Avis

[Mavilyly] Le Royaume immobile de Pierre Pevel

Le royaume immobile

Résumé:

Alors que tout le monde ne songe qu’aux prochaines élections du Parlement des Fées, Griffont doit aider un ami soupçonné de meurtre. De son côté, Isabel se trouve aux prises avec de dangereux anarchistes venus de l’OutreMonde et décidés à ensanglanter Paris pour se faire entendre. Mais ces deux affaires pourraient bien être liées, et nos deux héros ne tarderont pas à lever le voile sur un secret ancien susceptible d’ébranler le trône d’Ambremer. Un secret que convoite le Reine Noire, jumelle maléfique et ennemie acharnée de la reine des fées.

Mon avis sur le tome 1, tome 2

Mon avis:

Et voila, j’arrive avec le troisième et dernier tome de cette saga que j’ai commencé par hasard, que j’ai hésité à continuer puis que j’ai aimé au fur et à mesure.

Le Royaume immobile a eu le même schéma pour moi que les deux précédents. J’ai mis énormément de temps à entrer dans le récit. Il me faut à chaque fois entre 50 et 100 pages pour me raccrocher aux personnages, à l’histoire. Une fois ce passage passé, je suis dedans, j’ai un peu de mal à lâcher le roman et mon attachement pour les personnages, Louis et Aurélia, ne fait que grandir au fil des pages.

Comme pour les deux premiers, on est dans une enquête menée par les deux personnages. Il y a même plusieurs enquêtes mais qui finissent par se chevaucher forcément. Pour autant dans celui-ci, j’ai trouvé que le rythme était beaucoup plus soutenu. On est embarqué dans une chasse à la vérité et une course contre la montre qui nous laissent essoufflés. Tout cela accompagné d’une succession d’actions haletantes bien que pas assez angoissant, pas assez de suspens.

C’est à mon sens le meilleur des trois tomes. Je l’ai préféré et cela se doit vraiment aux personnages que j’ai énormément aimé, Sans Louis Griffont et Aurélia/Isabel, je ne pense pas que j’aurais été au bout de cette saga.

Par contre, j’ai eu un peu plus de mal avec la fin. Elle m’a fait une sensation bizarre. Je n’ai pas eu l’impression d’avoir de fin réelle. Comme si une suite était attendue. Je suis restée sur ma fin quoi!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

[Mavilyly] La source magique de Cassandra O’Donnell

La source magique

Résumé:

Maintenant qu’il est lié au dragon Elzmarh, Gabriel suscite l’intérêt du sorcier de Gazmoria qui le prend comme apprenti. De son côté, Zoé se méfie du sorcier, ainsi que de tous les autres professeurs de l’école, notamment de Batavius qui tient absolument à les conduire dans les terres magiques.

 

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

J’ai hésité à continuer cette saga ou non. Rappelez-vous j’ai lu le premier tome car je l’offrais à ma nièce mais je n’avais pas été plus emballée que ça. Puis ma bibliothèque municipale a acheté les 4 premiers tomes donc je n’avais plus d’excuses pour ne pas continuer, en tout cas, je n’avais plus rien à perdre.

Me voila donc avec le second tome entre les mains et j’avoue l’avoir commencé avec un peu d’appréhension. Mais j’ai vite été rassuré. Je suis entrée beaucoup plus facilement dans le récit et j’ai trouvé une évolution non négligeable entre les deux tomes.

Les personnages, avec obligation, ont très vite mûri sans pour autant oublier qu’ils sont des enfants, l’auteur arrive très bien à manier ces changements. Et elle nous propose ici, une ambiance très différentes du premier. Elle est plus pesante, un chouillat plus stressante et ça m’a plu. Enfin elle termine par une série d’actions qui m’ont vraiment tenu en haleine et finit par un cliffhanger qui m’a mis le sourire…

Avec ce deuxième, j’ai compris pourquoi cette saga fonctionne avec les enfants mais aussi avec les adultes. J’ai forcément emprunté le tome 3 lors de ma visite suivante à la bibliothèque!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] L’Elixir d’oubli de Pierre Pevel

L'Elixir de l'oubli

Résumé:

Quelques mois après l’épilogue des Enchantements d’Ambremer, notre mage préféré va se voir confronté de nouveaux à un tourbillons d’événements tous plus incompréhensibles les uns que les autres. Cela commence par l’état de santé détérioré d’Edmond Falissière, historien et meilleur ami de Griffont, qui doit partir en Auvergne faire une cure. Puis par la découverte d’une colonie de minimets inconnue en plein coeur de ce Paris de la Belle Époque. Et enfin par la présence d’un mage noir, Giacomo Nero dont tout le monde semble avoir peur …
On découvrira également ce qu’il advint très secrètement dans le royaume de France durant l’hiver 1750, on fera également connaissance avec un mystérieux personnage, le Lys pourpre, d’une baronne de Saint-Gil et d’un chevalier de Castelgriffe …

 

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Je ne savais pas du tout ce qu’allait donné cette car j’étais plutôt mitigée sur le premier tome. Rappelez-vous, je n’ai décidé de continuer cette saga que parce que je me suis attachée aux deux personnages principaux et je voulais savoir ce qu’il advenait d’eux. Mais je n’ai absolument pas été déçue.

Je suis rentrée plus facilement dans l’histoire ayant les bases du contexte grâce au premier tome. Mais Pierre Pevel continue de nous apporte des détails sur ses mondes et leurs habitants qui amène encore un peu plus de complexité. Tout en intégrant de nouveaux personnages, sinon ce n’est pas drôle ^^. Il faut suivre mais c’est aussi la richesse de cette lecture car on sent que l’auteur pousse ses idées au maximum et il nous donne l’impression d’être dans un monde complètement réaliste et normal.

Là, où j’ai eu un peu plus de mal dans ce tome ci, c’est que l’écrivain décide de faire des retours dans le passé. Alors déjà il faut se réimaginer le monde mais en plus de ça, les personnages que l’on suit vivent dans les deux époques, (je vous rappelle qu’ils sont mages, ogre, dragons, elfes…) et non pas forcément les mêmes noms. Par moment j’ai dû donc me reconcentrer, revenir en arrière, afin de tout cerner.

La saga Le Paris des merveilles est une trilogie qui doit se lire avec concentration et c’est peut-être la seule chose qui m’a fait défaut certains soirs. Ça en plus de toutes ces descriptions que l’auteur nous fait et qui par moment m’embrouillaient un peu.

Cependant, je suis très heureuse d’avoir laissé la chance à ce deuxième tome, car j’aime tout autant, si ce n’est plus les personnages de Aurélia et de Louis et lorsque je suis dedans, je suis vraiment ailleurs et ça j’adore!!! Donc suite dans le prochain tome.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Mes mots sont les fleurs de ton silence d’Antoine Paje

Mes mots sont les fleurs de ton silence

Résumé:

Arnaud n’écoute plus rien ni personne. Il a tout ce dont un homme accompli peut rêver : une épouse docile, des enfants qu’il aperçoit à peine au petit-déjeuner, plusieurs maîtresses à disposition.
Mais un jour, la neige fraîche le surprend sur la route ; il perd le contrôle de sa voiture. Plongé dans le coma, il reste alité, immobile, les yeux clos, apparemment inconscient. Et pourtant, Arnaud entend tout.
Ses proches se succèdent à son chevet, dévoilant leur vrai visage. Il comprend à quel point il s’est trompé, sur lui-même et sur les autres. Surviendront quelques cinglantes révélations et de magnifiques surprises. Et du silence vont éclore les fleurs les plus inattendues…

 

Mon avis:

Il va m’être très difficile d’écrire cette chronique car j’ai oublié de la faire et du coup j’ai un peu oublié mes ressentis durant ma lecture. Je vais vous dire donc ce qu’il me reste d’elle.

Le résumé était pour moi très prometteur, j’aime ces récits introspectifs. Je suis très intriguée par ces personnes coincées dans leur corps qui entendent, ressentent mais sont totalement impuissants.

Dans Mes mots sont les fleurs de ton silence, j’ai été touché par la femme, les enfants mais pas du tout par l’homme, Arnaud, mari et père. Cet homme qui avant son accident ne voit que par lui, oubli ceux qui l’entourent et ne se remet jamais en question va devoir écouter, sans interrompre, sa famille et tout ce qu’ils n’ont pas pu lui dire avant, faute de trouver de l’attention. Mais ses réactions m’ont déplu. Il met encore du temps à se remettre en question et une fois fait, il veut tout changer mais encore une fois sans imaginer que les autres auront leur point de vue. Il a décidé de la façon dont les choses doivent se passer et n’imagine pas que ça ne puisse pas se passer comme ça!

Malgré tout, j’ai été fascinée par l’aisance qu’on les gens à parler lorsqu’ils ont l’impression que personne ne les entend. C’est une réaction tout à fait humaine mais malheureuse tout de même. Tellement de mal-entendus pourraient être évités si on arrivait à se dire les choses. Encore faut-il être écouté en échange bien sûr.

Le roman d’Antoine Paje aurait pu être une réelle réussite pour moi si le personnage d’Arnaud avait réussi à gagner mon coeur. Ce n’est pas le cas mais pourtant je le conseille car le texte et le message sont beaux.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Dans le murmure des feuilles qui dansent d’Agnès Ledig

Dans le murmure des feuilles qui dansent

Résumé:

Pour aider à l’écriture de son roman, Anaëlle engage une correspondance avec Hervé, procureur de province, qui très vite se passionne pour ces échanges épistolaires. De son côté, Thomas, un menuisier, met sa connaissance des arbres et des sous-bois au service de son petit frère hospitalisé. C’est dans une petite maison que ces deux destins finissent par se croiser.

 

Mon avis:

Ce roman, ma bibliothécaire l’a acheté, l’a dit sur facebook et je lui ai demandé de me le mettre de côté aussitôt sans avoir lu le résumé. Je suis une grande fan d’Agnès Ledig et il était logique pour moi de le lire sans me poser de questions.

Je l’ai lu rapidement parce que d’autres personnes le voulaient et parce que j’étais impatiente de retrouver la plume de l’auteur.

Je ne dirais pas que j’ai été déçue par ma lecture car on retrouve tout ce que j’aime des romans de l’auteur mais un point a terni ma lecture. On commence par celui ci pour finir par le positif…

Dans le roman, on a une relation épistolaire qui se développe dés le début. Au début toute innocente, elle me plaisait bien surtout au vu du pourquoi elle avait commencé. Mais plus elle grandit et plus j’ai été mal  l’aise avec elle. Je ne saurais pas dire exactement pourquoi, peut-être cette notion d’adultère par la pensée, cette idée que l’un deux est marié, avec enfants mais tout cela est oublié ou en tout cas occulté. Il y a aussi le fait, que j’ai trouvé que ces lettres étaient remplies de moqueries, je ne dirais pas de méchancetés gratuites mais presque. Plus je lisais ces échanges et moins les personnages me plaisaient. Je pense qu’il y avait aussi une sorte de frustration en moins car à côté de cet échange de lettre, on vit le quotidien de Thomas, grand frère d’un petit Simon qui est malade.

Ce côté de Dans le murmure des feuilles qui dansent est juste magnifique. J’ai eu un véritable coup de cœur pour Thomas qui met sa vie complètement en suspens pour aider ce frère à guérir ou en tout cas l’aider à s’évader de cette maladie. C’est avec ces deux personnages que j’ai réellement retrouvé l’auteur qui nous parle d’un sujet extrêmement difficile mais avec toute la beauté et l’amour dont elle est capable de transmettre avec sa plume. J’ai eu mal au cœur de devoir quitter Thomas et d’ailleurs le seul reproche que je ferais à Agnès Ledig c’est que j’aurais préféré plus de passage avec eux qu’avec Anaëlle et Hervé…

Bref, si vous aimez Agnès Ledig foncez car on la retrouve bien dans ce roman mais si vous ne connaissez pas, je vous conseille de commencer par Juste avant le bonheur ou Pars avec lui puis enchaîner avec celui-ci…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Les enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel

les enchantements d'Ambremer

Résumé:

Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes… et une ligne de métro relie la ville à l’OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d’enquêter sur un trafic d’objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L’affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d’immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l’association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

 

Mon avis:

J’avoue, j’avoue, c’est mon côté superficiel qui a choisi ce roman. A plusieurs reprises, je l’ai vu à la bibliothèque, plusieurs fois, j’ai lu le résumé qui me tentait peu mais j’y revenais toujours. J’y revenais parce que oui les couvertures sont juste canons, difficile de dire autrement et puis beaucoup l’ont lu et l’ont apprécié, alors pourquoi pas moi?

J’ai commencé ce premier tome assez sereinement, sans en attendre trop mais surtout très fatiguée ^^. Cette fatigue a rendu ma lecture très compliquée. Je ne pouvais lire que quelques pages par-ci par-là, et du coup je ne m’imprégnais pas du monde ni des personnages. Je pensais même devoir l’abandonner car j’étais pas du tout dedans et du coup je m’ennuyais et ne comprenais pas tout.

Et finalement, pendant deux soirs j’ai très bien lu, bien avancé et à partir de là, j’ai apprécié ma lecture et passé un bon moment. Bon je suis très loin du coup de coeur mais tout de même. Il était trop tard je pense pour aimer complètement les personnages, bien que lady Saint Gil m’a bien plu mais a plume de l’auteur est très agréable. C’est le genre de plume ou vous avez l’impression de voler au dessus des lignes, elle est toute légère. – J’espère que vous me prenez pas pour une folle lorsque vous lisez cette dernière phrase. –

bref, j’ai poursuivi plus facilement ma lecture tout en me disnt que voila j’aurais essayé mais que je ne continuerais pas. Je n’accrochais pas suffisemment pour avoir envie de connaître la suite. Mais bon ça, c’est avant d’avoir les derniers évènements et cette fin pour les personnages. Brav Mr. Pevel! Je susi donc repartie avec le second tome lors de ma visite à la bibliothèque. A voir s’il me plaît plus et si je lirais ou non le tome 3.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Les petites victoires de Yvon Roy

Les petites victoires

Résumé:

Confronté comme bien des parents au choc d’un diagnostic d’autisme, le Québecois Yvon Roy retrace dans un récit sensible son combat au côté de son enfant. Il dresse de cette intense relation père-fils un portrait bouleversant.

 

Mon avis:

Ils sont très très rares les coups de coeur pour les graphiques chez moi mais Les petites victoires de Yvon Roy en fait partie.

Cette bande dessinée nous parle d’autisme. D’un père face à l’autisme de son fils. D’un père qui va s’effondrer lors de l’annonce, qui va tomber très bas pour enfin mettre un coup de pied à sa vie. D’un père qui va tout faire pour faire sortir son fils de sa coquille. D’un père qui s’en fiche si ce qu’il fait est prescrit par les médecins. D’un père qui aime son fils plus que tout, qui est prêt à tout pour lui et qui va arriver à faire des miracles!

J’ai adoré cette lecture car elle change beaucoup de toutes celles – et elles sont nombreuses – que j’ai pu faire sur le sujet. D’habitude nous avons un témoignage qui tourne, souvent, à la guerre contre le système et les corps médical et social. Attention, je ne dis pas que c’est surenchéri parce que le parcours de ces malades et leurs familles est extrêmement compliqué, je le sais, mais là on est face à autre chose et j’ai aimé. Dans ce graphique, Yvon Roy n’y a mis quasiment que de la positivité.

Il y a le début avec l’annonce du verdict et l’acceptation de celui-ci qui est un peu plus sombre mais après, l’auteur/dessinateur ne nous parle que de ce qu’il met en place pour son fils et surtout toutes ces réussites, au petit. Durant toute ma lecture, j’ai réellement ressenti toute la douceur, la tendresse et l’amour qui unissent ce père à son fils.

On est très loin du pathos et du drame dans ce témoignage et ça fait du bien.

Les dessins sont beaux, l’histoire est magnifique, je vous encourage tous à lire cette bande dessinée qui vaut vraiment son pesant d’or. Il faut que je me l’achète car je prendrais plaisir à la relire plusieurs fois.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlumecoup_de_coeur