Jaze bouquine

Jaze bouquine

Bannière Jaze

Oui j’ai complètement déserté ce rdv ces dernières semaines j’en suis vraiment désolée. Je vais essayé de mieux m’organiser afin de faire les articles en avance et ne plus me retrouver sans rien.

On repart donc de bon pied sur un petit mensuel avec nos 3 choix.

 

Le chouchou de maman

Lapin mon lapin

Un livre tout doux, dans la répétition afin d’expliquer le quotidien et les différences aux enfants. Je le trouve très apaisant avant d’aller dormir.

 

Le chouchou de Jaze

Millie le millepattes

Pour qui pourquoi je ne sais pas mais c’était un grand délaissé de la bibliothèque de Jaze et là durant ce mois de janvier nous l’avons énormément lu. Elle le descendait même de sa chambre pour le lire dans la journée. Avec cet album on apprend les couleurs et ce que cela donne en les mélangeant.

 

La découverte du mois

un papa ça sert à quoi

J’aime toujours autant cette collection et je trouvais sympa ce thème lorsque je l’ai vu à la bibliothèque. J’avoue que j’étais aussi très curieuse de ce que les auteurs avaient décidé de mettre dedans. Finalement, c’est un livre tout doux qui permet de rappeler à l’enfant que chaque personne et ici chaque papa est différent et que forcément, même si on ne le voit pas, tout le monde apporte quelque chose à l’autre.

Avis

[Mavilyly] Mille femmes blanches de Jim Fergus

mille-femmes-blanches

Résumé:

En 1874, à Washington, le président américain Grant accepte dans le plus grand secret la proposition incroyable du chef indien Little Wolf: troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l’intégration du périple indien. Si quelques femmes se portent volontaires, la plupart des « Mille femmes » viennent en réalité des pénitenciers et des asiles de tous les États-Unis d’Amérique… Parvenue dans les contrées reculées du Nebraska, l’une d’entre elles, May Dodd, apprend alors sa nouvelle vie de squaw et les rites inconnus des Indiens. Mariée à un puissant guerrier, elle découvre les combats violents entre tribus et les ravages provoqués par l’alcool. Aux côtés de femmes de toutes origines, May Dodd assiste alors à la lente agonie de soi, peuple d’adoption…

Mon avis:

Je ne sais plus comment j’ai obtenu ce livre mais il m’avait beaucoup intriguée au vu de son sujet. J’avais une grande envie de ma plonger dans ce monde indien, en apprendre un peu plus sur leurs coutumes, leur quotidien etc…

De ce point de vue, je n’ais pas été déçue. Ce n’est pas un écrit anthropologique ou quoi mais malgré tout, il est bien fourni et on a les détails suffisants pour nous rendre compte de ce que l’auteur parle. J’ai aimé aussi que ce soit raconté par une personne étrangère à ces mœurs car elle avait les mêmes ressentis que moi!!

En parlant de May, je peux dire que je me suis pas mal identifié à elle mais tout en gardant une distance. Je restait spectatrice de ce qu’elle vivait et ce statut m’a plu pendant tout le récit. Je me suis pas spécialement attachée à des personnages parce que je lisais ce roman plus comme un documentaire. Attention, tout cela est une fiction, Jim Fergus s’est beaucoup documenté, à rencontrer des personnes mais malgré tout on est sur une histoire inventée.

Par moment, je l’ai trouvé un peu long et j’aurais aimé peut-être un peu plus d’actions mais bon après tout je pense que l’auteur a essayé de se rapprocher au plus près de la réalité!

Ce roman a été une très bonne découverte tant pour ma culture générale que pour le bon moment passé avec ce livre!

Ma note:

A note 1A note 1A note 1A note 0.5A note 0