Avis

[Mavilyly] Tout en nuances T2: Alexa d’Erika Boyer

Alexa

Editeur: Autoédition
Nombre de pages: 262 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Ancienne militaire, Alexa a rencontré Eden en Syrie lors d’une mission. Elles se sont retrouvées à Paris, l’une infirmière, l’autre patiente, et ne se sont alors plus jamais quittées.

L’amour qui unit ces deux femmes est sans limite, mais les secrets et les mystères qui entourent la vie de famille d’Alexa l’empêchent d’être pleinement heureuse, et il arrive un moment où elle ne peut plus se cacher ni prétendre.

Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire et à entendre ? Ressortira-t-elle indemne de cette chasse au passé ?

– Inspirés des plus grandes divinités gréco-romaines, les personnages de la saga Tout en nuances vous emmèneront dans un univers où la diversité est le maître-mot. –

 

Mon avis:

Comme vous le savez, je fais partie du comité de lecture d’Erika Boyer pour cette année. Je me donne à 1000% pour cette cause 😊 et comme le tome 3 de Tout en nuances: Aaron & Ambre sort le 10 juin, je me devais de lire Alexa pour pouvoir enchaîner… Je l’ai lu en lecture commune mais je ne suis pas sûre de retenter l’aventure pour les écrits d’Erika, ils sont tellement bons et addictifs que s’arrêter en plein milieu est extrêmement difficile.

Pourtant avec ce second tome, j’ai eu un peu plus de mal a rentrer dans le récit. La faute à Alexa que j’avais du mal à cerner. Ses actions et réactions étaient compliquées à comprendre pour moi. Les romans et personnages de l’auteur sont si ancrés dans le réel que je m’identifie beaucoup à eux et donc quand leur façon de penser, de voir la vie est différente de la mienne, il me faut un temps d’adaptation. Avec Alexa, j’avais du mal avec le fait qu’elle fasse souffrir plusieurs personnes de son entourage pour protéger une seule. Heureusement pour moi, elle évolue au fil des pages, ma réflexion aussi je pense, et donc je finis par beaucoup l’apprécier même si j’espère qu’on la verra casser encore un peu plus sa carapace au fil des autres tomes.

On suit aussi Eden qui elle est une femme irrésistible, on la veut tous comme amante, amie, soeur… bref elle est parfaite dans tous les rôles. Cela pourrait être agaçant mais même pas car on sent que pour elle c’est tout à fait naturel, aucun effort est fait pour cela. On rencontre de nouveaux personnages (je pense qu’Erika aime nous proposer toujours plus ^^) que l’on a envie de connaître toujours un peu plus tout comme les anciens d’ailleurs. On entre dans leur bande d’amis plus ou moins large et il est difficile d’en sortir.

Avec ce deuxième tome, l’auteur ne nous propose pas une romance lesbienne qui est bien en fond de l’histoire mais c’est surtout la religion mise au centre. Ce sujet est amené petit à petit et tout en finesse. Comme toujours, Erika ne se contente pas de donner un point de vue et basta, elle nous montre toutes les façons de la voir, de la vivre et provoque encore une fois une réflexion personnelle pendant et après la lecture. C’est un thème pas facile à aborder car sensible en fonction des personnes mais pour moi c’est très bien fait et je pense que chaque personne, croyante ou non, peu importe la religion peut se retrouver dans le récit.

J’ai vécu ma lecture à fond comme toujours avec ses mots jusqu’au point où à un moment elle m’a coupé la respiration mais littéralement. J’ai dû arrêter de lire pour me concentrer et digérer. Une scène particulièrement dure arrive, ne m’y attendant pas du tout, j’ai eu les poumons qui se sont vidés d’un coup et la boule les compressant a eu du mal à s’en aller. Je vous dit ça pour vous montrer la force des mots d’Erika. J’ai déjà pleurer et rit à de nombreuses reprises pendant mes lectures mais une réaction physique comme avec Alexa jamais.

Ce n’étais pas un coup de coeur au moment de la lecture mais j’hésite à vous mettre le petit encart quand même!

Avis

[Mavilyly] Pardon d’Erika Boyer

Pardon
Editeur: Autoédition
Nombre de pages: 208 pages
Prix: 14.90 euros
Année de parution: 2016

 

Résumé:

Tandis que le monde évolue et que la jeunesse fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit qu’avant, il reste tout de même des sujets dont il ne faut pas parler, des tabous qui ne sont pas prêts à être brisés. Mais quand l’inceste cache un amour inconditionnel, que deux âmes ont simplement eu la malchance de ne pas naître dans les bons corps, n’est-il pas envisageable d’accepter l’inacceptable ?

Will ne prendra pas le risque, il préférera partir à 600 km de sa soeur plutôt que de potentiellement l’entraîner dans sa déchéance. Reste à savoir si « loin des yeux, loin du coeur » est une réalité ou bien un proverbe menteur, et si Sarah acceptera de perdre son frère dans ce sacrifice amoureux.

« Je ne veux pas tourner la page. J’aime ce livre dont nous sommes les héros. »

 

Mon avis:

C’est la deuxième lecture que je fais du premier roman de l’auteur. La première avait été à sa sortie en ebook. Je suis toujours dans mon objectif de garnir ma bibliothèque des livres d’Erika, je me le suis rachetée lorsqu’elle a fait des promos il y a peu.

Et j’ai souhaité le relire dans la foulée. Je gardais un souvenir un peu lointain de ma première lecture. Je me souvenais de ce qu’il se passait, je me souvenais de mon ressenti très global mais je savais que beaucoup de choses étaient oubliées. Et en effet, il m’en manquait des informations, j’ai donc pris un vrai plaisir à la relire.

Pardon est une romance. Mais attention une romance particulière. Elle eut être déroutante, dérangeante même! Je n’ai pas été jusque là mais oui, certains passages ont été compliqué à assimiler. Ma première réaction n’a pas été l’acceptation (et je m’en voulais pour ça) mais je pense que c’est un ressenti humain et normal. Malgré toute notre volonté, nous sommes construits sur des idées, sur des « normalités » et lorsque l’on les transgresse, il est plus ou moins facile pour nous de les accepter.

Je tire bien bas mon chapeau à Erika qui a osé écrire son premier roman avec un sujet si compliqué. Si elle ne le faisait pas aussi bien, elle aurait pu se tirer une balle dans le pied dès sa première sortie. Mais voila, ses mots amènent une réflexion personnelle, une remise en question de notre façon de pensée et non un rejet. Elle n’est pas catégorique dans ses propos, elle nous impose pas sa vision des choses, elle veut juste nous montrer que tout amour est possible et qu’après c’est à nous de l’accepter ou pas. Elle est très forte!!!

Ce n’est pourtant pas au couple principal que je me suis attachée le plus sûrement à cause de cette amour impossible pour moi si je me mets à la place de la jeune fille mais j’ai ADORE David et Johanna. Ils m’ont fait vibrer ces deux la ^^.

Je vous recommande cet ouvrage en vous demandant de garder votre coeur et votre tête ouverte. Vous ne serez peut-être pas sur la même longueur d’ondes que l’auteur, vous ne partagerez peut-être pas ses idées mais vous ne pourrez pas enlever la beauté de ses mots et le courage qu’elle a eu d’écrire une histoire telle que Pardon. Je vous invite aussi à découvrir ses autres romans qui sont tout aussi bien et qui chacun à leur façon apporte une réflexion de vous à vous et pourquoi pas avec les autres…

Avis

[Mavilyly] Promesse tenue T2: Sur la route d’Erika Boyer

Sur la route

Editeur: Hugo & cie
Nombre de pages: 315 pages
Prix: 7.60 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

La belle histoire qui avait commencé entre Sandy et Danny à Lège-Cap-Ferret n’a pas duré.
Le drame qui a touché leur petit groupe d’amis a poussé Sandy à partir et à renouer avec sa famille. Danny est restée, sans trop savoir ce qu’elle fera de son avenir.
Près d’un an après leur séparation, elle prend conscience qu’elle a, elle aussi, une quête à faire. pour son identité. Pour retrouver sa mère qu’elle n’a jamais connue.
Elle va devoir prendre la route afin de trouver les réponses dont elle a besoin. La quête de Sandy l’avait conduit jusqu’à elle, elle rêve de commencer la sienne avec lui. S’il tient sa promesse de lui revenir.

 

Mon avis:

Je ne sais pas si vous souvenez de mon gros coup de coeur pour le tome 1 En chemin, mais j’étais impatiente de retrouver les personnages (Sandy <3) et d’avoir cette suite.

Je ne dirais pas que j’ai autant aimé que le précédent mais tout de même cela a été une excellente lecture. Pour cette fois, c’est avec Danny que l’on est. C’est très intéressant de la découvrir de l’intérieur et plus seulement sous les yeux passionnés de Sandy. Je l’ai beaucoup aimé encore une fois et je trouve cette femme si réaliste, si naturelle. Il est tellement facile de s’identifier à elle. Il y a je pense, forcément quelque chose en elle qui nous fait écho.

On rencontre plus longuement les autres de la bande de Sandy et le fait de les découvrir avec les yeux de Danny est sympa car on part de zéro comme elle, ou en tous les cas seulement avec ce que Sandy a dévoilé dans le premier tome. Je ne vais pas changer mon fusil d’épaule et malheureusement, ils m’ont tous plu ^^. Je dis malheureusement parce que ce n’est pas encore avec eux que je critiquerais Erika ^^. On apprend à les connaître mais on veut surtout en savoir toujours un peu plus. Il est sur que l’auteur écrit un tome compagnon sur Clément ce qui me réjouis mais je dois avouer qu’avoir un tome sur chacun ou chaque couple me tente bien, beaucoup même (le message est passé…).

En ce qui concerne l’intrigue, j’ai été un peu moins investie dans celle-ci mais pour autant j’ai adoré prendre la route avec nos bikers. Erika décrit les personnages, les paysages mais aussi les émotions d’une telle façon que cela devient si facile de nous imaginer avec eux. J’ai l’impression de tout ressentir en même temps que les personnages, je ris avec eux, j’espère avec eux, et je pleure avec eux. J’ai une scène qui me reste en mémoire, où il est raconté un regard entre deux personnages mais même à ce moment, on ressent toute la force et l’amour dans ce regard, c’est vraiment intense. J’ai du mal à m’exprimer mais je ne veux pas spoiler donc je me retiens.

Je suis rendue au 6ème roman lu de cette auteur et à chaque fois c’est la même chose, c’est un vrai bonheur. Pourtant dans Sur la route, j’ai un peu tiqué sur la façon dont sont distillés les messages que l’auteur a voulu passer. Ils sont importants, d’actualité et fort comme d’habitude mais je les ai trouvé moins fluide dans le récit. J’avais l’impression que l’auteur appuyait trop dessus et certaines discussions m’ont semblé peu naturelles. Après en avoir discuter avec d’autres lectrices et l’auteur, elles m’ont dit qu’elles pouvaient avoir ce genre de discussions dans leur groupe d’amis donc bon cela vient sûrement de moi. Mais pour une fois que je trouve quelque chose à redire à un roman d’Erika, je me devais de le faire lol.

Malgré cela, rien que le fait de vous écrire cet avis, je n’ai qu’une envie c’est de me replonger dans cette duologie (malheureusement le premier tome est chez ma soeur) et encore plus que le tome sur Clément sorte. En attendant, je me console avec les autres romans de l’auteur…

 

Avis

[Mavilyly] Sous le même ciel d’Erika Boyer

Sous le même ciel
Editeur: Autoédition
Nombre de pages: 367 pages
Prix: 15,90 euros
Année de parution: 2017

 

Résumé:

Alejandro n’a eu d’autre choix que de suivre ses parents qui ont décidé de quitter l’Espagne pour s’installer en France. Taciturne et introverti, il a peur de ne pas réussir à trouver sa place dans ce nouvel environnement et s’inquiète que ses différences l’empêchent de se faire des amis.

Mais ses craintes se meurent lorsqu’il rencontre son voisin, Hugo. Jovial et chaleureux, ce dernier aime l’accent hispanique du garçon d’en face, tout autant que son prénom et ses étonnants cheveux longs. Alors, aussi vite que le permet l’innocence de leur jeune âge, les deux enfants se lient d’amitié.

Sous le ciel de la Ville d’Hiver, Alejandro et Hugo deviendront des hommes. Ils découvriront l’amitié et l’amour, et embrasseront la vie pour en comprendre le véritable sens.

 

Mon avis:

Je vais essayer de faire une chronique claire mais les deux fois où je m’y suis attelée, je n’étais pas vraiment contente du rendu donc excusez moi d’avance. Si jamais cela vous intéresse, sur mon feel actu d’Instagram vous trouverez une vidéo d’un plus de 10 minutes sur ce roman…

J’avais très envie de découvrir ce roman de l’auteur mais il me faisait aussi très peur. C’est deux sensations pour la même raison, il est souvent cité comme le préféré des lecteurs fan d’Erika Boyer.

Je ne vais tourner autour du pot et clairement pour moi ce n’est pas mon préféré mais c’est une très bonne lecture. J’ai l’impression de dire tout le temps la même chose lorsque je parle des romans de Erika mais c’est une romance différente de ce que l’on peut voir ailleurs. C’est du M/M mais cela ne doit pas vous freiner, ni vous attirer. A force de lire les lignes et de découvrir les personnages de l’auteur, je me rends compte qu’elle n’écrit pas des romances spécifiques mais des romances. J’ai l’impression que l’on pourrait mettre n’importe quel genre de personnes dans le couple cela marcherait. Que ce soit deux femmes, deux hommes, un homme et une femme, des transgenres… bref peu importe, l’auteur nous raconte l’amour et il n’a pas de sexe!!! En parlant de sexe, je tiens aussi à préciser que pour ceux qui ont du mal à aller vers la romance M/M à cause des scènes charnelles que l’on pourrait y trouver alors achetez et lisez Sous le même ciel. On en trouve je ne vais pas mentir mais tout est dans la suggestion et la beauté de l’acte…

Dans ce roman aussi, une multitude de thème important sont abordés. Les différents amours qui existent, les étiquettes que l’on met sur soi et les autres, la maladie, le deuil, l’intégration, le harcèlement bref ils sont nombreux et je ne les pas tous cités. Cela fait tellement de bien de lire une auteur aussi engagée, avec des principes si beaux qui devraient être les mêmes pour tous. Je crois que c’est avant tout pour tout ce que l’auteur transmet dans ces romans que je l’aime autant.

Par contre là où j’ai eu plus de mal c’est avec la fin de ce roman. Elle n’est pas mauvaise, au contraire. Elle fait réfléchir avec les autres ou seulement en nous. Elle est si différente de ce que l’on peut trouver dans les romances et ce à quoi on s’attend. C’est juste qu’elle n’est pas en accord avec ce que je ressens, il a donc été plus difficile de la lire et de l’apprécié. Avec le recul, j’ai toujours le même ressenti mais je suis peut-être moins « choquée » grâce aux discussions que j’ai pu avoir avec certains et avec moi-même. Cette fin qui sur le coup était négative, a fini par se transformer en point fort du roman car comme je le disais différente, portant à réflexion et si réaliste finalement.

Je vais m’arrêter la parce que je ne sais même pas si vous avez continuer à me lire mais je pourrais continuer encore pendant des heures et des heures ou plutôt des lignes et des lignes ^^.

Comme à chaque fois, je vous recommande ce roman et cette auteur!!!

Avis

[Mavilyly] En chemin de Erika Boyer

En chemin
Editeur: Hugo Roman
Nombre de pages: 328 pages
Prix: 7.60 euros
Année de parution: 2020

 

Résumé:

Sandy a connu une enfance difficile auprès d’un père violent qui a détruit sa famille à force de coups et d’abus. Lorsqu’il meurt, le jeune homme croit qu’il pourra enfin tourner la page et ne plus avoir à s’inquiéter pour sa mère qui a été la première victime de son père. Jusqu’à ce qu’il découvre qu’elle est très malade et que celle qui pourrait l’aider à guérir est sa propre sœur, Alysson. Elle a fui le domicile familial il y a bien longtemps et n’a plus jamais donné signe de vie. Sandy décide de partir à sa recherche, même s’il ignore ce qu’elle est devenue. Il ne connait que le nom de la ville où elle vivrait : Lège-Cap-Ferret. Il part alors vers le sud-ouest de la France sur sa moto. Ce voyage a tout d’une quête : celle de sa sœur bien sûr, mais peut-être aussi d’un sens à sa vie. Des rencontres inattendues et l’amour pourraient se trouver au bout du chemin.

 

Mon avis:

J’ai commencé ma relation avec Sandy (oui oui j’assume le mot relation ^^) sur Wattpad. Je fais partie des personnes qui chaque semaine, chaque lundi attendait impatiemment la suite du roman et le dévorait, généralement sur ma pause déjeuner. A l’époque j’avais déjà beaucoup apprécié ma lecture et surtout Sandy.

Pour autant lorsque Erika a annoncé que sa romance allait être éditée par Hugo, je n’ai pas douté une seconde que je me procurerais le roman et que je le relirais. Chose faite dès sa sortie; Et j’en suis ressortie tout aussi enthousiaste mais aussi beaucoup plus troublée et amoureuse de Sandy ^^.

J’ai eu et j’ai toujours beaucoup de mal à mettre des mots sur mon ressenti face à cette lecture et surtout au personnage de Sandy. J’ai été extrêmement troublée par le fait que lorsque je lisais les pensées et les ressentis de Sandy, j’avais l’impression qu’il était dans ma tête. Je m’identifie facilement aux personnages et général mais là ce n’est plus de l’identification, Sandy est clairement mon alter-ego masculin. Encore aujourd’hui (j’ai fini ce roman, il y a un mois environ), je suis complètement empotée à parler de ma lecture ^^.

J’ai été non seulement transporté par Sandy mais pas que je vous rassure. Absolument tou m’a plu dans ce roman. Les personnages secondaires sont drôles, touchant et finalement sont secondaires que de noms car ils ont une place indispensable dans le récit. On s’attache facilement à eux et on est tout aussi impatient de retrouver cette bande d’amis que les deux perso principaux.

En plus de ces protagonistes travaillés et réalistes, l’auteur nous offre une romance différente de ce que l’on peut voir ailleurs. Il y a la folie, la passion que j’aime dans ce genre mais c’est aussi très réaliste, terre-à-terre. On est loin des clichés et cela fait du bien vraiment.

Au moment où j’écris cette chronique le tome 2 est à la maison et attend patiemment que je termine mes deux lectures en cours pour m’y mettre mais c’est dur de ne pas se jeter dessus. Et en même temps je ne veux pas quitter Sandy et ses potes donc je vais le déguster… ou pas! Bon sachant qu’Erika n’en a pas fini avec eux…

 

coup_de_coeur

Avis

[Mavilyly] A vol de souvenirs d’Erika Boyer

A vol de souvenirs
Editeur: Auto-édité
Nombre de pages: 154 pages
Prix: 21.90 (sur sa boutique)
Année de parution: 2019

 

Résumé:

Il y a des mots qui ne peuvent être dits
Autrement qu’en poésie
Je ne me voyais pas conter ma vie
D’une autre façon que celle-ci

 

Mon avis:

Je ne suis pas du tout poésie. Alors pourquoi acheter ce recueil? Juste parce que je voulais tenter avec les mots d’Erika qui savent si bien me parler. Je me disais qu’au pire je n’aimerais pas mais je soutenais l’auteur et j’avais un magnifique objet livre à la maison.

Et finalement, après lecture qu’en est-il? J’ai eu un joli coup de coeur pour cet ouvrage.

Déjà, il est important de remarquer le travail produit par Erika. Les textes sont magnifiques forcément mais j’y reviendrais, les illustrations le sont tout autant et la couverture attire l’oeil et fascine assez vite. C’est un petit bijou que l’on tient en main. J’ai hésité longtemps à le mettre dans ma bibliothèque ou le laisser dans mon salon mais pour le moment ma pépette est trop petite et je veux pas prendre le risque donc il est magnifiquement mis en valeur dans ma pièce à moi ^^.

Il est assez difficile de parler d’un recueil de poésie selon moi car avec ce genre c’est clairement la sensibilité de chacun qui définira si on aime ou pas. Personnellement, j’ai été très touchée par les mots de l’auteur qui tout en restant dans la suggestion et l’image nous évoque son enfance et son adolescence qui n’ont pas été faciles. J’ai aimé qu’elle laisse planer le doute sur ce qui lui est arrivé et ainsi permettre à chaque lecteur de s’identifier et s’approprier ses écrits.

Je vous mets un peu plus bas, le texte qui à la première lecture m’a le plus touché mais je sais que je relirais ce livre et il y a des chances pour qu’il change au fil des lectures. Vous allez voir, c’est un texte un peu triste mais j’ai vécu une fin d’année 2019 et début d’année 2020 un peu mouvementées et il a fortement résonné en moi.

Je ne peux pas terminer cette chronique sans vous inviter à aller sur la boutique de l’auteur pour acheter cet ouvrage ainsi que tous les autres ^^.

 

coup_de_coeur

 

Annotation 2020-02-23 151358

 

Blabla

Interview d’Erika Boyer <3

Comme vous le savez si vous me suivez sur Instagram, je suis partenaire avec l’autrice Erika Boyer pour l’année 2020. Tous les ans, elle sélectionne 20 candidates afin de discuter, lire et chroniquer ses parutions de l’année. Si vous voulez plus d’infos, venez en commentaire car ce que je veux surtout sur cet article, c’est vous retranscrire l’interview que j’ai eu la chance de faire grâce à ce partenariat.

1.Décris toi en 3 mots, ainsi que tes romans.

Erika Boyer descriptions

2. Maintenant peux-tu te présenter, toi et tes romans sans utiliser ces 6 mots…

C’est difficile sans réutiliser les mots xD.

Je m’appelle Erika Boyer, je suis auteur professionnel depuis maintenant plus de trois ans et j’ai publié à ce jour sept romans et un recueil de poésie. J’ai également collaboré à trois autres projets. J’utilise ma plume pour raconter des histoires de vie simples, vraies et actuelles dans lesquelles la diversité, le respect et l’émotion a beaucoup d’importance.

,

3. La musique a une place très importante dans ta vie, tu ne t’en caches pas. Peux-tu me donner un titre de chanson pour 3 étapes de ta vie; l’enfant, l’adolescente et l’adulte que tu as été et que tu es?

Moi Lolita d’Alizée

Je me souviens avoir été très fan quand j’étais en CM2 et m’être même coupé les cheveux comme elle ! C’est un des rares souvenirs de mon enfance dont je me souviens bien et qui me fait sourire.

Apocalypticodramatic de Tryo

Deux raisons pour ce choix: le rythme et l’ambiance de la chanson qui représentent bien la folie de ma vie à cette époque, et le choix du groupe parce qu’il me rappelle de merveilleux moments avec une amie du collège et avec mon frère, sûrement les seuls bons moments dont je veux me souvenir !

White T-Shirt de Kin Jonghyun

Quant à la chanson pour l’adulte que je suis, elle est inévitablement en lien avec mon chanteur car je n’en serais pas là sans lui, mais il en a fait de très sombres qui ne collent pas avec celles que je suis aujourd’hui, alors je dirais « White T-Shirt » de Kim Jonghyun, pas pour les paroles mais pour son côté super entraînant, plein de vie !

 

4. Que représente pour toi la couleur bleu, le rouge et le jaune? J’aimerais aussi connaître ta couleur préférée et ce qu’elle représente.

Le bleu, le ciel évidemment.

Le rouge aurait pu s’apparenter à l’amour, à une époque, mais aujourd’hui je le vois plus comme la couleur du sang…

Quant au jaune, il me fait penser au tournesol, au soleil. Je n’aime pas particulièrement cette couleur et pourtant, j’y associe des choses que j’aime.

Ma couleur préférée est le pearl aqua blue, c’est la couleur officielle du groupe SHINee, mais je ne sais pas si on peut vraiment dire que c’est une couleur, alors turquoise, c’est ce qui s’en rapproche le plus !

 

5. Lorsque l’on te suit depuis plusieurs années, on a pu te voir évoluer réellement. Maintenant qu’est ce qui compose ton équilibre?

Screenshot_20200221-165633_Discord.jpg

Pour la première fois de ma vie, je peux répondre que dans 1 an ou dans 10, j’espère être au même endroit. Bien sûr, j’ai des envies telles que voyager plus, gagner plus d’argent, avancer encore dans ma carrière, évoluer encore et m’améliorer (notamment sur tout ce qui est écolo et qui compte pour moi), j’ai des petits rêves (heureusement, c’est ce qui nous fait vivre) mais de manière générale, ma vie actuelle me convient parfaitement et je ne voudrais rien changer. J’ai l’impression d’avoir accompli ce que je voulais et je souhaite juste continuer ainsi en découvrant plus encore le monde ♡

 

7. Et si parlais roman maintenant.

La romance est très présente dans tes romans, je me demande donc ce qui est le plus important pour toi dans les histoires amoureuses qu’elles soient fictives ou non?

Screenshot_20200221-163956_Discord.jpg

8. Une petite dernière pour terminer. Peux-tu me donner un titre de livre pour les mots suivants; amour, peur, bien-être, saison préférée, amitié?

Amour

Maybe Someday

Peur

chair de poule

Bien-être

Celle qui a dit fuck

Saison

Sous le même ciel

Amitié

Aristote et Dante découvre les secrets de l'univers

Je dis un grand MERCI à Erika d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et d’avoir discuter avec moi (vous avez la version courte ^^). Je la remercie aussi pour sa confiance et ses écrits. Et surtout je la remercie d’être cette personne si bienveillante et avenante qu’elle est.

J’ai essayé de faire quelque chose d’un peu original, tant par les questions posées que par la mise en forme de mon article. J’espère que cela va rendre ce que je souhaite et surtout que cela va vous plaire ainsi qu’à Erika.

Sans vouloir lui lancer des fleurs, sachez que cette femme est juste fantastique que ce soit en tant que femme, qu’en tant qu’auteur. Elle est hyper accessible et se montre telle qu’elle est.

Je vous invite grandement à découvrir ses écrits FORCEMENT mais aussi à la suivre sur ces réseaux sociaux:

Instagram

Facebook

Twitter