Avis

[Mavilyly] Clean de Juno Dawson

Clean

Résumé:

« Visage écrasé contre le cuir. Odeur de voiture neuve.
Je ne peux pas bouger. J’ai été kidnappée. Je ne peux pas bouger.
J’ouvre les yeux. Ça fait mal. Mais j’aperçois mon frère, Nikolai.
Nik ?
Tout va bien, Lexi, je vais te trouver de l’aide.
Oh, putain, cette fois, il l’a fait. Il a décidé de me sauver.  »

Voilà comment je me suis retrouvée coincée au Clarity Centre, un hôtel de luxe pour les accros en tout genre. Pour moi, c’est un peu Alcatraz avec un spa.

Chacun son poison. Pour Ruby, c’est la bouffe. Pour Kendall, c’est l’excès inverse. Pour Saif, c’est la drogue (aucune originalité), comme moi. Et Brady… Brady, le beau gosse de service, c’est un grand mystère.

Bref, on forme une belle bande de déglingués. Et la nouvelle venue, Sasha, semble encore plus tarée que les autres. La grande question : sommes-nous prêts à être clean ?

 

Mon avis:

Clean est un roman complètement addictif, il faut le savoir. En tout cas, il l’a été pour moi. La façon dont Juno Dawson a écrit son roman fait qu’il se lit rapidement, il est très aéré et a beaucoup de dialogues.

Je me suis très vite attachée au personnage de Lexie bien qu’elle soit légèrement agaçante au début du récit. Et au fil des pages, on apprend à connaître les autres personnages que l’on décide de détester pour certains et d’autres qui nous font fondre.

Juno Dawson parle ici d’un sujet assez compliqué, dur, qui est les addictions chez les jeunes voir très jeunes. Elle ne ménage pas son lectorat, en faisant vivre des choses pas cool à ses personnages, en évoquant tout ce que ces addictions impliquent; le manque, la mort, le deuil, la difficile guérison, les rechutes, la perte de confiance en soi et autres… Mais l’auteur réussi à nous parler de tout ça sans que cela nous mine le moral. Elle insère dans son roman des moments très joyeux, des moments d’insouciance qui font du bien. Ils nous permettent de nous reposer un peu et surtout de toujours garder en tête que le bout du du tunnel est quelque part!

En plus de la couverture qui est vraiment belle, l’intérieur est tout aussi beau bien que pas évident. Je suis vraiment contente d’avoir découvert ce titre et pour cela je remercie les éditions Hachette et le site NetGalley pour m’avoir envoyé ce roman.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Publicités
Avis

La Jeune fille et la nuit de Guillaume Musso [Storiebooks]

lju2

 

Résumé :

Un campus prestigieux figé sous la neige
Trois amis liés par un secret tragique
Une jeune fille emportée par la nuit

Côte d’Azur – Hiver 1992
Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ».
Personne ne la reverra jamais.

Côte d’Azur – Printemps 2017
Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du
lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment.

Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.
Dérangeante
Douloureuse
Démoniaque…

 

Mon avis :

Ce livre m’a été gentillement prêté par une collègue de travail et je la remercie infiniment!

J’ai adoré ce dernier roman de Guillaume Musso, j’ai été happé dans l’histoire dès les premières pages et j’ai beaucoup de mal à le lâcher, mais quelle histoire, très prenante, surprenante et palpitante, jusqu’à la dernière page!

Je connais les romans de ce monsieur depuis peu, mais autant j’avais été un peu déçu du dernier roman, que là je n’ai rien à redire, à part lisez-le, vous serez transporté dans ce roman, il est génial.

En plus, pour une fois, l’auteur nous fait vivre une aventure dans le sud de la France et je peux vous assurer que vous ne lâcherez pas ce roman, sans en connaître la fin!

 

Ma note :

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Junk de Melvin Burgess

Junk.jpg

Résumé:

Entre un père violent et une mère alcoolique, la vie de Nico est intolérable.
Une seule issue : fuir. Fuir avec Gemma, son amie, qui le suit comme par défi. Mais que faire, à quatorze ans, sans ressources, dans les rues d’une grande ville ? Les deux adolescents rejoignent un squat et, très vite, sont pris dans l’engrenage de la drogue… Le jour où ils acceptent de l’héroïne, ils deviennent, sans en être encore conscients, des junkies. Dans ce roman encensé par la critique internationale, Melvin Burgess dépeint avec un réalisme saisissant, sans complaisance ni moralisme, les facettes d’un drame contemporain.

 

Mon avis:

Junk est un roman qui était dans ma pal depuis 3 ans, il était temps de le sortir non?

J’ai été plutôt désappointée au début de ma lecture parce que je ne le pensais pas si jeunesse. Le public visé est clairement les adolescents et du coup le langage employé est moins recherché, sans être péjorative, et les réactions des jeunes de l’histoire sont logiques à leur âge, 14 ans, mais ce n’est pas à cela que je m’attendais donc il m’a fallu un petit moment d’adaptation.

Le roman de Melvin Burgess m’a plu et en même temps beaucoup de petites choses ont gêné ma lecture. Avec Nico et Gemma, on est réellement plongés dans le monde de la rue et de la drogue, cela fait froid dans le dos vu le réalisme que l’auteur met dans ses lignes. Je n’ai vécu ni de près ni de loin, les situations décrites, mais pourtant on s’imagine facilement la descente que ces jeunes subissent en choisissant la liberté de la rue.

Je n’ai pas réussi à m’attacher particulièrement aux personnages et pourtant certains de leur discours auraient pu me convaincre à les rejoindre et à vivre la vie qu’ils avaient choisi et la est vraiment toute la force de ce roman. On a envie de croire à leurs paroles de liberté, de carpe diem, de « chacun devrait choisir sa vie » jusqu’au moment où on réalise ce que cette vie implique et on redescend. Mais Melvin Burgess a réussi à ma laisser entrevoir les raisons pour lesquelles les drogués choisissent cette vie.

Après c’est à double tranchant, car comme je disais Junk est écrit pour les jeunes et je me suis demandé s’ils avaient assez de recul pour voir la finalité de cette façon de vivre…

L’auteur fini son roman en laissant ses personnages, chacun à un tournant de leur vie ce qui m’a semblé très intéressant. Il y a du heureux et du beaucoup moins mais c’est le reflet de la réalité.

Malgré tous ces points positifs, je suis passée un peu à côté de ma lecture. Je vais vous citer quelques petits détails qui m’ont déplu mais pour la plupart je ne saurais pas vous l’expliquer; ma distance avec les personnages, le côté un peu trop jeunesse, la rapidité des choses qui vont très vite mal ou au contraire!!!

 J’ai envie de conseiller ce roman surtout aux jeunes mais je ne sais pas si j’aurais le courage de le laisser entre les mains de mes nièces/enfants au moment venu.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Quelques minutes après minuit de Patrick Ness

Quelques linutes après minuit

Résumé:

Depuis que sa mère a commencé son traitement, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. A minuit sept, un monstre vient le voir, qui a l’apparence d’un if gigantesque, quelque chose de très ancien et de sauvage. Mais pour Conor, le vrai cauchemar recommence chaque jour: sa mère lutte en vain contre un cancer, son père est devenu un étranger, et il est harcelé à l’école. Au fil des visites du monstre, l’adolescent comprend que son vrai démon est la vérité, une vérité qui se cache au plus profond de lui, terrifiante.

 

Mon avis:

Ca y est je trouve enfin le temps, l’envie et l’énergie de revenir sur le blog pour vous parler de mes lectures faites depuis le début d’années. Bon ne vous emballez pas, elles ne sont que 2. Et oui ça change de mon rythme des deux derniers mois mais mon temps est beaucoup pris par une petite princesse qui a pointé le bout de son nez le 1er janvier…

Allez assez de blabla perso, passons à ma lecture de Quelques minutes après minuit de Patrick Ness. Lorsque j’ai commencé cette lecture, je n’en attendais pas grand chose, juste une lecture assez facile, parce que jeunesse, que je pourrais lire malgré la fatigue. Et je me suis pris une grosse claque en fermant le bouquin.

Je ne m’attendais pas à lire un texte aussi profond, aussi flippant et aussi beau. J’ai été profondément touché par l’histoire de Conor qui est dramatique mais relatée ici d’une façon très poétique et non pathétique! Et puis il y a les illustrations qui sont pour moi aussi importantes que le texte dans ce livre. Je ne peux pas dire qu’elles sont magnifiques parce qu’elles sont très sombres mais elle complète à merveille le récit et apporte cette touche de noirceur qui rend le livre plus impressionnant!

J’hésite vraiment à me l’acheter parce que je suis sûre que c’est le genre de livre qui nous en révèle toujours plus à chaque lecture.

Je le conseille à tout le monde même si vu les émotions qu’il m’a fait ressentir je ne saurais dire à partir de quel âge!!!

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Te succomber de Jasinda Wilder

Te succomber

Résumé:

« Je n’ai pas toujours été amoureuse de Colton Calloway ; j’ai d’abord été amoureuse de son petit frère, Kyle. Kyle fut mon premier amour… »
À 18 ans, Nell est inconsolable. Kyle, à la fois son meilleur ami et l’amour de sa vie, l’a quittée. Elle sombre dans un chagrin fou dont personne ne semble pouvoir la tirer.
Deux ans plus tard, la jeune femme croise le chemin de l’insaisissable Colton, le frère aîné de Kyle. La douleur est toujours vive, mais une irrésistible pulsion l’attire vers lui. Passion ? Fureur de vivre ? Un lien unique les unit et les consume au plus profond d’eux-mêmes.
Colton pourra-t-il redonner à Nell le goût d’aimer ?

 

Mon avis:

La couverture de ce roman et son résumé m’appâtaient bien et je me suis plongée dans cette lecture assez facilement et sans aucune appréhension ni attentes. Et je vais vous dire heureusement parce qu’il m’a complètement déçue!

Bon l’histoire en elle-même est sympathique, un peu passe-partour mais sympathique. Elle aurait même pu être touchante si les personnages n’étaient pas Nell et Colton. Je n’ai absolument pas accroché avec eux et j’irais même plus loin en disant que je ne les ai pas aimé. Et cela pour Nell quasiment dès les premières lignes.

A quoi est dû cette animosité? Le plus dur est de l’expliquer. Est-ce que c’est la plume de l’auteur qui n’a pas réussi à me les montrer sous leur meilleur jour, est-ce que leur personnalité ne me convenait pas, est-ce que j’avais envie d’avoir devant moi des personnages forts??? JE ne pourrais vous dire malheureusement, juste qu’ils me sont apparus antipathiques au possible.

Et malheureusement, pour moi c’est assez radicale, lorsque je n’aime pas les personnages, l’auteur peut sortir ses rames, il pourra écrire quasiment tout ce qu’il veut l’affaire est classée et je n’arrive pas être intéressée par l’histoire.

Je ne lirais pas la suite de cette saga qui n’est pourtant pas sur les mêmes personnages mais ce premier tome m’a suffisamment refroidie.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Come back to me de Mila Gray

Come back to me

Résumé:

Lors de sa permission, Kit ne pense qu’à une chose : Jessa, la sœur de son meilleur ami, à laquelle il a juré de ne pas toucher. Succombant à la tentation, ils vivent une liaison intense, le temps d’une permission. Quand le marine part au combat, Jessa compte les jours jusqu’à son retour, mais une terrible épreuve les attend.

 

Mon avis:

Depuis que je suis à la maison, c’est à dire début novembre, j’ai moins la possibilité de lire mes ebooks du coup je me suis trouvée un nouveau rythme; j’alterne entre un livre physique et un numérique. Pour le coup j’avance très bien sur ma Kobo et les livres que j’ai acheté lors de la grosse OP s’enchaîne dont Come back to me de Mila Gray.

Je vais être assez cash avec vous sur cette lecture, je l’ai adoré bien que je suis déçue de la façon dont elle débute.

Come back to me est une romance qui m’a fait passer par beaucoup d’émotions. J’ai souris, j’ai rigolé par moment grâce à l’humour des personnages et leurs réparties et j’ai aussi beaucoup pleuré. Bon d’accord je suis émotive mais bon, c’est tout de même un très beau roman non???

J’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup aimé les personnages et tous. Que ce soit les principaux avec Riley, Jessa et Kit ou les secondaires avec leurs parents, Didi, Jo, bref ils m’ont tous plu et c’est assez rare pour le souligner. Forcément, on s’attache plus à Jessa et Kit qui ont chacun leur point de vue de développer en alternance dans les chapitres mais j’ai eu un vrai petit faible pour Riley aussi…

L’histoire d’amour est assez classique pendant une bonne partie de l’histoire, on a certains clichés mais je me suis laissée convaincre tout de même et puis arrive les derniers 40% où là, il était hors de question de me sortir de ma lecture. Cette dernière partie m’a profondément touchée et je n’aurais pas pu laisser mes personnages sans savoir de suite ce qu’ils allaient devenir.

Après, comme je le disais plus haut, je suis déçue de la façon dont l’auteur choisi de débuter son roman car elle introduit dans une sorte de prologue le revirement de situation et du coup, on connaît presque la fin dés le début alors que j’aurais préféré me laisser guider sans avoir ces premières pages. Je ne sais pas si je suis très claires lol. Disons que sans ce début révélateur, j’aurais été plus surprise par le drame vécu par les personnages et j’aurais été encore plus chamboulée et plus secouée donc j’aurais encore plus apprécié ma lecture. Oui car moi, plus je pleure, plus c’est synonyme de bon livre lol!!!

Bref, malgré un défaut qui n’est tout de même pas sans conséquence, j’ai passé un super moment et j’ai déjà prêté le roman à ma soeur qui je pense va beaucoup l’aimer aussi. Vous comprenez que je vous le conseille aussi si vous aimez les romances, les drames et pleurer ^^.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] J’ai 13 ans et je vais me tuer d’Othilie Bailly

J'ai 13 ans et je vais me tuer

Résumé:

« Et elle considérait sa vie, ces treize ans de vie, et n’avait pas envie de pousser plus loin sa quête. Sa vie tenait tout entière dans ses treize ans et le mot FIN n’en pouvait être que la mort.  »
La petite Agnès se balade à pied dans la jolie ville d’Aix-en-Provence, du magnifique hôtel de Galicie où elle habite, à la très convenue institution Jeanne-de-France où elle va à l’école. Tout irait pour le mieux si son père ne faisait pas régner à la maison un climat de terreur épouvantable. Tout en protégeant sa mère, Agnès finit par s’inventer un monde, celui de l’écriture, où elle se confie librement et s’évade, un monde où personne ne peut entrer, un monde qui a le goût de la mort et du désespoir de vivre cette vie-là.
Un récit qui raconte avec beaucoup de lucidité une enfance blessée.

 

Mon avis:

J’avais déjà lu ce livre mais bien avant d’avoir le blog donc je l’avais remis dans ma PAL pour pouvoir le relire et vous le chroniquer.

Les romans d’Othilie Bailly sont intéressants car ils abordent des sujets vraiment difficiles mais avec une plume particulière qui apporte toute la distance nécessaire et la poésie d’une certaine manière dont le lecteur a besoin pour en pas trop s’impliquer!

Dans J’ai 13 ans et je vais me tuer, l’auteur choisi de faire constamment des bonds entre le passé et le présent d’Agnès grâce à des passages de son journal. Ce procédé casse un peu le rythme mais ici cela a été bénéfique pour moi car encore une fois, cela impose une certaine distance.

J’ai aimé ma lecture même si forcément elle est tragique et fait relever les poils des bras. Agnès est une petite fille attachante, tellement jeune mais qui pourtant a une vision de la vie bien adulte mais en gardant son côté enfantin.

Bref , pour moi ce récit est une réussite et pour ceux qui n’ont pas peur des histoires dramatiques impliquant un enfant, je vous le conseille surtout qu’il est vraiment très court, 120 et quelques pages de souvenir…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume