est un premier tome donc qui sait ce que nous réserve Georgia Caldera pour la suite.

En effet, c’est un tome 1 et cela se sent par le fait qu’il reste relativement introductif, qu’on en demande forcément plus et que l’on sent qu’il y a beaucoup de choses et de personnages à découvrir encore.

Lorsque j’ai fait mon avis sur Insta, très rapidement après avoir terminer ma lecture, je disais que la suite ne serait pas une priorité pour moi et bien je vais revenir sur cette affirmation ^^. Depuis, le roman m’est très souvent revenu en mémoire, soit en me repassant des passages, soit en me rappelant des personnages donc finalement, il m’a peut-être un peu plus plu que ce que je pensais ^^.

A voir s’il fait parti des mes finalistes ou non…

 

Badgejurédepuis2019

 

Pour le PLIB: #ISBN9782290165614