Avis

[Mavilyly] Dieu me déteste de Hollis Seamon

Dieu me déteste.jpg

Editeur: La belle Colère (Anne Carrière)
Nombre de pages: 276 pages
Prix: 19 euros
Année de parution: 2014

 

Résumé:

New York, hôpital Hilltop. Richard Casey aura bientôt 18 ans. Comme tous les adolescents, il voudrait faire la fête, draguer, s’envoyer en l’air, tomber amoureux… La différence, c’est que Richard sait qu’il ne fêtera jamais ses 19 ans. Il est un peu plus pressé que les autres et, pour vivre fort, il lui faut déjouer les pièges de tous ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps. Heureusement, Richard a de la ressource, du courage et un solide sens de l’humour. Alors il va ruer dans les brancards. Et si Dieu le déteste, il est prêt à rendre coup pour coup.

 

Mon avis:

C’est pour le challenge Snakes and Ladders sur Livraddict que j’ai décidé de sortir ce roman de ma PAL et je suis partie avec pour notre week-end prolongé en famille car je n’arrive pas à lire sur ma liseuse lorsque je suis en voiture. Malheureusement, je l’ai lu trop vite donc je n’avais plus rien pour le retour ^^.

Et maintenant, si je vous parlais de mon ressenti sur ce bouquin… Pour être franche, j’ai d’abord craquer sur la collection La belle colère. Ce sont des couvertures épurées et donc simple mais moi j’adore vraiment beaucoup. Je me suis donc renseignée et à l’époque, j’ai choisi ce roman car tout le monde en disant du bien et que j’aime les livres badant donc… Malheureusement, je n’en suis pas ressortie aussi enthousiaste que prévu.

Loin de moi l’idée de dire que je n’ai pas aimé le roman parce que j’ai passé un très bon moment. La lecture est vraiment fluide. J’ai beaucoup aimé le personnage de Richard qui a un humour qui a très bien fonctionné sur moi. Il est conscient du mal qui le touche et de l’avenir sombre qui l’attend, pour autant il ne se laisse pas abattre, il continue à avoir des rêves et à vivre! Et comme je le disais avec un humour décapant, une auto-dérision à donner le sourire. Et aussi une grande force.

Maintenant, je n’ai pas pu faire autrement que comparé ce roman à Nos étoiles contraires de John Green et à côté, il fait un peu pâle figure. Le mot qui vient c’est qu’il est moins intense, moins tourné sur les ressentis des personnages et cela un peu manqué.

Je ne regrette pas ma lecture mais je ne le garderais pas dans ma bibliothèque (d’ailleurs il est déjà dans les rayons de la municipale ^^) et ça je le regrette parce que je ne garde pas ce seul et unique La belle colère que j’avais lol.

 

Publicités
Avis

[Mavilyly] Un dimanche au bord de la piscine de Madeleine Wickham

un dimanche au bord de la piscine
Editeur: Pocket
Nombre de pages: 340 pages
Prix: 7.50 euros
Année de parution: 2015

 

Résumé:

Un dimanche de mai, entre amis et voisins, au bord de la piscine des Delaney. Parmi les invités, Louise, ses deux filles, son futur ex-mari… et son amant. Survient un terrible accident… Un roman dans la veine tragi-comique de Madeleine Wickham, alias Sophie Kinsella.

 

Mon avis:

Lorsque j’ai sorti ce roman de ma PAL, je m’attendais à du chick-lit comme j’ai l’habitude de lire avec Sophie Kinsella sauf que la surprise a été grande et qu’on est face plutôt à un contemporain dramatique. Pour autant, j’ai passé un bon moment de lecture.

Comme je le disais, une fois la surprise passée, je suis assez vite rentrée dans l’histoire et je me suis laissée guider par l’auteur et sa plume qui ne change pas peut importe le genre du roman. Je ne dis pas qu’elle est reconnaissable entre toutes mais elle est agréable, facile à lire et entraînante et c’est suffisant pour moi. Bien que j’ai été passablement énervée par certains personnages, un en particulier, et le comportement de quasiment tous, j’ai apprécié la mise en place de l’histoire.

Je ne m’attendais pas à un drame et je l’ai trouvé bien fait. J’ai trouvé ce récit assez réaliste et sans être trop fort en émotions, il ne laisse pas indifférent.

Ce n’est pas le meilleur roman de l’auteur que j’ai lu mais il a fait son job de me divertir et de réellement m’entraîner en me faisant oublier mon quotidien quelques temps chaque jour…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Hope Never Dies de Delinda Dane & Ludivine Delaune

Hope never dies
Editeur: Something else
Nombre de pages: 301 pages
Prix: 16,50 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Hope Blake, jeune fille studieuse et déterminée, ne doit sa survie qu’à un coup du sort…

Déclarée cliniquement morte il y a quatorze ans, cette expérience l’a profondément changée… Dès lors, elle est prête à tout pour mériter ce cœur qui bat dans sa poitrine, mais qui n’est pas le sien…

Connor Mathers n’a connu de la vie que ses plus sombres facettes. Voué à un destin médiocre depuis sa plus tendre enfance, il n’a plus rien à perdre. Pour lui, la descente aux enfers a déjà commencé…

Alors que toutes les histoires commencent par « il était une fois », la leur sera marquée par la fin du combat…

 

Mon avis sur le tome 1

Mon avis:

Si vous avez suivi mes déboires, j’ai eu cet ebook grâce au site Netgalley que je remercie ainsi que les éditions Something else (que je ne connaissais pas avant). Donc je l’ai obtenu et en le rentrant sur mon compte Livraddict, je m’aperçois que c’est un tome 2 donc que je dois me procurer le premier avant ^^. Vous retrouvez mon avis sur celui-ci un peu plus haut.

J’avais déjà fortement apprécié le roman sur Everly et Malcolm mais ce tome 2 est encore mieux pour moi. Tout part des personnages pour qui j’ai eu un crush dés les premières lignes autant la fille, Hope, que le garçon, Connor. Ils m’ont tellement touché que ce soit pour leur fêlures si profondes mais aussi pour la force qu’ils ont en eux mais qu’ils ne soupçonnent pas du tout. Et alors quand ils sont ensemble, c’était juste un pur bonheur. Vous vous doutez bien qu’il va y avoir une romance la dessous mais pas n’importe quelle romance. Elle est de celle qui coule de source, qui est si évidente en tous les cas c’est comme cela que je l’ai ressenti.

J’évite de trop vous en dire  donc ce n’est pas simple mais ils sont beaux, ils sont drôles, ils sont touchant, je pense qu’il est difficile de ne pas les aimer. Et ce qu’ils vivent ou ont vécu est juste terrible l’un ou l’autre. Les auteurs ne se contentent pour autant pas que de cette romance et apporte une vraie histoire, elle aussi tellement noire mais avec tout un tas d’espoir en elle. A plusieurs reprises, elles ont su me surprendre et à un moment donné les émotions ont été trop fortes pour moi. Je ne réalisais pas ce qui se passais, je ne savais pas si je devais y croire ou pas, c’était terrible. Je ne sais pas i j’arrive à vous transmettre ce que j’ai ressenti, je me rends compte que je vis encore complètement l’histoire alors que cela fait 15 jours que je l’ai terminé.

D’habitude cela veut dire que le roman est un coup de coeur et j’y suis vraiment d’un tout petit cheveu. Malheureusement, les auteurs ont écrit une fin, un épilogue qui ne me plaît pas du tout. Un peu comme dans le premier tome, elles ont voulu faire un happy end ce qui est très bien mais il est trop bien et cela fait perdre en réalisme je trouve. J’ai été déçue de ce choix c’est pourquoi je préfère en rester sur le avant épilogue ^^.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Clean de Juno Dawson

Clean

Résumé:

« Visage écrasé contre le cuir. Odeur de voiture neuve.
Je ne peux pas bouger. J’ai été kidnappée. Je ne peux pas bouger.
J’ouvre les yeux. Ça fait mal. Mais j’aperçois mon frère, Nikolai.
Nik ?
Tout va bien, Lexi, je vais te trouver de l’aide.
Oh, putain, cette fois, il l’a fait. Il a décidé de me sauver.  »

Voilà comment je me suis retrouvée coincée au Clarity Centre, un hôtel de luxe pour les accros en tout genre. Pour moi, c’est un peu Alcatraz avec un spa.

Chacun son poison. Pour Ruby, c’est la bouffe. Pour Kendall, c’est l’excès inverse. Pour Saif, c’est la drogue (aucune originalité), comme moi. Et Brady… Brady, le beau gosse de service, c’est un grand mystère.

Bref, on forme une belle bande de déglingués. Et la nouvelle venue, Sasha, semble encore plus tarée que les autres. La grande question : sommes-nous prêts à être clean ?

 

Mon avis:

Clean est un roman complètement addictif, il faut le savoir. En tout cas, il l’a été pour moi. La façon dont Juno Dawson a écrit son roman fait qu’il se lit rapidement, il est très aéré et a beaucoup de dialogues.

Je me suis très vite attachée au personnage de Lexie bien qu’elle soit légèrement agaçante au début du récit. Et au fil des pages, on apprend à connaître les autres personnages que l’on décide de détester pour certains et d’autres qui nous font fondre.

Juno Dawson parle ici d’un sujet assez compliqué, dur, qui est les addictions chez les jeunes voir très jeunes. Elle ne ménage pas son lectorat, en faisant vivre des choses pas cool à ses personnages, en évoquant tout ce que ces addictions impliquent; le manque, la mort, le deuil, la difficile guérison, les rechutes, la perte de confiance en soi et autres… Mais l’auteur réussi à nous parler de tout ça sans que cela nous mine le moral. Elle insère dans son roman des moments très joyeux, des moments d’insouciance qui font du bien. Ils nous permettent de nous reposer un peu et surtout de toujours garder en tête que le bout du du tunnel est quelque part!

En plus de la couverture qui est vraiment belle, l’intérieur est tout aussi beau bien que pas évident. Je suis vraiment contente d’avoir découvert ce titre et pour cela je remercie les éditions Hachette et le site NetGalley pour m’avoir envoyé ce roman.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

La Jeune fille et la nuit de Guillaume Musso [Storiebooks]

lju2

 

Résumé :

Un campus prestigieux figé sous la neige
Trois amis liés par un secret tragique
Une jeune fille emportée par la nuit

Côte d’Azur – Hiver 1992
Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ».
Personne ne la reverra jamais.

Côte d’Azur – Printemps 2017
Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du
lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment.

Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.
Dérangeante
Douloureuse
Démoniaque…

 

Mon avis :

Ce livre m’a été gentillement prêté par une collègue de travail et je la remercie infiniment!

J’ai adoré ce dernier roman de Guillaume Musso, j’ai été happé dans l’histoire dès les premières pages et j’ai beaucoup de mal à le lâcher, mais quelle histoire, très prenante, surprenante et palpitante, jusqu’à la dernière page!

Je connais les romans de ce monsieur depuis peu, mais autant j’avais été un peu déçu du dernier roman, que là je n’ai rien à redire, à part lisez-le, vous serez transporté dans ce roman, il est génial.

En plus, pour une fois, l’auteur nous fait vivre une aventure dans le sud de la France et je peux vous assurer que vous ne lâcherez pas ce roman, sans en connaître la fin!

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Junk de Melvin Burgess

Junk.jpg

Résumé:

Entre un père violent et une mère alcoolique, la vie de Nico est intolérable.
Une seule issue : fuir. Fuir avec Gemma, son amie, qui le suit comme par défi. Mais que faire, à quatorze ans, sans ressources, dans les rues d’une grande ville ? Les deux adolescents rejoignent un squat et, très vite, sont pris dans l’engrenage de la drogue… Le jour où ils acceptent de l’héroïne, ils deviennent, sans en être encore conscients, des junkies. Dans ce roman encensé par la critique internationale, Melvin Burgess dépeint avec un réalisme saisissant, sans complaisance ni moralisme, les facettes d’un drame contemporain.

 

Mon avis:

Junk est un roman qui était dans ma pal depuis 3 ans, il était temps de le sortir non?

J’ai été plutôt désappointée au début de ma lecture parce que je ne le pensais pas si jeunesse. Le public visé est clairement les adolescents et du coup le langage employé est moins recherché, sans être péjorative, et les réactions des jeunes de l’histoire sont logiques à leur âge, 14 ans, mais ce n’est pas à cela que je m’attendais donc il m’a fallu un petit moment d’adaptation.

Le roman de Melvin Burgess m’a plu et en même temps beaucoup de petites choses ont gêné ma lecture. Avec Nico et Gemma, on est réellement plongés dans le monde de la rue et de la drogue, cela fait froid dans le dos vu le réalisme que l’auteur met dans ses lignes. Je n’ai vécu ni de près ni de loin, les situations décrites, mais pourtant on s’imagine facilement la descente que ces jeunes subissent en choisissant la liberté de la rue.

Je n’ai pas réussi à m’attacher particulièrement aux personnages et pourtant certains de leur discours auraient pu me convaincre à les rejoindre et à vivre la vie qu’ils avaient choisi et la est vraiment toute la force de ce roman. On a envie de croire à leurs paroles de liberté, de carpe diem, de « chacun devrait choisir sa vie » jusqu’au moment où on réalise ce que cette vie implique et on redescend. Mais Melvin Burgess a réussi à ma laisser entrevoir les raisons pour lesquelles les drogués choisissent cette vie.

Après c’est à double tranchant, car comme je disais Junk est écrit pour les jeunes et je me suis demandé s’ils avaient assez de recul pour voir la finalité de cette façon de vivre…

L’auteur fini son roman en laissant ses personnages, chacun à un tournant de leur vie ce qui m’a semblé très intéressant. Il y a du heureux et du beaucoup moins mais c’est le reflet de la réalité.

Malgré tous ces points positifs, je suis passée un peu à côté de ma lecture. Je vais vous citer quelques petits détails qui m’ont déplu mais pour la plupart je ne saurais pas vous l’expliquer; ma distance avec les personnages, le côté un peu trop jeunesse, la rapidité des choses qui vont très vite mal ou au contraire!!!

 J’ai envie de conseiller ce roman surtout aux jeunes mais je ne sais pas si j’aurais le courage de le laisser entre les mains de mes nièces/enfants au moment venu.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Quelques minutes après minuit de Patrick Ness

Quelques linutes après minuit

Résumé:

Depuis que sa mère a commencé son traitement, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. A minuit sept, un monstre vient le voir, qui a l’apparence d’un if gigantesque, quelque chose de très ancien et de sauvage. Mais pour Conor, le vrai cauchemar recommence chaque jour: sa mère lutte en vain contre un cancer, son père est devenu un étranger, et il est harcelé à l’école. Au fil des visites du monstre, l’adolescent comprend que son vrai démon est la vérité, une vérité qui se cache au plus profond de lui, terrifiante.

 

Mon avis:

Ca y est je trouve enfin le temps, l’envie et l’énergie de revenir sur le blog pour vous parler de mes lectures faites depuis le début d’années. Bon ne vous emballez pas, elles ne sont que 2. Et oui ça change de mon rythme des deux derniers mois mais mon temps est beaucoup pris par une petite princesse qui a pointé le bout de son nez le 1er janvier…

Allez assez de blabla perso, passons à ma lecture de Quelques minutes après minuit de Patrick Ness. Lorsque j’ai commencé cette lecture, je n’en attendais pas grand chose, juste une lecture assez facile, parce que jeunesse, que je pourrais lire malgré la fatigue. Et je me suis pris une grosse claque en fermant le bouquin.

Je ne m’attendais pas à lire un texte aussi profond, aussi flippant et aussi beau. J’ai été profondément touché par l’histoire de Conor qui est dramatique mais relatée ici d’une façon très poétique et non pathétique! Et puis il y a les illustrations qui sont pour moi aussi importantes que le texte dans ce livre. Je ne peux pas dire qu’elles sont magnifiques parce qu’elles sont très sombres mais elle complète à merveille le récit et apporte cette touche de noirceur qui rend le livre plus impressionnant!

J’hésite vraiment à me l’acheter parce que je suis sûre que c’est le genre de livre qui nous en révèle toujours plus à chaque lecture.

Je le conseille à tout le monde même si vu les émotions qu’il m’a fait ressentir je ne saurais dire à partir de quel âge!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume