Avis

[Mavilyly] Qinaya de Zidrou et Arno Monin

L'adoption

Résumé:

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.

Mon avis:

J’ai découvert cette bande-dessinée sur la chaîne de Pretty books mais je n’ai pas voulu écouter son avis pour me laisser la découvrir complètement. Quand Fiona en a parlé, je savais que je lirais cette BD même si c’est un format qui me plaît assez difficilement.

Heureusement pour moi, la bibliothèque de ma ville l’a acheté donc j’ai pu la lire très rapidement et quelle découverte!!! J’ai tout simplement adoré cette histoire entre ce papy et cette petite fille venue de l’autre bout du monde. J’ai été profondément émue par la relation qui finit par les lier.

L’adoption est un quelque chose qui me touche personnellement et j’ai beaucoup aimé la façon dont les d=créateurs ont abordé celle-ci. Jusqu’à le grand bouleversement…

J’ai été chamboulée et perturbée par ce que Zidrou a décidé de faire à ses personnages. Je ne m’y attendais absolument pas. La surprise passée, on a qu’une envie que tout aille plus vite pour tout comprendre! Mais voila la fin arrive et nous laisse complètement démunis. Heureusement, en bas de la dernière planche, on trouve un petit « A suivre… » mais j’espère que cette suite ne se faira pas trop attendre!

C’est une des rares BD qui finira forcément dans ma bibliothèque!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

 

Avis

Tu seras notre enfant de Charity Norman – Naku

L’auteur: Charity Norman est née en Ouganda. Après avoir voyagé pendant plusieurs années, elle s’établit en Angleterre et se lance dans une carrière d’avocate spécialisée en droit pénal et familial. En 2002, regrettant de ne pas voir assez ses trois enfants, elle décide de quitter ses fonctions, de s’installer avec sa famille en Nouvelle-Zélande et de se consacrer à l’écriture. Tu seras notre enfant est son premier roman.

Résumé: À peine venue au monde, la petite Grace est l’enjeu d’un choix déchirant. Sa mère, âgée de seize ans, disparaît juste après sa naissance sans avoir révélé l’identité du père. Un couple qui ne parvient pas à avoir d’enfant est prêt à l’adopter… Une chance pour Grace. Mais le père biologique se manifeste : il veut sa fille. Qui en aura la garde ?

Mon avis :

note 1note 1note 0.5note 0note 0

Mavilyly lisait ce livre lorsqu’elle était en vacances et son résumé m’a donné envie de le lire, alors j’ai profiter d’une visite a la bibliothèque pour le demander.

Malheureusement ce livre n’aura pas été un coup de coeur, j’ai mis la moyenne car j’ai apprecié la lecture mais je l’ai trouvée longue et lente.

Le premier chapitre est le chapitre que j’ai préféré et je regrette de ne pas avoir lu plus de chapitre avec pour narrateur l’assistante sociale.

Vous l’aurez compris, le livre passe d’un personnage à un autre, de chaque cote d’une adoption famille de coeur ou de sang, comme ils disent sur la 4eme de couverture. Ce que j’ai bien aimé, même si je ne comprends pas (ou n’apprécie pas) le fait de prendre un personnage extérieur à la position qui de surcroit n’aime pas les enfants. Il est sûrement présent pour rendre le récit moins triste ou pour permettre à l’auteur de moins s’épancher sur les sentiments du papa. Et voilà un reproche de plus, l’histoire manque pour moi de sensibilité, d’émotion.

C’est finalement à la fin du livre que j’ai commencé a ne plus pouvoir le lâcher, lorsque le jugement approche et qu’on aperçoit le désespoir de chacun.

Pour moi le contrat n’est pas rempli, il s’agit d’un sujet poignant, normalement émouvant, mais qui n’a fait que survoler le potentiel du thème.