Avis

[Mavilyly] La vie est belle de Roberto Bengnigni

LA vie est belle
Editeur: Folio
Nombre de pages: 254 pages
Prix: 6.9 euros
Année de parution: 1997

Résumé:

Et, direz-vous, pourquoi faire rire d’une chose aussi tragique, de la plus grande horreur du siècle ? Mais parce que c’est une histoire dédramatisée, un film dédramatisé. Parce que la vie est belle, et que le germe de l’espoir se niche jusque dans l’horreur ; il y a quelque chose qui résiste à tout, à quelque destruction que ce soit. Le rire nous sauve ; voir l’autre côté des choses, le côté surréel, amusant, ou parvenir à l’imaginer, nous empêche de nous briser, d’être emportés comme des fétus, nous aide à résister pour réussir à passer la nuit, même lorsqu’elle paraît longue. Et l’on peut, après tout, faire rire sans blesser personne : il existe toute une tradition d’humour juif particulièrement téméraire à cet égard.

 

Mon avis:

Je vais être assez concise sur cet avis. C’est il me semble la première fois que je lis un livre qui est le scénario d’un film. La vie est belle est sûrement un des films que j’ai le plus vu dans ma vie mais qui me bouleverse à chaque fois et je voulais voir s’il en serait de même avec le livre.

Et oui, la aussi j’ai pleuré mais je me remettais le film en tête en temps aussi donc il était tout ce qu’il y a de plus réel. C’est une oeuvre qui est vraiment sublime, dure, horrible mais tellement belle dans cet amour d’un père pour son fils. On n’en voit très peu mais on devine tout.

Si vous ne connaissez pas ce film, je vous le conseille fortement surtout si vous aimez tout ce qui touche à al seconde guerre mondiale et au histoire des camps…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

[Mavilyly] Moi, Simon, 16 ans, homo Sapiens de Becky Albertelli

Moi Simon 16 ans homo sapiens

Résumé:

Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…

 

Mon avis:

On entend beaucoup parlé de ce roman dernièrement parce qu’il va sortir en film d’ici peu de temps. Lorsque je l’ai vu à la bibliothèque, je me suis dit que j’allais le dire pour savoir si ça vaut le coup que j’aille le voir ensuite.

Malheureusement, j’ai été vraiment très peu emballée par Moi, Simon, 16 ans, homo Sapiens où Love, Simon.

Le sujet, l’homosexualité, est quelque chose qui me plaît particulièrement mais ici, j’ai trouvé que c’était traité en surface et désolée si je chiffone certains, j’ai trouvé cette lecture niaise… Attention, je dis pas que l’écriture de l’auteur est niaise mais ses personnages oui…

Je me suis ennuyée tout le long du roman même si après la découverte de Blue (que j’avais fait bien avant la révélation) ça change un peu. Mais vraiment un peu hein…

Bref, j’ai pas grand chose à dire. Je me suis ennuyée, j’en attendais beaucoup de part son sujet et ce que j’en ai entendu mais non définitivement non, ce roman n’a pas marché avec moi du tout!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Le voyage de Diana Gabaldon

le-voyage

Résumé:

Vingt ans après avoir été inexplicablement ramenée en plein coeur du XVIIIe siècle, dans une Écosse à feu et à sang qui luttait pour son indépendance contre l’éternel ennemi anglais, Claire Randall n’est jamais parvenue à oublier Jamie Fraser. Les années qu’elle a vécues à ses côtés demeurent pour toujours gravées dans sa mémoire. Aussi, apprenant qu’il a survécu, elle voyage de nouveau dans le temps et retourne dans ce passé chargé de souvenirs et d’émotions, prête à braver tous les dangers pour tenter l’impossible : retrouver Jamie.

Mon avis sur le tome 1, tome 2

Mon avis:

Toujours compliqué de donner son avis sur les tomes qui continuent une saga. Ici on est avec le troisième opus de la saga Outlander. Je ne pourrais jamais assez remercier la personne qui a fait le don de toute la saga à ma bibliothèque parce que je prends vraiment mon pied avec ces livres. Et c’est encore mieux de pouvoir les enchaîner assez rapidement. Comme pour les précédents, lorsque j’ai refermé ce livre, je ne voulais qu’une chose: aller chercher la suite!

J’ai aimé cette suite, du début à la fin. Comme j’ai lu Le talisman le mois dernier, tout était frais dans ma tête et je n’ai pas eu besoin de faire marcher ma cervelle, ce qui est plutôt sympathique ^^. Et à la différence du deuxième, je n’ai pas ressenti de longueurs. On retrouve comme dans le premier tome, énormément d’actions, du suspens et de l’inquiétude pour nos personnages. Je n’ai pas spécialement envie de dire où est-ce qu’on les suit ni avec qui pour ne rien spoiler mais j’espère que cet avis sera bien quand même!

On continue notre voyage à travers différents pays et on apprend pas mal de petites chose qui se déroulaient à l’époque de la ou des intrigues. Diana Gabaldon nous entraîne complètement dans son aventure et à chaque page, on se demande bien ce qu’elle a encore imaginé. Parce qu’il faut bien l’avouer, il est clair de savoir ce qu’elle nous réserve sauf si on est dans sa tête. Et c’est encore plus fort lorsque l’on tourne la dernière page. A chaque fois, elle me laisse perplexe et très intriguée.

La bibliothécaire m’a dit qu’à partir du 5 c’était un peu bizarre, un peu tiré par les cheveux, vous pensez la même chose pour ceux qu’y sont déjà?

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La fille du train de Paula Hawkins

la-fille-du-train

Résumé:

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller à Londres. Le 8 h 04 le matin, le 17 h 56 l’après-midi. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle voit derrière la vitre. Pour elle, ils sont Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Rien d’exceptionnel, non, juste un couple qui s’aime. Jusqu’à ce matin où Rachel voit un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Rachel, bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, décide d’en savoir plus sur Jess et Jason. Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu…

Mon avis:

Ce livre, de sa sortie à ce que ma belle-mère me le prête, je ne savais pas si je devais le lire. Le résumé ne me tentait pas plus que ça mais j’en entendais des échos qui me disaient pourquoi pas! Du coup quand ma belle-maman l’a eu en sa possession, je me suis dit que c’était l’occas’.

Et je suis bien contente d’avoir d’en avoir profité. Pas parce que j’ai adoré ma lecture mais bien parce que je vais pouvoir le rendre sans regretter de l’avoir acheté. Je suis vraiment déçue de ma lecture pour tout vous dire.

Si je ne prends que l’intrigue, elle est vraiment sympa, on devine un peu avant la fin l’histoire mais avant on est dans le flou et l’auteur nous laisse sceptique quant aux actions de chaque personnage. J’ai beaucoup aimé cette histoire d’imaginer la vie des gens que l’on croise et qui finalement reflète souvent ce que nous nous voulons vivre! Bref, l’idée générale m’a convaincue.

Malheureusement, tout le reste me laisse un coup amer dans la bouche. En commençant par les personnages, je les ai trouvé assez fades, sans saveurs et surtout très passifs. Rachel est peut-être celle qui se bouge le plus et encore, je l’ai senti pas au max e ses possibilités. J’avais l’impression d’être toutes ces personnes qui ont besoin qu’on leur dise ce qu’ils doivent faire, où ils doivent aller ect… Mon impression après 5 jours, c’est l’image de moutons…

Et maintenant la lecture, là aussi je me suis plutôt ennuyée! Le récit est très lent que ce soit dans la vie des personnages mais aussi l’enquête. Finalement, on ressent peu de tensions et de suspens. Après, il est très intéressant de suivre ces différents points de vue à différentes époques mais cela n’a pas suffit à fixer mon attention.

Je voulais lire ce livre pour savoir si je devais aller voir le film mais je vais m’abstenir.  Je vais rendre le livre à ma belle-mère en ne le vantant pas malheureusement et je la laisserais décider si elle doit le lire ou pas!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La double disparition de Serena Blasco & Nancy Springer

la-double-disparition

Résumé:

Quand Enola Holmes, sœur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes, découvre que sa mère a disparu le jour de son anniversaire, en ne lui laissant pour mot qu’un recueil sur les fleurs, et un carnet de messages codés, elle se met rapidement à sa recherche. Elle va devoir recourir à son sens de la débrouille, ainsi qu’à d’ingénieuses techniques de déguisement afin de fuir le manoir familial alors que ses deux frères se sont mis en tête de l’envoyer en pension afin de faire d’elle une vraie « Lady ». Mais rien ne la prépare à ce qui l’attend. Son chemin la conduit rapidement dans les quartiers sombres et malfamés de Londres, et elle se retrouve impliquée dans le kidnapping d’un jeune marquis. Enola arrivera-t-elle à s’en sortir seule, et continuer de suivre la piste de sa mère tout en échappant à ses deux frères? L’ adaptation des romans de Nancy Springer.

Mon avis:

A chaque fois, je vous dis que j’arrête les bande-dessinées, que c’est un genre qui n’est pas fait pour moi et quasiment à chaque fois que je ressors de la bibliothèque, j’ai une bd sous le bras…

Avec celle-ci, c’est les dessins de la couverture qui ont attiré mon oeil et encore une fois , je me suis dit pourquoi pas!!

Et me voila, à vous écrire mon avis sur ce premier tome des Enquêtes d’Enola Holmes. je ne suis pas devenue fan des bd, mais c’est avec celle-ci que j’ai pris le plus de plaisir. J’ai accroché à l’humour et aux dessins qu’elle contient.

J’ai aussi beaucoup apprécié Enola Holmes qui est marrante et intelligente. La suivre dans ses aventures et ses enquêtes est un bon divertissement. C’est une lecture qui peu convenir aux enfants comme aux adultes, à mon sens!

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Le diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger

Le diable s'habille en Prada

Résumé:

Andrea n’en revient pas : même avec ses fringues dépareillées, elle l’a décroché, ce job de rêve. La jeune femme de vingt-trois ans va enfin intégrer la rédaction de Runway, prestigieux magazine de mode new-yorkais ! Et devenir l’assistante personnelle de la rédactrice en chef, la papesse du bon goût, la dénommée Miranda Priestly. Une chance inouïe pour Andrea : des milliers d’autres filles se damneraient pour être à sa place ! Mais derrière les strass et les paillettes de cette usine à rêves se cache un enfer peuplé de talons aiguilles et de langues de vipère. Leurs raisons de vivre ? Répondre à TOUTES les angoisses existentielles de la déesse Miranda. Justement, cette dernière vient de trouver une nouvelle victime de la mode :  » An-dre-ââ « …

Mon avis:

Je me rappelle plus quand est-ce que je me suis procurée ce roman mais je me souviens que c’était sur un vide-grenier et parce que quand je l’ai vu, je me suis dit « Je pourrais me faire une idée perso ». Il faut savoir que je n’ai pas non plus vu le film.

Je pensais, lorsque j’ai commencé ma lecture, que c’était un roman qui allait ce lire très vite malgré son épaisseur au vu du sujet. Mais c’était sans compter sur Andréa, la personnage principale. C’est simple, je crois que je n’ai jamais autant détesté un personnage qu’elle. Elle me sortait par les yeux avec ces manières, cette incapacité à se remettre en question, à ce poser en victime constamment et à ne voir que ce qui l’intéresse. Dans tout le roman elle laisse de côté toutes les personnes qu’elle aime pour une carrière et un métier, ce qui difficile à comprendre pour moi. Mais le pire c’est que ce métier, elle ne l’aime pas!!!! Bref, ce n’est pas grâce à elle que j’ai poursuivi ma lecture.

Par contre, quasiment tous les personnages qui l’entourent m’ont plu. Je dis quasiment parce que forcément Miranda, Emily et Christian n’en font pas partie. Mais en ce qui concerne ses parents, Lily ou encore Alex, je me serais bien entendu avec eux je pense.

Pour l’histoire, je pense mon avis faussé par mon ressenti face à Andréa, mais je ne l’ai pas trouvé exceptionnelle et elle n’a pas eu de réelle saveur pour moi… Il faut dire aussi que je suis très loin de la mode, ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse non plus. Après elle se lit assez bien, facilement même si j’avoue avoir sauté ou lu des paragraphes en diagonales par moment de lassitude.

Bon voila, j’ai découvert ce roman, et je suis déçue. Enfin non parce que j’en attendait pas énormément mais en tout cas je ne le classerais pas dans mes lectures aimées! Par contre après discussions avec Naku sur cette lecture, je vais essayer de regarder le film pour savoir ce que je ressens par rapport au personnage d’Andréa et comme ça elle saura si elle doit lire le livre ou non qui est dans sa PAL.

Ma note:

A note 1A note 1A note 0A note 0A note 0

Tiercé du samedi

Tiercé du samedi #25

Tiercé du samedi

 C’est Selene, du blog Selene raconte, qui chapote tout ça et voila commet elle explique ce RDV « Chaque semaine, le samedi comme son nom l’indique, il conviendra de choisir les trois livres, le trio gagnant, correspondant au thème proposé. » De toute façon vous n’avez qu’à cliquez sur le nom de son blog pour atterir directement chez elle.

 

Le thème de cette semaine:

Les trois personnages que vous voudriez interpréter à l’écran si vous étiez actrice (et oui, si c’était bien fait, évidemment)

Les gagnants sont:

Katherine Kavanagh dans Cinquante nuances de Grey d’E.L. James

Cinquante nuances de Grey

Oui j’aimerais beaucoup jouer dans cette hstoire mais vous pourrez comprendre que le rôle d’Ana me tente qu’à moitié. Et j’ai adoré Kate et le couple qu’elle a donc…

Ginnie dans Harry Potter de J.K. Rowling

Harry Potter et la Chambre des secrets

C’est sûrement mon personnage préféré à égalité avec Harry!!!

Maïa dans Maîa de Lucinda Riley

Maïa

Son voyage m’a fait rêver!

J’ai bien envie de rajouter Torey dans tous les livres de Torey L.Hayden mais j’arrête pas de vous en parler donc il ne sera qu’en bonus!!!

Kévin le révolté