Avis

[Mavilyly] Confidences de Sara Shepard

Confidences
Editeur: 12-21
Nombres de pages: 290 pages
Prix: 9.99 euros (numérique)
Année de parution: 2013

 

Résumé:

Salut les filles… Surprise ! Vous savez qui vous parle ? Non, vraiment pas ? Il faut dire que depuis l’Affaire Jenna les pertes de mémoire vous arrangent bien… Mais moi je n’ai rien oublié et vous n’avez pas fini d’avoir de mes nouvelles. D’ailleurs j’espère que vous appréciez mes petits mails et textos amicaux qui vous rappellent que je suis là, tout près de vous… Car vous avez été de très très vilaines filles, Aria, Spencer, Emily et Hanna. Vous ne méritiez pas l’amitié d’Alison. Vous qui étiez comme les cinq doigts de la main, sa disparition ne semble pas vraiment vous avoir affectées… Il faut dire que vous lui aviez fait des confidences plutôt… compromettantes, hein ? Sa disparition vous est bien tombée pas vrai ?Mais maintenant c’est fini, vous allez payer… Je crois voir que vous perdez votre sourire les miss Perfection ! Il fallait y songer avant les filles, c’est pas beau de mentir ! – A

 

Mon avis:

Confidences est le premier tome de la saga Pretty Little Liars et j’aurais presque envie de vous faire mon avis en une seule phrase mais bon je me dis que cela ne serait pas trop respectueux pour vous ^^.

Lorsque j’ai vu qu’il ne faisait que 290 pages après l’avoir terminé, j’ai été vraiment surprise parce qu’il m’a semblé beaucoup plus long que cela. Je trouve qu’il y a énormément de longueurs et j’ai eu pas mal de moment où je me suis ennuyée. J’ai difficilement accroché avec les personnages qui sont un peu trop jeunes pour m’identifier à eux et ils ont une liberté d’agir et une relation avec leurs parents tellement différents de ce que j’ai vécu que ça me paraissait fou. Bref encore une fois, un ptit souci avec les personnages qui entachent ma lecture.

Pour autant, à mon grand désespoir j’ai envie de lire la suite ^^. Et bien oui parce que bon la plume de Sara Shepard n’est pas mauvaise, elle sait titiller notre curiosité et on veut savoir forcément. On a tellement de questions tout au long de la lecture. Et puis j’ai la suite dans ma liseuse donc…

Bref, je débute cette saga un peu déçue mais je vais poursuivre  parce que je suis faible et advienne que pourra…

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Publicités
Avis

[Mavilyly] Un goût d’Angleterre de K.J. Charles

Un goût d'Angleterre
Editeur: MxM Bookmark
Nombre de pages: 300 pages
Prix: 16 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Détendez-vous et pensez à l’Angleterre…

Angleterre, 1904. Deux ans plus tôt, le capitaine Archie Curtis a perdu ses amis, ses doigts, et son avenir dans un terrible accident militaire. Seul, sans but et plein de colère, il est déterminé à découvrir si ses camarades et lui ont été les victimes du destin ou d’un sabotage.

Ses recherches le conduisent à une maison de campagne ultra-moderne et isolée, où il rencontre un autre visiteur, Daniel da Silva, à qui il s’oppose immédiatement. Faible, décadent, étranger, et bien trop visiblement homosexuel, le poète raffiné représente tout ce dont l’officier britannique franc et droit se méfier et craint.

Au fil des événements, Curtis se rend compte que Daniel détient ses propres intentions secrètes. Ce n’est d’ailleurs pas la seule chose qu’ils ont en commun : la tension sexuelle monte crescendo et le laisse pantois.

Mais alors que les masques des habitants tombent, révélant perfidie, chantage et meurtre, Curtis découvre qu’il a besoin de Daniel comme jamais il n’a eu besoin d’un homme avant ça…

 

Mon avis:

Lorsque je prends mon carnet, que je vois que je suis rendu à ce livre pour en faire la chronique, j’ai du mal à avaler car c’est fait un trou noir, je ne m’en souviens plus. Mais heureusement, je suis à peu près organiser maintenant et donc je fais un très rapide résumé de mon avis sur ce fameux carnet et tout m’est revenu ^^. Mais bon vous vous doutez bien que ce n’est pas la lecture du siècle pour moi.

Malgré tout j’ai passé un très bon moment avec ce roman qui n’a à priori que des bons points si ce n’est la fin qui est un peu trop ouverte pour moi, et qui me laisse un goût de trop peu.

J’ai énormément aimé les personnages qui sont assez différents de ce que l’on peut trouver dans une romance M/M et ce changement fait du bien. En plus de ça l’auteur nous laisse découvrir ses personnages tout en douceur, je trouve agréable lorsque les personnages se dévoilent au fur et à mesure en nous surprenant ou pas d’ailleurs. J’ai totalement accroché avec Daniel qui a une personnalité détonante et un humour si plaisant. C’est lui en partie que j’ai eu du mal à quitter à la fin de ma lecture.

Pour ce qui est de l’intrigue, je l’ai trouvé, elle aussi, originale et je m’attendais pas du tout à cela. J’aurais aimé un peu plus retrouvé l’ambiance de l’ancienne Angleterre mais je me suis laissée porter par les rebondissements et les événements qui s’enchaînaient.

Un bon rythme, un intérêt certain pour les personnages, une plume qui facilite la lecture voila un combo pour une très bonne lecture malgré que malheureusement elle ne m’est pas restée en mémoire.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Le coeur et le sabre d’Olivier Gay

Le coeur et le sabre
Editeur: Castelmore
Nombre de pages: 319 pages
Prix: 14.9 euros
Année de parution: 2017

Résumé:

Chloé, élève en seconde, assiste un jour par hasard à un combat à l’épée entre Thomas, un élève d’une autre classe qu’elle connaît à peine, et une sorte de démon. L’adolescente tente d’intervenir mais est blessée et perd connaissance. A son réveil, la créature est morte et Thomas lui explique qu’il est un mage et que sa mission est de repérer et fermer les failles vers le monde des démons.

 

Mon avis:

Ce premier tome est entré dans ma PAL suite une grosse OP de la maison d’édition. Je n’avais encore jamais lu d’Olivier pourtant ce n’est pas faute d’en entendre parler et en très bon la plupart du temps donc j’ai profité de l’occasion.

J’ai un avis plutôt mitigé sur cette lecture. On commence par le négatif? Il se résume à un seul mot ou plutôt un prénom, Chloé. Le personnage principale féminin m’a énormément énervée. Elle est d’une naïveté exaspérante et surtout ses petits états d’âmes m’ont fait souvent levé les yeux au ciel. Alors d’accord, c’est une ado tourmentée par ses hormones, d’accord que lorsqu’elle est avec ses copines, elle soit niaise surtout au sujet des garçons. Mais pour le reste, avec ce qu’elle vit, je pense pas que savoir si ce garçon lui plaît, savoir si le garçon est intéressé par elle ou non, doit-être sa priorité si? Et du coup tous ces passages m’ennuyaient et ralentissaient ma lecture.

Mais si on met de côté ce désagrément, Le coeur et le sabre est très prometteur. A contrario de Chloé, j’ai beaucoup aimé Thomas qui prend au sérieux sa destinée sans se départir de son humour qui a fait mouche avec moi! Lié à ce personnage, je suis très intriguée par la mythologie, les créatures qu’Olivier Gay implique dans son histoire. Ce n’est qu’un premier tome donc c’est assez introductif mais cela promet du bon. Tout cela pour terminer sur une révélation qui m’a laissé pantoise. Peut-être que d’autres l’on vu venir mais alors moi pas du tout et je suis donc curieuse d’avoir la suite et surtout la réaction de Chloé, voir si cela l’a fait évoluer ou non.

Grâce à StorieBooks je vais pouvoir lire la suite plus vite car elle me l’a prêté donc merci à elle. En conclusion pour elle cela n’a pas été la lecture du siècle mais il y a du bon et j’attend la suite pour me faire un avis complet.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Un nouveau départ d’A.J. Thomas

un nouveau départ
Editeur: MxM Bookmark
Nombre de pages: /
Prix: 5.99 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

Après une confuse nuit de beuverie, Patrick Connelly devient père. Déterminé à être présent pour son fils, Patrick abandonne l’un de ses sports favoris et décide de cacher sa sexualité à jamais. Suite à un divorce brutal et à un violent crime de haine, son fils Jay développe une obsession pour les tags. Avec l’espoir de pouvoir recommencer à zéro, Patrick déménage et emmène Jay à Seattle, sa ville natale. Deux semaines plus tard, son fils est de nouveau arrêté. Alors qu’il s’apprête à venir le chercher, Patrick s’interpose lors d’une agression, mais finit lui aussi par se faire embarquer par la police. Alors qu’il pensait que les choses ne pouvaient être pires, il se retrouve confronté à l’homme le plus sexy qu’il ait jamais vu : le nouveau conseiller pénitentiaire de probation de son fils, Ken Atkins.

Le plus dur, dans le boulot de Ken, c’est de travailler avec des parents peu coopératifs, et Patrick Connelly, qui est incontestablement beau, va être de ceux-là. Mais après avoir passé une nuit torride avec lui suite à une rencontre fortuite, Ken est pris au dépourvu. Alors qu’ils essaient tous deux de faire en sorte que Jay reste sur le droit chemin, il leur devient impossible de résister à la passion qui les dévore. Quand l’agression désamorcée par Patrick revient les hanter et que Jay a de nouveau des ennuis, Ken doit le convaincre qu’assurer le bonheur de son fils ne signifie pas pour autant sacrifier le sien.

 

Mon avis:

Je vais commencer par remercier les éditons MxM Bookmark ainsi que le site NetGalley pour l’envoi de ce roman.

Que dire de cette lecture? Malheureusement elle sera de celle qui ne me laissera pas un souvenir impérissable et elle commence déjà s’effacer de ma mémoire.

On est avec Pat et Jay qui débarque à Seattle pour fuir tous leurs problèmes restés à New-York. Malheureusement tout ne se passe pas comme prévu et Jay retrouve son contrôle judiciaire. Et à partir de la tout commence et surtout la romance entre Pat et Ken le conseiller judiciaire de Jay.

Déjà premier point négatif, je n’ai absolument pas accroché aux personnages si ce n’est Jay donc quand c’est une romance cela devient très compliqué. Je les ai pas trouvé marquant au point que durant toute ma lecture j’ai eu du mal à associer le prénom au personnage et du coup lorsque l’auteur nous parle d’eux par leur couleur de cheveux ou leur métier c’était assez compliqué.

Ensuite tout va beaucoup trop vite je trouve, surtout quand on sait que Pat ne veut pas tomber amoureux et qu’en plus la situation actuelle de l’histoire est un grand frein à leur histoire. On a quelques pages où ils freinent des quatre fers et puis en une phrase ils se retrouvent nus!!! J’ai eu beaucoup de mal à suivre l’auteur dans ces décisions. Sachant que j’avais aussi du mal à suivre l’avancée du temps. Souvent je pensais les personnages en week-end alors qu’on était mercredi et inversement.

Bref, je en peux pas dire que cette lecture est une mauvaise lecture mais elle n’a pas retenu mon attention ce qui a entraîné des blocages et des problèmes de compréhension. En plus de ça lorsque je lis une romance, j’aime avoir de la passion et souvent dans le M/M, elle est plutôt bestial, ce que j’apprécie beaucoup mais là j’ai trouvé la relation des deux gommes assez fade.

Allez j’arrête la, il ne m’a pas convaincu mais pour autant il trouvera son public.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Avis

[Mavilyly] Libre d’aimer d’Olivier Merle

libre d'aimer
Editeur: XO
Nombre de pages: 464 pages
Prix: 19.90 euros
Année de parution: 2019

Résumé:

Juillet 1942. Elle s’appelle Esther, elle a vingt ans, elle est juive. Ses parents ont été arrêtés, elle erre dans les rues de Paris, perdue et terrifiée. Alors qu’elle se repose sur un banc, son regard croise celui d’une femme élégante, plus âgée qu’elle, qui fume de longues cigarettes à la terrasse d’un café. Esther ne le sait pas encore mais sa rencontre prochaine avec Thérèse Dorval, l’épouse d’un homme cynique et violent qui collabore avec les Allemands, va bouleverser sa vie. Naissance d’un désir irrésistible, en pleine tragédie. Amour interdit de deux femmes emportées par le feu de la passion. À Dinard, où elles se réfugient, elles devront, sous la pluie des bombes alliées, décider de leur destin?: se séparer pour tenter de survivre ou accepter de mourir par amour.

 

Mon avis:

Je vais commencer par remercier les éditions XO ainsi que le site NetGalley pour l’envoi de ce roman et m’excuser pour l’attente de cette chronique.

Libre d’aimer est un roman qui avait beaucoup de bons points pour me plaire mais malheureusement deux choses sont venues ternir mon ressenti.

J’étais curieuse de découvrir le roman d’Olivier Merle de par son contexte de la Seconde Guerre Mondiale surtout que l’auteur se concentre sur les conditions des femmes à cette époque. On suit donc Esther, jeune juive qui a vu ses parents se faire emmener par la police française et Thérèse, jeune femme qui mène une vie plutôt sympa au vu des événements. Elles se rencontrent et comme le dit le résumé, tombent amoureuses.

Vous conviendrez qu’à ce moment de l’Histoire les femmes n’avaient pas vraiment voix au chapitre, elles étaient complètement sous le joug de leur père ou mari plus tard, et je pense que ça fait du bien de nous le rappeler de temps en temps. Mais en plus de ça, Esther et Thérèse ont une sexualité absolument réprouvée dans ces années. Elles doivent donc se battre et se cacher perpétuellement. J’ai vraiment aimé me plonger dans la vie de « mes ancêtres » et me rappeler que des choses qui me paraissent acquises aujourd’hui ne l’étaient pas il y a pas si longtemps que ça. Un exemple? Une femme qui voulait travailler devait avoir l’accord de son père ou son mari!!!!

En plus de ça l’auteur a une plume très sympathique qui rend la lecture fluide et facile. Malgré tous ces points, j’ai eu du mal avec ce livre car je n’ai absolument pas accroché aux personnages qui pour l’une est tellement naïve et sous la coupe de l’autre qu’elle m’énervait et pour la deuxième ce sont ces caprices et sa personnalité de petite fille gâtée qui m’insupportait. On rajoute à ça, une fin pour moi un peu trop facile qui ne m’a pas convaincu. Durant tout le récit, l’auteur joue sur le fil, nous fait croire au pire pour finalement finir dans le monde des bisounours ^^. Plus ça va et plus je me rends compte que j’aime lorsque les romans n’ont pas un happy end total, comme dans la vraie vie quoi, à moins de lire une pure romance, un chick-lit où la je suis prévenue avant même de commencer ma lecture.

Bref, je ne peux pas vous déconseiller Libre d’aimer car si, contrairement à moi, vous accrochez avec les personnages c’est quasiment gagné, mais en même temps il ne sera pas dans la liste des romans que je recommanderais autour de moi.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Le sanctuaire des Dieux de Cindy van Wilder #PLIB2019

Terre de Brume

Résumé:

Depuis le Bouleversement, cataclysme qui a recouvert son monde d’une brume toxique en ne laissant que de rares survivants, Héra vit à Taho dans le Sanctuaire de Prêtres de l’eau, où elle apprend à maîtriser la magie pour devenir guerrière.
Au cours d’une mission, elle rencontre Intissar, une Sœur de Feu capable de communiquer avec les esprits. Intissar a bravé sa propre communauté pour venir avertir les habitants de Taho d’un terrible danger. Mais il est déjà trop tard : une vague de Brume, peuplée de créatures ni mortes ni vivantes, s’est levée… et frappe le Sanctuaire. Et elle frappera encore. Héra et Intissar s’allient afin d’empêcher leur monde de sombrer dans l’oubli.

 

Mon avis:

J’ai lu ce roman, ce tome 1, grâce au PLIB2019 et aux éditions Rageot qui ont permis aux jurés de le lire en numérique que je remercie!

Je ne connaissais pas l’autrice bien que j’en ai entendu parlé avec ses précédents romans. Et après la lecture du Sanctuaire des Dieux, je n’ai qu’une envie; les découvrir.

Je ne sais pas comment elle a fait mais j’ai aimé tout de suite la plume de l’auteur, je vais même dire que j’ai eu un coup de coeur bien avant l’histoire ou les personnages de l’histoire. Quand j’y pense, je me dis qu’elle n’avait rien de spéciale finalement mais juste elle m’a touché, me correspondait et cela a suffit.

Me voila donc plongée dans le roman et mon engouement n’a fait qu’évoluer. J’ai beaucoup aimé la mythologie que l’auteur met en place. Il nous reste énormément de questions mais j’espère fortement avoir les réponses dans les prochains tomes. Et enfin, les personnages. Encore une fois elles ne sont pas assez détaillées et j’en veux plus mais Intissar et Héra sont très intéressantes, complémentaires et ne demandent qu’à être découverte un peu plus.

Lorsque j’ai fini ma lecture, j’ai pensé avoir un coup de coeur mais finalement le manque de détails et le trop de questions en suspens me laisse un peu sur ma faim. Pour autant, c’est une très bonne lecture. Un premier tome introductif certes mais qui est très prometteur et qui mérite d’être découvert.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

 

Pour le PLIB2019: #ISBN9782700259230

Avis

[Mavilyly] Une douce odeur de pluie de Jojo Moyes

Une douce odeur de pluie

Résumé:

1953.
Le soir du couronnement de la reine Elizabeth II, la communauté britannique de Hong Kong se réunit. Pendant que tout le monde s’efforce de suivre la cérémonie sur une radio défectueuse, la jeune Joy tombe follement amoureuse. En 1980, sa fille Kate se rebelle et fuit l’Irlande avec Sabine, son enfant illégitime. Quinze ans plus tard, Kate envoie Sabine en vacances en Irlande chez ses grands-parents, Edward et Joy, qu’elle connaît à peine.
Lorsque Sabine, sa mère et sa grand-mère se retrouvent, un secret de famille profondément enfoui resurgit…

 

Mon avis:

On commence par les éternels remerciements pour NetGalley et les éditions Milady qui m’ont permis de lire ce roman.

Malheureusement, ce sera ma dernière lecture de l’auteur. J’ai commencé avec elle en lisant Avant toi dont j’ai eu un réel coup de coeur. Il fait d’ailleurs partie de mon top 3 encore aujourd’hui! J’ai donc voulu découvrir le reste des oeuvres de l’auteur mais si ce n’est la suite Après toi et Après tout, je n’ai apprécié aucun des autres de ses romans, c’est fou.

Avec Une douce odeur de pluie, il y a tellement de choses que je n’ai pas compris!!! On commence par suivre Joy lors des années 50 à Hong Kong et cette partie me plaisait pas mal bien que j’avais du mal à situer tout ça, étant une époque que je connais peu et une ville que je ne connais pas du tout mais j’étais bien tout de même. Puis tout a basculé lorsque l’on saute dans le futur et que l’on apprend à connaitre Kate et Sabine, fille et petite-fille de Joy.

Déjà j’ai eu du mal à m’attacher à elle deux donc ça ne facilite pas les choses et les interrogations n’ont fait que se succéder. Pourquoi Kate décide d’envoyer sa fille à des centaines de kilomètre d’elle, chez ses parents qu’elle déteste et que sa fille ne connait absolument pas??? J’espérais le comprendre mais même en ayant refermé le livre, je n’ai pas ma réponse.

Ensuite, on se retrouve essentiellement avec Sabine qui au fil des pages, m’énervait de plus en plus surtout lorsqu’elle fantasmait sur Tom (je crois que c’est son prénom ^^). Le type, il a l’âge d’être son père et elle, dès qu’elle le voit, limite elle le voudrait dans son lit. En soit ça arrive de fantasmer sur plus vieux que soi mais là, ça m’a profondément dérangé. Elle s’imagine tout un monde et en même temps fait sa capricieuse (dans sa tête bien sûr elle ne dévoile rien) s’il ne répond pas comme elle l’attend. C’était des scènes qui m’ont vraiment mise mal à l’aise jusqu’à la scène ultime où elle se dévoile un peu trop mais où l’auteur balaye ce moment et ne revient plus jamais dessus.

On continue, par l’histoire d’Annie qui est certes tragique et très touchante (c’est peut-être elle qui m’a le plus intéressée finalement) mais je ne comprends pas pourquoi l’auteur a voulu la placer ici. Qu’est ce qu’elle apporte à l’histoire de Joy, Kate et Sabine??? Peut-être le rapprochement entre elles mais je suis sûre qu’il y avait une autre façon de faire sans compliquer le récit avec ce destin parallèle.

Et je finis par la fin, c’est mieux me direz vous. Pour moi, elle est trop facile. Jojo Moyes ne se gêne pas pour nous balancer, une quantité folle de bombe tout au long de son roman. Bombes qui trouvent plus ou moins une finalité mais par contre la fin du roman est toute gentillette, tout le monde est heureux et on en parle plus. Et bien non, je ne suis pas convaincue.

Wahou, cela fait bien longtemps que je n’ai pas écrit un aussi long texte pour parler d’un roman. Bravo à ceux qui ont été jusqu’à la fin!!! C’est avec Une douce odeur de pluie que j’arrête ma « liaison » avec Jojo Moyes. Elle a su me faire flacher avec Lou et Will mais malheureusement ce sera tout.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume