Avis

Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi [Storiebooks]

grimaldi2

 

Éditeur : Editions Fayard
Nombre de Pages : 352 Pages
Prix : 18.50 euros
Date de Parution : 2 Mai 2019
Disponible en Ebook

 

Résumé :

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés. Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six : Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline. Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos mémoires, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus ». A travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline raconte une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié.

 

Mon avis :

Ce livre m’a été prêté par une collègue et je la remercie infiniment car j’ai eu un coup de cœur pour cette histoire ❤

Dans ce roman, vous allez faire la connaissance de Marceline et Anatole et leurs voisins, et vous allez vivre la fin d’un quartier (ou pas, je ne vais pas vous spoiler :p), et leurs aventures pour se battre contre le maire, afin de pouvoir garder leur maison, mais surtout leurs souvenirs.

Autant, vous allez rires, mais autant vous allez pleurer, car franchement, ici Virginie Grimaldi, sait vous touchez au plus profond et ce livre m’a terriblement touché, par cette histoire d’amour tellement touchante et bouleversante de ce vieux couple.

Mais l’histoire de ce quartier, d’amitié, d’amour, de tristesse et de tragédie, sera vous palpiter et mais sera aussi vous plonger dans l’intrigue de ce combat contre le maire.

Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman qui est vraiment très beau et j’espère qu’il sera vous toucher autant que moi.

 

Bonne lecture à tous 🙂

 

coup_de_coeur

 

Avis

La vie est un roman de Guillaume Musso [Storiebooks]

musso1

Éditeur : Editions Calmann-Lévy
Nombre de Pages : 304 pages
Prix : 21.90 euros
Date de Parution : 26 Mai 2020
Disponible en Ebook

 

Résumé :

« Un jour d’avril, ma fille de trois ans, Carrie, a disparu alors que nous jouions toutes les deux à cache-cache dans mon appartement de Brooklyn. »

Ainsi débute le récit de Flora Conway, romancières renommée à la discrétion légendaire. La disparition de Carrie n’a aucune explication. La porte et les fenêtres de l’appartement étaient closes, les caméras de ce vieil immeuble new-yorkais ne montrent pas d’intrusion. L’enquête de police n’a rien donné.

Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, un écrivain au cœur broyé se terre dans une maison délabrée.
Lui seul détient la clé du mystère.
Et Flora va le débusquer.

 

Mon avis :

J’ai pu découvrir ce roman grâce à une collègue qui me la gentillement prêté et je la remercie infiniment !

On ne présente plus Monsieur Guillaume Musso, on aime ou on aime pas ses romans, moi, je dois bien l’avouer j’aime beaucoup et il me tarde de lire ce nouveau livre.

Et pour être honnête avec vous, j’ai bien aimé ce nouveau livre, qui nous embarque dans une intrigue entre Flora et un écrivain.

Franchement, c’est vraiment bien mené et j’ai beaucoup aimé l’histoire et les personnages. Je ne m’attendais pas à ça du tout. L’intrigue sur la disparition de la fille de Flora est troublante et touchante et triste, mais je ne peux vous en dire plus afin de ne pas vous spoiler.

Si vous aimez cet auteur, vous ne serez pas déçu par son nouveau roman, mais si vous ne l’avez pas encore découvert, je ne peux que vous conseiller de craquer, car vraiment sa plume est agréable et c’est un livre qui se dévore.

 

Bonne lecture à tous 🙂

Avis

Une vie entre deux océans de M. L. Stedman [Storiebooks]

Une vie entre deux océans

 

Éditeur : Editions Le Livre de Poche
Nombre de Pages : 528 pages
Prix : 8.30 euros
Date de Parution : 1er Octobre 2014
Disponible en Ebook

 

Résumé :

Libéré de l’horreur des tranchées où il a combattu, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l’île de Janus, une île sur les Lights, sauvage et reculée. À l’abri du tumulte du monde, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur peu à peu contrarié par l’impossibilité d’avoir un enfant. Jusqu’à ce jour d’avril où un dinghy vient s’abîmer sur le rivage, abritant à son bord le cadavre d’un homme et un bébé sain et sauf. Isabel demande à Tom d’ignorer le règlement, de ne pas signaler «l’incident» et de garder avec eux l’enfant. Une décision aux conséquences dévastatrices… Un premier roman plébiscité dans le monde entier qui interroge les liens du cœur et du sang.

 

Mon avis :

J’ai lu ce livre en LC avec Mavilyly et franchement, pour ma part, j’ai beaucoup aimé !

Dans ce livre, on fait la connaissance de Tom, qui est de retour de la guerre, et qui va devenir gardien de phare, mais un phare, loin de tout et ou il sera seul au monde !

Et lors d’un dîner avant son départ pour le phare, il va faire la connaissance de Isabel, qui va devenir sa femme, et avec qui il  va passer le reste de sa vie.

Malheureusement, leur couple va subir des tensions car Isabel a des problèmes pour avoir des enfants, et en plus comble à son malheur, elle les perd à chaque fois ! Pour une femme, je pense que c’est la chose la plus compliqué à vivre, et surtout c’est la chose, la plus éprouvante à vivre pour une femme perdre un enfant que l’on aime déjà de tout son être !

Mais malgré tout Isabel va réussir à se battre et à retrouver le goût de vivre, jusqu’à cette nuit, cette nuit qui va changer et bouleverser leur vie, mais qui va aussi les hanter !

*Spoiler*
Cette nuit là, il va y avoir une barque qui va échoué sur l’île du phare, et à son bord, un homme mort et un bébé, un bébé en bonne santé, et là, pour qu’elle raison, Isabel va vouloir garder le bébé, car pour elle s’était un signe de dieu. Et elle va demander à son mari de garder le secret (un secret qui va le ronger), mais elle veut garder ce bébé, qui pour elle, et la fin de ses malheurs, et va lui redonner le goût de vivre et surtout d’être une mère !

Alors, certains ou certaines d’entre vous, vous allez me dire mais pourquoi elle veut le garder et ne pas  le rendre à sa vraie mère???
Honnêtement qui suis-je pour la juger? Personne !
Je pense qu’il est beaucoup plus compliqué pour moi de la juger, car je sais ce que c’est que de ne pas pouvoir avoir de bébés !
Est-ce que j’aurais agi pareil qu’Isabel, dans les mêmes circonstances, je ne pense pas, mais je ne peux pas la juger, mais je ne peux pas approuver non plus !

Mais un jour, la vérité se sait et il faut assumer ses actes, mais Isabel va avoir beaucoup de mal à le faire, mais heureusement, elle y arrivera.

Ce livre m’a beaucoup touché mais m’a aussi bouleversé et franchement, je ne peux que vous le conseiller, car malgré les erreurs d’Isabel la vie lui aura été agréable malgré tout!

 

Bonne lecture à tous 🙂

 

Avis

[Mavilyly] Je vais bien, ne t’en fais pas d’Olivier Adam

Je vais bien, ne t'en fais pas

Editeur: Pocket
Nombre de pages: 155 pages
Prix: 4.95 euros
Année de parution: 2006

 

Résumé:

Une autre lettre de Loïc. Elles sont rares. Quelques phrases griffonnées sur un papier. Il va bien. Il n’a pas pardonné. Il ne rentrera pas. Il l’aime. Rien d’autre. Rien sur son départ précipité. Deux ans déjà qu’il est parti. Peu après que Claire a obtenu son bac. A son retour de vacances, il n’était plus là. Son frère avait disparu, sans raison. Sans un mot d’explication. Claire croit du bout des lèvres à une dispute entre Loïc et son père. Demain, elle quittera son poste de caissière au supermarché et se rendra à Portbail. C’est de là-bas que la lettre a été postée. Claire dispose d’une semaine de congé pour retrouver Loïc. Lui parler. Comprendre.

 

Mon avis:

 

Cela fait un petit temps que je veux lire ce livre parce que j’ai particulièrement aimé le film que j’ai vu à plusieurs reprises. J’y allais à reculons car les avis n’étaient pas top surtout pour ceux qui avaient vu le film avant…

Je n’ai pas été aussi déçue que ce que je pensais car on retrouve l’histoire et les personnages qui m’ont tant plus dans le film. Par contre la plume de l’auteur très détachée, sans émotions est plus compliquée.

On enchaîne les mots, les paragraphes et les pages dans une grande monotonie et on a l’impression que l’auteur a posé tout cela comme ça lui venant sans forcément lier tout l’ensemble.

C’est une lecture particulière mais qui m’a donné envie de revoir le film et je vous demande de ne pas vous arrêter a cette lecture, poursuivez avec le film…

 

Avis

Le voyage de Ludwig de Julien Jouanneau [Storiebooks]

Le voyage de Ludwig

 

Éditeur : Editions France Loisirs Poche
Nombre de Pages : 176 pages
Prix : 7.90 euros
Date de Parution : 27 Mars 2019

 

Résumé :

Ludwig est un compagnon parfait. Affectueux. Le rayon de soleil de sa maîtresse Hannah dans leur quotidien assombri par l’Occupation. Le jour où elle est jetée dans un wagon à bestiaux en partance vers une destination inconnue, Ludwig se lance à la poursuite du train. Sans jamais s’arrêter, sans jamais quitter les rails. L’espoir de retrouver Hannah lui fait traverser une France ravagée par les ténèbres, exsangue et suffocante.
Une terre où les menaces surgissent le long du chemin de fer, où la sauvagerie rôde. Pris au piège des parfums de la guerre, épuisé et meurtri, Ludwig court entre les deux bras d’acier. Sa fidélité bravera les enfers. À travers le regard de Ludwig se dessine sous nos yeux le paysage de la France occupée, où le bien et le mal sont à la fois l’ouvre des hommes et celle des bêtes.

 

Mon avis :

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Mavilyly et nous avons passé un bon moment.

Quand nous avons acheté ce livre, on ne s’attendait pas à ça !

Dans ce livre, vous suivez Ludwig, le chien de la jeune Hannah, une jeune fille juive. L’histoire comme vous vous en doutez ce passe pendant la seconde guerre mondiale.

Ce roman raconte l’histoire et les mésaventures de Ludwig, qui veut à tout prix rejoindre sa maîtresse, mais ce pauvre chien va vivre, bien des choses, la méchanceté et la haine de hommes, mais pas que eux, il reçoit à certaines étapes de l’amour. Mais il va être témoin de beaucoup d’horreur, et va vivre beaucoup de choses.

Ce qui m’a gêné c’est de la façon dont c’est décrit, c’est assez chamboulant et je ne m’attendais pas à ça. Les descriptions vu et ressentis par Ludwig, ce qui ressens grâce à son odorat, c’était assez bizarre et certaines scènes étaient violentes, mais après j’ai malgré tout aimé ma lecture !

Ce livre ne pas être lu par tout le monde, car il a des scènes qui sont vraiment dur, mais il peut plaire à certains ou certaines d’entre vous, et je vous invite à le découvrir, car il vaut le détour !

 

Bonne lecture à tous 🙂

 

Avis

[Mavilyly] Le langage des fleurs d’Erika Boyer

Le langage des fleurs

Editeur: Autoédité
Nombre de pages: 299 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Rose est dans une relation amoureuse qui ne la satisfait pas mais à laquelle elle ne parvient pas à mettre un terme. Elle supporte le comportement souvent abusif de son petit ami et se concentre sur ce qui a de l’importance pour elle, à savoir, la boutique qu’elle a héritée de son père. Mais le beau Ethan va venir mettre son coeur à l’envers et chambouler le faible équilibre de sa vie.

Rose se laissera-t-elle cueillir par ce bel inconnu tatoué au charme indéniable ? Arrivera-t-elle enfin à se libérer de cette relation sans amour qui la lie à un homme dont elle pense être redevable ?

Une chose est sûre, l’été s’annonce plein de promesses et les mystérieuses livraisons de fleurs dont la jeune femme est gratifiée seront aussi surprenantes que réconfortantes.

 

Mon avis:

Erika nous a habitué à des romances qui sortent de l’ordinaire avec des messages très forts, or ici on est face à quelque chose de plus classique et bien que les thèmes soient tout aussi durs, on les voit un peu plus dans la littérature. Pour autant, j’ai passé un très très bon moment avec ce roman.

Grâce à ses personnages, toujours aussi bien travaillés, aussi réels, Erika nous embarque avec eux dès les premières lignes. Je vais être franche en vous disant qu’Ethan m’a à plusieurs reprises énervée mais rien de bien embêtant. Quant aux autres, j’ai beaucoup aimé Rose et j’ai adoré Stecy et Lucas, que je suis pressée de retrouver dans Le chant de l’océan. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que l’émotion sea présente dans cette histoire.

Comme je vous disais plus haut, les thèmes abordés sont plus courant mais Erika le fait avec brio et nous touche par ses mots et cette capacité à nous rendre les protagonistes et les lieux si vivants.

Si je n’ai pas eu le coup de coeur pour l’histoire, je la relirais avec plaisir et la plume de l’auteur est égale à elle-même, parfaite, bien que ce soit seulement son deuxième roman.

Un grand bravo pour cette couverture qui elle par contre, a été un coup de coeur, je ne me lasse pas de la regarder.

 

Avis

[Mavilyly] Tout en nuances T2: Alexa d’Erika Boyer

Alexa

Editeur: Autoédition
Nombre de pages: 262 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Ancienne militaire, Alexa a rencontré Eden en Syrie lors d’une mission. Elles se sont retrouvées à Paris, l’une infirmière, l’autre patiente, et ne se sont alors plus jamais quittées.

L’amour qui unit ces deux femmes est sans limite, mais les secrets et les mystères qui entourent la vie de famille d’Alexa l’empêchent d’être pleinement heureuse, et il arrive un moment où elle ne peut plus se cacher ni prétendre.

Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et à entendre ? Ressortira-t-elle indemne de cette chasse au passé ?

– Inspirés des plus grandes divinités gréco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot. –

 

Mon avis:

Comme vous le savez, je fais partie du comité de lecture d’Erika Boyer pour cette année. Je me donne à 1000% pour cette cause 😊 et comme le tome 3 de Tout en nuances: Aaron & Ambre sort le 10 juin, je me devais de lire Alexa pour pouvoir enchaîner… Je l’ai lu en lecture commune mais je ne suis pas sûre de retenter l’aventure pour les écrits d’Erika, ils sont tellement bons et addictifs que s’arrêter en plein milieu est extrêmement difficile.

Pourtant avec ce second tome, j’ai eu un peu plus de mal a rentrer dans le récit. La faute à Alexa que j’avais du mal à cerner. Ses actions et réactions étaient compliquées à comprendre pour moi. Les romans et personnages de l’auteur sont si ancrés dans le réel que je m’identifie beaucoup à eux et donc quand leur façon de penser, de voir la vie est différente de la mienne, il me faut un temps d’adaptation. Avec Alexa, j’avais du mal avec le fait qu’elle fasse souffrir plusieurs personnes de son entourage pour protéger une seule. Heureusement pour moi, elle évolue au fil des pages, ma réflexion aussi je pense, et donc je finis par beaucoup l’apprécier même si j’espère qu’on la verra casser encore un peu plus sa carapace au fil des autres tomes.

On suit aussi Eden qui elle est une femme irrésistible, on la veut tous comme amante, amie, soeur… bref elle est parfaite dans tous les rôles. Cela pourrait être agaçant mais même pas car on sent que pour elle c’est tout à fait naturel, aucun effort est fait pour cela. On rencontre de nouveaux personnages (je pense qu’Erika aime nous proposer toujours plus ^^) que l’on a envie de connaître toujours un peu plus tout comme les anciens d’ailleurs. On entre dans leur bande d’amis plus ou moins large et il est difficile d’en sortir.

Avec ce deuxième tome, l’auteur ne nous propose pas une romance lesbienne qui est bien en fond de l’histoire mais c’est surtout la religion mise au centre. Ce sujet est amené petit à petit et tout en finesse. Comme toujours, Erika ne se contente pas de donner un point de vue et basta, elle nous montre toutes les façons de la voir, de la vivre et provoque encore une fois une réflexion personnelle pendant et après la lecture. C’est un thème pas facile à aborder car sensible en fonction des personnes mais pour moi c’est très bien fait et je pense que chaque personne, croyante ou non, peu importe la religion peut se retrouver dans le récit.

J’ai vécu ma lecture à fond comme toujours avec ses mots jusqu’au point où à un moment elle m’a coupé la respiration mais littéralement. J’ai dû arrêter de lire pour me concentrer et digérer. Une scène particulièrement dure arrive, ne m’y attendant pas du tout, j’ai eu les poumons qui se sont vidés d’un coup et la boule les compressant a eu du mal à s’en aller. Je vous dit ça pour vous montrer la force des mots d’Erika. J’ai déjà pleurer et rit à de nombreuses reprises pendant mes lectures mais une réaction physique comme avec Alexa jamais.

Ce n’étais pas un coup de coeur au moment de la lecture mais j’hésite à vous mettre le petit encart quand même!

Avis

The hate U Give : de Angie Thomas [Storiebooks]

The hate u give

 

Éditeur : Editions Nathan
Nombre de Pages : 488 pages
Prix : 17.95 euros
Date de Parution : 5 Avril 2018
Disponible en Ebook

 

Résumé :

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police.
Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes.
Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.

 

Mon avis :

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Mavilyly et j’ai vraiment adoré ce roman, il est juste génial !

Starr est une jeune fille, elle est noire, et sa vie va basculer lorqu’un soir, elle est témoin du décès de son meilleur ami !

Sa vie va basculer, mais elle ne sait pas quoi penser, comment réagir fasse à ce crime, car bien sûr la police va essayer d’enterrer l’histoire, les gangs vont faire en sorte qu’elle se taisse, mais elle, la seule chose qu’elle veut c’est que la vérité se sache. Mais comment faire son deuil, vivre avec autant de colère et surtout se battre quand on a 16 ans et que l’on ne sait pas encore comment réagir fasse à ce genre de situations !

J’ai adoré Starr, elle est touchante et c’est une battante. Elle vit dans une famille aimante qui va se battre pour elle, mais qui se bat déjà au quotidien pour apprendre les valeurs de la vie à leurs enfants, et ça j’ai trouvé ça super !

Cette situation va bouleverser sa vie, mais pas que, mais elle va surtout apprendre à être elle, se qu’elle est, et surtout ce qu’elle veut sans se cacher derrière une apparence !

Ce livre m’a beaucoup touché et m’a aussi bouleversé, et je ne peux que vous le conseiller fortement !

 

Bonne lecture à tous 🙂

Avis

[Mavilyly] Le putain d’énorme livre du bonheur qui va tout déchirer de Anneliese Mackintosh

Le putain d'énorme livre du bonheur qui va tout déchirer
Editeur: Milady
Nombre de pages: 416 pages
Prix: 18.20 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

Ottila a décidé d’être heureuse et ça va faire mal. Ottila a un problème. Enfin, elle en a un paquet. D’abord elle est alcoolique. Son père est mort pendant qu’elle se complaisait dans une éternelle gueule de bois. Sa soeur a été internée. Sa mère est en train de craquer. Et ses amis la tirent vers le bas. Sauf Thalès, le type le plus sain qu’elle ait jamais rencontré. Thalès donne envie à Ottila de devenir meilleure. Alors elle décide de faire un doigt à son « contexte » pourri et vole Le Petit Livre du bonheur à la bibliothèque. Puis elle entreprend de le scrapbooker sauvagement : mails, SMS, transcriptions de séances de thérapie, dessins… tout y passe..

 

Mon avis:

C’est grâce aux box du confinement du compte Le comptoir de Dantes que j’ai pu avoir ce roman et lorsqu’il a été proposé en LC sur Facebook en suivant, je n’ai aps hésité à le sortir, pour une fois que j’avais le roman proposé 😂. On voulait une lecture feel good pour contrer la morosité du confinement donc vu le titre c’était vite vu.

Malheureusement, on a très vite déchantées. Plusieurs de la LC ont même abandonné. J’ai voulu poursuivre pour voir où tout allait nous mener et sans dire que j’ai passé un super moment, je suis contente de lui avoir laissé sa chance et fini.

Le premier blocage que j’ai eu c’est que comme je disais, je m’attendais à un roman feel good et drôle sauf que l’auteur y aborde ici des thèmes très durs comme l’addiction, le deuil, la maladie mentale ou physique donc ça plombe pas mal le récit. En plus de cela certes l’auteur veut y mettre de l’humour mais peut-être trop et cela devient lourd, vraiment le personnage en devient fatigant.

Une fois que j’avais bien intégré que cette lecture ne serait pas joyeuse ni drôle, cela passait mieux. Finalement j’aimais bien comment était traité le sujet de l’addiction et bien que l’humour me gênait encore, je passais outre.

Je ne vais pas garder un souvenir énorme de cette lecture malheureusement mais elle n’a pas été si pire finalement… ^^

 

Avis

54 minutes de Marieke Mijkamp [Storiebooks]

54 minutes

 

Éditeur : Editions Hachette
Nombre de Pages : 290 pages
Prix : 15.90 euros
Date de Parution : 2 Novembre 2017
Disponible en Ebook

 

Résumé : 

Opportunity School, Alabama. Les élèves sont réunis pour écouter leur directrice. Mais lorsque le discours s’achève, l’un d’entre eux, Tyler Browne, verrouille les portes et tire sur la foule.

Commencent alors cinquante-quatre minutes de massacre, cinquante-quatre minutes glaçantes racontées dans les messages des victimes à leurs proches et par quatre élèves, à l’intérieur et à l’extérieur de la salle. Tous ont un lien avec Tyler : Claire, son ex-petite amie, Autumn, sa propre sœur, Sylvia, la petite amie d’Autumn et le frère de celle-ci, Thomas.

Cinquante-quatre minutes pendant lesquelles Tyler force ses otages terrorisés à l’écouter se plaindre. Il n’a jamais été aimé, ni par sa petite amie Claire, ni par son père violent et alcoolique, et encore moins par sa sœur Autumn, à laquelle il ne pardonne pas de vouloir partir à New York pour être danseuse.

Mais loin d’être une victime, Tyler est avant tout un psychopathe, qui assassine trente-neuf personnes.

 

Mon avis :

J’ai lu ce livre en lecture commune avec Mavilyly et on a passé un bon moment !

Ce livre parle d’une tuerie dans un lycée et pour être honnête, je ne m’attendais pas à ça !

On a suivi les derniers moments vivants de vie ou pas de certains personnages, et la folie meurtrier et les raisons qui ont poussé Tyler à agir comme ça !

Mais bon, ici, on voit la haine, que Tyler a pour plusieurs personnes mais franchement, j’aurais aimé comprendre pourquoi il en était arrivé, et que c’est-il passé avant mais pas de cette manière, bien sûr qu’on en a apprend, mais c’était bizarre !

Et la fin, on en parle sérieux, non mais d’où le soir même d’une tuerie les élèves se retrouvent tous pour prier, ok, ils se retrouvent pour faire ça, mais pas dans le dos de leurs parents, mais plutôt avec eux !

Après la lecture de ce livre a été fluide, mais bon, je ne m’attendais pas vraiment à ça au niveau de l’écriture et au niveau de ma lecture, mais bon je pense malgré tout que vous devriez le découvrir car la haine peut vraiment pousser certains personnes à la folie, et pas n’importe laquelle la folie meurtrière !

 

Bonne lecture à tous 🙂