Dans ma pal tu choisis

Dans ma PAL, tu choisis… #32

Dans ma PAL, tu choisis...

 

Avec StorieBooks nous avions envie de nous faire un petit challenge mensuel. Nous avons décidé de l’appeler Dans ma PAL, tu choisis… et il consiste à choisir un livre dans la pal de l’autre ce qu’elle devra lire avant le dernier jour du mois en cours!

Je sais qu’il existe un peu partout et notamment sur Livr’addict le même challenge donc nous nous l’approprions pas du tout et j’espère que ça n’offusquera personne qu’on le reprenne sous un autre nom.

 

StorieBooks a choisi pour Mavilyly

 

riggs.jpg

 

Mavilyly a choisi pour StorieBooks

 

trembler.jpg

Publicités
Avis

[Mavilyly] Qui ne se plante pas, ne pousse jamais de Sophie Tal Men

qui ne se plante pas

Editeur: Albin Michel
Nombre de pages: 288 pages
Prix: 18 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Lorsqu’elle apprend qu’elle est malade, Jacqueline mesure plus que jamais le prix de chaque instant. Au crépuscule d’une vie riche d’expériences et de souvenirs, elle veut faire partager son goût du bonheur aux deux êtres qui comptent le plus à ses yeux. Alexandre, le garçon qu’elle a élevé, jeune interne en médecine, et Margaux, sa petite-fille, qui travaille dans l’illustre chocolaterie familiale. Tous deux ne sont qu’à la moitié du chemin et déjà happés par leur vie professionnelle ! Depuis les falaises du Cap Fréhel où la vieille dame les a réunis, elle met sur pied un projet un peu fou pour qu’enfin ils ne s’empêchent plus de rêver et écoutent battre leur coeur. Car savoir qui on est, c’est savoir où on va… sans redouter les obstacles qui vous font grandir !

Une histoire pleine de générosité, fraîche et optimiste. Sophie Tal Men nous invite à savourer la vie, à la croquer à pleines dents, comme une tablette de chocolat !

 

Mon avis:

Qui ne se plante pas, ne pousse jamais est un achat au hasard suite à ma rencontre avec Sophie Tal Men au salon du livres de Vannes et qui m’a été choisi par StorieBooks pour le Dans ma PAL tu choisis… du mois d’août.

J’étais assez curieuse de découvrir la plume de l’auteur et son histoire qu’elle m’a très bien vendu en juin dernier. Malheureusement, je n’ai pas été aussi enchantée que je l’aurais voulu. Je ne dis pas que c’est une mauvaise lecture car dans la globalité, j’ai passé un bon moment, cela se lit vite et facilement. Et l’histoire est super sympa avec cette mamie qui veut rapprocher ses « petits-enfants » qui se sont perdus de vue et qui selon elle se sont aussi perdu de vue eux-mêmes.

Là où j’ai eu du mal c’est avec les personnages et surtout le personnage féminin Margaux. Elle est typiquement le genre de femme que je ne supporte pas. Oui elle souffre, oui elle s’est créé une carapace mais ces personnes qui en deviennent hautains, méchants et si inhumain pour ces raisons m’horripilent. Forcément, au fil des pages, elle évolue et devient meilleure mais pour autant, je n’ai pas ressenti le changement radical que j’aurais voulu et mon inimitié pour elle était trop fore.

Je fais parti des gens qui ont besoin d’accrocher pleinement aux personnages pour être à fond dans l’histoire donc la c’était compliqué. Je voudrais lire un autre roman de l’auteur pour me faire un autre avis parce que malheureusement je ne reste pas sur un sentiment positif pour Qui ne se plante pas, ne pousse jamais (par contre ce proverbe me plaît beaucoup même si j’ai mis du temps à le comprendre ^^).

Avis

[Mavilyly] Les mots qu’on ne me dit pas de Véronique Poulain

Les mots qu'on ne me dit pas
Editeur: Le livre de poche
Nombre de pages: 156 pages
Prix: 6.49 euros
Année de parution: 2015

 

Résumé:

« “ Salut, bande d’enculés ! ” C’est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison. Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu’ils sont sourds. Je vais leur prouver que je dis vrai. “ Salut, bande d’enculés ! ” Et ma mère vient m’embrasser tendrement. » Sans tabou, avec un humour corrosif, elle raconte. Son père, sourd-muet. Sa mère, sourde-muette. L’oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot. Le quotidien. Les sorties. Les vacances. Le sexe. D’un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse. De ce qui aurait pu être un drame, une comédie. D’une famille différente, un livre pas comme les autres.

 

Mon avis:

Un petit livre autobiographique qui piquait vraiment ma curiosité. Il était le premier que je lisais sur le handicap de la surdité et j’aime apprendre toujours un peu plus sur les gens. Je trouvais aussi intéressant d’avoir le point de vue non pas de la personne touchée par le handicap mais celui de quelqu’un de l’entourage.

Malheureusement, je ressors extrêmement déçue de ce très court récit. Je trouve que l’auteur survole très largement les choses. Lorsque j’ai fini cette lecture, je me suis dit « Oui et??? ». Les mots vont peut-être être durs pour certains mais je ne vois pas l’intérêt de cette lecture ni ce que l’auteur a voulu faire avec son récit. Je trouve dommage d’aborder un sujet si important mais de pas prendre le temps d’aller au fond des choses…

Dans ma pal tu choisis

Dans ma Pal, tu choisis… #29

Dans ma PAL, tu choisis...

 

Avec StorieBooks nous avions envie de nous faire un petit challenge mensuel. Nous avons décidé de l’appeler Dans ma PAL, tu choisis… et il consiste à choisir un livre dans la pal de l’autre ce qu’elle devra lire avant le dernier jour du mois en cours!

Je sais qu’il existe un peu partout et notamment sur Livr’addict le même challenge donc nous nous l’approprions pas du tout et j’espère que ça n’offusquera personne qu’on le reprenne sous un autre nom.

 

StorieBooks a choisi pour Mavilyly

 

Le monde secret de Sombreterre.jpg

 

Mavilyly a choisi pour StorieBooks

 

L'enfant d'Ouradour.jpg

Avis

[Mavilyly] Le poids de l’océan de Heidi Cullinan

cullinan
Editeur: MxM Bookmark
Nombre de pages: 351 pages
Prix: 20.00 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Le lycéen Jeremey Samson n’a qu’une envie, se terrer sous sa couette et dormir jusqu’à ce qu’il puisse entrer à la fac. C’était sans compter l’arrivée fracassante dans sa vie d’un ouragan appelé Emmet Washington. Le major de promo en maths et informatique est non seulement magnifique, hardi, incroyablement intelligent – et intéressé par Jeremey – mais également autiste.
Mais Jeremey ne s’en soucie pas. Il est bien trop occupé à se blâmer, tout comme ses parents qui ne croient pas que la dépression puisse être une véritable maladie. Quand il atteint le point de rupture, Emmet le sauve et l’accueille comme colocataire à Roosevelt, un établissement atypique pour personnes dépendantes.

À mesure que Jeremey reprend doucement pied, Emmet commence à croire qu’il peut être aimé au-delà de son autisme. Mais avant de lui faire suffisamment confiance pour se laisser aller à l’aimer, Jeremey doit trouver la force de croire en ses propres mots, de croire que l’amitié soigne l’âme et que l’amour peut surmonter tous les obstacles.

 

Mon avis:

Je vais être rapide, ce roman est un très très bon moment de lecture.

Heidi Cullinan nous offre une romance M/M bien différente de ce qu’on a l’habitude de lire. Celles que j’ai pu lire jusque là sont pour la plupart, un condensé de testostérone et de passion mais ici avec Jeremey et Emmet, on en est très très loin…

Les deux jeunes hommes ont une maladie mentale, l’un l’autisme et l’autre la dépression. L’auteur évoque ces deux maladies avec beaucoup de justesse en tous les cas aux vues de ce que j’en connais et tout cela sans aucune pitié mal placée ou de moments tire-larmes.

J’ai beaucoup apprécié l’humour qui est mis dans cette histoire. Emmet est de part son autisme, sans filtre et cela amène des situations et des dialogues tellement franche et par moment drôle. C’est un côté rafraîchissant qui est bénéfique car l’auteur nous propose des scènes pas simples pour les personnages et qui nous font réfléchir à nos propres réactions.

Malheureusement, j’ai pas réussi à entrer complètement dans l’histoire car on ressent forcément une petite distance avec les personnages évoqués. Sans cela j’aurais eu un coup de coeur mais en même temps sans cette distance, l’histoire n’aurait pas été la même donc pas sûre que j’aurais préféré que l’auteur l’enlève ^^.

C’est une romance M/M un peu déroutante mais tellement plaisante que je la conseille vraiment et même pour commencer le genre car elle est très soft.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Dans ma pal tu choisis

Dans ma Pal, tu choisis… #28

Dans ma PAL, tu choisis...

 

Avec StorieBooks nous avions envie de nous faire un petit challenge mensuel. Nous avons décidé de l’appeler Dans ma PAL, tu choisis… et il consiste à choisir un livre dans la pal de l’autre ce qu’elle devra lire avant le dernier jour du mois en cours!

Je sais qu’il existe un peu partout et notamment sur Livr’addict le même challenge donc nous nous l’approprions pas du tout et j’espère que ça n’offusquera personne qu’on le reprenne sous un autre nom.

 

StorieBooks a choisi pour Mavilyly

 

poulain.jpg

 

Mavilyly a choisi pour StorieBooks

 

Une page plus loin

Dans ma pal tu choisis

Dans ma PAL, tu choisis… #26

Dans ma PAL, tu choisis...

 

Avec StorieBooks nous avions envie de nous faire un petit challenge mensuel. Nous avons décidé de l’appeler Dans ma PAL, tu choisis… et il consiste à choisir un livre dans la pal de l’autre ce qu’elle devra lire avant le dernier jour du mois en cours!

Je sais qu’il existe un peu partout et notamment sur Livr’addict le même challenge donc nous nous l’approprions pas du tout et j’espère que ça n’offusquera personne qu’on le reprenne sous un autre nom.

 

StorieBooks a choisi pour Mavilyly

ama25.jpg

 

 

Mavilyly a choisi pour StorieBooks

Ashes falling for the sky.jpg