Avis

[Mavilyly] Le pays divisé de Benoît Ers & Vincent Dugomier

Le pays divisé
Editeur: Le Lombard
Nombre de pages: 56 pages
Prix: 10.95 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

La France était divisée en deux!
Séparée par une ligne de démarcation.
Comme une frontière au cœur de notre pays.
Pouvoir communiquer avec le commandement allié à Londres était devenu plus qu’une réalité, c’était une mission.
Nous devions protéger un opérateur radio !

Mon avis:

Je vais faire court avec cette chronique. On est face à un tome 5 donc ce qui veut dire que je peux difficilement en parler longuement et puis lorsque l’on est rendu à lire le tome 5 c’est que généralement la série nous plaît.

Donc, on continue sur cette lancée, toujours aussi bon, aussi intéressant mais encore un peu plus dur. Et en même temps cela reflète bien la triste réalité de l’époque.

Ici, nous sommes impatients que le tome 6 sorte, ce qui sera déjà fait au moment où vous lirez cette chronique ^^.

Avis

[Mavilyly] The promised Neverland T1 de Kaiu Shirai & Posuka Demiku

the promised neverland 1
Editeur: Kaze
Nombre de pages: 192 pages
Prix: 6.89 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

 

Mon avis:

J’ai longtemps hésité à vous faire ou non cet avis. Comme vous le savez je suis très en retard sur mes chroniques et donc je ne vous parle pas ici de toutes mes lectures (la grande majorité quand même) contrairement à sur Insta.

Je me suis lancée dans ce manga car je voyais énormément de coup de coeur et on le voit vraiment partout. Je ne comptais pas l’acheter pour autant mais j’ai pu les emprunter donc… Je suis partie avec mes 3 tomes assez confiante tout comme lorsque je me suis lancée dans la lecture. A tel point que je n’avais pas lu le résumé ni ouvert pour voir l’intérieur ^^.

Et je dois vous avouer que je suis passée complètement à côté de ma lecture. Je ne peux pas dire que c’est mauvais, juste que ce n’est pas ce à quoi je m’attendais et que cela ne l’a pas fait avec moi. J’ai été déçue par les dessins qui ne me plaisaient pas et puis l’histoire m’a aussi surprise. Encore une fois, le fait de ne pas m’être renseigner dessus, je ne m’attendais pas à un manga fantastique donc j’ai été plutôt décontenancée.

Encore une fois, comme vous pouvez le voir, ce n’est pas l’oeuvre en elle-même que je remets en questions mais bien mon rapport avec lui.

Avis

[Mavilyly] Vies de chien de Laura Trompette

Vies de chien
Editeur: Pygmalion
Nombre de pages: 440 pages
Prix: 18.50 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Tom a le ronflement facile, les intestins capricieux et déteste les chats. Quoi de plus banal pour un bouledogue français ? Mais, coincé dans son box à la SPA, il prend conscience qu’il y a pire dans la vie.
Maël, sans soutien parental, erre dans le système de l’aide sociale à l’enfance depuis son plus jeune âge. L’adolescent a fait de la guitare son exutoire et n’a qu’une quête : trouver une famille d’accueil.
Les chemins accidentés de Tom et Maël vont se croiser dans la maison d’Alicia, Jacques et, leur fils, Pierre. Cinq personnalités et un défi : cohabiter.

 

Mon avis:

J’avoue tout, si j’ai remarqué ce roman à sa sorite et lorsque ma bibliothèque se l’ai approprié, c’est beaucoup parce qu’un magnifique bouledogue français est sur la couverture. Je sais c’est carrément ridicule mais j’adore cette race de chien et cela a piqué ma curiosité. En plus, le résumé promettait un petit récit touchant avec de l’humour, il ne m’en fallait pas plus…

Et je suis plutôt contente car j’ai passé un excellent moment avec ce roman. J’aurais aimé être un peu plus dans l’émotion surtout au vu des sujets abordés mais bon cela n’a pas impacté mon ressenti final.

J’ai été malgré tout touché par les personnages y compris le chien, Tom, qui a toute sa place dans le récit. Il agit et « parle » au même titre que les humains et c’est un vrai plus pour moi sachant que pour moi en effet les animaux ont cette conscience et ses émotions décrites dans le récit – surtout les chiens – donc j’ai été très receptive. Pour continuer sur le côté animal, j’ai été particulièrement touchée par le message que l’auteur passe sur la condition animale que j’approuve complètement.

L’humour y est aussi bien présent. Et je pense que c’est pour cela que les émotions n’ont pas aussi fortes, beaucoup de scènes ou de propos sont dérivés vers l’humour et ce n’est pas plus mal non plus. C’est un livre qui montre que malgré toutes les embûches que l’on peut avoir, malgré qu’on ait l’impression d’être au plus bas, on peut toujours se relever, seul mais surtout accompagné.

Laura Trompette m’a convaincu tant par ses personnages que par sa plume qui est vraiment sympathique et se prêt très bien à ce style de roman.

Avis

[Mavilyly] Le complot des corbeaux d’Ariel Holzl

Le complot des corbeaux
Editeur: Mnémos
Nombre de pages: 263 pages
Prix: 17 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

 

Mon avis:

Me voila à découvrir un nouveau roman de l’auteur après Lames vives. Et bizarrement ce que j’avais apprécié dans celui-ci a pêché avec le premier tome des Soeurs Carmine alors que ce qui ‘a déplu dans Lames vives a fonctionné ^^.

J’ai beaucoup aimé l’intrigue mise en place par l’auteur et même s’il prend soin de ne pas trop nous en dévoiler, qu’il prend son temps pour mettre en place son récit, j’ai assez vite été immergée et je tournais les pages avec facilité et rapidité.

J’ai aussi énormément accroché aux personnages avec un gros coup de coeur pour Dolorine et les passages de son journal. J’ai aussi aimé Merryvère qui je pense n’a pas fini de nous surprendre. Quant à Tristabelle, elle est détestable mais c’est recherché par l’auteur, je pense, et je ne serais pas étonnée qu’Ariel Holzl décide de nous surprendre avec cette jeune femme.

Comme je disais plus haut, il y a juste eu un petit anicroche entre ce roman et moi, c’est le type de narration choisi par l’auteur. Il vise un public plutôt jeune et c’est plutôt un récit simple – dans le bon sens – et malgré tout A. Holzl décide d’employer des mots soutenus et qui m’ont fait tiqué par moment. Rien de bien gênant en soi mais c’est un détail qui ressort vraiment lorsque je repense à ma lecture donc je me dois de le dire.

Avis

[Mavilyly] L’escalade de Benoît Ers et Vincent Dugomier

L'escalade

Editeur: Le Lombard
Nombre de pages: 56 pages
Prix: 14 euros
Année de parution: 2018

 

Résumé:

François, Lisa et Eusèbe ont accompli la plus grande victoire du « LYNX » en détruisant l’usine de recyclage de cuivre. Mais leur contact avec la résistance est abattu, et l’heure est plus grave que jamais. Ils doivent maintenir le réseau qu’il a mis en place, et surtout le développer en assurant le bon acheminement d’un émetteur-récepteur, lequel leur permettrait de communiquer avec Londres !

Mon avis:

La saga se poursuit et c’est toujours en encore très intéressant.

On avance dans l’histoire et dans l’Histoire. La tension elle aussi continue de monter et je commence à vraiment avoir peur pour nos petits personnages.

On relate plus tout ce qui s’est passé autour des juifs et ca fait encore une fois froid dans le dos.

J’ai beaucoup aimé les « interventions » de la petite fille (j’ai un trou quand à son prénom Lisa??) qui remet certaines choses à plat et c’est touchant venant de cette jeune personne.

Bref encore une très bonne lecture et vivement la suite.

Avis

[Mavilyly] Tu verras maman, tu seras bien de Jean Arcelin

Tu verras maman, tu seras bien
Editeur: XO
Nombre de pages: 2019
Prix: 19.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Pour la première fois, le directeur d’un EHPAD témoigne.

Pendant près de trois ans, Jean Arcelin a dirigé un EHPAD dans le sud de la France, avant de renoncer, épuisé par un trop-plein d’émotions et révolté par la faiblesse des moyens mis à sa disposition. Il a côtoyé le pire mais aussi le beau : l’existence de vieilles personnes isolées, le plus souvent sans visites, qui s’accrochent à la vie, se réconfortent, reconstituent des parcelles de bonheur.

Des femmes et des hommes qui l’ont ému aux larmes, l’ont fait rire aussi, et dont il raconte avec tendresse le quotidien.

En refermant ce livre, on pensera longtemps à cette vieille dame apeurée, atteinte de la maladie d’Alzheimer, qui vit une histoire d’amour magnifique avec un homme handicapé ; un homme qui lui dit pour la rassurer : « Je serai ta tête, tu seras mes jambes ! »

On s’insurgera surtout contre ces entreprises qui, par souci d’économie, laissent « nos vieux » trop souvent seuls, livrés à eux-mêmes faute de personnel, humiliés par le manque de soins et d’attention. « Comme si la société tout entière, affirme Jean Arcelin, voulait les enterrer vivants? »

Un récit tendre et glaçant.

En 2018, 1,4 million de Français étaient en situation de dépendance. Nous serons 5 millions en 2060.

En fin d’ouvrage, des conseils pour choisir un EHPAD et des solutions concrètes pour relever l’un des plus grands défis de nos sociétés vieillissantes.

 

Mon avis:

Je me rappelle que StorieBooks avait été extrêmement touchée par cet ouvrage et puis ma maman m’en a fait aussi l’éloge après l’avoir lu en une journée. Elles sont toutes deux professionnelles auprès de personnes âgées donc je comprends qu’il est particulièrement raisonné en elles.

Même si j’en lis moins, j’aime toujours autant ces récits qui nous parlent de ce monde où l’on vit sans en voir toutes ces facettes. Je connais très peu ce milieu de la gériatrie pourtant les propos relatés par Jean Arcelin m’ont parlé car je travaille avec les enfants et je pense que chaque professionnel travaillant avec l’humain est confronté aux problèmes évoqués par le roman, le financier qui suit pas, les moyens humains qui sont toujours trop peu, les batailles incessantes pour obtenir un si peu mais aussi ces moments magiques de rire, d’émotions, de lâcher prise…

Malgré que l’auteur ait décidé de modifier les noms des personnes, voire même d’en mixer deux pour n’en faire, on ressent toute sa sincérité et son envie de lever le voile sur le métier qu’il a exercé pendant 3 ans. Il ne cache rien, les failles, les incompréhensions, les aberrations mais aussi les relations entre les professionnels, entre les résidents et entre les résidents et professionnels. Bref ce que je veux dire par la, c’est qu’il ne se contente pas de balancer la misère et de revendiquer, il raconte son expérience dans sa globalité avec le mauvais mais aussi beaucoup de bon…

Forcément, c’est un ouvrage qui est dur, poignant et qui m’a noué le ventre à plusieurs reprise, je ne dirais pas le contraire. Cela fait peur car on sait que l’on sera tous confronté à cet état de dépendance – en tous les cas je l’espère – que ce soit pour nos parents, nos amis ou nous-même et après avoir lu ça, on se demande à quelle sauce on va être mangé surtout que l’on sait que malheureusement le monde ne va pas en s’arrangeant.

Je pense que Tu verras maman, tu seras bien mérite d’être lu par tous car c’est une vérité actuelle et il est important d’être informé au maximum sur ce que nos anciens vivent et ce qui nous attend sûrement. Et aussi toutes ces personnes qui se dévouent souvent beaucoup trop pour leur métier et qui y laisse une grande partie d’eux, il ne faut pas les oublier…

Avis

[Mavilyly] Les deux géants de Benoît Ers & Vincent Dugomier

Les deux géants

Editeur: Le Lombard

Nombre de pages: 56 pages

Prix: 10.95 euros

Année de parution: 2017

 

Résumé:

Le papa de François a été fusillé par les nazis. Après cette épreuve, François, Lisa et Eusèbe sont plus que jamais déterminés à reprendre leurs activités résistantes. Toujours cachés sous le nom de « LYNX », ils mènent à bien de nouvelles missions, parfois très dangereuses, en collaboration avec « PEGASE », un agent de Londres, qui ne voit en eux que des petits messagers. L’oncle de François, qui espère revenir dans la ferme de son frère décédé, a beau être de la famille, ses opinions ne sont pas celles d’un résistant. C’est un adepte du Maréchal Pétain et ses intentions ne sont pas forcément louables… Avec l’entrée en 1941 de l’URSS et des États-Unis dans la guerre, c’est l’occasion pour François de s’intéresser à la politique, au communisme et au capitalisme, et de comprendre la difficulté d’organiser un monde juste où chacun trouverait sa place.

 

Mon avis:

Cet ouvrage est vraiment très très bien fait tout comme les 2 précédents. On sent la tension montée au fil des tomes et l’implication des enfants est remarquable mais elle fait froid dans le dos tout de même.

Je trouve que cette BD devrait être lu lorsque les enfants voient ce chapitre au collège. Ca leur permettrait de mettre des images et de rendre les explications du maître un peu plus vivantes. Surtout qu’à la fin il y a ce dossier historique toujours aussi bien fait et aussi intéressant.

Je suis convaincue que j’aurais cette saga dans ma bibliothèque dans peu de temps.
Je retourne vite au tome 4.