Avis

[Mavilyly] On sème la folie de Laurent Bonneau

On sème la folie
Editeur: Bamboo
Nombre de pages: 118 pages
Prix: 21.90 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

« Un bel hommage à l’amitié… ». Cinq amis d’enfance décident de se retrouver dans une maison louée en bord de mer. Un week-end à les suivre dans leurs déambulations, leurs pensées et leurs aspirations. Ils rigolent, jouent, discutent, et se remettent en question, faisant le bilan de leurs vies. À un moment où leurs vies atteignent un chiffre rond, ils font le bilan, se confient, rient et se questionnent. Heureux de se revoir, ils échangent sans pudibonderie leurs points de vue de jeunes adultes sur leurs vies. Entre humour et confessions, blagues et questionnements, un voyage graphique au coeur de retrouvailles.

 

Mon avis:

Encore une fois c’est une bande dessinée conseillée par ma bibliothécaire que je vous présente là. Je suis une piètre connaisseuse dans ce domaine donc quand j’en ai envie, je lui fais confiance. Et avec On sème la folie, le sujet, de ces copains de lycée qui se retrouvent après quelques temps de séparation me plaisait bien.

J’ai passé un super moment avec cette BD. Déjà, il faut savoir, que j’ai eu un gros coup de coeur pour les dessins de Laurent Bonneau. Ils ne sont pourtant pas dans le style qui me plaît habituellement mais ils m’ont beaucoup touché. Les traits de ses personnages sont extrêmement bien fait et ils m’ont mis une claque. Sur plusieurs planches je suis restée bloquée à les détailler. Et comme une idiote, j’ai oublié de vous faire des photos sorry!!!

J’ai moins été touché par les textes que j’ai trouvé un peu décousus par moment et encore une fois, je préférais me plonger dans les dessins. Par contre j’ai fortement apprécié la façon dont l’auteur raconte son histoire. Il est très succinct avec cette familiarité que seuls des amis de longues dates peuvent partager. Ces hommes n’avaient pas besoin de tout se dire pour se comprendre mais pour autant, ils osaient se dire des vérités parfois un peu dures.

On sème la folie (titre tellement beau pour moi même si je ne l’ai pas vu aux premiers abords) est un magnifique écrit sur l’amitié, sur les changements en nous avec l’âge qui avance. J’ai passé un excellent moment et je ne mets pas de côté de me la procurer un jour.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

[Mavilyly] Didier 5ème roue du tracteur de Françoise Ravard & Pascal Rabaté

Didier la 5ème roue du tracteur

Editeur: Futuropolis
Nombre de pages: 80 pages
Prix: 17 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

A 45 ans, Didier est malheureux : il vit avec sa sœur Soazig dans une ferme en Bretagne et n’a jamais connu le grand amour. Alors que Soazig se rapproche de Régis, elle décide d’inscrire son frère sur un site de rencontre.

Mon avis:

Voila une bande dessinée que ma bibliothécaire m’a mise entre les mains en me disant « on ne peut que passer un bon moment avec cette BD! ». Me voila donc partie.

Je ne serais peut-être pas si enthousiaste qu’elle mais il est vrai que la lecture est sympa, les dessins aussi mais bon cela ne casse pas trois pattes à un canard non plus.

Cette bande dessinée relate tout un tas de problèmes que les agriculteurs rencontrent tant sur le plan professionnel que personnel. Mais les créateurs le font avec un humour et une tendresse qui empêchent le pathos de prendre le dessus.

Un petit moment de lecture agréable mais qui ne restera pas dans mes lectures de l’année…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

Les Schtroumpfs et le village des filles – Tome 2 : La Trahison de Boucle d’or de Peyo [Storiebooks]

aao15

 

Résumé :

La rivière qui borde le village des filles s’est soudainement tarie. Accompagnées du Schtroumpf Costaud, du Schtroumpf à Lunettes et du Schtroumpf Maladroit, certaines d’entre elles sont dépêchées pour comprendre l’origine de ce phénomène. Que vont-elles découvrir ? Quel nouveau danger planera sur le groupe ? La plus grande menace n’est-elle pas plutôt l’inimitié qui semble grandir entre Tempête et Bouton d’Or?

 

Mon avis :

Comme vous le savez, je suis une accro des bandes dessinées des Schtroumpfs, et donc dès que je l’ai vu, je l’ai acheté et surtout je l’ai lu direct !

Je l’ai adoré, c’est pas un coup de cœur, mais c’est une belle lecture comme à chaque fois que je les retrouve, je passe toujours un très très bon moment. Vivement la prochaine histoire 🙂

Dans ce tome, on retourne dans le village des filles, et on participe au début à combat de force entre le Schtroumpf Costaud et Tempête la Schtroumpfette la la plus forte du village des filles, et franchement, j’ai adoré l’histoire, et l’aventure qui va avec et il me tarde déjà de connaître leurs prochaines aventures!

Si vous aimez les bandes dessinées et si vous aimez les Schtroumpfs n’hésitez plus.

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Les petites victoires de Yvon Roy

Les petites victoires

Résumé:

Confronté comme bien des parents au choc d’un diagnostic d’autisme, le Québecois Yvon Roy retrace dans un récit sensible son combat au côté de son enfant. Il dresse de cette intense relation père-fils un portrait bouleversant.

 

Mon avis:

Ils sont très très rares les coups de coeur pour les graphiques chez moi mais Les petites victoires de Yvon Roy en fait partie.

Cette bande dessinée nous parle d’autisme. D’un père face à l’autisme de son fils. D’un père qui va s’effondrer lors de l’annonce, qui va tomber très bas pour enfin mettre un coup de pied à sa vie. D’un père qui va tout faire pour faire sortir son fils de sa coquille. D’un père qui s’en fiche si ce qu’il fait est prescrit par les médecins. D’un père qui aime son fils plus que tout, qui est prêt à tout pour lui et qui va arriver à faire des miracles!

J’ai adoré cette lecture car elle change beaucoup de toutes celles – et elles sont nombreuses – que j’ai pu faire sur le sujet. D’habitude nous avons un témoignage qui tourne, souvent, à la guerre contre le système et les corps médical et social. Attention, je ne dis pas que c’est surenchéri parce que le parcours de ces malades et leurs familles est extrêmement compliqué, je le sais, mais là on est face à autre chose et j’ai aimé. Dans ce graphique, Yvon Roy n’y a mis quasiment que de la positivité.

Il y a le début avec l’annonce du verdict et l’acceptation de celui-ci qui est un peu plus sombre mais après, l’auteur/dessinateur ne nous parle que de ce qu’il met en place pour son fils et surtout toutes ces réussites, au petit. Durant toute ma lecture, j’ai réellement ressenti toute la douceur, la tendresse et l’amour qui unissent ce père à son fils.

On est très loin du pathos et du drame dans ce témoignage et ça fait du bien.

Les dessins sont beaux, l’histoire est magnifique, je vous encourage tous à lire cette bande dessinée qui vaut vraiment son pesant d’or. Il faut que je me l’achète car je prendrais plaisir à la relire plusieurs fois.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlumecoup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] Parole d’honneur de Leila Slimani & Laëtitia Coryn

Paroles d'honneur

Résumé:

Rabat, été 2015. Suite à la parution de son livre « Dans le jardin de l’ogre », un roman cru et audacieux qui aborde la thématique de l’addiction sexuelle, Leila Slimani part à la rencontre de ses lectrices marocaines. Face à cette écrivaine franco-maghrébine décomplexée qui aborde la sexualité sans tabou, la parole se libère. Au fil des pages, l’auteur recueille des témoignages intimes déchirants qui révèlent le malaise d’une société hypocrite dans laquelle la femme ne peut être que vierge ou épouse, et où tout ce qui est hors mariage est nié : prostitution, concubinage, homosexualité.
Le code pénal punit toute transgression : un mois à un an de prison pour les relations hétérosexuelles hors mariage, six mois à trois ans de prison pour les relations homosexuelles, un à deux ans de prison pour les adultères. Soumises au mensonge institutionnalisé, ces femmes nous racontent les tragédies intimes qui égrènent leurs vies et celles des femmes qui les entourent : IVG clandestines, viols, lynchages, suicides.
Toutes sont tiraillées entre le désir de se libérer de cette tyrannie et la crainte que cette libération n’entraîne l’effondrement des structures traditionnelles. A travers cette BD, il s’agit de faire entendre la réalité complexe d’un pays où l’islam est religion d’Etat. Et où le droit des femmes passera, avant tout, par la défense de leurs droits sexuels.

 

Mon avis:

La première fois dont j’ai entendu parlé de cette bande-dessinée c’est sur la chaîne Pretty Books qui avait eu un coup de coeur il me semble. Paroles d’honneur traite du rapport homme/femme et donc de la sexualité dans les pays du Maghreb et notamment au Maroc.

J’ai, depuis très longtemps, un grand intérêt pour tous les us et coutumes de ces pays nord-africain. Je ne saurais pas vous l’expliquer mais j’aime lire des romans, des histoires sur cette région du monde et notamment lorsque les femmes sont mis au centre des histoires. C’est pourquoi, je n’ai pas hésité longtemps lorsque j’ai vu cette bande-dessinée dans ma bibliothèque surtout que je gardais en tête l’avis positif de Pretty Books.

Pour moi, l’ouvrage de Leïla Slimani n’a pas été un coup de coeur mais une excellente lecture tout de même! On a beaucoup de mal à imaginer la vie des femmes musulmanes qui à notre époque encore sont énormément sous la coupe des hommes de leur famille et surtout sous le regard jugeant de toute leur communauté. Je trouve ça génial que des femmes osent lever le voile – sans jeu de mots-, parler de tout ça, défendre la gente féminine et essayer de changer les mentalités.

Avec ce genre de lecture, on profite de notre bonheur, de notre liberté sans oublier tous ces gens, hommes, femmes, qui n’ont pas cette chance!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

Sorceline tome 1 : Un jour, je serai fantasticologue de Sylvia Douyé et Paola Antista [Storiebooks]

am16

 

Résumé :

Sorceline, une jeune étudiante en cryptozoologie, vient de trouver un stage d’été auprès de l’éminent Archibald Balzar. Mais dès les premiers jours, avec ses camarades élèves elle plonge en plein mystère, une de ses camarades est retrouvée figée en verre, puis pulvérisée en mille morceaux… Commence alors une étrange enquête…

 

Mon avis :

J’adore les livres et les bandes dessinées qui parlent de sorcières et des sorts et quand j’ai entendu parler de Sorceline, je suis d’abord allée le feuilleter dans mon Cultura et ensuite, mon chéri a eu pitié et il me l’a offert!

Et franchement, je l’ai dévoré, l’histoire est génial, j’ai adoré les personnages et l’histoire, et je veux déjà avoir la suite!

Les dessins sont très beaux, et les dialogues sont tops. On fait la connaissance de Sorceline qui est une jeune étudiante en cryptozoologie, et j’ai beaucoup aimé l’univers dans lequel on est transporté!

Si vous aimez les bandes dessinées qui sortent un peu de l’ordinaire, je vous la conseille fortement!

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Jules, Rose et Mona de Séverine Vidal

Jules

Résumé:

Ile de Groix (Morbihan), un été, pendant les vacances scolaires.
Jules, 15 ans, ado, pas vraiment heureux de passer ses vacances d’été avec ses parents sur la petite île de Groix, dans le Morbihan, traîne la patte et s’isole.
Ses parents, Lise et Pierre, essayent de maintenir leur « bateau » à flots…?tandis que Nathalie, la propriétaire des chambres d’hôtes qu’ils ont louées, voit sa vie bouleversée par l’accident de son jeune fils César, 14 ans. Brûlé au 3è degré, César est dans le coma en attente d’une opération de greffe de peau. Héloïse, 16 ans est en pension à Lorient pendant l’année et revient sur l’île le week- end et durant les vacances. Elle a du mal à accepter l’accident de son petit frère. Elle n’arrive pas à lui rendre visite à l’hôpital et à affronter sa peur de le voir, brûlé.
C’est dans ce contexte que Jules, citadin, skateur, replié sur lui-même, enclin à la solitude, commence ses vacances d’été sur l’île bretonne.
Après quelques jours d’ennui, il va peu à peu se rapprocher d’Héloïse et s’ouvrir.
Il lui apprend le skate, elle lui apprend la légèreté.
Un jour, Jules et Héloïse décident d’aller au cinéma à Lorient. Après la séance, Jules veut poursuivre ce moment de grâce, de liberté. Il improvise un pique nique au chantier naval, huîtres sous la pluie… puis à la nuit tombée, il entraîne Héloïse vers l’hôpital. Il l’accompagne jusqu’à la chambre de César, l’aide à affronter sa peur, de voir enfin, son petit frère avec ses bandages et ses tuyaux.
Après, plus tard, cachés dans un bateau en réparation, Jules et Héloïse vivent leur première expérience sexuelle.
De retour sur l’île, Jules s’implique de plus en plus dans la vie de cette famille qui n’est pas la sienne, tout en observant ses parents se déchirer doucement.? Au moment du départ, il fait le choix de rester une semaine de plus sur l’île, près d’Héloïse.
Il plonge la tête première, dans sa vie à lui.

Mona

Résumé:

À l’occasion de l’enterrement de sa grand-mère Suzanne à laquelle elle était très attachée, Mona, 16 ans, revient à Saint-Malo. Plus jeune elle y a passé toutes ses vacances avec Gaël… Mona aime Gaël, elle rêve sa vie avec lui. Gaël est plus désinvolte, il papillonne, mais cache au fond de lui d’autres sentiments. Ce premier amour qui a mal fini a laissé Mona dans une grande souffrance. Après des mois sans nouvelles, ils se revoient. L’été de ses 16 ans, Mona va découvrir et accepter l’homosexualité de Gaël, soutenir son père, trier les affaires de Suzanne, se souvenir, grandir.

Rose

Résumé:

La mère de Rose a des troubles psychiques graves. Toutes les deux ont une relation forte, Rose devenant de plus en plus l’adulte de la famille. Sa rencontre avec Tristan et ses amis, Vampire, Fredo, Matthieu et Marie l’aidera à prendre doucement son envol. Elle décide de les accompagner pour un demi-tour du monde en voilier. Pour une fois, elle pense à elle. Sur ce bateau, à chaque escale, elle écrit une carte postale à sa mère. Elle se rappelle, raconte son enfance avec cette maman un peu folle… A bord, Vampire se rapproche d’elle..

 

Mon avis:

Je préfère écrire une chronique unique pour ces trois lectures que j’ai faites l’une après l’autre dans un laps de temps très court.

J’ai commencé par Jules que j’ai apprécié mais je l’ai trouvé simple et facile. Ce sont des sujets quotidiens, difficiles lorsqu’on les vit mais finalement assez banals malheureusement.

Ensuite, j’ai continué avec Mona qui aborde des sujets un peu plus difficiles, le deuil, l’homosexualité. J’ai été assez vite touché par le personnage de Mona et la façon dont l’auteur fait évoluer son histoire m’a beaucoup plu.

Et j’ai terminé avec Rose qui a été l’histoire la plus dure et celle qui m’a le plus touchée! L’histoire est vraiment pleine de sentiments et extrêmement touchante. C’est aussi l’histoire qui m’a le plus surprise. Bref c’est ma préférée.

Je suis contente de les avoir lu dans cet ordre car les découvertes ont été crescendo et donc aucune déception n’a pointé son nez.

Les dessins sont aussi très sympas et apportent un plus à l’histoire et pourtant nous sommes avec 3 dessinateurs différents.

Si vous trouvez ces petites bande-dessinées quelque part, n’hésitez pas.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume