Avis

[Mavilyly] On sème la folie de Laurent Bonneau

On sème la folie
Editeur: Bamboo
Nombre de pages: 118 pages
Prix: 21.90 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

« Un bel hommage à l’amitié… ». Cinq amis d’enfance décident de se retrouver dans une maison louée en bord de mer. Un week-end à les suivre dans leurs déambulations, leurs pensées et leurs aspirations. Ils rigolent, jouent, discutent, et se remettent en question, faisant le bilan de leurs vies. À un moment où leurs vies atteignent un chiffre rond, ils font le bilan, se confient, rient et se questionnent. Heureux de se revoir, ils échangent sans pudibonderie leurs points de vue de jeunes adultes sur leurs vies. Entre humour et confessions, blagues et questionnements, un voyage graphique au coeur de retrouvailles.

 

Mon avis:

Encore une fois c’est une bande dessinée conseillée par ma bibliothécaire que je vous présente là. Je suis une piètre connaisseuse dans ce domaine donc quand j’en ai envie, je lui fais confiance. Et avec On sème la folie, le sujet, de ces copains de lycée qui se retrouvent après quelques temps de séparation me plaisait bien.

J’ai passé un super moment avec cette BD. Déjà, il faut savoir, que j’ai eu un gros coup de coeur pour les dessins de Laurent Bonneau. Ils ne sont pourtant pas dans le style qui me plaît habituellement mais ils m’ont beaucoup touché. Les traits de ses personnages sont extrêmement bien fait et ils m’ont mis une claque. Sur plusieurs planches je suis restée bloquée à les détailler. Et comme une idiote, j’ai oublié de vous faire des photos sorry!!!

J’ai moins été touché par les textes que j’ai trouvé un peu décousus par moment et encore une fois, je préférais me plonger dans les dessins. Par contre j’ai fortement apprécié la façon dont l’auteur raconte son histoire. Il est très succinct avec cette familiarité que seuls des amis de longues dates peuvent partager. Ces hommes n’avaient pas besoin de tout se dire pour se comprendre mais pour autant, ils osaient se dire des vérités parfois un peu dures.

On sème la folie (titre tellement beau pour moi même si je ne l’ai pas vu aux premiers abords) est un magnifique écrit sur l’amitié, sur les changements en nous avec l’âge qui avance. J’ai passé un excellent moment et je ne mets pas de côté de me la procurer un jour.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

[Mavilyly] Didier 5ème roue du tracteur de Françoise Ravard & Pascal Rabaté

Didier la 5ème roue du tracteur

Editeur: Futuropolis
Nombre de pages: 80 pages
Prix: 17 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

A 45 ans, Didier est malheureux : il vit avec sa sœur Soazig dans une ferme en Bretagne et n’a jamais connu le grand amour. Alors que Soazig se rapproche de Régis, elle décide d’inscrire son frère sur un site de rencontre.

Mon avis:

Voila une bande dessinée que ma bibliothécaire m’a mise entre les mains en me disant « on ne peut que passer un bon moment avec cette BD! ». Me voila donc partie.

Je ne serais peut-être pas si enthousiaste qu’elle mais il est vrai que la lecture est sympa, les dessins aussi mais bon cela ne casse pas trois pattes à un canard non plus.

Cette bande dessinée relate tout un tas de problèmes que les agriculteurs rencontrent tant sur le plan professionnel que personnel. Mais les créateurs le font avec un humour et une tendresse qui empêchent le pathos de prendre le dessus.

Un petit moment de lecture agréable mais qui ne restera pas dans mes lectures de l’année…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Le gang des rêves de Luca Di Fulvio

le gang des rêves
Editeur: Pocket
Nombre de pages: 945 pages
Prix: 9.4€
Année de parution: 2017

Résumé:

Une Italienne de quinze ans débarque avec son fils dans le New York des années vingt… L’histoire commence, vertigineuse, tumultueuse. Elle s’achève quelques heures plus tard sans qu’on ait pu fermer le livre, la magie Di Fulvio. Roman de l’enfance volée, Le Gang des rêves brûle d’une ardeur rédemptrice : chacun s’y bat pour conserver son intégrité et, dans la boue, le sang, la terreur et la pitié, toujours garder l’illusion de la pureté.

 

Mon avis:

Je suis très très en retard dans mes chroniques, je n’arrive plus à trouver le temps pour tenir mes carnets + venir sur le blog tout en lisant…

Bref, je viens vous parler du roman de Luca Di Fulvio que j’ai emprunté à la bibliothèque et qui dans l’ensemble m’a beaucoup plu malgré pas mal de petits trucs qui m’ont chafouiné…

Le gros point fort de ce roman, c’est la plume de l’auteur qui je crois pourrait nous faire lire n’importe quoi et l’on prendrait du plaisir. Elle est fluide, simple mais travaillée et j’ai eu l’impression que ça coulait de source tout simplement! C’est grâce à ça que j’ai lu les 945 pages car à mon sens, il y en avait pas besoin d’autant…

J’ai bien apprécié aussi les personnages surtout Christmas et Ruth qui m’ont plu par leur quête de soi et de l’autre. Les personnages secondaires sont comme eux, travaillés, affinés et il est donc agréable de suivre toutes ces personnages se dépatouiller comme elles peuvent. Même Bill qui il faut l’avouer, est très bizarre et inquiétant m’a plu car il apportait autre chose au récit.

La où je dis qu’à mon sens, il y a quelques pages, quelques chapitres en trop c’est que lorsque l’on termine le livre et que l’on revient sur ce qu’il s’est passé et bien c’est pas folichon. On ne s’ennuie pas mais il n’y a pas tant de twister, de rebondissements que cela. Je me suis dit, « tout ça pour ça?!?! ». Il y a des passages, des personnages, qui ont peu d’impacts sur le fil conducteur du roman et les supprimer aurait peu d’incidence sur la lecture.

Je dis ça car la taille du roman peut rebuter certains, moi la première, j’ai mis du temps à me lancer, et si on enlevait ces parties peut-être y aurait-il plus de lecteurs.

Je voudrais aussi évoquer une chose qui ne m’a pas sauté aux yeux personnellement mais qui est ressorti lorsque j’en ai discuté à la bibliothèque. Certaines scènes peuvent être choquantes et mettre mal à l’aise le lecteur, donc attention si vous êtes sensible…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Les héritiers de Cassandra O’Donnell

Les héritiers

Résumé:

Après avoir combattu et vaincu la part sombre de Malenfer, Gabriel et Zoé doivent faire face à une nouvelle épreuve : les deux enfants découvrent le terrible secret qui entoure leur naissance. Ils vont bientôt prendre une décision qui changera à tout jamais leur destin et celui des terres magiques… Gabriel et Zoé perceront-ils enfin les mystères de la forêt magique Malenfer?

 

Mon avis sur le tome 1, tome 2

Mon avis:

Dans ce troisième tome, on retrouve nos personnages exactement là où on les a laissé à la fin du précédent tome. Et je dirais heureusement, sinon je pense qu’il aurait manqué quelque chose au lecteur.

Mon enthousiasme ne fait que s’accroître avec cette saga. J’ai repéré une évolution certaine et très intéressante des personnages. Ils restent des enfants mais leur condition et leur nouvelle vie fait qu’ils doivent prendre des décisions difficiles. L’histoire aussi prend de la gravité au fil des pages.

L’auteur rend son récit de plus en plus angoissant, ses actions de plus en plus violentes et nous impose des créatures qui son très loin d’être gentillettes. Tout ça agrémenté par les illustrations qui nous laissent pas dans l’imagination et rendent cela plus réaliste, plus cinématographique.

On reste sur un roman jeunesse, donc l’histoire est rapide, a quelques raccourcis mais j’ai moins ressenti la facilité que j’ai évoqué dans les deux premiers tomes. L’auteur ne peut pas faire un roman de 500 pages pour qu’il soit accessible aux plus jeunes donc obligatoirement, Gabriel et Zoé trouvent vite les solutions mais toujours avec cette gravité et cette tension propre à ce tome.

Au vu de mon challenge du mois d’octobre de ne lire que des livres entrés dans ma PAL avant janvier 2018, je ne lirais la suite qu’en novembre mais il me tarde vraiment!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Le Royaume immobile de Pierre Pevel

Le royaume immobile

Résumé:

Alors que tout le monde ne songe qu’aux prochaines élections du Parlement des Fées, Griffont doit aider un ami soupçonné de meurtre. De son côté, Isabel se trouve aux prises avec de dangereux anarchistes venus de l’OutreMonde et décidés à ensanglanter Paris pour se faire entendre. Mais ces deux affaires pourraient bien être liées, et nos deux héros ne tarderont pas à lever le voile sur un secret ancien susceptible d’ébranler le trône d’Ambremer. Un secret que convoite le Reine Noire, jumelle maléfique et ennemie acharnée de la reine des fées.

Mon avis sur le tome 1, tome 2

Mon avis:

Et voila, j’arrive avec le troisième et dernier tome de cette saga que j’ai commencé par hasard, que j’ai hésité à continuer puis que j’ai aimé au fur et à mesure.

Le Royaume immobile a eu le même schéma pour moi que les deux précédents. J’ai mis énormément de temps à entrer dans le récit. Il me faut à chaque fois entre 50 et 100 pages pour me raccrocher aux personnages, à l’histoire. Une fois ce passage passé, je suis dedans, j’ai un peu de mal à lâcher le roman et mon attachement pour les personnages, Louis et Aurélia, ne fait que grandir au fil des pages.

Comme pour les deux premiers, on est dans une enquête menée par les deux personnages. Il y a même plusieurs enquêtes mais qui finissent par se chevaucher forcément. Pour autant dans celui-ci, j’ai trouvé que le rythme était beaucoup plus soutenu. On est embarqué dans une chasse à la vérité et une course contre la montre qui nous laissent essoufflés. Tout cela accompagné d’une succession d’actions haletantes bien que pas assez angoissant, pas assez de suspens.

C’est à mon sens le meilleur des trois tomes. Je l’ai préféré et cela se doit vraiment aux personnages que j’ai énormément aimé, Sans Louis Griffont et Aurélia/Isabel, je ne pense pas que j’aurais été au bout de cette saga.

Par contre, j’ai eu un peu plus de mal avec la fin. Elle m’a fait une sensation bizarre. Je n’ai pas eu l’impression d’avoir de fin réelle. Comme si une suite était attendue. Je suis restée sur ma fin quoi!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] La source magique de Cassandra O’Donnell

La source magique

Résumé:

Maintenant qu’il est lié au dragon Elzmarh, Gabriel suscite l’intérêt du sorcier de Gazmoria qui le prend comme apprenti. De son côté, Zoé se méfie du sorcier, ainsi que de tous les autres professeurs de l’école, notamment de Batavius qui tient absolument à les conduire dans les terres magiques.

 

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

J’ai hésité à continuer cette saga ou non. Rappelez-vous j’ai lu le premier tome car je l’offrais à ma nièce mais je n’avais pas été plus emballée que ça. Puis ma bibliothèque municipale a acheté les 4 premiers tomes donc je n’avais plus d’excuses pour ne pas continuer, en tout cas, je n’avais plus rien à perdre.

Me voila donc avec le second tome entre les mains et j’avoue l’avoir commencé avec un peu d’appréhension. Mais j’ai vite été rassuré. Je suis entrée beaucoup plus facilement dans le récit et j’ai trouvé une évolution non négligeable entre les deux tomes.

Les personnages, avec obligation, ont très vite mûri sans pour autant oublier qu’ils sont des enfants, l’auteur arrive très bien à manier ces changements. Et elle nous propose ici, une ambiance très différentes du premier. Elle est plus pesante, un chouillat plus stressante et ça m’a plu. Enfin elle termine par une série d’actions qui m’ont vraiment tenu en haleine et finit par un cliffhanger qui m’a mis le sourire…

Avec ce deuxième, j’ai compris pourquoi cette saga fonctionne avec les enfants mais aussi avec les adultes. J’ai forcément emprunté le tome 3 lors de ma visite suivante à la bibliothèque!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] L’Elixir d’oubli de Pierre Pevel

L'Elixir de l'oubli

Résumé:

Quelques mois après l’épilogue des Enchantements d’Ambremer, notre mage préféré va se voir confronté de nouveaux à un tourbillons d’événements tous plus incompréhensibles les uns que les autres. Cela commence par l’état de santé détérioré d’Edmond Falissière, historien et meilleur ami de Griffont, qui doit partir en Auvergne faire une cure. Puis par la découverte d’une colonie de minimets inconnue en plein coeur de ce Paris de la Belle Époque. Et enfin par la présence d’un mage noir, Giacomo Nero dont tout le monde semble avoir peur …
On découvrira également ce qu’il advint très secrètement dans le royaume de France durant l’hiver 1750, on fera également connaissance avec un mystérieux personnage, le Lys pourpre, d’une baronne de Saint-Gil et d’un chevalier de Castelgriffe …

 

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Je ne savais pas du tout ce qu’allait donné cette car j’étais plutôt mitigée sur le premier tome. Rappelez-vous, je n’ai décidé de continuer cette saga que parce que je me suis attachée aux deux personnages principaux et je voulais savoir ce qu’il advenait d’eux. Mais je n’ai absolument pas été déçue.

Je suis rentrée plus facilement dans l’histoire ayant les bases du contexte grâce au premier tome. Mais Pierre Pevel continue de nous apporte des détails sur ses mondes et leurs habitants qui amène encore un peu plus de complexité. Tout en intégrant de nouveaux personnages, sinon ce n’est pas drôle ^^. Il faut suivre mais c’est aussi la richesse de cette lecture car on sent que l’auteur pousse ses idées au maximum et il nous donne l’impression d’être dans un monde complètement réaliste et normal.

Là, où j’ai eu un peu plus de mal dans ce tome ci, c’est que l’écrivain décide de faire des retours dans le passé. Alors déjà il faut se réimaginer le monde mais en plus de ça, les personnages que l’on suit vivent dans les deux époques, (je vous rappelle qu’ils sont mages, ogre, dragons, elfes…) et non pas forcément les mêmes noms. Par moment j’ai dû donc me reconcentrer, revenir en arrière, afin de tout cerner.

La saga Le Paris des merveilles est une trilogie qui doit se lire avec concentration et c’est peut-être la seule chose qui m’a fait défaut certains soirs. Ça en plus de toutes ces descriptions que l’auteur nous fait et qui par moment m’embrouillaient un peu.

Cependant, je suis très heureuse d’avoir laissé la chance à ce deuxième tome, car j’aime tout autant, si ce n’est plus les personnages de Aurélia et de Louis et lorsque je suis dedans, je suis vraiment ailleurs et ça j’adore!!! Donc suite dans le prochain tome.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume