Avis

[Mavilyly] Les larmes de la liberté de Kathleen Grissom

Les larmes de la liberté

Résumé:

Philadelphie, 1830. Pour sauver un jeune garçon victime de marchands d’esclaves, James, va devoir affronter les secrets de son passé.
Orfèvre respecté de la bonne société de Philadelphie, James devient l’amant de Caroline, jeune femme malheureuse dans son mariage. Quand celle-ci tombe enceinte, James est rattrapé par son passé. Mais avant d’avoir pu avouer ses origines à Caroline, il est appelé au secours par Henry, un ancien esclave qui lui a autrefois sauvé la vie. Son fils Pan a disparu. Tout porte à croire qu’il a été enlevé et vendu.
Pour retrouver Pan, James doit retourner sur les lieux de son enfance, la colline aux esclaves…

Mon avis:

La colline aux esclaves qui a été écrit par la même auteur a été une lecture de 2015 qui a obtenu 4,5 plumes de ma part donc lorsque j’ai vu ce roman apparaître chez les éditions Charleston, j’étais très impatiente de le découvrir. Je remercie Elise qui a accepté de me l’envoyer pour que je vous en parle aujourd’hui.Je voulais préciser aussi que bien que ce sont une partie des personnages de La colline aux esclaves que l’on retrouve dans Les larmes de la liberté, il peut être lu indépendamment. Malgré tout si vous décidez de lire les deux romans, commencez par La colline aux esclaves cela sera plus simple pour vous.

J’espère réussir à vous écrire un avis constructif et compréhensible. Après ce livre, j’en ai enchaîné plusieurs étant donné que j’ai fait un week-end à 1000 du coup, il se perd un petit peu dans mon esprit malheureusement.

Ce qui est sur et certain c’est que je n’ai pas eu le même engouement que pour La colline aux esclaves et que le coup de coeur n’est pas au rendez-vous. Pourtant, j’ai beaucoup aimé ma lecture, j’ai beaucoup aimé les personnages surtout Pan et James. Deux personnages extrêmement touchants et attachants! Le fond de cette histoire, l’esclavagisme et le racisme, est comme à chaque fois poignant et pour moi juste incompréhensible.

Pourtant ce qui a pêché, c’est un peu les aventures rocambolesques qui arrivent à nos protagonistes. Certes, on respire que peu souvent dans notre lecture, elle est trépidante ce qui est cool mais ça en devenait presque trop. Surtout que pour moi, nos personnages s’en sortent souvent trop facilement! A chaque obstacle ms devant devant eux, une main est tendue pour leur venir en aide et finalement ils s’en sorte rarement par leurs propres moyens.

C’est le seul point négatif que je vois à ma lecture et j’espère que malgré cela vous aurez envie de découvrir cette auteur, cette maison d’édition et ces romans.

 

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

 

 

Publicités
Avis

[Mavilyly] Personne ne voulait me croire de Salima Sy

personne-ne-voulait-me-croire

Résumé:

Imaginez une adolescente de 17 ans, originaire de Dakar, qui n’a jamais vécu loin de sa famille. Imaginez une jeune élève ambitieuse qui rêve de décrocher le bac. Imaginez que ses parents la confient à un ami de la famille pour qu’elle termine ses études en France. Salima est à la fois impressionnée, heureuse et excitée. Elle restera cinq ans enfermée dans un appartement de Saint-Germain-en-Laye, sans papiers, à s’occuper des enfants, à tenir une maison, à songer qu’elle devient folle, plongée dans la solitude et l’hostilité, soumise à l’intimidation. Il y a des mots pour décrire le scandale que Salima Sy a vécu : l’esclavage moderne. Salima n’a jamais été payée, Salima n’a jamais eu de vacances, de droits, de liberté. Mais Salima a fait des plans pour s’évader.

Mon avis:

Cela fait un bout de temps que ce lire est dans ma pal. Il me donnait envie mais en même temps me faisait peur parce que c’est un sujet vraiment très particulier que l’esclavage moderne en France!

Le récit se passe en 1996 mais tout le long, je me suis demandée si c’était encore possible aujourd’hui et malheureusement, à chaque fois, j’en venait à croire que oui. Salima nous raconte son calvaire qui dure plus de 4 ans et sa reconstruction ensuite.

J’ai été touchée par son histoire et qui ne le serait pas mais j’ai surtout été choquée. C’est bête mais j’avais honte, honte parce que ça se passait en France. Ca ne devrait être admis nulle part mais le fait que ce soit en France ça fait doublement rebondir…

Mais été choquée par le nombre de personne mise au courant mais qui pourtant font pu même si c’set déjà beaucoup pour elles. J’ai été choquée que cela prenne autant de temps pour faire sortir Salima de cet engrenage et surtout j’ai été choquée des répercussions que les esclavagistes subissent (ou non…)!

Enfin, j’ai eu aussi un choc pour le après de Salima. Finalement, elle relève la tête toute seule et j’ai été peinée de voir l’inefficacité des associations. Après, je pense que l’on rentre dans un autre débat car il faudrait entrer dans le quotidien de ces assos pour comprendre…

Bref vous l’aurez compris, ce livre est un choc, un coup de poing qui comme beaucoup de témoignage permet de voir sa vie autrement et de relativiser…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume