Avis

[Mavilyly] Le sanctuaire des Dieux de Cindy van Wilder #PLIB2019

Terre de Brume

Résumé:

Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d’une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire de Prêtres de l’eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir guerrière.
Au cours d’une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s’est levée… et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s’allient afin d’empêcher leur monde de sombrer dans l’oubli.

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman, ce tome 1, grâce au PLIB2019 et aux éditions Rageot qui ont permis aux jurés de le lire en numérique que je remercie!

Je ne connaissais pas l’autrice bien que j’en ai entendu parlé avec ses précédents romans. Et après la lecture du Sanctuaire des Dieux, je n’ai qu’une envie; les découvrir.

Je ne sais pas comment elle a fait mais j’ai aimé tout de suite la plume de l’auteur, je vais même dire que j’ai eu un coup de coeur bien avant l’histoire ou les personnages de l’histoire. Quand j’y pense, je me dis qu’elle n’avait rien de spéciale finalement mais juste elle m’a touché, me correspondait et cela a suffit.

Me voila donc plongée dans le roman et mon engouement n’a fait qu’évoluer. J’ai beaucoup aimé la mythologie que l’auteur met en place. Il nous reste énormément de questions mais j’espère fortement avoir les réponses dans les prochains tomes. Et enfin, les personnages. Encore une fois elles ne sont pas assez détaillées et j’en veux plus mais Intissar et Héra sont très intéressantes, complémentaires et ne demandent qu’à être découverte un peu plus.

Lorsque j’ai fini ma lecture, j’ai pensé avoir un coup de coeur mais finalement le manque de détails et le trop de questions en suspens me laisse un peu sur ma faim. Pour autant, c’est une très bonne lecture. Un premier tome introductif certes mais qui est très prometteur et qui mérite d’être découvert.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Pour le PLIB2019: #ISBN9782700259230

Publicités
Avis

[Mavilyly] Le clan des loups de Cassandra O’Donnell T1 #PLIB2019

La légende des quatre

Résumé:

Ils sont quatre
Quatre héritiers de leurs clans
Ils doivent s’unir pour survivre …
Loups, tigres, aigles et serpents
Quatre clans ennemis …
Les yokaïs , créatures tantôt humaines tantôt animales vivent dans une harmonie fragile …
Sur les terres humaines, la tension est palpable …
Maya, l’héritière du clan des loups et Bregan, des tigres sont les garants de la paix …mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus?

 

Mon avis:

Je vais commencer en remerciant StorieBooks qui m’a très gentillement envoyé ce roman après avoir vu l’auteur à la foire de Brive en novembre. Il est arrivé dédicacé en plus ^^.

J’ai envie de découvrir ce premier tome depuis sa sortie. Je ne peux pas expliquer pourquoi, mais il m’a tapé dans l’oeil. La couverture est sublime, je pense que cela a joué pour beaucoup. L’intérieur est aussi très sympa, ce sont des petites choses mais il y a une illustration à chaque début de chapitre par exemple.

Et le contenu est aussi bien voir plus que le contenant ^^. Cette lecture a effleuré le coup de coeur pour moi.

Comme souvent avec Cassandra O’Donnell, je rentre tout de suite dans ces romans et je m’attache très vite à ses personnages. Je ne saurais même pas vous dire lequel je préfère entre Maya, Bregan, Nel, Wan ou même Mika. Ils sont tous attachants et sympathiques à leur manière.

Quand à l’histoire, un peu comme avec la saga Malenfer, l’auteur y met ce qu’il faut de suspens, d’action, de sentiments pour que ça marche avec la plus grande partie des lecteurs. Bien sûr, il y a quelques facilités prises mais je ne m’y suis pas arrêtée et j’ai juste pris mon pied.

Depuis que je l’ai refermé, je n’attend qu’une chose lire la suite!!!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Pour le PLIB: #ISBN9782081394254

 

Avis

[Mavilyly] Hyacinthe d’Erika Boyer

Hyacinthe

Résumé:

Hyacinthe ne supporte pas de voir son reflet dans le miroir. Il vit loin de tout, isolé, reclus ; il se cache du regard des autres et consacre son existence à son art. Il n’entretient même plus l’espoir d’être un jour aimé.

Pourtant, quand Elea entre dans sa vie, il ne peut s’empêcher d’aspirer au bonheur. Ses regards sont des caresses, ses gestes des mots doux et l’artiste en vient à croire qu’il pourrait avoir un avenir différent de celui qu’il s’était toujours imaginé.

Peut-il être homme et non plus abomination à travers les yeux de cette femme ? Mieux, peut-il l’être à travers ses propres yeux ?

 

Mon avis:

Je n’ai pas envie de faire traîner le suspens avec cette lecture; on a frôlé le coup de cœur.

Je vais commencé par le seul point qui m’a légèrement dérangé, Eléa. J’ai pas réussi à m’attacher à ce personnage et du coup les parties où on la suit m’ont un peu moins intéressé. Je ne l’ai pas trouvé assez charismatique et à côté de Hyacinthe et même d’Alexa et Aaron, elle faisait pâle figure.

Maintenant pour le reste, j’ai juste adoré. On commence par Hyacinthe qui par son côté mystérieux m’a interloqué et m’a poussé vers lui! J’ai eu un gros crush pour lui que ce soit parce qu’il nous délivre mais par ce que l’on ne sait toujours pas de lui. J’espère vraiment le découvrir encore un peu plus dans les prochains tomes. Si on continue sur les personnages, j’espère que les tomes suivants seront autour d’Alexa et Aaron que j’ai aussi beaucoup aimé. Encore une fois, beaucoup de questions autour d’eux et je veux des réponses. On ne les voit finalement pas beaucoup mais Erika Boyer a su me les faire apprécier en quelques paragraphes.

L’histoire est une romance, on ne s’en cache pas. Mais elle n’est pas cousu de fil blanc. Lorsqu’on la commence, on sait comment elle va se terminer et puis l’auteur fait un choix qui ‘a laissé sur les fesses, je ne m’y attendais pas du tout. L’intrigue prend un tournant et je vous laisse découvrir quelle route l’auteur fait prendre à cette romance.

Et je finirais par les valeurs, les messages délivrés par la créatrice de Hyacinthe. Elle nous parle avec tellement de justesse et de beauté de la maltraitance, du dégoût de soi, de la confiance en soi que l’on a ou pas mais aussi de l’amour et pas seulement entre les amoureux, de l’art très présent ici et des choix que l’on doit faire pour être heureux. C’est un condensé de toutes ces plus ou moins belles pensées mais qui constituent le monde et notre vie.

Comme à chaque fois Erika Boyer nous apporte des personnages très forts qui peuvent représenter chacun de nous, tout du moins en partie. Elle sait toucher la corde sensible de mon petit coeur et je tiens à la soutenir car elle le mérite amplement. J’en suis au troisième roman que je lis et Hyacinthe est mon préféré, ou alors c’est Promesse tenue (sur Wattpad), je ne sais pas ^^.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La Vallée des chevaux de Jean M. Auel

la vallée des chevaux

Résumé:

Injustement chassée de la tribu qui l’avait recueillie, Ayla erre à travers les steppes désolées du nord de l’actuelle mer Noire, dans l’espoir de retrouver son peuple d’origine.
Elle finit par se réfugier dans une vallée où vit une troupe de chevaux sauvages. Là, elle fait d’extraordinaires découvertes et parvient à percer le secret du feu. Elle adopte aussi une pouliche et un lionceau, et parcourt le vaste monde, chassant en compagnie du plus puissant des prédateurs. Pour être pleinement heureuse, il ne lui manque qu’un compagnon. Mais le destin veille… Le jeune et blond Jondalar, après un long voyage riche en péripéties, la rejoindra et partagera sa vie dans la vallée.
Grâce à lui, Ayla va faire une découverte aussi importante que celle du feu : l’amour.

Mon avis:

Ce deuxième tome était ma dernière lecture que j’avais pour mon challenge du mois d’octobre. Je l’ai fini en novembre mais le 5 donc c’est pas si loin quand même. Lorsque j’ai commencé le tome 1, Ayla, je n’y croyais pas vraiment. Me retrouver dans la Préhistoire me laissait un peu perplexe mais bon je voulais essayer. Et bien m’en a pris parce que j’avais adoré ma lecture.

J’ai mis 4 ans à le sortir mais j’ai pris énormément de plaisir avec ce deuxième tome. C’est le genre de livre où je me sens bien. C’est assez complexe à expliquer mais lorsque je le lisais, j’avais l’impression d’être chez moi avec ma famille. Je me sentais bien quoi ^^… C’est assez étrange parce qu’il n’y a rien de plus différent que la vie moderne d’aujourd’hui que la Préhistoire mais je pense que cela vient de la plume de l’auteur!

Par rapport au tome précédent, j’ai un peu plus apprécié car il y a beaucoup moins de personnages donc on s’y perd moins. On suit essentiellement Ayla qui se retrouve seule et le voyage de deux frères Thonolan et Jondalar qui eux rencontrent du monde mais on s’y attarde plus ou moins.

Vous vous en doutez, ces deux parties de l’histoire n’en fait plus qu’une à la fin mais cela n’arrive que dans le troisième tiers et j’étais vraiment impatiente de voir comment cela allait se passer. Comme pour tout le reste, l’auteur a bien fait les choses et elle ne tombe pas dans la facilité. Je trouve que dans ce tome 2, on ressent énormément les émotions, sentiments des personnages ce qui créé des liens encore plus fort. J’ai vraiment adoré les trois personnages et surtout Ayla et Jondalar.

Bref, je suis enchantée face à cette saga qui me plaît en tout, les personnages, les descriptions, l’histoire, les émotions. Pour moi cela a été une lecture presque parfaite, elle se rapproche très fortement du coup de cœur!

Le tome 3 qui est dans ma PAL sera lu en décembre ou au pire en janvier, je ne veux plus faire traîner cette saga.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Emile, l’intraitable Zola de Bertrand Puard

Emile, l'intraitable Zola

Résumé:

Émile mène une vie bien tranquille à Aix-en-Provence, où il partage son temps entre le collège, les balades avec son camarade Paul Cézanne dans les oliveraies et des rendez-vous secrets avec son amoureuse.
Mais une grande nouvelle vient bouleverser le futur écrivain : son père lui aurait laissé un trésor ! Émile se lance alors dans un immense jeu de piste qui le conduit à Paris, la ville de tous les mystères. À qui peut-il faire confiance ? Qui sont ses ennemis ? D’aventure en aventure, le jeune Zola est au moins sûr d’une chose : il aura plein d’histoires à coucher sur le papier, quand il rentrera chez lui – s’il rentre.

 

Mon avis:

J’étais tellement, tellement impatiente de découvrir ce roman. J’avais adoré Alexandre l’intrépide Dumas de l’auteur et j’espérais grandement connaître le même plaisir avec ce deuxième livre, qui n’est pas une suite mais dans la même lignée.

Sur le coup, pour moi, Emile, l’intraitable Zola n’était pas un coup de coeur mais plus j’y pense et plus je me dis qu’il s’en rapproche beaucoup. C’est surtout lorsque je l’ai vanté à ma bibliothécaire que je me suis rendu compte que je m’enflammais pas mal ^^. Mais j’ai réussi mon coup car elle l’a noté pour les prochains achats et j’en suis fière…

J’ai surkiffé ma lecture. Dans ce roman, on retrouve une histoire où on part à l’aventure sans se poser de question. On ne réfléchit pas au réalisme ou non, on voyage, on découvre et on vit avec les personnages. Alors oui l’histoire peut paraître très simple, trop facile par moment mais je l’ai très vite oublié grâce aux personnages qui sont extrêmement attachants et aux actions qui se suivent et nous embarquent clairement.

Je suis complètement fan de ce que l’auteur nous propose avec ces deux romans, tout en ayant une préférence pour celui-ci. Le prochain est sur Victor Hugo et il est certain que je le lirais aussi. Je compte acheter ces romans pour les avoir dans ma bibliothèque et que mes enfants, mes neveux/nièces puissent aussi les lire.

Je remercie les éditions Hachette et le site NetGalley pour cet envoi. Je vous conseille à 1000% ces deux lectures et je compte bien me pencher un peu plus sur les écrits de Bertrand Puard.

P.S: Cette histoire est en plus illustrée, elle a tout pour elle, je vous dis.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Alexandre: l’intrépide Dumas de Bertrand Puard

Alexandre

Résumé:

À 11 ans, le jeune Alexandre Dumas rêve déjà de devenir un grand écrivain.
Sauf qu’il n’a plus vraiment le temps d’y penser : la boutique dans laquelle travaille Aglaé, la jeune fille qu’il aime en secret, a été saccagée, et un de leurs amis a disparu !

Voilà le moment parfait pour montrer sa bravoure !

 

Mon avis:

La première fois dont j’ai entendu parler de ce livre, c’est sur la chaîne de Pïkiti bouquine. Elle avait adoré et elle m’a donné envie de découvrir ce petit roman « biographique » de l’auteur Alexandre Dumas. Mon voeu a été exaucé grâce au site NetGalley et aux éditions Hachette qui m’ont permis de le lire en ebook. Je les en remercie.

Encore une très bonne lecture de faite. Je ne suis pas une spécialiste de la jeunesse et avec moi ça passe ou ça casse mais là c’est passé ^^. Bertrand Puard a réussi à mon sens, à mettre tout ce qu’il fallait dans son roman pour capter un public extrêmement large et varié. Il y a de l’aventure, beaucoup d’aventure, du suspens, pas mal de suspens, de l’amour, un peu d’amour et j’espère que tout le monde y prendra le même plaisir que moi.

Je ne vais pas être très expansive sur cette lecture mais c’est parce que vous n’avez qu’une chose à retenir; Alexandre: l’intrépide Dumas de Bertrand Puard plaira à toute la famille, les parents, les enfants jeunes et un peu moins jeunes et vous pourrez même le prêter aux grands parents, je suis sûre que ça fonctionnera tout autant…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Marion: 13 ans pour toujours de Nora Fraisse

Marion 13 ans pour toujours

Résumé:

« Marion, ma fille, le 13 février 2013, tu t’es suicidée à 13 ans, en te pendant à un foulard, dans ta chambre.

Sous ton lit en hauteur, on a trouvé ton téléphone portable, attaché au bout d’un fil, pendu lui aussi pour couper symboliquement la parole à ceux qui, au collège, te torturaient à coups d’insultes et de menaces.

J’écris ce livre pour te rendre hommage, pour dire ma nostalgie d’un futur que tu ne partageras pas avec moi, avec nous.

J’écris ce livre pour que chacun tire les leçons de ta mort. Pour que les parents évitent à leurs enfants de devenir des victimes, comme toi, ou des bourreaux, comme ceux qui t’ont fait perdre pied. Pour que les administrations scolaires s’évertuent à la vigilance, à l’écoute et à la bienveillance à l’égard des enfants en souffrance.

J’écris ce livre pour qu’on prenne au sérieux le phénomène du harcèlement scolaire.

J’écris ce livre pour que plus jamais un enfant n’ait envie de pendre son téléphone, ni de suspendre à jamais sa vie. »

 

Mon avis:

Si vous avez lu le résumé, vous savez que ce livre traite d’un sujet sensible, le harcèlement scolaire qui, ici, a une fin tragique. Je pensais être effondrée pendant ma lecture mais c’est un tout autre sentiment qui m’a habité, du début à la fin de ma lecture.

J’ai été en colère, vraiment en colère contre les adultes et la société en lisant Marion: 13 ans pour toujours. Pas contre les parents de Marion qui malheureusement n’ont pas vu venir les choses. Aujourd’hui, avec les nouvelles technologies, les enfants sont encore plus vulnérables car ils peuvent être attaqués H24 et les adultes ont plus de difficultés à contrôler leurs relations, leur quotidien…

Non c’est contre les autres adultes, après le drame que ma révolte a grondé. L’aveuglement de l’éducation nationale et notamment le directeur du collège m’a fait hérissé les poils par son attitudes, ses non-actions et ses paroles… Tout comme les parents des amis, des harceleurs qui sont bien contents de se mettre les œillères qu’ont leur autorise à porter!

J’ai terminé le livre, il y a 15 jours et pourtant je revis tout en ce moment. La colère remonte et la boule au ventre se reforme. J’ai prêté ce livre à ma soeur qui travaille en école primaire et je compte bien le faire lire à beaucoup de personnes. J’estime que c’est un objet qui mérite d’être abîmé car il doit être lu par la plus grande majorité de personnes!

Je voudrais revenir sur le fait que je n’ai pas été triste pendant ma lecture, ce qui m’a assez déroutée, car je suis plus du genre à pleurer toutes les larmes de mon corps habituellement qu’à sortir de mes gonds. Et en y réfléchissant, je me suis aperçu que c’est sûrement dû au fait que la plume de Nora Fraisse, la maman de Marion, est tout en délicatesse, ne veut pas nous tirer les larmes et surtout veut juste faire vivre un peu encore Marion. C’est assez étrange, mais au fil des pages, bien que je savais qu’elle était décédée, je me l’imaginais essentiellement vivante, pleine de joie de vivre. Cette maman a vraiment su transmettre son amour pour sa fille avec cet ouvrage et ça le rend magnifique malgré son sujet et sa tragédie…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume