Avis

[Mavilyly] La dernière chanson de Nicholas Sparks

La_derni_re_chanson

Résumé: 

A l’âge de 17 ans, la vie de Veronica Miller, alias  » Ronnie « ,’` est bouleversée par le divorce de ses parents et le départ soudain de son père, qui abandonne New York pour la Caroline du Nord. Elle lui en veut vraiment et refuse de le voir depuis la rupture… Jusqu’au jour où, trois ans plus tard, sa mère décide de l’envoyer passer un été avec lui, espérant une réconciliation. Le père de Ronnie, ancien pianiste et professeur, mène une vie paisible en bord de mer où il se consacre à la confection d’une oeuvre d’art. Dès son arrivée, Ronnie se rebelle et menace de partir. Mais bientôt, elle fait la connaissance de Will, un jeune homme du village, qui va faire chavirer son coeur. Baissant sa garde, va-t-elle enfin réussir à s’ouvrir au bonheur ?

Mon avis:

Lorsque Mcchipie m’a donné La dernière chanson à lire pour le mois de mars, j’avoue que j’appréhendais beaucoup parce que ma dernière et seule expérience avec Nicholas Sparks n’a pas été des plus réjouissante.

Mais voila tout a changé avec ce roman. J’ai tout simplement adoré ma lecture. Elle est hyper touchante, c’est vraiment la première chose à laquelle je pense quand je reviens sur ma lecture. On suit Ronnie, jeune fille de 17 ans qui est en pleine rébellion contre son père et qui ne l’a pas vu ni lui a parlé depuis 3 ans. Pourtant, on l’oblige à passer un été entier avec lui. Elle se doute pas du tout que ces deux mois, vont la changer de bout en bout. N. Sparks a su la faie évoluer tout au long du récit. Ses prises de conscience ne se font pas toutes en même temps mais comme tout le monde, elle ouvre les yeux petit à petit. J’ai trouvé ce personnage réaliste et très touchant. Je me suis très vite attachée à elle.

Sa relation avec son père m’a aussi beaucoup plu. Je pense que mon passé a fait que je me suis plus ou moins identifiée à cette relation et je trouve qu’encore une fois, on retrouve la finesse de l’auteur pour l’évoquer et la rendre belle malgré les difficultés. Je ne veux pas spoiler donc je ne parlerais pas de la fin mais je veux juste dire que forcément on espère pas que ça se termine comme cela (même si je l’avais deviné avec que l’auteur nous le dévoile) mais malgré tout, cette fin est super belle pour ces deux personnages.

Et je ne peux pas terminer cette chronique sans vous parler de Will, et notamment de Will et Ronnie. Quel couple! Ils m’ont fait beaucoup rire, ils m’ont émus, ils m’ont fait peur bref je ressentais pour eux ce que j’aurais pu ressentir pour un couple d’amis. Je les ai trouvé très beaux et je pense pouvoir les ranger dans mes couples livresques préférés…

Je vous conseille amplement cette lecture, même à toi Naku qui comme moi tu n’as pas aimé Cher John ^^. J’ai ressenti énormément d’émotions avec ce roman, il m’a fait pleurer, rire. C’est un condensé de sentiments écrits et développés tout en finesse et réalisme. Juste Magnifique!

Ma note:

A note 1A note 1A note 1A note 1A note 0.5

Grâce à N. Sparks je complète mon challenge ABC 2016.

De_A___Z_2016

Avis

[Mavilyly] Oh boy! de Marie-Aude Murail

Oh boy

Résumé: 

Ils sont frère et soeurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu on ne les séparerait pas. Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac. Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de sa classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu elle existe. Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d avoir. Signe particulier: fait vivre des histoires d amour torrides à ses Barbie. Ils n ont aucune envie de confier leur sort à la première assistante sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille. À cette heure, deux personnes pourraient vouloir les adopter. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L une n est pas très sympathique, l autre est irresponsable, et… Ah, oui ! ces deux personnes se détestent.

Mon avis:

J’ai obtenu ce livre grâce au site Troczone et j’avoue que je n’avais pas gardé en mémoire le bon résumé. Donc je vous laisse imaginer ma surprise quand je m’en suis aperçu! Je croyais qu’il était question de maltraitance d’enfant or pas du tout c’est presque le contraire!

J’ai été extrêmement touchée par cette histoire où il est question d’amour et d’amour non obligatoire. Il concerne certes des membres d’une même famille mais qui ne se connaissent pas et qui malgré tout vont vite devenir très liés. J’ai été particulièrement touchée par Siméon qui se croit devoir être l’être responsable, celui qui protège ses soeurs mais aussi par Bartélémy qui évolue vraiment vite et très joliment. Deux personnalités qui m’ont amené les larmes aux yeux tellement les personnes sont belles.

On trouve dans Oh, boy! des sujets très difficiles, tels que le deuil, la séparation des fratries, la maladie, l’homosexualité mais avec beaucoup de tendresse, d’humour et de sincérité enfantine. Bref, j’ai beaucoup beaucoup beaucoup aimé ce livre.

Cela aurait pu être un coup de coeur si l’écriture n’était pas si jeunesse. Ce n’est pas un défaut à proprement parlé étant donné que le roman a pour cible les ados mais bon voila une petite faiblesse pour moi qui vais atteindre mes 25 ans…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

Avis

[Mavilyly] Fleurs sauvages de Kimberley Freeman

Fleurs sauvages

Résumé:

Glasgow, 1929

Beattie Blaxland avait des rêves. De grands rêves. Elle rêvait d’une vie remplie de mode et d’étoffes. Ce dont elle n’avait jamais rêvé, c’était de tomber enceinte de son amant, un homme marié, à la veille de son dix-neuvième anniversaire.

Londres, 2009

Emma Blaxland-Hunter vivait son rêve. Danseuse étoile au Ballet de Londres, elle avait tout… jusqu’au jour où elle a tout perdu.

Des décennies les séparent mais les deux femmes devront trouver la force de reconstruire leur vie. Un héritage les mènera au coeur des terres australiennes, à Wildflower Hill, la colline aux fleurs sauvages, là où une femme peut apprendre à se relever et découvrir ce qu’elle veut vraiment.

Mon avis:

Je suis obligée de commencer par remercier les éditions Charleston. Cette maison d’édition dont je suis au cinquième partenariat et qui ont été soit des coups de coeur, soit des « presque » coup de coeur. C’est assez fous et j’en suis toute surprise, mais toutes les parutions que j’ai lues pour le moment ont été de super bons moments. Ça fait presque peur en fait ^^.

Comme vous l’avez compris, j’ai adoré lire Fleurs sauvages. C’est encore un récit qui m’a aspiré dès les premières lignes. Je n’ai eu aucun effort à faire pour entrer dans l’histoire et me familiariser avec les personnages. Emma qui est plus contemporaine m’a semblé très intéressante de par sa remise en question face à notre monde superficiel, toujours dans le rapide et assez égoïste. Mais c’est sur Beattie que mon coeur a jeté son dévolu.

Cette femme m’a profondément touchée avec toutes les épreuves qu’elles subies et qui malgré tout garde la tête haute et fait en sorte de s’en sortir en tous les cas. J’ai eu l’impression de ressentir avec elle ses sentiments, et les larmes sont régulièrement montées jusqu’à mes yeux.

Ce secret de famille qui nous ai dévoilé grâce à ces deux récits entremêlés, est juste super bien tissé. Encore une fois, je me sentais vivre avec les personnages. C’est avec cette envie de découvrir la vérité que je me suis rapprochée d’Emma. En fait pour tout vous avouer, je m’imaginais être Emma et que tout cela me concernait.

Malheureusement, je ne pourrait pas compter ce roman de Kimberley Freeman dans mes coups de coeur parce que pour moi, il perd un peu en émotion à la fin. Il m’a semblé décrocher lègèrement de l’histoire de famille et je n’aurais pas voulu…

Vous l’aurez compris, tout de même, cette lecture on la vit pleinement et il est obligatoire que vous la découvriez. Tout comme les éditions Charleston d’ailleurs…

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume

édition Charleston

Avis

[Mavilyly] La poursuite du bonheur de Douglas Kennedy

La poursuite du bonheur

Résumé: 

Le lendemain des obsèques de sa mère, Kate Malone reçoit l’appel d’une certaine Sara Smythe, qui dit être une amie de ses parents. Face au scepticisme de Kate, elle lui confie un manuscrit. L’histoire de plusieurs vies entremêlées un demi-siècle auparavant. 1945. L’Amérique se remet de la guerre. Mais, très vite, les heures noires du maccarthysme résonnent, avec leur cohorte de trahisons et de lâchetés conformistes. Et dans la tourmente, l’histoire des Malone s’écrit.

Mon avis:

J’ai décidé de prendre ce livre lors de notre virée livresque avec Naku car je ne connaissais pas cet auteur et pourtant il est très connu donc c’était l’occasion. Je n’en attendais pas grand chose et je n’avais même pas lu le résumé pour tout vous dire.

Lorsque j’ai commencé la lecture, j’ai été étonnée de m’attacher aussitôt au personnage de Kate mais du coup ce fut aussi une déception parce qu’on la quitte très rapidement. En effet, le récit est tourné sur Sara, c’est sa vie que l’on nous raconte pour les deux tiers du livre. Ma déception de quitter de Kate passée, j’ai passé un très bon moment avec la plume de Douglas Kennedy.

Je me suis laissée entraîner par les événements que subissent les personnages et j’ai durant toute ma lecture, essayé de démêler le lien qui unissait Sara et Kate.

Quant à ce dénouement, il n’est pas explosif mais je ne m’y attendait pas pour autant. Bref, un très bon moment, il se pourrait que je retente l’expérience avec un autre titre de D. Kennedy.

Ma note:

PlumePlumePlumePlumePlume